OMAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielSultanat d'Oman (OM)
Chef de l'État et du gouvernementle sultan Haitham ben Tarek (depuis le 11 janvier 2020)
CapitaleMascate
Langue officiellearabe
Unité monétairerial omani (OMR)
Population4 674 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)309 980

Activités ancestrales, rente pétrolière et ouverture à la mondialisation

Le maintien et la relance des activités traditionnelles

Sans parler d'un artisanat domestique qui se perpétue, la vie traditionnelle combinait des activités liées à la mer (pêche, construction navale, commerce maritime) à une agriculture fondée sur une maîtrise de l'eau plurimillénaire. La part de la population agricole dans la population active est tombée à moins de 5 p. 100, mais les principales productions, en particulier les dattes et les légumes frais, ont augmenté grâce à la modernisation de l'agriculture. Cependant, malgré sa politique de soutien à l’agriculture, l’Oman est loin de l’autosuffisance alimentaire, sauf pour le poisson. Les plaines littorales, mobilisant les eaux souterraines, assurent la plus grande partie de la production agricole commercialisée dans le pays ou exportée vers les Émirats et l'Arabie Saoudite. Fruits, légumes et fourrages sont cultivés sous les palmeraies de la Batinah, tandis que dans la plaine de Salalah les palmiers cèdent la place aux cocotiers et aux bananiers. Les oasis de piémont, comme Nizwa, Bahla, Ibri ou Rostaq, dont les forts, mosquées et souks évoquent la puissance passée, associent des fonctions urbaines aux palmeraies. On y pratique un système d'irrigation gravitaire attesté depuis cinq millénaires. L'eau des nappes des montagnes est acheminée vers les oasis par des conduits semi-enterrés, les aflaj (sing. falaj), comparables aux qanāt iraniens. Dans le lit d'oueds encaissés ou sur de minuscules terrasses accrochées aux versants escarpés, les villageois cultivent des fruits, des légumes et des céréales. Les montagnards du djebel Qara, dans le Dhofar, élèvent des bovins sur les pentes exposées à la mousson, tandis que dans le désert les derniers bédouins pratiquent un semi-nomadisme pastoral. Sur les côtes, une petite pêche sur de frêles embarcations de palmes ou de solides barques de bois désormais motorisées complète une pêche côtière sur des boutres traditionnels ou des chalutiers modernes. Les prises sont vendues dans tout le pays ou dans les pays voisins, voire sur des marchés plus lointains pour les poissons nobles et la langouste. Une lucrative contrebande avec l'Iran fournit des revenus complémentaires non négligeables. Malgré le plan Vision 2020 défini en 1995 en vue de favoriser le développement du secteur non pétrolier, les hydrocarbures continuent de constituer la principale ressource.

Kuthwa, Oman

Photographie : Kuthwa, Oman

Kuthwa, une petite oasis omanaise de la région de Bouraïmi, dans le nord-ouest du pays. 

Crédits : B. Dumortier

Afficher

Palmeraie près de Bahla, Oman

Photographie : Palmeraie près de Bahla, Oman

Oasis de palmiers dattiers dominée par la citadelle antique de Bahla, à Oman. 

Crédits : C. Sappa/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Nomadisme dans le Dhofar, Oman

Photographie : Nomadisme dans le Dhofar, Oman

Éleveurs semi-nomades et leurs dromadaires dans la région montagneuse du Dhofar, à Oman. 

Crédits : Christian Sappa/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

L’importance persistante du pétrole et du gaz

En 2019, 40 p. 100 du PIB de 79,5 milliards de dollars selon la Banque mondiale (son PIB par habitant place l’Oman dans les pays à hauts revenus) proviennent des hydrocarbures, qui assurent 58 p. 100 des revenus d'exportation. La découverte du pétrole date du début des années 1960. Du fait de la fragmentation des gisements, surtout situés dans l'intérieur, les coûts d'exploitation sont élevés. La production de brut, qui culmina à 910 000 barils par jour (b/j) en 1999, baissa ensuite pour tomber sous la barre des 700 000 b/j en 2008 avant de remonter notamment grâce à une amélioration du taux de récupération du pétrole dans les puits, qui ont longtemps été caractérisés par une faible productivité. Avec 970 000 b/j en 2019, l’Oman, qui n'est pas membre de l'OPEP, fait toujours figure de petit producteur, occupant le vingtième rang mondial. Une active politique d’exploration pétrolière est menée via Petroleum Development Oman, détenu à 60 p. 100 par le gouvernement omanais en co-entreprise avec des compagnies étrangères (Shell et Total notamment), qui assure plus des deux tiers de la production. Les réserves sont évaluées à 5,4 milliards de barils, soit un ratio production/réserves de moins de vingt ans. La majeure partie du pétrole est exportée, principalement vers la Chine, qui absorbe plus de 80 p. 100 des exportations pétrolières du sultanat, par le terminal de Mina el Faha, près de Mascate. Afin de réduire l'exportation de brut au profit de celle de produits transformés, la raffinerie de Sohar, en service depuis 2006, s'ajoute à celle de Mina el Faha, tandis que l'ouverture d’une troisième raffinerie est prévue en 2021 à Duqm, sur la côte sud, couplée avec une usine pétrochimique à la construction différée pour des raisons de fin [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Oman : carte physique

Oman : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Oman : drapeau

Oman : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Oman : territoire et population

Oman : territoire et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Kuthwa, Oman

Kuthwa, Oman
Crédits : B. Dumortier

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  OMAN  » est également traité dans :

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] De leur côté, les Anglais établissaient leur protectorat de fait sur les émirats du golfe Persique : ‘Omān, Mascate, Côte des Pirates, Bahreïn et Koweït à partir de 1838, tandis que le territoire d'Aden devenait une colonie britannique en 1839. Seul à ce moment le Hedjaz demeurait province ottomane ; toutefois, profitant de dissensions au sein de la dynastie saoudite (dont la capitale était alors […] Lire la suite

C.C.G. (Conseil de coopération du Golfe)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Créé le 26 mai 1981, à l'initiative de Riyad, pour contrer les débordements possibles de la révolution islamique iranienne et limiter les retombées de la guerre Irak-Iran sur les monarchies pétrolières du golfe Persique, le C.C.G. regroupe les Émirats arabes unis, le Koweït, Bahreïn, l'Arabie Saoudite, Oman et le Qatar, avec leurs 35 millions d'habitants en 2006. La structure de cette organisatio […] Lire la suite

KENYA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Denis Constant MARTIN, 
  • Marie-Christine MARTIN, 
  • Hervé MAUPEU
  •  • 12 137 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] Les fouilles pratiquées en Afrique de l'Est ont permis de recueillir, sous forme d'ossements ou de pierres taillées, des témoins anciens d'une occupation humaine ou pré-humaine. Au Kenya, deux zones sont particulièrement riches de ce point de vue : le pourtour du lac Victoria (où furent découverts des restes d'un Proconsul Africanus datant du Miocène inférieur, soit environ 20 millions d'années a […] Lire la suite

MASCATE

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 487 mots
  •  • 1 média

Mascate est la capitale du sultanat d'Oman. Dans son Précis de la géographie universelle (1810), Conrad Malte-Brun note que le « port caché » de la Géographie de Ptolémée (vers 150) rappelle le site de Mascate. Si un port existe à cet emplacement dès l'époque hellénistique, c'est seulement à la fin du Moyen Âge que Mascate, d'abord escale d'avitaillement, supplante Sohar, plus septentrional. En […] Lire la suite

ORMOUZ ou HORMUZ

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 378 mots

Petite île à l'entrée du golfe Persique, dans le détroit qui porte son nom, Ormouz est caractérisée par sa morphologie contrastée (plaine littorale, collines déchiquetées d'ocre rouge, de sel gemme, de minerais de fer et de cuivre, d'argile verte), la rareté de la végétation, les larges incrustations salines et le bleu de la mer teintée de reflets rouges. En dépit de conditions naturelles défavora […] Lire la suite

PERSIQUE GOLFE

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 854 mots

Site qui constitue, avec ses prolongements (plaines alluviales de Mésopotamie et du Khūzistan), une dépression située entre la plate-forme arabique et les chaînes sud-ouest du Zagros iranien. Le golfe Persique proprement dit est une mer fermée dont les fonds ne dépassent 100 mètres qu'au détroit d'Ormūz, les plus faibles profondeurs se trouvant du côté arabe ; cela facilite l'exploitation sur plat […] Lire la suite

PRINTEMPS ARABE ou RÉVOLUTIONS ARABES

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 8 179 mots

Dans le chapitre « Désamorcer la contestation par des concessions  »  : […] Ces stratégies de concessions permettent d'affaiblir le mouvement de mobilisation, quand les régimes parviennent à éviter l'affrontement direct et à gérer la contestation en jouant sur certaines de ses causes profondes. D'un côté, des États, comme dans le Golfe, disposent de forts excédents budgétaires et se caractérisent par une étroitesse de la population autochtone liée au régime par des réseau […] Lire la suite

QABOUS IBN SAÏD (1940-2020)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 782 mots
  •  • 1 média

Qabous ibn Saïd ibn Taïmour al-Mu’azzam al Saïd, plus connu sous le nom de Sultan Qabous, a régné sur le sultanat d’Oman pendant près d’un demi-siècle , de sa prise de pouvoir en juillet 1970 à son décès le 10 janvier 2020 des suites d’un cancer. Il naît le 18 novembre 1940 dans le Dhofar (sud de l’Oman), à Salalah, agglomération la plus peuplée du pays après Mascate, la capitale. Descendant de l […] Lire la suite

SOMALIE

  • Écrit par 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Francis SIMONIS
  •  • 10 587 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Confrontations des Somali aux impérialismes, XVIe-XIXe siècle »  : […] La première implication des Somali dans la géopolitique régionale remonte au xvi e  siècle. En 1529, l'émir Ahmed ibn Ibrahim, dit Ahmed Gragne (le « gaucher »), homme fort de la cité de Harar, centre religieux et politique du royaume de l'Adal, forme une coalition de tous les territoires musulmans avoisinants, pour lancer une guerre sainte contre le royaume chrétien d'Éthiopie. Cette armée puiss […] Lire la suite

TANZANIE

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Marie-Aude FOUÉRÉ, 
  • Franck MODERNE
  •  • 12 364 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Zanzibar avant l'indépendance »  : […] C'est une autre histoire que celle du Zanzibar et qui n'a pas grand-chose de commun avec celle du Tanganyika. Les deux îles de Zanzibar et de Pemba étaient restées possession des sultans d' Oman jusqu'en 1890, date à laquelle la Grande-Bretagne préoccupée par la colonisation allemande du Tanganyika, décida de leur imposer son protectorat. Elle maintint les privilèges de la minorité «  arabe » et l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

29 juillet - 1er août 2021 Israël – Iran. Attaque d'un pétrolier en mer d'Oman.

Le 29, le pétrolier Mercer-Street, géré par une société appartenant à un homme d’affaires israélien, est la cible d’une attaque de drone en mer d’Oman, qui cause la mort d’un agent de sécurité britannique et d’un membre d’équipage roumain. Le 1er août, Israël met en cause la responsabilité de l’Iran qu’il menace de représailles. Washington et Londres soutiennent cette accusation que rejette Téhéran. […] Lire la suite

10-11 janvier 2020 Oman. Succession à la tête du sultanat.

Le 10, les autorités annoncent le mort du sultan Qabous bin Saïd al Saïd, au pouvoir depuis 1970. Le 11, son cousin, le ministre de la Culture Haitham ben Tarek al Saïd, désigné comme son successeur par le sultan défunt, prête serment. […] Lire la suite

27 octobre 2019 Oman. Renouvellement du Conseil consultatif.

Les électeurs renouvellent les quatre-vingt-six membres, sans étiquette, du Conseil consultatif. Le taux de participation est de 49 p. 100.  […] Lire la suite

13-22 juin 2019 Iran. Attaques contre deux pétroliers dans le golfe d'Oman et destruction d'un drone américain.

Le 13, deux pétroliers, un japonais et un norvégien, sont la cible d’attaques dans le golfe d’Oman, dans les eaux territoriales iraniennes. En mai déjà, quatre navires avaient été visés au large du terminal émirati de Fujaïrah, également dans le golfe d’Oman. Washington met en cause l’Iran, qui dément toute responsabilité dans ces attaques. Celles-ci surviennent alors que le Premier ministre japonais Shinzō Abe, chargé par Washington de maintenir un canal de discussion avec l’Iran, est en visite à Téhéran. […] Lire la suite

12-14 mai 2019 Émirats arabes unis – Arabie Saoudite. Actes de sabotage.

Le 12, les Émirats arabes unis annoncent que quatre navires, dont deux pétroliers saoudiens, ont été la cible d’« actes de sabotage » au large du terminal de Fujaïrah, sur le golfe d’Oman. Le 14, deux stations de pompage d’un oléoduc traversant l’Arabie Saoudite sont la cible d’attaques de drones. L’opération est revendiquée par les rebelles houthistes que Riyad et Abu Dhabi combattent au Yémen. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Brigitte DUMORTIER, « OMAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/oman/