OPÉRA DE PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est le 28 juin 1669 que l'abbé Perrin et Robert Cambert obtiennent de Louis XIV le privilège d'« Académie d'opéra ou représentations en musique et en langue françoise », fondant ainsi l'Académie royale de musique, qu'ils installent en 1670 dans la salle du jeu de paume de la Bouteille. Treize salles, dont le théâtre de la Porte-Saint-Martin, le théâtre Montansier, la première salle Favart, le théâtre Louvois et, enfin, la salle Le Peletier abriteront successivement les représentations de l'Académie, qui prendra les qualificatifs de royale, impériale ou nationale selon le contexte politique. Des premiers temps surnagent les noms de directeurs ou d'auteurs glorieux : Lully (1672-1687), qui en sera le premier maître incontesté, Rameau (1733-1760), qui y produira vingt-quatre opéras, Gluck (1773-1779), avec la fameuse querelle qui opposa ses partisans à ceux de Piccinni. À partir de 1807, Spontini et Cherubini instaurent le style du grand opéra à la française, qui atteindra son apogée au milieu du xixe siècle, avec Meyerbeer, Rossini ou Halévy dans de somptueuses réalisations scéniques signées Daguerre ou Cicéri. Imposant ce style grandiose comme modèle à l'Europe entière, l'Opéra connaît alors son plus grand rayonnement.

Lorsque la salle Le Peletier disparaît dans les flammes en 1873, le nouvel opéra commandé à Charles Garnier par Napoléon III est encore en construction. Il sera inauguré le 5 janvier 1875 et comporte 2 156 places ; c'est alors la plus grande scène du monde. Massenet et Gounod y connaissent des triomphes, ainsi que Verdi et, plus lentement, mais plus profondément, Wagner, notamment lors de la direction d'André Messager (1908-1914). Jacques Rouché, qui sera directeur de 1915 à 1939, puis administrateur de 1940 à 1944 lorsque sera créée la Réunion des théâtres lyriques nationaux (R.T.L.N., liant ainsi le sort de l [...]

Opéra de Paris, C. Garnier

Opéra de Paris, C. Garnier

Photographie

Charles Garnier, façade de l'Opéra, Paris, 1860-1875. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  OPÉRA DE PARIS  » est également traité dans :

AURIC GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 060 mots
  •  • 2 médias

Cadet du groupe des Six, Georges Auric n'a jamais occupé le devant de la scène musicale comme Honegger, Poulenc ou Milhaud . Sa carrière s'est toujours déroulée en marge des circuits habituels ; il a touché à tous les genres avec une égale réussite. Après des études au Conservatoire de Montpellier — Georges Auric est né à Lodève, dans l'Hérault, le 15 février 1899 —, il vient se perfectionner au C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-auric/#i_88984

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le renouvellement du ballet »  : […] Les hostilités entre la danse classique et la danse moderne se sont atténuées. L'Opéra de Paris en offre l'exemple. Après les expériences faites avec Carlson et Garnier, Noureev décide, en 1989, que toute la troupe peut danser les commandes qu'il passe à Twyla Tharp ou Maguy Marin. Par la suite, cette grande institution ouvrira ses portes à des compagnies contemporaines telles que celles de Cunni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_88984

BOGIANCKINO MASSIMO (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 432 mots

Directeur d'opéra, pianiste, musicologue et homme politique italien, Massimo Bogianckino étudie le piano avec Alfredo Casella à l'Accademia di Santa Cecilia, à Rome, et avec Alfred Cortot à l'École normale de musique de Paris ; il étudie aussi la composition avec Virgilio Mortari et la musicologie avec Luigi Ronga à l'université de Rome et avec Paul-Marie Masson à la Sorbonne. Il commence par se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-bogianckino/#i_88984

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre Watteau et Fragonard »  : […] Situer Boucher entre Watteau et Fragonard aide à comprendre l'évolution du style, de la manière, des thèmes, et de leur transmission concernant un artiste qui, né et mort à Paris, n'a guère quitté cette ville. Nous ne savons pas grand-chose des débuts comme peintre de cet élève de François Lemoine – si son Jugement de Suzanne, de 1720-1721, est récemment réapparu et entré en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_88984

