SÉCESSION, mouvement artistique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le Baiser, G. Klimt

Le Baiser, G. Klimt
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Palais de la Sécession à Vienne

Palais de la Sécession à Vienne
Crédits : W. Buss/ De Agostini

photographie

Calendrier Fromme, K. Moser

Calendrier Fromme, K. Moser
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Né tardivement par rapport à ses homologues européens, le style sécession, version autrichienne de l'Art nouveau, se cristallise autour d'une vingtaine d'artistes (J. Engelhart, J. Hoffmann, G. Klimt, M. Kurzweil, C. Moll, K. Moser, F. von Myrbach, J. Olbrich et A. Roller entre autres), qui unissent leurs forces contre le Künstlerhaus — vaste association d'artistes à caractère officiel, fief de l'historicisme et de l'éclectisme, au sein de laquelle les conservateurs sont majoritaires et entravent toute nouveauté, contrôlant notamment les rouages du marché de l'art. En 1897, les mécontents, groupés autour du peintre Gustav Klimt (1862-1918), fondent la Vereinigung bildender Künstler Sezession, association qui ne propose aucun programme artistique précis, mais dont les buts déclarés sont d'« arracher l'art au négoce », de susciter un intérêt pour l'art en même temps que d'élever le sens artistique des contemporains, et de favoriser des échanges entre l'art autrichien et les nouvelles tendances européennes. Pour ce faire, l'association va se donner une revue et organiser de nombreuses expositions.

Le Baiser, G. Klimt

Le Baiser, G. Klimt

Photographie

Gustav KLIMT, Le Baiser, Österreichische Galerie, Vienne, Autriche. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt

Photographie

Affiche de la première exposition de la Sécession, Gustav Klimt, 1893. Lithographie en couleurs, 62 cm × 43 cm. Wien Museum, Autriche. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ce sont essentiellement des peintres qui sont à l'origine de la nouvelle société ; mais, comme partout ailleurs en Europe autour des années 1890, l'aspiration wagnérienne à une unité dans l'art, au Gesamtkunstwerk, les a conduits à exercer leurs talents dans de multiples directions, et plus particulièrement dans le domaine des arts appliqués et des arts décoratifs ; c'est d'ailleurs exclusivement à ceux-ci que renvoie le concept de Sezessionsstil (style sécession). Il ne s'applique pas à la peinture, car il n'y a pas, autour de 1900, d'école viennoise de peinture à proprement parler. (Les peintres fondateurs de la « sécession » ne voulaient pas créer un nouvel art, comme ce fut le cas à Munich et à Berlin, ils visaient simplement à « un art de qualité ».) Le style sécession se caractérise dès le début par une conception géométrique et rectilig [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SÉCESSION, mouvement artistique  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Art nouveau »  : […] La tendance allant vers une simplification des formes et, partant, vers une plus grande efficacité, est toutefois contrebalancée par les surcharges ornementales de l'Art nouveau, mouvement qui se cristallise sur le plan mondial à la fin du xix e  siècle, et entend se manifester dans tous les domaines des arts majeurs et appliqués. Alfons Mucha, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_80747

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Vienne »  : […] En 1897, le conseil municipal de Vienne accorde un terrain à la nouvelle association d'artistes, connue sous le nom de Sécession, présidée par le peintre Gustav Klimt et née de la scission du Kunstlerhaus. Dans le pavillon d'exposition à édifier, J. M. Olbrich voulait transmettre un sentiment de pure dignité évoquant la Grèce antique, en rupture avec les lourds bâtiments construits sur le Ri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-nouveau/#i_80747

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avènement de l'Art nouveau »  : […] En Europe, au fil du xix e  siècle, le développement industriel et commercial, encouragé par la libéralisation politique et économique, conduit à un considérable essor de l'affichage, des imprimés administratifs et des travaux de ville – étiquettes, factures, têtes de lettres, etc. À partir des années 1870, grâce à la mise au point de la chromoli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_80747

HOFFMANN JOSEF (1870-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 689 mots
  •  • 3 médias

Né en Moravie, Hoffmann commença par étudier l'architecture à Vienne auprès d'Otto Wagner, dont les théories rationalistes devaient exercer sur lui une influence décisive. Très tôt, il manifesta de l'intérêt pour la décoration et les arts appliqués : de 1899 à 1937, il est professeur à l'École des arts appliqués de Vienne, et en 1903, en collaboration avec Kolo Moser, il met sur pied le célèbre At […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-hoffmann/#i_80747

JUGENDSTIL

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 237 mots

Terme allemand dérivé du périodique Jugend fondé à Munich en 1896, « Jugendstil » est utilisé pour désigner l'art néo-baroque des années 1900, lui-même différemment qualifié selon les pays d'Europe où il se développe : Art nouveau, style Guimard (selon les entrées décoratives dessinées par l'architecte Hector Guimard, en 1899, pour le métro de Paris), style métro, yachting s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jugendstil/#i_80747

