ŒUVRE D'ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La critique du concept d'œuvre

La critique du concept d'œuvre commence par un procès d'intention, on le tient pour lié à une philosophie désuète qui oppose l'objet et le sujet, derrière laquelle on voit se profiler une éthique conservatrice : la valorisation du bien-faire semble impliquer le respect des normes instituées et de l'autorité, quelle qu'elle soit, qui les institue. De plus, on soupçonne l'intervention d'une pensée théologique : n'est-ce pas sur le modèle de la création divine qu'est conçue la création humaine de l'œuvre ? Et sans doute certains poètes, superbes, se sont glorifiés de collaborer avec Dieu. Mais d'autres ont prétendu lui faire concurrence ou se substituer à lui. Bien sûr, on peut dire que l'athéisme est seulement l'envers du théisme, et qu'une pensée authentiquement athée est encore à venir : Maurice Blanchot l'annonce, mais sans prévoir son avènement. Et en effet, si l'on veut voir de la théologie partout et jusque dans les concepts d'œuvre et d'auteur, on pourrait en trouver aussi chez ceux qui récusent ces concepts. Mais ils ont d'autres arguments pour les récuser, plus substantiels.

La science

Le premier de ces arguments est inspiré par la science. Comme le relève Claude Lévi-Strauss, le parti pris des sciences humaines de « dissoudre le sujet » est aujourd'hui général, et c'est à partir de là qu'on peut comprendre la dissolution de l'œuvre. Dissoudre le sujet, cela peut s'entendre de bien des façons. Par exemple, si l'on identifie le sujet à l'individu organique, cela peut signifier que l'individu est au service de l'espèce, que le germen, ou le code génétique, est plus réel que le soma. Si l'on identifie le sujet à l'individu social, cela signifie qu'il tient sa réalité du système de rôles et du circuit d'échanges dans lesquels il s'insère. Si l'on identifie le sujet à l'ego, cela signifie que l'ego est constitué plutôt que constituant : dans la perspective de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  OEUVRE D'ART  » est également traité dans :

ART (L'art et son objet) - L'œuvre

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 2 296 mots
  •  • 4 médias

Parler d'œuvre aujourd'hui ne va pas sans difficulté. Certes, les œuvres d'art sont là : le Tadj Mahall, la tour Eiffel, la Vue de Delft par Vermeer, Guernica de Picasso, L'Homme qui marche de Giacometti, incontestables, objectives, plus sûrs témoins du passé que les actions des hommes ou leurs paroles, qui, elles, ont besoin de la mémoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-l-oeuvre/#i_354

DÉMATÉRIALISATION DE L'ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Florence de MÈREDIEU
  •  • 1 626 mots

L'œuvre d'art est traditionnellement conçue comme l'incarnation d'une forme ou d'une idée dans une matière. Ou, plus précisément, dans un matériau, plus ou moins dense ou pesant, et doté de propriétés spécifiques – comme le bois, le marbre, la pierre ou les pigments de la peinture. Dès le départ, cependant, l'art se trouve marqué du sceau de la dématérialisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dematerialisation-de-l-oeuvre-d-art/#i_354

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes et le sens »  : […] Lorsque Kant oppose la « beauté adhérente », déterminée par la perfection de ce que doit être l'objet dans lequel elle se manifeste, à la « beauté libre », sans concept, il prend pour exemple de cette dernière non seulement les fleurs, le colibri, l'oiseau de paradis, les crustacés marins, les rinceaux ou les papiers peints, mais encore la « musique sans texte ». L'art abstrait tout entier ne ris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/#i_354

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Dans le chapitre « L'actionnisme viennois et l'« œuvre d'art total » »  : […] L'idée d'une œuvre d'art total, réunissant tous les arts sous la forme d'un spectacle, apparaît dès 1957 dans le grand projet d'art sacré d'Hermann Nitsch. Ce projet, intitulé Théâtre des orgies et mystères , fut joué en 1998 (du 3 au 8 août) dans la propriété de l'artiste à Prinzendorf en Autriche, mais il est le fruit de quarante années de travail, au cours desquelles chaqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnisme-viennois/#i_354

ANNEXES - DE L'ŒUVRE D'ART (J.-C. Lebensztejn) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilles A. TIBERGHIEN
  •  • 974 mots

Les éditions La Part de l'Œil, ont eu l'heureuse idée de publier, en 1999, dans la collection « Théorie », un recueil de textes de Jean-Claude Lebensztejn. Ces Annexes caractérisent bien la manière de Lebensztejn, car même ses grands livres –  L'Art de la tache (éditions du Limon, 1990 ), Jacopo da Pontormo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annexes-de-l-oeuvre-d-art/#i_354

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « L'abolition de l'art »  : […] Si l'anti-art, ou Dada, n'est rien, l'art est-il encore quelque chose ? L'impossibilité d'une définition objective et universelle de l'art révèle l'étendue des dégâts opérés par Ball, Tzara, Picabia, Duchamp et leurs amis. Tous les systèmes formels que l'on a tenté de fonder après Dada ont échoué dans leur conquête de l'universalité. Face à cet ennemi insaisissable (l'anti-art), l'art a perdu le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_354

ARCHITECTURE & MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 7 421 mots

Dans le chapitre « Nouvelle position du problème : la critique de la conscience esthétique »  : […] Ne faut-il pas cependant s'interroger sur cette réduction de la « forme » à l' objet  ? On se rappelle en quels termes le Heidegger de « l'époque des conceptions du monde » entreprenait – en 1938 – de se démarquer de Hegel : à la différence de ce dernier, l'auteur de Sein und Zeit refusait d'admettre que la relation sujet-objet, c'est-à-dire la conscie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-et-musique/#i_354

ART (Le discours sur l'art) - Iconologie

  • Écrit par 
  • Jan BIALOSTOCKI
  •  • 4 344 mots

Dans le chapitre « Le développement de la méthode : G. J. Hoogewerff et E. Panofsky »  : […] Dans la section « Iconographie » du Congrès international des sciences historiques à Oslo en 1928, Hoogewerff a présenté un rapport intitulé L'Iconologie et son importance pour l'étude systématique de l'art chrétien , qui fut publié ensuite dans la Rivista di archeologia cristiana en 1931. Hoogewerff fut le premier à proposer le nom ancien d'iconologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-iconologie/#i_354

ART (L'art et son objet) - L'anonymat dans l'art

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 1 098 mots
  •  • 4 médias

Un grand nombre d'œuvres d'art comportent une indication plus ou moins développée, explicite et visible qui permet d'en identifier l'auteur. Cette indication peut prendre la forme d'une signature , d'un monogramme , d'une inscription, parfois d'un cachet, d'une estampille, d'un poinçon ou d'une marque, plus exceptionnellement d'un signe conventionnel ou symbolique. En l'absence de toute indication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-l-anonymat-dans-l-art/#i_354

ART (L'art et son objet) - La signature des œuvres d'art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 043 mots
  •  • 1 média

Avec le titre et la dédicace, la signature est l'un des « textes » fondamentaux qui encadrent l'œuvre et la présentent au spectateur. Elle ancre l'objet dans l'histoire individuelle aussi bien que collective et, par conséquent, elle est un repère non arbitraire pour la fondation du jugement esthétique. Cependant, la signature occupe une situation singulière, d'une part parce qu'elle apparaît à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-signature-des-oeuvres-d-art/#i_354

ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 028 mots
  •  • 4 médias

Tributaire de l'évolution des techniques et des mentalités, la notion de « reproduction », en art, implique une ressemblance entre deux objets, mais elle ne requiert pas leur similitude. Il existe en effet plusieurs sortes de reproductions. Les copies et les répliques de peintures ou les moulages de sculptures diffèrent peu de leurs modèles, tandis que les gravures ou les photographies ne peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-reproduction-en-art/#i_354

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un faux ? »  : […] Il importe de définir tout d'abord ce qu'est exactement le faux en art. Il réside dans l'intention frauduleuse, et non dans l'imitation elle-même. Les nombreux artistes qui s'exercent dans les musées depuis plus de deux siècles à copier les toiles des grands maîtres ne sont pas des faussaires, mais leurs ouvrages ont pu devenir des faux, soit par ignorance, soit par imposture. La réussite du faux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-le-faux-en-art/#i_354

ART (L'art et son objet) - Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

À la veille de la Première Guerre mondiale, Marcel Duchamp ouvrait avec le readymade un nouveau chapitre de l'art moderne. Un tabouret surmonté d'une roue de bicyclette (1913), puis un porte-bouteilles (1914), une pelle à neige ( In advance of the broken arm , 1915), un urinoir ( Fountain , 1917 ), le tout acheté dans le commerce, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-creation-contemporaine/#i_354

ART (Aspects culturels) - Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La perception esthétique »  : […] Mais les variations dans l'appréciation des œuvres selon les différents publics ne touchent pas seulement les sujets et les formes, les contenus et les styles de représentation : elles concernent tout d'abord – et trop de recherches tendent à l'oublier – le statut même des œuvres, le fait qu'elles soient ou ne soient pas appréhendées comme des objets d'art. Car, avant même de faire l'histoire et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-public-et-art/#i_354

ART (Aspects culturels) - Le marché de l'art

  • Écrit par 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Alain QUEMIN
  •  • 6 232 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Définition sociale et valeur économique de l'œuvre d'art »  : […] La définition sociale de l'art sur laquelle nous vivons est un héritage du xix e  siècle. L'œuvre, produit du travail indivisible du créateur, est définie par son unicité, son originalité et sa gratuité. Cette définition, contestée mais dominante, est le produit d'une histoire au cours de laquelle l'art est devenu autonome, en se différenciant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-le-marche-de-l-art/#i_354

ART BRUT

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 2 831 mots

Dans le chapitre « L'art brut et la division du travail »  : […] Il n'y a pas d'art psychopathologique ; l'aliénation – la « folie » – n'est en aucun cas le ressort de la création (sauf à y intervenir à titre de cause occasionnelle, de facteur propre à favoriser, comme on le voit chez certains schizophrènes, la rupture avec les normes culturelles, celles-là qui ont prise sur les couches les plus superficielles de la psyché). D'autre part, les productions de tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-brut/#i_354

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'art comme placement »  : […] L' œuvre d'art, au sens traditionnel du terme, est un bien rare, durable, qui offre à son détenteur outre un plaisir esthétique, des services sociaux (distinction, prestige) et financiers. Elle ne procure pas de revenus, mais, du fait qu'elle est un bien meuble, susceptible d'être revendu avec une éventuelle plus-value, elle constitue un objet potentiel de placement alternatif à d'autres actifs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-contemporain/#i_354

ARTE POVERA

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 648 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rome et Turin : de nouvelles pratiques artistiques  »  : […] C'est à Turin et à Rome que vont se concrétiser, pour l'essentiel, les conditions esthétiques de l'émergence de l'Arte povera. À Turin, ville la plus industrialisée de toute l'Italie, la galerie Sperone réunit en l966, sous le titre Arte abitabile , les artistes Giovanni Anselmo (né en 1934), Alighiero e Boetti (1940-1994) et Michelangelo Pistoletto ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arte-povera/#i_354

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 769 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Position du problème »  : […] La position iconographique traditionnelle voit dans la théologie un corpus de doctrines abstraites « illustrées » et « traduites » par les artistes en tableaux, en sculptures, en poèmes ou en polyphonies ; c'est souvent simplifier beaucoup la réalité : d'abord parce que la traduction s'avère constituer, en la matière, un modèle sémiotique impertinent ; ensuite parce que « la » théologie est bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-theologie/#i_354

ART POUR L'ART

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 088 mots

L'histoire littéraire tend à confondre l'art pour l'art et le cénacle poétique constitué autour de la revue Le Parnasse contemporain (1866) et consacré près de trente ans plus tard, en 1893, par la parution des Trophées de José Maria Heredia. Pourtant, l'idée que l'œuvre d'art n'a d'autre fin qu'elle-même est une préoccupation centrale des théories e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-pour-l-art/#i_354

ARTS EN BIBLIOTHÈQUES (dir. N. Picot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

Parallèlement à l'installation de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), aux côtés des départements spécialisés de la Bibliothèque nationale de France, dans les locaux historiques de la rue de Richelieu à Paris, la parution d'un ouvrage consacré à l'art dans les bibliothèques françaises apporte de nombreux éléments, tant d'information que de réflexion, sur le rôle que jouent, en France, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-en-bibliotheques/#i_354

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 112 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « De la production à la création »  : […] La simple assignation d'œuvres d'art à un nom propre ne suffit pas à faire de l'artiste un auteur au sens moderne du terme. Ainsi, que l'Antiquité ait pu nous léguer des noms d'artistes ne fait pas de ces derniers les semblables de Michel-Ange, Poussin ou Géricault. Dans les Mémorables de Xénophon, le célèbre peintre de l'époque classique Parrhasios d'Éphèse n'objective pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_354

BAUMGARTEN ALEXANDER GOTTLIEB (1714-1762)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 588 mots

Élève de Christian Wolff à Halle, Baumgarten fut très tôt marqué par la pensée de Leibniz, à laquelle il devait par la suite s'opposer, et par celle de son maître d'alors. Nommé professeur extraordinaire à Halle en 1737, puis professeur ordinaire à Francfort-sur-Oder en 1740, il se fit connaître en publiant, entre 1750 et 1758, les deux volumes de son Aesthetica dans laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-gottlieb-baumgarten/#i_354

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'artiste comme producteur »  : […] Aux alentours de 1930, Benjamin, écrivain libre, s'est fait un nom dans la critique littéraire, en suivant des voies qui n'ont pourtant rien d'orthodoxe, puisqu'elles conduisent l'exégèse au seuil d'une praxis subversive. À Gershom Scholem, il écrit : « Je n'ai jamais pu développer mes recherches que dans un sens, si je puis dire, théologique, en conformité avec la doctrine talmudique des quarante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_354

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 017 mots
  •  • 3 médias

« Tous les hommes désirent naturellement la connaissance », déclare Aristote au début de la Métaphysique . Ce désir qui serait propre à la nature humaine, et qu’on nomme en latin libido sciendi , est une idée qui connaît une fortune particulière à la Renaissance, où les ambitions humanistes d’embrasser tous les domaines de la conna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabinet-de-curiosites-wunderkammer/#i_354

CHRISTO ET JEANNE-CLAUDE CHRISTO JAVACHEFF (1935- ) et JEANNE-CLAUDE DENAT DE GUILLEBON (1935-2009), dits

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un Nouveau Réaliste »  : […] Arrivé à Paris en 1958, après des études à l'Académie des beaux-arts de Sofia de 1953 à 1956 et un passage à Prague, puis à Vienne, Christo entre en contact avec le critique Pierre Restany et le futur groupe des Nouveaux Réalistes, auquel il s'intègre. Il invente ses premiers Objets emballés (petites bouteilles, boîtes enveloppées), qui obtiennent vite une reconnaissance cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christo-et-jeanne-claude-christo-javacheff-et-jeanne-claude-denat-de-guillebon-dits/#i_354

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 729 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Van Doesburg et le groupe « Art concret » »  : […] Les quatre artistes qui se rassemblent en 1930 autour de Theo Van Doesburg (Jean Hélion, Otto Carlsund, Léon Tutundjian et Marcel Wantz) adhèrent à un manifeste, intitulé « Base de la peinture concrète », publié dans le numéro unique d'une revue éponyme, Art concret . Les signataires, qui se placent sous l'exigence d'un « effort pour la clarté absolue », proclament notammen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-concret/#i_354

CRÉATION - Création et créativité

  • Écrit par 
  • Bernard BOURGEOIS
  •  • 4 319 mots

Dans le chapitre « Le créateur et son milieu »  : […] Comme tout phénomène humain, la création a des conditions sociales déterminées, qui consistent dans l'existence, d'une part, de certains moyens techniques qui sont mis à la disposition du créateur, d'autre part, de certaines exigences qui sont celles de la société de l'époque. Cela explique la parenté de créations appartenant à un même moment de l'histoire, comme la simultanéité de certaines inven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-creation-et-creativite/#i_354

CRITIQUE D'ART

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHEFER
  •  • 2 906 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Iconologie »  : […] Cette pratique de la description, du jugement, n'est en fait possible que parce que la critique d'art (de par son statut extérieur, cette critique est aussi un genre littéraire) est supposée apporter à l'œuvre le supplément qui lui fait défaut ; comme si à l'œuvre il fallait – pour compenser la résorption du sens dans l'effet pictural – ajouter le texte dont elle est l'absence et la sollicitation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art/#i_354

CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 4 829 mots

Appliquer au monde antique le concept de critique d'art se révèle une tâche délicate en raison des conditionnements, hérités en grande partie du xix e  siècle, qui tendent à faire prendre à tort pour naturelles et obvies des catégories comme celles d'artiste, d'œuvre d'art ou de critique. Dans l'Antiquité, la figure de l'artiste, sculpteur ou pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-antiquite-greco-romaine/#i_354

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Dans le chapitre « Les biens culturels comme produits collectifs »  : […] Contre la représentation romantique de l'artiste comme créateur individuel et de la création comme « mystère » relevant du génie inspiré, les sociologues de la culture se sont tout d'abord attachés à comprendre l'organisation collective de la production des biens culturels. C'est le cas dans la sociologie américaine des « mondes de l'art ». Avec cette notion, Howard Becker insiste sur le caractè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sociologie-de-la-culture/#i_354

CULTURE - Le choc des cultures

  • Écrit par 
  • Jean-François MATTÉI
  •  • 6 362 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les cultures sociales »  : […] Dans l'histoire de l'Europe, les œuvres de la culture ont été créées par des philosophes et des savants, des peintres, des musiciens et des dramaturges, des architectes, des poètes et des romanciers, parfois avec le soutien de mécènes, souvent avec la protection du roi ou du pape, toujours en harmonie avec la société dans laquelle les créateurs vivaient. Que l'on pense aux cathédrales gothiques, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-le-choc-des-cultures/#i_354

CURIOSITÉ, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 290 mots

Le dictionnaire de Trévoux (1771) donne en trois mots les composantes de la curiosité, «  Curiosus, cupidus, studiosus  » : l'attention, le désir, la passion du savoir. Il est étonnant que, dès les origines, le mot désigne à la fois l'état du sujet et la nature de l'objet, et qu'il soit toujours resté attaché à l'activité artistique ou scientifique de l'amateur. « Ce mot est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curiosite-histoire-de-l-art/#i_354

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'objet dada »  : […] Qu 'il soit collage, assemblage, sculpture, ou ready-made, l'objet dada sape la notion d'œuvre d'art en premier lieu par son apparente trivialité. Ce sabotage repose sur l'adoption de procédés – recyclage, abandon de la conception au profit du hasard, accumulation anarchique – qui n'exclut cependant pas la sophistication, que celle-ci tende à l'épure ou au chaos. Peu après le retour de Huelsenbeck […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_354

DANTO ARTHUR C. (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 800 mots

Arthur C. Danto est l’un des philosophes américains dont les travaux sur l’art ont bénéficié d’un très large écho en France et en Europe depuis la publication de son étude sur « Le monde de l’art » (1964). Né à Ann Arbor (Michigan), aux États-Unis, il a d’abord étudié l’art et l’histoire à Wayne University, puis à l’université Columbia de New York. En 1949 et 1950, il passe une année à Paris, à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-c-danto/#i_354

DATION, œuvres d'art

  • Écrit par 
  • Didier TOUZELIN
  •  • 439 mots

La dation est une modalité exceptionnelle du paiement consistant à remettre au créancier autre chose que l'objet même de la dette (par exemple paiement en nature d'une dette en argent). Souhaitée par André Malraux, alors ministre chargé des Affaires culturelles, la loi n o  68-1251 du 31 décembre 1968 « tendant à favoriser la conservation du patrimoine artistique national  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dation-oeuvres-d-art/#i_354

DÉGÉNÉRÉ ART

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 816 mots
  •  • 1 média

L'expression « art dégénéré » doit sa fortune à l'exposition Entartete Kunst que les nazis organisèrent en 1937 à Munich. La dégénérescence n'est pas la décadence. Cette dernière notion implique dans une visée spenglerienne un affaiblissement des cultures, analogue au vieillissement auquel sont voués les corps, mais non une dénaturation. La dégénérescence, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-degenere/#i_354

DESCRIPTION (esthétique)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 1 143 mots

L'histoire de l'art ne peut se construire qu'à partir de l'examen attentif de l'apparence, aussi la description est-elle l'un de ses outils d'investigation fondamentaux. Des travaux, comme ceux de Philippe Hamon ( La Description littéraire : anthologie de textes théoriques et critiques , 1991) et de Roland Recht ( Le Texte de l'œuvre d'art : la description […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-esthetique/#i_354

DESIGN

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 8 019 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Métiers d'art »  : […] Le vocable métiers d'art nous invite, lui, à un catalogage par métiers. C'est sans doute un héritage de l'époque des corporations, même si les métiers d'art ne sont plus régulés ainsi. La Société d'encouragement aux métiers d'art (S.E.M.A.) a dressé une liste de plusieurs dizaines de métiers touchant l'artisanat d'art, qui peuvent être liés à la création, à la restauration du patrimoine et à la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design/#i_354

DONATION, musées

  • Écrit par 
  • Didier TOUZELIN
  •  • 810 mots

Le Code civil distingue la donation entre vifs et la donation testamentaire (art. 711). La donation entre vifs est un contrat solennel, établi par-devant notaire sous peine de nullité, et par lequel une personne, le donateur, se dépouille irrévocablement, sans contrepartie et dans une intention libérale, d'un bien présent lui appartenant, en faveur d'une autre personne, le donataire (art. 894) ; l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donation-musees/#i_354

DUFRENNE MIKEL (1910-1995)

