OMBRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour la connaissance symbolique, l'ombre apparaît comme une réalité lourde de toutes les angoisses humaines. Le pays de la mort est éprouvé comme le royaume des ombres. Sans être confondue avec l'âme, l'ombre lui est liée. Aussi, dans de nombreuses cultures des interdits entourent ce phénomène : ne pas marcher sur l'ombre d'autrui, ne pas jouer avec l'ombre de quelqu'un ou de soi-même. L'ombre est comme un double du corps, qui le relie à l'âme. Ce qui explique que celui qui vend son âme au diable perd son ombre. D'une façon plus menaçante encore, l'ombre symbolise une présence insaisissable et anonyme qui obsède. Cette angoisse peut se manifester par le sentiment d'être suivi ou d'être observé. L'ombre participe de l'invisible, du caché, du menaçant. Aussi, nombreuses sont les légendes où le passage vers l'inconnu est porte d'ombre. Symbolisant la latence, l'ombre sera perçue comme un « trou » dans le continu habituel du temps. Elle marque une suspension temporelle d'où tout peut surgir pour engloutir le sujet. Ce symbolisme, qui fait de l'ombre le seuil de l'inconnu, semble lié à la propriété étrange qu'a l'ombre de s'agrandir et de se rétrécir. Le passage vers l'invisible se découvre dans le mouvement de l'ombre. Dans de nombreuses cultures, midi, l'heure de l'ombre la plus courte, est l'heure dangereuse où les mondes tangibles et intangibles se chevauchent, et où s'entrouvre le passage sur l'au-delà. Pendant un instant, les formes réelles, les contours et les ombres se confondent. L'ombre est ainsi liée symboliquement à la question des rapports de la forme et de sa réalité sensible. Dans le mythe de la caverne, Platon reprend en ce sens ce symbole de l'ombre-illusion. C'est également pourquoi, selon Henry Corbin, les représentations symboliques du monde suprasensible (miniatures persanes, icônes) sont dénuées d'ombre. Mais l'ombre est tout autant une réalité symbolique à valeur bénéfique : la pénombre est le lieu propice à la méditation et le symbole de la sagesse cachée. Dans le taoïsme, le chemin du sage est celui qui se dessine à la limite de l'ombre et de la lumière. Sage est celui qui sait épouser les changements continuels du monde sublunaire, où ombre et lumière s'alternent.

Carl Gustav Jung a interprété le symbolisme de l'ombre comme la manifestation consciente d'un archétype majeur du processus d'individuation. La confrontation avec sa propre ombre constitue la première épreuve pour le moi. Dans les rêves, l'ombre peut apparaître comme un personnage sombre, menaçant, au visage caché. Certains tableaux de Chirico l'illustrent parfaitement, où seule une ombre laisse deviner la présence angoissante d'un personnage qui se tient hors champ. Mythologiquement, l'archétype de l'ombre est souvent représenté sous l'image d'un mur qui bloque toute avance d'un héros ou l'emprisonne dans un dédale menaçant. Regarder le visage caché, amener dans le champ le personnage qui s'y dérobe, combattre un monstre qui garde le passage vers l'autre côté du mur ou qui se cache au cœur du labyrinthe, ces gestes expriment la nécessité psychologique de reconnaître et d'intégrer une face cachée et inacceptable de soi. Dans le processus analytique de rencontre avec soi-même, l'ombre est le premier aspect de l'inconscient.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  OMBRE  » est également traité dans :

L'ENVERS DU VISIBLE. ESSAI SUR L'OMBRE (M. Milner)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 989 mots

Apparemment, quoi de plus simple que de définir l'ombre ! Au gré d'un parcours quasi encyclopédique qui embrasse textes antiques, textes sacrés, théologie, mystique, philosophie, esthétique, littérature, pratiques et théories picturales, jeux optiques, Max Milner montre, avec L'Envers du visible (Seuil, Paris, 2005) qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Rien n'est plus difficile à saisir que […] Lire la suite

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 209 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'inconscient collectif et l'individuation »  : […] Par la voie une et multiple de l'image, l'homme pénètre progressivement dans les cercles qui le mènent vers le centre de son être intérieur. Le premier rencontré est celui de la persona (en latin : le masque du comédien). Ce terme désigne ici le personnage social qui, s'il a l'utilité et le caractère indispensables d'un vêtement, risque bien souvent de nous dissimuler notre nature individuelle. I […] Lire la suite

LUMIÈRE & TÉNÈBRES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 307 mots

L'opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel. Pour en esquisser l'enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions de la lumière sur le plan de l'imaginaire : la lumière-séparation, la lumière-orientation, la lumière-transformation. Ces trois aspects de la lumière comme symbole se définissent par rapport à trois altérités ou trois formes de ténèbres, soit, respectiveme […] Lire la suite

Les derniers événements

28 juillet 2021 France. Déplacement du président Emmanuel Macron en Polynésie.

Il déclare « assumer » cette « part d’ombre » au sujet de laquelle il ne demande toutefois pas pardon, comme le demandaient les associations antinucléaires et l’opposition indépendantiste de l’archipel.  […] Lire la suite

2-24 avril 2013 France. Mise en place d'une moralisation de la vie publique

Le 16, Jérôme Cahuzac évoque sa « part d'ombre » dans un entretien télévisé en forme de confession. Le 24, le gouvernement adopte trois projets de loi relatifs à la « transparence de la vie publique » et à la « lutte contre la grande délinquance économique et financière et les paradis fiscaux ». La décision propre à la création d'un parquet financier national est reportée à mai. […] Lire la suite

14-29 novembre 2004 Iran. Accord sur la suspension de l'enrichissement d'uranium

, mais ne confirme pas le caractère militaire de ces recherches, malgré la subsistance de zones d'ombre. Le 22, l'Iran suspend ses activités d'enrichissement d'uranium conformément à l'accord conclu avec les Européens. Le 29, l'A.I.E.A. adopte, malgré les réserves de Washington, une résolution modérée qui n'évoque pas l'éventualité de sanctions. L'Iran salue cette « grande victoire » sur les États-Unis, tout en affirmant qu'il « ne renoncera jamais » définitivement à l'enrichissement d'uranium. […] Lire la suite

7 juin 2003 Afghanistan. Attentat meurtrier contre la force internationale

dans le pays, Lakhdar Brahimi, avait mis en garde contre la « dégradation de la sécurité [qui fait] planer une ombre sur tout le processus de paix de Bonn ».  […] Lire la suite

7-13 juillet 1989 Cuba. Condamnation et exécution du général Ochoa et de trois autres officiers pour trafic de drogue

Les zones d'ombre que le jugement laisse subsister ne permettent toutefois pas de mesurer les raisons exactes du « sacrifice » d'Arnaldo Ochoa. Le 13, les quatre condamnés sont fusillés, leur grâce ayant été refusée le 9, malgré de nombreuses pressions internationales, par le Conseil d'État que préside Fidel Castro.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « OMBRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ombre/