ATOUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu égyptien anthropomorphe portant la double couronne. Atoum peut prendre l’aspect d’un vieillard. Il se manifeste en outre sous la forme d’un singe-archer. Divinité égyptienne primitive d'Héliopolis. Suivant la théologie héliopolitaine, le Soleil, dont on faisait le créateur du monde, était adoré sous trois aspects différents : le soleil levant (Khépri), le soleil à son zénith (Rê) et le soleil couchant (Atoum).

Atoum

Atoum

dessin

Dieu égyptien anthropomorphe portant la double couronne, Atoum est le dieu primordial, le démiurge qui s'est fait lui-même. Il symbolise aussi la souveraineté. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Premier des neuf dieux primordiaux d’Héliopolis, le dieu Atoum est le créateur de l'ennéade, le dieu primordial, le démiurge qui s'est fait lui-même. Par crachat ou masturbation, il tire le premier couple divin, Shou et Tefnout, de la butte primordiale. Il est ainsi à l’origine de l’apparition du soleil dont il est aussi une manifestation au moment de son coucher. Dans le Livre des morts, à la fin des temps, il prend l’aspect d’un serpent ou d’une anguille. Son nom signifie « tout » ou « rien ». Il personnifie ce qui est et qui n’est pas (ou plus). Atoum symbolise aussi la souveraineté.

Possédant un temple important à Héliopolis, il est la divinité principale de Pithom dans le Delta. S’il joue un rôle théologique de premier ordre, il apparaît peu dans le culte.

—  Yvan KOENIG, Universalis

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ATOUM  » est également traité dans :

BASTET

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 147 mots

Déesse égyptienne, Bastet est représentée sous les traits d’une lionne ou d’une chatte, parfois allaitant ses petits. Pendant la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. J.-C.), elle adopte la forme d’une femme à tête de chat. Bastet tient souvent un sistre (instrument de musique) ou un panier. Le culte de Bastet apparaît à Bubastis (« le Domaine de Bastet ») dans le Delta à l’époque thinite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastet/#i_11322

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11322

HÉLIOPOLITAINE THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

La théologie égyptienne entreprit un effort de classement de ses mythes, notamment en groupant les dieux en collèges. Le plus célèbre de ces groupements est l'ennéade, ainsi appelée parce qu'elle se composait primitivement de neuf dieux. Inventée à Héliopolis, l'ennéade fut adoptée peu à peu par un grand nombre de clergés, qui la transformèrent selon leurs besoins. La théologie héliopolitaine étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-heliopolitaine/#i_11322

TEFNOUT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 188 mots

Tefnout est une déesse égyptienne représentée sous les traits d'une lionne ou d'une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est coiffée d’un disque solaire ou uniquement d’un uræus (cobra en fureur). Elle apparaît dans la théologie héliopolitaine. La chaude ardeur de Tefnout en fait la main d’ Atoum, créateur par masturbation ; une émanation créatrice (l’humidité) qui, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tefnout-religion-egyptienne/#i_11322

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « ATOUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atoum/