SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paris, en 1760, Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, lointain cousin du mémorialiste Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, apparaît à la fois comme le dernier encyclopédiste du xviiie siècle et comme le premier socialiste français de l'ère industrielle. « Industriel », ce grand seigneur l'est lui-même, du moins au sens saint-simonien du mot : c'est-à-dire toujours lancé dans la vie active. Il « entreprend ». Il se ruine, s'enrichit, se ruine de nouveau, et vit enfin du mécénat de l'amitié.

Saint-Simon

Photographie : Saint-Simon

Photographie

Grand prêtre d'un «nouveau christianisme», Saint-Simon fut surtout le chantre de l'industrialisme. Pour avoir prédit, au début du XIXe siècle, tous les développements de la société industrielle et le rôle croissant des «producteurs», il peut à juste titre passer pour le père de la... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ce grand seigneur d'entreprise est aussi un grand seigneur libéral. Il fait la guerre d'indépendance américaine. Son libéralisme proclamé le place du côté des patriotes pendant la Révolution française. Il reste libéral sous l'Empire et la Restauration, mais d'un libéralisme qui, finalement, le porte à rompre avec les libéraux. Car son libéralisme est social, et l'on retrouve ici ses choix fondamentaux. Chez lui, le progressisme intellectuel conduit au progressisme politique et social. Peut-être a-t-il été tout jeune l'élève personnel du plus grand des encyclopédistes : d'Alembert. Sûrement, l'Encyclopédie le façonne, et le disciple aspire à en être le continuateur. De même que le grand monument inachevé avait donné un point d'appui central à la génération des Lumières, de même Saint-Simon vise tout d'abord à constituer une synthèse scientifique et philosophique qui puisse jouer un rôle analogue pour le nouveau siècle. Analogue, mais répondant à des problèmes qui ont changé. Il n'a plus, comme l'autre Encyclopédie, à ruiner la Genèse, mais à transformer la société fondée sur l'exploitation. Son encyclopédisme sera celui de la « science de l'homme ». Encyclopédiste, politiste, économiste, humaniste, prophète, et Messie de l'ère industrielle qui s'annonce ! Tel nous a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Provence
  • : professeur honoraire à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification

Autres références

«  SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME  » est également traité dans :

LE NOUVEAU CHRISTIANISME, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 031 mots
  •  • 1 média

« C'est Dieu qui m'a parlé » déclarait Saint-Simon en 1803 dans son premier livre, Lettres d'un habitant de Genève à ses contemporains (1803). Hantant l'ensemble de l'œuvre de l'ingénieur polytechnicien qui ne pouvait concevoir la restructuration de l'édifice social sans ciment spirituel, la question religieuse, déjà perceptible dans […] Lire la suite

L'ORGANISATEUR, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 271 mots
  •  • 1 média

Au tout début du xixe siècle, en France, les doctrines contestataires occupent le devant de la scène dans un contexte d'incertitude qui se prolongera jusqu'à l'avènement de la IIe République, en 1848. Véritable « théorie sociale » comportant des applications pratiques, l'œuvre de Claude-Henri de Rouvroy, […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Architecture et « question sociale » au XIXe siècle »  : […] Frappées par l'ampleur des transformations engendrées par la Révolution française, puis par les bouleversements dont s'accompagne l'industrialisation, les élites du xix e siècle sont amenées à s'interroger sur la nature du lien social et sur son évolution. Celui-ci semble menacé à la fois par l'individualisme qui s'est substitué aux réseaux de solidarité traditionnels et par l'émergence d'une cl […] Lire la suite

BUCHEZ PHILIPPE (1796-1865)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 531 mots

Tout en poursuivant des études de médecine qui le mèneront au doctorat, Buchez adhère, en 1821, à la Charbonnerie ; il en sera l'un des animateurs en France. Après avoir lu le Nouveau Christianisme en 1825, il se déclare saint-simonien. Mais, en désaccord avec l'orientation donnée par Enfantin au mouvement, il rompt avec la secte en 1829 et tente de regrouper les dissidents afin de défendre la «  […] Lire la suite

CHEVALIER MICHEL (1806-1879)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 309 mots

Saint-simonien et rédacteur du Globe dans sa jeunesse, Michel Chevalier se rallia plus tard à l'Empire, qui fit de lui un conseiller d'État, un sénateur, un professeur au Collège de France. Devenu libéral, il fut l'instigateur, avec Richard Cobden, du traité de libre-échange de 1860 entre la France et la Grande-Bretagne ; il défendit les vertus pacificatrices du commerce, qui devait, selon lui, m […] Lire la suite

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Dans le chapitre « L'école collectiviste (ou école de l'égalité) »  : […] L'école collectiviste, également nommée école de l'égalité, est très largement inspirée par la pensée de Thomas More et dérivée du socialisme associationniste qui vise à améliorer les conditions de travail et d'existence des travailleurs en faisant d'eux les copropriétaires de l'appareil productif. Les auteurs les plus importants de cette école, qui valorise la figure du travailleur ou du product […] Lire la suite

ENFANTIN BARTHÉLEMY PROSPER (1796-1864)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 460 mots

Fils d'un banquier parisien, Enfantin, après des études à l'École polytechnique dont il démissionne en 1815, devient négociant en vins, puis, ayant voyagé en Allemagne et aux Pays-Bas, banquier à Saint-Pétersbourg. Ayant été présenté à Saint-Simon, il en devient l'un des plus ardents disciples. Il participe à la fondation des journaux Le Producteur (1825) et Le Globe (1830), et y développe les i […] Lire la suite

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Idéalisme et matérialisme »  : […] L'aventure des saint-simoniens, et le rêve de « marier l'Orient et l'Occident », porte en elle toutes les contradictions d'un monde à la fois idéaliste et matérialiste. Prosper Enfantin, le père, « chef suprême » de la religion saint-simonienne, invite ses disciples au voyage d'Orient : « Suez est le centre de notre vie de travail. Là, nous ferons l'acte que le monde attend, pour confesser que no […] Lire la suite

GLOBE LE

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 412 mots

Journal parisien qui parut du 15 septembre 1824 au 20 avril 1832. De tous les journaux de la Restauration, Le Globe est l'un des plus originaux. Il fut fondé en 1824 par Paul Dubois, ancien normalien chassé de l'université pour ses idées libérales, assisté de Pierre Leroux, alors jeune typographe. Hebdomadaire littéraire et philosophique, Le Globe était patronné par des doctrinaires comme Jouffr […] Lire la suite

HOMÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • Olivier FAURE
  •  • 7 626 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’homéopathie, au cœur des nébuleuses contestataires »  : […] L’homéopathie a toujours bénéficié d’appuis au sein de la société. À ses débuts et surtout en France sous la Restauration et la monarchie de Juillet, elle se retrouva au cœur d’une nébuleuse réformatrice prônant à la fois une nouvelle médecine et une nouvelle société. Médecins et partisans de l’homéopathie, comme le comte de Las Cases (1800-1854), fils du mémorialiste de Sainte-Hélène, étaient aus […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre GUIRAL, Ernest LABROUSSE, « SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-simon-et-saint-simonisme/