KLIMT GUSTAV (1862-1918)

  • Écrit par 
  • Yves KOBRY
  •  • 2 681 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Sécession »  : […] Ce mouvement, qui se développe parallèlement à Munich et à Berlin, prend à Vienne tout son sens. Il implique en effet une rupture radicale dans la peinture autrichienne qui n'a pas connu l'impressionnisme et qui va subitement passer de l'académisme à la modernité. En 1897, Klimt, en compagnie de dix-huit autres artistes (Koloman Moser, Carl Moll, Josef Maria Olbrich, entre autres), quitte la très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-klimt/#i_80747

MEŠTROVIĆ IVAN (1883-1962)

  • Écrit par 
  • Renaud DORLHIAC
  •  • 743 mots

Sculpteur, architecte, écrivain et homme politique croate, Ivan Meštrović, né le 15 août 1883 à Vrpolje, dans l’Empire austro-hongrois, passe son enfance en Dalmatie, d’où sa famille est originaire. De 1901 à 1906, il étudie la sculpture à l’Académie des beaux-arts de Vienne, où il rejoint le mouvement sécessionniste qui lui inspira son premier chef-d’œuvre ( La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-mestrovic/#i_80747

MODERN STYLE

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 509 mots
  •  • 1 média

L'expression « modern style » ou « art nouveau » désigne un courant artistique né au tournant des xix e et xx e  siècle en Europe, où il s'épanouit sous des noms différents selon les pays : Jugendstil en Allemagne, Sezessionstil en Autriche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modern-style/#i_80747

MOSER KOLOMAN (1868-1918)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 2 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des années de formation à l'émergence du club des Sept »  : […] Attiré très tôt par le dessin, Koloman Moser suit quelque temps le souhait de ses parents de le voir se former pour le commerce, avant de passer outre, en entrant en 1885 à l'Akademie der Bildenden Künste (Académie de formation artistique). Sa formation, fort longue, ne s'achève qu'en 1895, ce qui le conduit à mener parallèlement une activité professionnelle. En 1894, il participe au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koloman-moser/#i_80747

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « De la musique avant toute chose » »  : […] Ce vers célèbre de l' Art poétique (1882) de Paul Verlaine (1844-1896) nous rappelle que la musique, depuis le romantisme, jouait le rôle d'art pilote, comme l'architecture ou l'orfèvrerie au Moyen Âge, voire l'art des jardins au xviii e  siècle. Tieck, Hoffmann, Eichendorf, Schopenhauer, Walter Pater (1839-1894) ou Appia on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_80747

OLBRICH JOSEPH MARIA (1867-1908)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 358 mots
  •  • 3 médias

C'est à Vienne que Joseph Maria Olbrich, après avoir suivi l'enseignement de Wagner, fait ses débuts d'architecte. Son nom est définitivement attaché à la Sécession viennoise (dont il fut cofondateur en 1897) : en effet, c'est à lui que fut confiée la conception du bâtiment d'exposition de l'association (1897-1898), bâtiment qui se signale par une grande rigueur géométrique alors que, partout ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-maria-olbrich/#i_80747

PLEČNIK JOZE (1872-1957)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 722 mots
  •  • 1 média

Fils d'un menuisier de Ljubliana, capitale historique de la Slovénie alors province de l'Empire austro-hongrois, Joze Plečnik fut élève de la section menuiserie de l'école technique de Graz tout en s'initiant à l'architecture sous la direction d'un maître qui avait remarqué ses dons. Il travaille ensuite deux ans à Vienne, dans une entreprise de menuiserie, avant d'être accepté, en 1894, dans l'at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joze-plecnik/#i_80747

VÁGÓ JOZSEF (1877-1947)

  • Écrit par 
  • Anne LAMBRICHS
  •  • 1 036 mots

József Vágó est né à Nagyvárad (Oradea), en Transylvanie. Fils d'un petit entrepreneur en maçonnerie, il termine ses études d'architecture à l'Université polytechnique de Budapest en 1900. Après avoir dirigé la construction du Pavillon hongrois à l'Exposition universelle de Paris, il commence à travailler à Budapest chez l'architecte Ignác Alpár puis s'engage en 1901 dans le mouvement de la Sécess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jozsef-vago/#i_80747

WAGNER OTTO (1841-1918)

  • Écrit par 
  • Harald R. STÜHLINGER
  •  • 1 770 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Entre art nouveau floral et géométrique »  : […] Dans son ouvrage en quatre tomes publiés entre 1890 et 1922, Einige Skizzen , Projecte und ausgeführte Bauwerke ( Quelques esquisses, projets et édifices réalisés ), Otto Wagner détaille sa nouvelle conception de l'architecture. De plus en plus et selon sa devise, « Artis sola domina necessitas » : la nécessité est seule maître de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-wagner/#i_80747

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « SÉCESSION, mouvement artistique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/secession-mouvement-artistique/