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 974 mots

Philosophe de renom international, Mikel Dufrenne, décédé à Paris le 10 juin 1995, s'est affirmé, au fil d'une carrière universitaire particulièrement brillante, comme l'un des maîtres les plus prestigieux de l'esthétique française. Né le 9 février 1910 à Clermont (Oise), élève d'Alain au lycée Henri-IV, il est admis à l'École normale supérieure en 1929. À l'issue de la “drôle de guerre”, il est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikel-dufrenne/#i_354

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-notion-de/#i_354

EINSTEIN CARL (1885-1940)

  • Écrit par 
  • Liliane MEFFRE
  •  • 3 038 mots

Dans le chapitre « L'art, création d'un monde nouveau »  : […] Le 26 avril 1885, Karl Einstein (qui préférera très vite la forme latine de son prénom : Carl) naît à Neuwied, petite ville du Palatinat rhénan, dans une famille juive. Il grandira à Karlsruhe où son père, Daniel Einstein, est appelé dès 1888 aux fonctions de directeur d'un institut de formation religieuse, ainsi qu'au poste de secrétaire du Conseil supérieur grand-ducal des israélites de Bade. Re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-einstein/#i_354

ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 364 mots

Dans le chapitre « Origines et significations premières de l'encadrement des œuvres d'art »  : […] En 1435, Leon Battista Alberti définit, dans le traité Della Pittura , la peinture comme une fenêtre dont il est nécessaire de tracer d'abord le cadre. La bordure fonctionne dès l'origine, dans cette première théorisation du genre pictural, comme un signal qui indique au spectateur qu'il se trouve non pas face au réel, mais devant une œuvre née de la mimésis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encadrement-des-oeuvres-histoire-de-l-art-occidental/#i_354

ÉPHÉMÈRE, arts

  • Écrit par 
  • Véronique GOUDINOUX
  •  • 2 182 mots

Dans le chapitre « Les œuvres à matérialité intermittente »  : […] On aura saisi que la partition proposée par Marinetti entre art ancien, tourné vers l'affirmation de valeurs éternelles, et art moderne préoccupé d'éphémère, n'est pas valide. Si l'on considère maintenant l'art moderne, force est de constater qu'y règnent quelques confusions dues sans doute aux nouveaux modes d'apparition des œuvres d'art. Faut-il, par exemple, considérer les œuvres in situ, réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemere-arts/#i_354

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'espace comme singularité »  : […] Composition simultanée sur plans multiples, comme le dit Simone Weil, l' œuvre joue au même moment sur une telle quantité de facteurs et à tant de niveaux que sa résolution analytique est strictement impossible. Elle n'existe pourtant comme œuvre d'art que lorsqu'elle se confirme en tous ses facteurs, à tous ses niveaux, lorsqu'elle explicite partout le même mode d'exister. Et, comme il y a parall […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_354

ESQUISSE, art

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 831 mots

Forme première d'une œuvre, l'esquisse est la vision originelle matérialisée par le dessin, la peinture ou le relief. Aussi ce mot, qui vient de l'italien schizzare (jaillir, éclabousser), est-il attaché à l'idée de spontanéité et de rapidité dans la démarche d'un créateur. Fruit de l'imagination, l'esquisse ne répond à un souci ni de présentation ni d'achèvement puisqu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquisse-art/#i_354

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « Une théorie de l'art »  : […] Mais où trouver l'objet esthétique, cet objet que le goût juge beau ? Dans la nature, et dans l'art. L'esthétique sera le plus souvent une théorie de l'art, Kunstlehre ou Kunstwissenschaft . Elle a ses raisons pour privilégier l'art : il propose à son investigation des objets qui visent expressément à plaire (même si c'est en déplaisant), et dont la prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_354

ESTHÉTIQUE - Les catégories esthétiques

  • Écrit par 
  • Anne SOURIAU
  •  • 3 722 mots

Dans le chapitre « Le système des forces structurées »  : […] La catégorie esthétique n'est pas uniquement subjective : une œuvre n'est pas comique parce qu'on rit ou dramatique parce qu'on tremble ; on tremble parce qu'elle est dramatique et on rit parce qu'elle est comique. On a bien souvent remarqué la nécessité d'une analyse de l'œuvre elle-même pour expliquer le type d'abstrait affectif qu'elle fait ressentir. Quelques exemples le rendront plus sensible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-les-categories-esthetiques/#i_354

ESTHÉTIQUE - L'expérience esthétique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 074 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'expérience comme totalité interne »  : […] Chronos , le temps de la mesure, renvoie, selon la Logique du sens de Gilles Deleuze, à la succession incessante des instants. Une œuvre musicale peut être jouée ou écoutée comme un pur défilé de sonorités : quand le montage ne parvient pas à « prendre », ce qui advient demeure indifférent. Au temps « pulsé » de la simple chronologie, Deleuze oppose le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-l-experience-esthetique/#i_354

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « De l'influence de l'art conceptuel »  : […] Ces mêmes principes d'unicité, d'indivisibilité, de symétrie et de clarté, souvent teintés de revendications nihilistes, se retrouvent en partie dans le pop art, qui constitue une autre des échappatoires au récit moderniste. Bien que d'origine britannique, le phénomène pop va connaître une expansion et une notoriété sans équivalents aux États-Unis. Ses représentants, plus ou moins dissidents, ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_354

FIGURES DE LA PASSION et L'INVENTION DU SENTIMENT (expositions)

  • Écrit par 
  • Alain MÉROT
  •  • 1 063 mots

Les deux expositions organisées par le musée de la Musique à Paris ( Figures de la passion du 23 octobre 2001 au 20 janvier 2002, L'Invention du sentiment du 2 avril au 30 juin 2002) et les manifestations qui les accompagnèrent (colloque international, concerts, conférences...) ont sans nul doute obligé un nombreux public à secouer certaines routines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figures-de-la-passion-l-invention-du-sentiment/#i_354

FINS DE L'ART (esthétique)

  • Écrit par 
  • Danièle COHN
  •  • 2 830 mots

Dans le chapitre « Brève histoire de la fin de l'art »  : […] Si les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes de Giorgio Vasari (1550-1568 ; éd. critique A. Chastel dir., 12 vol., 1981-1989) conçoivent une fin de l'art, c'est en termes d'aboutissement d'une évolution. Depuis la manière « grecque » de peindre, c'est-à-dire depuis les fonds or des tableaux comme des absides, sur lesquels se dressent, hiératiques, les figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fins-de-l-art-esthetique/#i_354

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « système » de Flaubert »  : […] La nouvelle poétique inaugurée par Flaubert n'est pas fondée sur les présupposés d'une doctrine ou d'une école littéraire, ni sur une vision du monde singulière qui serait celle de l'auteur. Elle résulterait plutôt d'une série passablement formelle de « contraintes » que Flaubert s'est progressivement donnée pour écrire et qui ont fini par se traduire en termes de méthodes de travail. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_354

FOCILLON HENRI (1881-1943)

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 1 860 mots

Dans le chapitre « L'œuvre théorique : « Vie des formes » »  : […] Orateur prestigieux et écrivain d'une rare qualité, Focillon voulait être surtout historien. Et pourtant son livre le plus célèbre et le plus lu n'est pas La Peinture aux XIX e et XX e  siècles ni l' Art d'Occident , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-focillon/#i_354

FORMALISME (arts)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 870 mots

Dans le chapitre « Des lois du changement à l'établissement des possibles »  : […] Cette hypothèque matérialiste levée, il restait à fonder une méthode d'analyse rigoureuse des formes et de leur évolution, scientifique, c'est-à-dire aussi exigeante d'un point de vue empirique que théorique. Tel sera le dessein de Riegl. Ainsi, dans L'Industrie artistique du Bas-Empire romain ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-arts/#i_354

FRANCASTEL PIERRE (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 729 mots

Les travaux de Pierre Francastel couvrent la totalité de l'histoire de l'art occidental, de l'architecture médiévale à l'école de Paris des années 1940, à laquelle il consacre un ouvrage portant ce titre dès 1946. L'extension de sa recherche fournit d'emblée une double clef pour l'intelligence de son œuvre. En premier lieu, lorsqu'il prend en considération les œuvres les plus actuelles, Francastel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-francastel/#i_354

GENETTE GÉRARD (1930-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 643 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la poétique littéraire à l'esthétique générale »  : […] Le troisième grand moment de cet itinéraire intellectuel est consacré à une nouvelle extension du champ d'investigation : la réflexion sur l'espace littéraire s'ouvre à l'ensemble des domaines artistiques. Les analyses de Fiction et diction (1991) sont consacrées à la « question des régimes, des critères et des modes de la littérarité ». Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-genette/#i_354

GOODMAN NELSON (1906-1998)

  • Écrit par 
  • Jacques MORIZOT
  •  • 856 mots

Né en 1906 dans le Massachusetts, Nelson Goodman incarne le paradoxe surprenant d'être à la fois un représentant exemplaire du laborieux travail technique qui est celui du philosophe logicien et un explorateur ouvert à la variabilité extrême des mondes symboliques dans lesquels se meut l'humanité. Élève de C. I. Lewis à Harvard, il y obtient son Ph.D. en 1940, avec une thèse intitulée « A Study of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nelson-goodman/#i_354

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

  • Écrit par 
  • François LISSARRAGUE
  •  • 4 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Regards sur l'image »  : […] Au-delà de cet inventaire rapide des formes d'images et des objets qui les véhiculent, on voudrait pouvoir analyser le regard que les Grecs portent sur ces images. Une telle enquête n'est pas aisée ; on entrevoit au détour de certains textes la réaction d'un personnage devant une œuvre d'art. Ainsi les suivantes de Créuse, dans l' Ion d' Euripide, découvrent les sculptures d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-fonctions-de-l-image/#i_354

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « Le comportement de l'artiste définit l'œuvre elle-même »  : […] Depuis Marcel Duchamp qui, en 1919, avait fait tonsurer son crâne en forme d'étoile filante, l'œuvre d'art tend à se placer de plus en plus en retrait de son auteur. Occultée elle aussi derrière le surréalisme officiel (imagier par rapport au surréalisme de comportement, plus souterrain et resté méconnu), cette notion a trouvé sa véritable incarnation autour des années 1960 avec la brutale irrupt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/happening/#i_354

HAUSER ARNOLD (1892-1978)

  • Écrit par 
  • Renée MOLL
  •  • 916 mots

Sociologue et théoricien de l'art, né en Hongrie, Arnold Hauser étudia la littérature et l'histoire de l'art aux universités de Budapest, Berlin, Paris, assistant aux cours de Georg Simmel et Henri Bergson. Après un séjour en Italie, au sortir de la Première Guerre mondiale, pour étudier l'art classique et l'art de la Renaissance, il revint dans le Berlin troublé de 1921, où il fut initié à l'écon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-hauser/#i_354

ICONOGRAPHIE ET ICONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 352 mots

Dans le chapitre « La genèse d'une méthode »  : […] L'iconologie, durant le deuxième quart du xix e  siècle, devient une branche à part entière de la jeune histoire de l'art, qui vient compléter l'attributionnisme (traduction réductrice de connoisseurship ) et l'histoire des formes. Elle consiste à restituer les significations perdues des œuvres d'art du passé. C'est donc moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iconographie-et-iconologie/#i_354

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mondes imaginaires »  : […] Mondes romanesques et cosmologies poétiques, mondes de théâtre ou de cinéma, nulle philosophie n'aurait aujourd'hui l'audace d'élargir à l'échelle de la curiosité, de la technique et de la création modernes l'effort déployé par les grands systèmes du xix e  siècle pour situer sous leurs catégories directrices les domaines fondamentaux de l'imagina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_354

IMITATION, esthétique

  • Écrit par 
  • Danièle COHN, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 3 911 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une polarité originaire : du rejet platonicien... »  : […] Ce sont les dialogues de Platon qui inaugurent, au iv e  siècle av. J.-C., la relation des arts et de la mimèsis . Au livre X de La République , le philosophe condamne les arts « éloignés de deux degrés » par rapport à la vérité. Le lit peint imite l'objet fabriqué, qui lui-même est un artefact, imaginé, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-esthetique/#i_354

INSTALLATION, art

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 3 499 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une mise en situation du spectateur et du lieu »  : […] Tous les auteurs s'accordent à situer la naissance de l'installation dans les années 1960, entre pop et minimal art. Elle est alors une œuvre d'hybridation des recherches artistiques de la décennie, dans le dessein d'offrir au spectateur une expérience de l'art différente. Les critiques de l'époque n'opèrent pas vraiment de distinction entre les termes « installation » et « environnement », alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/installation-art/#i_354

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La perspective historiciste »  : […] À l'appui de la thèse selon laquelle le problème de l'interprétation n'est nullement esthétique, mais bel et bien pratique, il faut citer tous ceux qui tiennent, avec l'esthéticien et critique italien Alfredo Parente, qu'exécuter une partition signifie garantir la communication de l'œuvre en lui permettant de se conserver dans le temps. L'argument consiste à mettre la musique entre parenthèses : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_354

KOSUTH JOSEPH (1945- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 2 242 mots

Dans le chapitre « La nature de l'art »  : […] La première œuvre importante de Joseph Kosuth, One and Three Chairs (1965), illustre parfaitement cette démarche : une chaise est placée devant un mur, à côté d'elle une photographie de cette même chaise est placée au sol, enfin un photostat de la définition du mot « chaise » est accroché au mur. Cette œuvre est typique de la première manière de Joseph Kosuth, période qui va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-kosuth/#i_354

LAVIER BERTRAND (1949- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  • , Universalis
  •  • 1 440 mots

Dans le chapitre « « Le monde virtuel nous permet d'approcher plus profondément la réalité »  »  : […] Ce qui irrite certains critiques en mal de romantisme, c'est précisément l'apparente facilité avec laquelle Bertrand Lavier élabore ses pièces. Mais il ne s'agit pas pour lui de produire un objet artistique de plus, mais bien de construire une situation visuelle inédite à partir d'un contexte (aussi banal soit-il) ayant déjà fait preuve, ailleurs, de ses compétences. Quand Bertrand Lavier inaugure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-lavier/#i_354

LES ANNÉES FOLLES DE L'ETHNOGRAPHIE. TROCADÉRO 28-37 (ouvrage collectif) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 1 192 mots

Dans le chapitre « Montrer, classer, financer »  : […] La première partie de l’ouvrage est consacrée aux transformations économiques au sens large qui s’opèrent au musée d’ethnographie du Trocadéro. En 1928, Paul Rivet, médecin spécialiste des populations américaines, titulaire de la chaire d’anthropologie du Muséum national d’histoire naturelle, devient directeur du palais de la colline de Chaillot, et rattache institutionnellement les deux institut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-annees-folles-de-l-ethnographie-trocadero-28-37/#i_354

MALADES MENTAUX ŒUVRES DES

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 021 mots

Dans le chapitre « Musée imaginaire de la folie et sélection des œuvres »  : […] Ce corpus comporte trois formes très différentes. Un premier groupe de recherches s'intéresse à des sujets particuliers, à des individus producteurs d'art. Font partie de ce groupe les études qui concernent des peintres « reconnus » ayant présenté à un moment de leur existence des symptômes pathologiques : Piero di Cosimo, Parmesan, Goya, Blake, Géricault, Méryon, les Suédois Josephson et Hill en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-des-malades-mentaux/#i_354

MANZONI PIERO (1933-1963)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  • , Universalis
  •  • 1 684 mots

Dans le chapitre « Une logique déclarative »  : […] Comme d'autres avant lui avaient développé une « physique amusante », Manzoni a instauré une magie amusée. Il faut le croire sur parole quand il déclare que sa signature suffit à transformer une personne en « œuvre d'art authentique et véritable », bien qu'il délivre aux heureux bénéficiaires de l'opération une « Carte d'authenticité » (1961). Lorsqu'il signe de jolis modèles posant à l'antique e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-manzoni/#i_354

McCOLLUM ALLAN (1944- )

  • Écrit par 
  • Michel MENU
  •  • 1 302 mots

L'artiste américain Allan McCollum est né en 1944 à Los Angeles. Il vit et travaille à New York. À ses débuts, il est reconnu en tant qu’artiste minimaliste comme Robert Morris ou Donald Judd notamment, il rejoint au cours des années 1980 la mouvance des appropriationnistes qui posent la question de la représentation de l'œuvre d'art. Allan McCollum est issu de cette culture du multiple, de la cop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-mccollum/#i_354

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

Dans le chapitre « Un nouveau langage critique »  : […] Héritier du formalisme, l'art conceptuel en porte, dans le même temps, la critique. Les pratiques artistiques auxquelles correspond historiquement la critique formaliste sont celles qui introduisent l'attitude des artistes conceptuels. À la suite de Newman et de Reinhardt, une grande partie de l'art américain, peinture et sculpture, tend à une géométrisation des formes, à une objectivation de l'œ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-minimal-et-conceptuel/#i_354

MUSÉES PERSONNELS

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 1 612 mots

Certains artistes ont mis en œuvre une pratique qui tend à modifier nos conceptions de l'art, de la collection, de l'ordre. Cette pratique va, le plus souvent, vers un éloge du foisonnement, de l'accumulation, du bric-à-brac. Ces aventures individuelles valorisent les musées ethnologiques, les musées d'histoire naturelle, les anciens cabinets de curiosités car elles se méfient des musées d'art, hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-personnels/#i_354

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dépassements et évolutions »  : […] Les nouveaux muséologues n'étaient pas hostiles à la différence et acceptaient les mutations dans le cadre des musées classiques. Mais, quel que soit le type de musée, la question du contenu et celle de sa communication se posaient avec urgence. Il fallait mettre totalement le musée au service de la société, et donc de l'homme, comme l'avait déclaré Georges-Henri Rivière, cité par Jean-Pierre Lau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/museologie/#i_354

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La musique-objet »  : […] Pouvons-nous admettre que nous soyons en présence d'un fait musical toutes les fois qu'un ensemble d'éléments sonores nous paraît organisé ? En d'autres termes, la musique serait-elle, selon Abraham Moles, « un assemblage de sons qui doit être perçu comme n'étant pas le résultat du hasard » ? Mais le tic-tac de la pendule, la pétarade d'une motocyclette ou le bercement régulier des vagues de la me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_354

NON-ART

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 4 020 mots

Dans le chapitre « Aberrant catalogue d'un musée contradictoire »  : […] Dans Un autre monde (1844), le dessinateur Jean Isidore Grandville imagine (entre autres choses) un art différent. Il montre, dans un musée, un gigantesque pouce ; des plantes réelles que viennent manger les oiseaux ; des bras armés qui se meuvent, sortent de la toile et menacent la vie des spectateurs ; des objets non identifiables dont peut-être certains sont des dos de to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-art/#i_354

NON FINITO, art

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Expression italienne qui désigne l'état d'inachèvement d'une œuvre d'art. Ce côté négatif de l'œuvre ne mérite l'attention que dans la mesure où il est fortuit ou volontaire, regretté ou apprécié par l'artiste ou par son public. Les sculptures de Michel-Ange et de Rodin illustrent parfaitement cette notion : Michel-Ange parce qu'un grand nombre de ses sculptures sont précisément inachevées, Rodin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-finito-art/#i_354

NUMÉRIQUE ART

  • Écrit par 
  • Edmond COUCHOT
  •  • 6 665 mots

Dans le chapitre « Un changement dans la relation œuvre-auteur-spectateur »  : […] L'interactivité associée au temps réel donne à l'art numérique, quelles que soient ses modalités perceptives (visuelles, sonores ou textuelles), une spécificité sans précédent. Elle change les relations de l'artiste à ses propres matériaux, matériaux virtuels toujours en devenir, où aucun état n'est jamais définitif, aucune forme stable, mais elle change surtout les relations traditionnelles entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-numerique/#i_354

L'ŒUVRE D'ART À L'ÉPOQUE DE SA REPRODUCTION MÉCANISÉE, Walter Benjamin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 987 mots
  •  • 1 média

L'essai de Walter Benjamin L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproduction mécanisée est l'un des textes les plus célèbres de la littérature photographique allemande de l'entre-deux-guerres. Il est également connu en français sous un titre un peu différent : L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique. Dans ce texte, Walter Benjamin (1892-19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre-d-art-a-l-epoque-de-sa-reproduction-mecanisee/#i_354

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cycle »  : […] Une œuvre peut être conçue sous les espèces du cycle ou de la série. Sorte d'extension du polyptyque ou des pendants, le cycle réunit une séquence de plusieurs tableaux liés par un thème commun. En empruntant à la musique un modèle d'articulation, le compositeur et peintre M. K. Čiurlionis (1875-1935) organisait les siens comme la succession des mouvements d'une sonate ou d'une symphonie. Quant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_354

OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 641 mots
  •  • 2 médias

Mouvement polymorphe, dont la riche diversité se laisse difficilement appréhender de manière synthétique, l'art optique et cinétique n'a que récemment réintégré l'histoire de l'art. Il y occupait une place sans commune mesure avec son incontestable succès et son rayonnement auprès des institutions et de la critique informée, mais aussi du grand public, dès les années 1960. Son dynamisme et sa sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-optique-et-cinetique/#i_354

PANOFSKY ERWIN (1892-1968)

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 1 627 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Repenser l’histoire de l’art »  : […] Né à Hanovre le 30 mars 1892, il est, en 1926, professeur d'histoire de l'art à Hambourg et participe aux recherches du groupe inspiré par Aby Warburg ; d'origine juive, il est radié par les nazis en 1933 et émigre aux États-Unis, où il avait noué des contacts depuis 1931 ; en 1935, il enseigne à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton, où il travaille et accumule les découver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-panofsky/#i_354

PAREYSON LUIGI (1918-1991)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 674 mots

Né le 4 février 1918 à Cueno, dans le Val d'Aoste, mort à Milan le 8 septembre 1991, Luigi Pareyson est sans conteste une des figures majeures de la philosophie italienne de la seconde moitié de ce siècle. Professeur d'esthétique à l'université de Turin de 1945 à 1964, avant d'y occuper la chaire de philosophie théorétique, il formera un très grand nombre d'élèves parmi lesquels on peut citer Umbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pareyson/#i_354

