Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAMBERT ROBERT (1628 env.-1677)

« Sans considérer Robert Cambert comme le fondateur de l'opéra français, on ne peut lui refuser une sorte de vocation de la musique dramatique. » (André Verchaly).

Né vers 1628 à Paris, Robert Cambert est élève du compositeur et claveciniste Jacques Champion de Chambonnières. En 1662, il est nommé maître de la musique de la régente Anne d'Autriche. Dès 1659, il a collaboré avec le poète Pierre Perrin pour sa première œuvre dramatique, la Pastorale, dite Pastorale d'Issy, car elle est représentée chez monsieur de La Haye, à Issy, près de Paris. Dix ans plus tard, Louis XIV accorde aux deux hommes un privilège pour l'établissement en France d'« académies d'opéra ». Ces derniers inaugurent un premier établissement en 1671 avec leur chef-d'œuvre, la pastorale en cinq actes Pomone. L'année suivante, Jean-Baptiste Lully parvient cependant à racheter le privilège royal et fonde l'Académie royale de musique ; en 1673, Cambert quitte la France pour l'Angleterre. Deux des opéras de Cambert sont représentés à Londres, où il fonde à Covent Garden une éphémère Royal Academy of Music. Robert Cambert meurt dans la capitale anglaise en 1677, peut-être empoisonné par un domestique.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi