NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Nouvelles Routes de la soie en question

Si les Nouvelles Routes de la soie sont porteuses d’opportunités pour les pays qui s’en sont fait les partenaires, elles suscitent aussi des doutes et des interrogations.

Pékin et la « diplomatie de la dette »

La première réside dans la crainte de l’expansionnisme chinois. Dans le cas où la Chine se retrouverait à la fois propriétaire des infrastructures des pays partenaires et maîtresse des flux qui y circulent, le risque de dépendance serait réel. Dès lors, le danger principal pour les pays acceptant l’aide chinoise est l’endettement à son égard : lorsque la Chine octroie un prêt aux pays partenaires afin qu’ils développent les infrastructures éligibles à la Belt and Road Initiative, ils s’engagent, dans le cas où ils ne pourraient pas rembourser leurs emprunts, à céder le contrôle de ces infrastructures à la République populaire. C’est ce qui est arrivé au Sri Lanka en 2017. Le pays a emprunté, dans les années 2000, plus d'un milliard de dollars à la Chine pour construire un port stratégique en eau profonde dans la ville méridionale d’Hambantota, mais n'a pas pu rembourser le prêt. Désormais, le port est contrôlé par Pékin qui dispose d’un bail de 99 ans. Ce spectre pèse sur plusieurs États d’Asie centrale alors que la Chine possédait déjà 51,1 p. 100 de la dette du Tadjikistan en 2016 et 45,3 p. 100 de la dette du Kirghizstan en 2019. Conscients de ce risque et pour l’éviter, des États partenaires se sont déjà rétractés de plusieurs projets. En août 2018, trois mois après son accession au pouvoir, le Premier ministre malaisien Mahathir Mohammad a annulé trois investissements chinois d’une valeur totale de 22 milliards de dollars, mettant dans le même temps son voisin philippin en garde contre le piège de la « diplomatie chinoise de la dette ».

Des projets à risque ?

D’autres critiques portent sur la nature des projets financés ou impulsés par la Chine à travers les Nouvelles Routes de la soie. L'Afrique du Sud s'est tournée vers la République populaire pour le financement à hauteur de 4 milliards de dollars de deux centrales à charbon. Pour sortir de la crise énergétique due à sa dépendance à l’hydroélectricité, le Zimbabwe voisin s’est lancé dans la construction de quatre centrales à charbon grâce à 2 milliards de dollars de prêts chinois. En Côte d’Ivoire, au Ghana et au Kenya, Pékin finance et construit la totalité des centrales thermiques. Elles font partie des soixante-trois centrales de ce type financées par la République populaire dans le monde, qui polluent collectivement plus qu’un pays comme l'Espagne. Ces investissements sont loin de concerner la seule Afrique subsaharienne. Alors que la Chine est le principal créancier des pays latino-américains, 88 p. 100 des prêts qu’elle octroie aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes concernent des projets d'énergie et d'infrastructures. D’importants barrages et centrales hydroélectriques sont bâtis par des entreprises chinoises dans la forêt amazonienne et en Patagonie, et des milliers de kilomètres de voies ferrées sont en construction au Brésil, au Pérou et au Venezuela. Accueillis favorablement par les acteurs économiques de la région, ces projets font face aux critiques des populations locales et des associations environnementales.

La présence chinoise en Amérique latine passe aussi par la technologie. En Bolivie, l’entreprise Huawei fournit ses services de télécommunication à des millions d'utilisateurs et ZTE a été désigné comme le fournisseur exclusif du réseau haut débit du pays. En Équateur, un système de surveillance des espaces publics développé par la Chine a été mis en place : des images filmées dans tout le pays par 4 300 caméras sont traitées dans seize centres de surveillance par trois mille policiers et agents du renseignement. Au Venezuela, la technologie chinoise a servi à élaborer un nouveau document d’identité, le « carnet de la patrie » devenu nécessaire en 2017 pour bénéficier des programmes sociaux octroyés par l’État. Les militants des droits de l'homme craignent de le voir utilisé à des fins de surveillance de l’espace public ou pour porter atteinte à la vie privée.

Au-delà de l’Amérique latine, ces craintes sont récurrentes chaque fois que la Chine met en place sa technologie, notamment via les rése [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Les Nouvelles Routes de la soie

Les Nouvelles Routes de la soie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ligne ferroviaire Yuxinou

Ligne ferroviaire Yuxinou
Crédits : Bernd Thissen/ picture alliance/ DPA/ Photononstop

photographie

Forum Chine-Afrique, 2018

Forum Chine-Afrique, 2018
Crédits : Lintao Zhang/ Pool/ EPA-EFE

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

Classification

Autres références

«  NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE  » est également traité dans :

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement chinois face au changement du régime de croissance »  : […] Le gouvernement chinois semble parfaitement conscient de ces transformations. Dès 2006, le plénum annuel du comité central du Parti communiste chinois annonce comme objectif principal l’établissement d’une « société harmonieuse », rompant avec celui de « construction de l’économie » systématiquement affiché depuis 1978. En 2013, à peine devenu président, Xi Jinping évoque la « nouvelle normalité  […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

21 avril 2021 Australie – Chine. Annulation d'accords signés par l'État de Victoria avec la Chine.

Canberra annule deux accords signés par l’État de Victoria avec Pékin dans le cadre du projet chinois des « Nouvelles Routes de la soie », en application d’une loi de décembre 2020 qui autorise le gouvernement fédéral à annuler tout accord conclu par un État avec un pays tiers si le texte est jugé contraire à l’intérêt national. Deux autres accords signés avec la Syrie et l’Iran sont également annulés. […] Lire la suite

26 avril 2019 Chine. Deuxième forum international sur les « Nouvelles Routes de la soie ».

Dans son discours devant le deuxième forum international consacré à la Belt and Road Initiative (BRI) – ou « Nouvelles Routes de la soie » – à Pékin, le président Xi Jinping plaide en faveur de projets « transparents » et « viables », respectueux des « règles internationales » et sans risque de corruption. Il prend ainsi en compte les réserves exprimées par certains pays à l’égard du poids de l’endettement résultant de certains projets et de l’opacité de leurs financements. […] Lire la suite

22-26 mars 2019 Chine – Union européenne. Visite du président chinois Xi Jinping en Europe.

Le 23, le président chinois Xi Jinping, en visite en Italie, et le président du Conseil italien Giuseppe Conte assistent à la signature du mémorandum qui marque l’adhésion de l’Italie aux « nouvelles routes de la soie », le projet chinois de développement de liaisons commerciales à travers l’Eurasie et vers l’Afrique. L’Italie est le premier membre du G7 et le premier État fondateur de l’Union européenne à y adhérer. […] Lire la suite

14-15 mai 2017 Chine. Promotion des « Nouvelles Routes de la soie ».

Les 14 et 15, un sommet sur les « Nouvelles Routes de la soie » réunit à Pékin les représentants d’une centaine de pays, dont vingt-neuf chefs d’État ou de gouvernement, plus le secrétaire général de l’ONU et la directrice générale du FMI. Ce programme, lancé en 2013 par le président Xi Jinping, prévoit d’ici à 2050 l’investissement de centaines de milliards de dollars dans l’aménagement de chemins de fer, de ports, de routes et de bases logistiques, afin de relier l’Extrême-Orient et l’Europe, en passant par l’Asie du Sud et l’Afrique. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nashidil ROUIAÏ, « NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelles-routes-de-la-soie/