PATRIMOINE CULTUREL ET CONFLITS ARMÉS

  • Écrit par 
  • Julien ANFRUNS
  •  • 3 404 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Création d’un droit culturel international pour la protection du patrimoine en cas de conflit armé »  : […] Les premiers principes se dégagent dès l’Antiquité, lorsque les attentats au cours des guerres contre les sites et monuments heurtaient avant tout un ordre spirituel et appelaient à la protection des sites religieux. Cette première étape conceptuelle de la nécessité de protection du patrimoine est ainsi résumée par l'historien grec Polybe (202-126 environ av. J.-C.), selon lequel « la destruction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-culturel-et-conflits-armes/#i_354

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Performance et présence »  : […] « Le Choc du présent » : tel était le titre de l'une des communications les plus remarquables du colloque sur Performance et postmodernité organisé en octobre 1980 à Montréal par la revue Parachute . L'auteur, René Payant, qui enseigna l'histoire et la théorie de l'art à l'université de Montréal, et à qui l'on doit, reprises dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_354

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 037 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers un paradigme esthétique »  : […] Dans ce contexte, le discours sur « la fin de la métaphysique », la prise en compte de l'expérience de la négativité, de l'absence, de l'ouvert amènent bien des philosophes à privilégier le champ de l'esthétique au détriment du spéculatif. Autrement dit, la création d'œuvres d'art ( poiesis ) et l'expérience de la réceptivité ( aisthésis ) de leurs forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/#i_354

PHILOSOPHIE DE L'ART, Hippolyte Taine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 067 mots

Dans le chapitre « Principes d'analyse de l'œuvre d'art »  : […] Taine a rassemblé ses conférences pratiquement dans l'ordre où il les a prononcées. En introduction, deux chapitres généraux, « De la nature de l'œuvre d'art » et « De la production de l'œuvre d'art », correspondent aux conférences présentées la première année. Ils posent le cadre général de l'analyse, appliquée ensuite (deuxième et troisième année d'enseignement) à « La Peinture de la Renaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie-de-l-art/#i_354

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 269 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La photographie est-elle un art ? »  : […] Peinture et photographie se seraient moins opposées si l'on n'avait pas réduit l'histoire de la photographie à celle de son évolution technique. Sa compréhension fut cependant d'autant plus complexe qu'elle représenta la première pratique faisant intervenir d'une manière indissociable technique et vision en un temps où tout avait conduit à les opposer jusqu'à considérer le « fait-main » comme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_354

POPULAIRE ART

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 3 341 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Art du peuple ou art d'un peuple ? »  : […] La statue d'un saint dans une église de campagne, le récipient de terre cuite utilisé pour faire monter la crème du lait, la vielle à roue, la bombarde et le tambourin, la bourrée d'Auvergne et la sardane de Catalogne, voilà, sans conteste, des objet d'art populaire. Mais qu'en est-il de l'église romane elle-même et de ses chapiteaux classés « monument historique », de l'assiette en faïence de Rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-populaire/#i_354

POSTMODERNISME

  • Écrit par 
  • Carla CANULLO, 
  • Romain JOBEZ, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 5 158 mots

Dans le chapitre « Arts plastiques »  : […] Le projet « moderne » a eu bien entendu des répercussions sur l'« évolution » de l'art du xx e  siècle, certains critiques ayant repris à leur compte sa dimension téléologique. Le plus emblématique de ses représentants est le new-yorkais Clement Greenberg, dont les premiers écrits ont été publiés dans la Partisan Review , qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/postmodernisme/#i_354

PROPRIÉTÉ LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe SCHUWER, 
  • Jean-Claude ZYLBERSTEIN
  •  • 4 663 mots

Dans le chapitre « Le Code de la propriété intellectuelle (C.P.I.) »  : […] La première partie du C.P.I. est exclusivement consacrée à la propriété littéraire et artistique, qui couvre tout à la fois le droit d'auteur et les droits voisins du droit d'auteur. S'agissant du droit d'auteur, le principe fondamental est posé par les deux premiers alinéas de l'article L.111-1 du C.P.I. « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete-litteraire-et-artistique/#i_354

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

La livraison inaugurale de la revue Imago , publiée par Freud en 1912 avec le concours d'Otto Rank et de Hanns Sachs, nous permet de situer avec précision le projet systématique d'une psychanalyse des œuvres. Dans la bibliographie établie par Sachs sont en effet distingués, parmi les applications de la psychanalyse aux sciences de la culture, le domaine de la biographie et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_354

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

On peut examiner le rapport de la psychanalyse avec l'art de bien des façons qui toutes peuvent se recommander de Freud. Plutôt que d'entreprendre à nouveau un recensement, mieux fait par d'autres (P. Kaufmann, 1971 ; J.-F. Lyotard, 1969 ; S. Kofman, 1970), de cet éventail, on préfère ici proposer une problématique un peu différente, en partant d'une remarque mineure en apparence : même s'il ne s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_354

PUBLICITÉ ET ART

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 6 477 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le publicitaire et l'art »  : […] L'artiste qui fait de la publicité uniquement « pour gagner sa vie » ressent souvent son activité professionnelle comme une indignité. En effet, le dédain dans lequel la publicité est tenue par l'historien et le critique d'art – même s'ils s'en défendent – porte préjudice à l' œuvre d'art « pure » lorsqu'elle est réalisée par un publicitaire, à telle enseigne que certains préfèrent œuvrer dans ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/#i_354

QUAND LES ARTISTES FONT ÉCOLE (ouvrage collectif)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 1 053 mots

Bien avant le site de création contemporaine qu'est devenu en 2002 le palais de Tokyo, avec son pavillon-école à destination des jeunes artistes confié à Ange Leccia, Paris avait abrité une pépinière exceptionnelle, celle de l'Institut des hautes études en arts plastiques dirigé entre 1988 et 1995 par Pontus Hulten, ancien directeur du Musée national d'art moderne. Là furent formés quelques-uns d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quand-les-artistes-font-ecole-ouvrage-collectif/#i_354

READY-MADE

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 686 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vingt ans pour une définition »  : […] On commencera par noter que, pour poser ainsi la question, il faut que ready-made soit un substantif. Or il s'agit en anglais prioritairement d'un adjectif qui a fait son apparition au milieu du xix e  siècle, dans le domaine de la confection, avec le sens de « prêt-à-porter », opposé au classique « sur mesure ». En 1915, date de l'arrivée de Duch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ready-made/#i_354

REPRODUCTION DES ŒUVRES D'ART - Copie et reproduction depuis la Renaissance

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 3 632 mots

Dans sa Storia dell'iconografia anatomica publiée en 1957, Loris Premuda a reproduit en photogravure une planche des Icones anatomicae de Leopoldo Caldani (1801), dessinée et gravée par Gaetano Bosa ; elle figure en taille douce une vue d'un Apollon du Belvédère  ; un, car la gravure exhibe une reconstitution graphique de ce marbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-des-oeuvres-d-art-copie-et-reproduction-depuis-la-renaissance/#i_354

RESTAURATION (architecture)