CARLSON CAROLYN (1943- )

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 472 mots

Dans le chapitre « L'Opéra de Paris »  : […] Engagée à l'Opéra de Paris en 1974 avec le titre d'étoile-chorégraphe, puis, en janvier 1975, avec celui de directrice du Groupe de recherches théâtrales de l'Opéra de Paris (G.R.T.O.P.) créé pour elle, cette jeune femme un peu hippie déploie une vive activité de pédagogue et de créatrice. Sous le grand escalier, la Rotonde des abonnés, où elle travaille, devient un lieu mythique pour les danseur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolyn-carlson/#i_88984

CHAUVIRÉ YVETTE (1917-2016)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 958 mots
  •  • 1 média

Danseuse étoile de l'Opéra de Paris, Yvette Chauviré fut la seule artiste française à recevoir le titre prestigieux et rarement décerné de prima ballerina assoluta , dotée qu'elle était d'un lyrisme et d'un grand charisme sur scène. Son élégance à la ville fit aussi d'elle l'incarnation du chic « à la français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yvette-chauvire/#i_88984

CHORÉGRAPHIE - L'art de créer les gestes

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 693 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les origines de la chorégraphie »  : […] L'idée même de chorégraphie naît avec la danse savante, c'est-à-dire celle dont on doit connaître les pas pour la pratiquer, qui est apparue à la fin du xv e  siècle dans les cours italiennes, puis importée en France par Catherine de Médicis, où elle prend le nom de danse de cour ou « belle dance française ». Cette ancêtre de la danse classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-de-creer-les-gestes/#i_88984

CICERI PIERRE LUC CHARLES (1782-1868)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 434 mots

La scénographie et le décor romantiques doivent beaucoup en France à un homme de grand talent, d'origine italienne, Pierre Ciceri. Très lié aux créateurs du mouvement romantique et ayant étudié l'architecture, il est le fournisseur attitré des principales scènes de Paris. Il s'est fait une spécialité comme « peintre de paysages » à l'Opéra (paysages en tous genres, avec ou sans ruines, alors à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-luc-charles-ciceri/#i_88984

ÉCOLE FRANÇAISE DE DANSE

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 374 mots

L’ année 2013 a marqué le tricentenaire de l’école française de danse. Mais ce n’est pas tant la création en 1713 du Conservatoire de danse – l’une des premières « écoles de danse » au monde –, qui deviendra celle de l’Opéra national de Paris, que célèbre cet anniversaire, que la permanence d’une technique et d’un style « à la française ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-francaise-de-danse/#i_88984

GALVANOPLASTIE

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 656 mots

Mise au point simultanément par Moritz Hermann von Jacobi à Saint-Pétersbourg et par Spencer en Angleterre dès 1837, la galvanoplastie est un procédé électrochimique permettant de recouvrir un alliage ou un matériau rendu conducteur d'une couche de métal, grâce à l'électrolyse d'un électrolyte contenant un sel de ce métal. Cette technique (décrite dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galvanoplastie/#i_88984

GARNIER CHARLES (1825-1898)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 549 mots
  •  • 1 média

Après avoir remporté le grand prix de Rome en 1848, Charles Garnier voyage pendant cinq ans en Italie, puis en Grèce, pour y connaître mieux l'architecture antique, classique et baroque. De retour à Paris à l'époque où Lefuel construisait le nouveau Louvre, il travaille un peu avec Viollet-le-Duc. Mais l'éclectisme de Garnier ne pouvait s'accommoder longtemps de la science précise de Viollet-le-Du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-garnier/#i_88984

GUILLEM SYLVIE (1965- )