  • Écrit par 
  • Colette DI MATTEO, 
  • Piero GAZZOLA
  •  • 4 413 mots

« Restauration, le mot et la chose sont modernes » affirme Eugène Viollet-le-Duc en tête de l'article « Restauration », du Dictionnaire raisonné de l'architecture française , t. VIII, paru en 1869. Pourtant, nombreux sont les exemples et les citations qui prouvent que la préoccupation de réparer, de rétablir les œuvres d'art, de les reconstruire, de les remettre dans le circu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-architecture/#i_354

RESTAURATION (art contemporain)

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène BREUIL, 
  • Cécile DAZORD
  •  • 2 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réévaluation des principes de la discipline »  : […] Le déplacement de l'authenticité de l'œuvre vers l'intention de l'artiste, le concept ou le processus d'élaboration constitue un apport significatif de l'art contemporain. Dans ce contexte, l'originalité ne réside plus dans la trace du geste, ce qui permet la répétition, voire la réédition. Depuis les années 1960, dans le sillage notamment de l'art conceptuel ou de Fluxus, l'œuvre peut exister sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-restauration/#i_354

RESTAURATION (peinture et sculpture)

  • Écrit par 
  • Béatrice SARRAZIN
  •  • 3 626 mots
  •  • 5 médias

« La restauration constitue le moment méthodologique de la reconnaissance de l'œuvre d'art dans sa consistance physique et sa double polarité esthétique et historique en vue de sa transmission au futur », écrit Cesare Brandi dans sa Teoria del restauro (1963). Cette citation, si souvent mise en exergue depuis que Brandi a renouvelé la pensée théorique et pratique de la resta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-peinture-et-sculpture/#i_354

RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Krzysztof POMIAN
  •  • 6 768 mots

Dans le chapitre « Une prise de conscience politique »  : […] L' implosion des régimes communistes en Europe, d'abord et surtout en U.R.S.S., a permis de mettre enfin un terme à la Seconde Guerre mondiale. La fin des hostilités en 1945 ne signifiait pas la fin de la guerre qui, sur le plan politique, ne s'est terminée qu'en 1990 avec la signature à Moscou du traité dit « deux plus quatre » entre les deux Allemagnes et les quatre puissances occupantes (États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restitution-des-biens-culturels/#i_354

ROUE DE BICYCLETTE (M. Duchamp)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

La Roue de bicyclette, premier ready-made réalisé par Marcel Duchamp en 1913, déconcerte d'abord par son caractère surréaliste avant la lettre. Aussi étrange qu'elle paraisse, cette association hétéroclite de deux objets ordinaires qui ne doit plus rien au savoir-faire traditionnel de l'artiste, ne résulte cependant pas d'un choix arbitraire. Sa conception radicale répond à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roue-de-bicyclette/#i_354

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre d'art et la liberté »  : […] Si la Critique a l'audace de déchiffrer ce qui nous semble le plus réel de la société comme tissé d'irréalités, la pensée sartrienne ne peut éviter de se confronter à un autre type d'irréalité-réelle ou de réalité-irréelle qui fait également partie intégrante de notre existence socialisée : l'œuvre d'art, que Sartre définira comme « centre réel et permanent d'irréalisation  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_354

SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 3 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La connaissance esthétique »  : […] Dans le plan général du Monde comme volonté et comme représentation , la contemplation est présentée comme une étape vers l'abolition du vouloir-vivre. Mais le salut par la gnose n'est accessible qu'à quelques saints, au nombre desquels Schopenhauer ne s'est pas compté lui-même. La contemplation esthétique est offerte à tous, ne serait-ce que dans le spectacle de la beauté d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schopenhauer/#i_354

SÉRIE, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 743 mots

Lorsqu'on parle de série en art, on désigne soit un ensemble ordonné d'œuvres régies par un thème, support d'un problème plastique à résoudre, soit une multiplicité de figures plus ou moins équivalentes résultant d'un jeu combinatoire ou encore d'un traitement répétitif systématique. Donc, en premier lieu, il y a série chaque fois qu'un peintre exécute, à partir d'un modèle ou d'une même donnée fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serie-art/#i_354

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sociologie des œuvres »  : […] La sociologie des œuvres d'art constitue la dimension à la fois la plus attendue et la plus controversée de la nouvelle sociologie de l'art. Celle-ci n'accorde plus un privilège de principe aux œuvres sélectionnées par l'histoire de l'art : ce qui ne signifie pas qu'elle nie leur importance, ni les différences de qualité artistique, mais qu'elle s'intéresse également aux processus dont elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_354

STYLE (arts)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 2 073 mots

Dans le chapitre « Style et attributionnisme »  : […] Style dérive du latin stilus , qui désigne d'abord le poinçon servant à écrire sur des tablettes de cire, puis l'acte d'écrire lui-même et ses différents genres. Passé en français au cours du xiv e  siècle, il en vient à signifier la manière de s'exprimer, la rhétorique qui fait la singularité d'un poète et que partage, consc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-arts/#i_354

SURVIVANCE, arts

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN, 
  • Sylvie RAMOND
  •  • 1 139 mots

La notion de « survivance » est centrale pour l'histoire de l'art depuis que l'historien de l'art allemand Aby Warburg (1866-1929) l'a placée au cœur de son dispositif intellectuel et léguée comme une question essentielle. Nulle autre œuvre que la sienne, après celle de son compatriote Johann Joachim Winckelmann (1717-1768), n'aura d'ailleurs marqué de manière aussi décisive la discipline, en rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survivance-arts/#i_354

SYMBOLISME - Arts

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 5 739 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les dates et les théories »  : […] Les difficultés sont de deux ordres. Dans ce que l'on est maintenant contraint d'appeler le « noyau » symboliste – ceux qui à l'époque même ont reçu ou revendiqué cette dénomination – les manières diffèrent à l'extrême : la peinture de Puvis paraît à cent lieues de celle de Gauguin, qui l'admirait pourtant ; le « tuyau de cheminée » de Carrière semble aux antipodes des joailleries de Gustave Mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-arts/#i_354

TITRE DES ŒUVRES D'ART

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 1 161 mots

La question du titre des œuvres d'art, qui peut paraître importante puisqu'il n'est guère d'autre moyen de parler d'elles ou tout simplement de les désigner, n'a guère retenu l'attention jusqu'à ce jour. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Littré ne connaît que les titres de livres et d'œuvres imprimées. Au xix e  siècle, Pierre Larousse est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titre-des-oeuvres-d-art/#i_354

TROIS ÉTUDES POUR DES FIGURES AU PIED D'UNE CRUCIFIXION (F. Bacon)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 249 mots

Toute sa vie, Francis Bacon (1909-1992) considéra le triptyque Trois Études pour des figures au pied d'une crucifixion (Tate Modern, Londres) comme son premier tableau. Historiquement, rien n'est moins vrai : quelques-unes des œuvres qu'il réalisa dans les années 1930 subsistent et ont été exposées, quoique rarement du vivant de l'artiste. Théoriquement rien n'est plus justi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-etudes-pour-des-figures-au-pied-d-une-crucifixion/#i_354

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Valeur et jugement : la question de l'œuvre d'art »  : […] Une telle approche peut s'autoriser de la méthode développée par Nelson Goodman pour l'analyse des œuvres d'art. Tout en reconnaissant qu'elles sont l'objet d'appréciations et de jugements de valeur, il tente de définir les règles de l'usage de ces valorisations qui ne dépendent pas elles-mêmes de jugements de valeurs, mais seulement du mode d'existence sémantique des œuvres d'art, c'est-à-dire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_354

Voir aussi

Pour citer l’article

Mikel DUFRENNE, « ŒUVRE D'ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/