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 689 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une enfance de gymnaste »  : […] Née à Paris en 1965, Sylvie Guillem se destine à la gymnastique de compétition, emboîtant très tôt le pas de sa mère, qui enseigne cette discipline au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). À l'âge de onze ans, elle est présélectionnée dans l'équipe de France, appelée à préparer les jeux Olympiques de Moscou. Dans le but de parfaire son entraînement, elle est envoyée en stage à l'école de danse de l'O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvie-guillem/#i_88984

HIRSCH GEORGES (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 448 mots

Né à Paris, d'une famille de lettrés, Georges Hirsch s'adonne de bonne heure à l'activité littéraire et théâtrale : poète avec Les Images , un recueil de vers paru avant guerre, auteur dramatique avec De l'aube à midi , La Source , La Corde raide , Les Verts Galants joués au théâtre de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-hirsch/#i_88984

JOYEUX ODETTE (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 648 mots
  •  • 1 média

Petite Parisienne, oubliée par son père, couvée par sa mère qu'elle adore, Odette Joyeux fait très tôt connaissance avec les arts du spectacle. Un ami l'oriente vers les cours de danse de l'Opéra. En 1927, une dame-mécène, Jeanne Dubost, reçoit en hommage dix morceaux écrits par les meilleurs compositeurs de l'époque pour une suite-ballet intitulé L'Éventail de Jeanne . Odet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odette-joyeux/#i_88984

LEGRIS MANUEL (1964- )

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un pur produit de l’Opéra de Paris »  : […] Né à Paris le 19 octobre 1964, Manuel Legris est admis à l’école de danse de l’Opéra de Paris en 1976. Il avouera lui-même ne pas y avoir brillé d'un éclat particulier. Lors des spectacles organisés chaque année à Paris, on le remarque pourtant. Par exemple en porteur de brouette dans Les Animaux modèles , un aimable divertissement inspiré à Serge Lifar par Jean de La Fontain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-legris/#i_88984

LEHMANN MAURICE (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 635 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, Maurice Lehmann fait ses classes au conservatoire ; sorti avec un premier prix de comédie, il est tout d'abord engagé à la Comédie-Française. Mais très vite Henri Hertz l'appelle au théâtre de la Porte-Saint-Martin, où il est notamment partenaire de Mistinguett dans Madame Sans-Gêne . La mort de Hertz, survenue en 1924, le place à la tête des théâtres de la Porte- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-lehmann/#i_88984

LE RICHE NICOLAS (1972- )

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 224 mots

Un des plus grands danseurs étoiles de sa génération, le Français Nicolas Le Riche a fait l’essentiel de sa carrière au sein du Ballet de l’Opéra de Paris. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-le-riche/#i_88984

LETESTU AGNÈS (1971- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 118 mots

Danseuse- étoile du Ballet de l’Opéra de Paris, Agnès Letestu a su aborder avec finesse et intelligence la grande diversité du répertoire adopté par cette institution. Possédant également un vrai talent de styliste, elle a pu mener une double carrière en créant aussi des costumes pour de nombreux ballets. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnes-letestu/#i_88984

LI BLANCA (1964- )

  • Écrit par 
  • Lise OTT
  •  • 1 136 mots

Dans le chapitre « Le choix de l’éclectisme »  : […] L’éclectisme franco-espagnol de Blanca Li est pour ainsi dire son image de marque. Coup sur coup, elle écrit Univers unique (2000) pour danseurs, acrobates, trapézistes et un accordéoniste, et conçoit un solo, Silhouette (2000), pour Monique Loudières, danseuse étoile du Ballet de l’Opéra de Paris, au festival d’Avignon. L’année suivante, le Ballet nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanca-li/#i_88984

LIEBERMANN ROLF (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 874 mots

Compositeur et homme de théâtre suisse, Rolf Liebermann a marqué son époque grâce à son action à la tête de l'Opéra de Hambourg et, surtout, comme administrateur général de l'Opéra de Paris. Né à Zurich le 14 septembre 1910, il fait des études de droit à l'université de sa ville natale et étudie la musique avec José Berr (1929-1933). Puis il travaille la direction d'orchestre avec Hermann Scherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolf-liebermann/#i_88984

LISSNER STÉPHANE (1953- )

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aix / Milan / Paris »  : […] Ce boulimique de travail ne s’arrête pas là. Au nombre de ses activités, on compte la direction générale de l’Orchestre de Paris (1994-1996), celle des Bouffes du Nord, partagée avec Peter Brook (1998-2005), puis celle du Théâtre de la Madeleine, avec Frédéric Franck. Stéphane Lissner prend ensuite la tête du festival d’Aix-en-Provence, qui connaît une situation difficile. Là encore, il va faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-lissner/#i_88984

MILLEPIED BENJAMIN (1977- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 264 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’étoile à la star »  : […] Formé à l’école américaine, Benjamin Millepied a appris à lever des fonds auprès de mécènes et de fondations sans lesquels aucun spectacle ne peut voir le jour aux États-Unis. Il a su également s’entourer d’artistes contemporains (Philip Glass, Daniel Ott, Nico Muhly, David Lang, Paul Cox...). En 2010, il est choisi par le metteur en scène Darren Aronofsky pour être le conseiller en danse et le ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-millepied/#i_88984

NOUREEV RUDOLF (1938-1993)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 2 294 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les riches heures de l'Opéra de Paris »  : […] Rudolf Noureev dirige le ballet de l'Opéra national de Paris de 1983 à 1989. Ce sont des années fastueuses et tumultueuses, où la star galvanise une troupe de 150 danseurs réticents au départ, avec une programmation balayant tout le spectre de la danse (du baroque à William Forsythe, de Jerome Robbins à Lucinda Childs, Paul Taylor, Alvin Nikolaïs, Anthony Tudor....), sans omettre l'entrée au répe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-noureev/#i_88984

NOURRIT ADOLPHE (1802-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 533 mots

Ténor dramatique français, considéré comme le plus grand de l'époque romantique, Adolphe Nourrit, né le 3 mars 1802 à Montpellier, créa un grand nombre de rôles à l'Opéra de Paris (salle Le Peletier). Après avoir étudié l'art lyrique auprès de Manuel García père (Manuel del Pópulo Vicente Rodríguez García), un des plus illustres ténors de son temps, Adolphe Nourrit effectue ses débuts à l'Opéra de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-nourrit/#i_88984

OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque

  • Écrit par 
  • Ivan A. ALEXANDRE
  •  • 11 978 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Haendel : la voix »  : […] En 1920, le pèlerin qui, comme Romain Rolland, entreprend un « voyage musical au pays du passé », a pu entendre L'Orfeo de Monteverdi, Zoroastre de Rameau, Dido and Aeneas de Purcell ou Armide de Lully. Mais il n'a jamais vu ni entendu aucun opéra italien de Haendel . Non que celui-ci fût oublié. Au contraire  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-le-renouveau-de-l-opera-baroque/#i_88984

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Raison, histoire et modernité : la crise du système classique des ordres »  : […] Le système classique des ordres repose sur une fiction, la coïncidence des ordres et du beau naturel ; au xviii e  siècle, cette fiction est passée au crible de la raison, tandis que l'archéologie et l'histoire démontrent le caractère transitoire de ces formes. Déjà, au xvii e  siècle, certains th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_88984

PIETRAGALLA MARIE-CLAUDE (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 203 mots

Danseuse et chorégraphe française, Marie-Claude Pietragalla, surnommée Pietra, a été l’une des étoiles marquantes du Ballet de l’Opéra de Paris avant de devenir directrice du Ballet national de Marseille puis de monter sa propre compagnie. Personnalité à part, elle se tourne vers de grands spectacles mêlant différentes disciplines artistiques, et apparaît dans des clips ou des émissions télévisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-claude-pietragalla/#i_88984

PRÊTRE GEORGES (1924-2017)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 352 mots
  •  • 1 média

Considéré hors de son pays comme une figure marquante de la direction d'orchestre française, Georges Prêtre n'a jamais connu le même succès en France , même si son étroite collaboration avec Francis Poulenc ou Maria Callas lui a conféré des lettres de noblesse indiscutables. Ce chef, qui est surtout reconnu comme un grand chef d'opéra, n'a que rarement accepté des fonctions permanentes dans des th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-pretre/#i_88984

RENAULT MICHEL (1927-1993)

  • Écrit par 
  • Gilberte COURNAND
  •  • 648 mots

Dans le cercle restreint des étoiles de l'Opéra de Paris, Michel Renault occupait une place privilégiée. Doté d'une plastique digne de l'antique, d'une technique parfaite, il faisait preuve d'un sens du style et d'une musicalité exceptionnels. Michel Renault est né le 15 décembre 1927 à Paris. Son père est agent de maîtrise aux usines Renault, sa mère se consacre à la carrière de ses enfants : Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-renault/#i_88984

SAINT-LÉON ARTHUR (1821-1870)

  • Écrit par 
  • Isabella GORDON
  • , Universalis
  •  • 658 mots

Danseur, chorégraphe et violoniste français, né le 17 septembre 1821 à Paris, mort le 2 septembre 1870 dans cette même ville. Fils du danseur Léon Michel, qui fut l'assistant de Pierre Gardel à l'Opéra de Paris et avait adopté le patronyme de Saint-Léon, le jeune Arthur Michel passe la plus grande partie de son enfance et de son adolescence à Stuttgart, où son père est maître de ballet à la cour d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-saint-leon/#i_88984

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Renouveau et révolution »  : […] Dans l'après-68, certains directeurs de théâtre prennent conscience que l'opéra, art « bourgeois » depuis un siècle et demi, doit se remettre en question sous peine de s'essouffler, faute de renouvellement de ses spectateurs. Pour Rolf Liebermann, qui arrive à la tête de l'Opéra de Paris en 1973, l'ouverture du genre à un public élargi passe notamment par un renouveau de l'interprétation scénique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_88984

SOLTI GEORG (1912-1997)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du piano à l'opéra »  : […] D e son véritable nom György Stern, il voit le jour à Budapest le 21 octobre 1912 dans une famille juive. Il commence des études pianistiques dès l'âge de six ans et entre à treize ans à l'académie Franz-Liszt de sa ville natale. Il y est l'élève d'Ernst von (ou Ernö) Dohnányi pour le piano et de Zoltán Kodály pour la composition. Il reçoit aussi quelques conseils de Béla Bartók, sans vraiment tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-solti/#i_88984

SPECTACULAIRE SECOND EMPIRE 1852-1870 (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 019 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix de l’éclectisme »  : […] Cette époque est aussi marquée par le goût pour la diversité des styles offerts à la richesse des élites. Cela est vrai de l’art du portrait qui envahit les expositions : « Le flot des portraits monte chaque année et menace d’envahir le Salon tout entier », écrit Zola en 1868. Ils sont néoclassiques avec Ingres et ses émules ( Madame Moitessier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectaculaire-second-empire-1852-1870/#i_88984

VERDY VIOLETTE (1933-2016)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une grande pédagogue »  : […] En 1977, Rolf Liebermann lui propose la direction du Ballet de l'Opéra de Paris. Elle y restera trois saisons. Elle fait entrer au répertoire des œuvres d’Oscar Araiz ( Les Quatre D erniers Lieder ), de George Balanchine ( Divertimento et Chaconne ), de Kenneth MacMillan ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violette-verdy/#i_88984

WAGNÉRISME

  • Écrit par 
  • Jean PAVANS
  •  • 1 860 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Wagnérisme et antiwagnérisme »  : […] Le cas d'Hector Berlioz mérite une attention particulière, car il s'est trouvé, à son corps défendant, au confluent du wagnérisme et de l'antiwagnérisme européens, et en particulier français. D'une part, les wagnériens voulaient en quelque sorte l'enrôler comme précurseur de la « musique de l'avenir », ce contre quoi tout son être musical se cabrait, en une période où lui-même était tourné vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wagnerisme/#i_88984

Pour citer l’article

Pierre FLINOIS, « OPÉRA DE PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-de-paris/