LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Attestée dans plusieurs documents de l'Inquisition et revendiquée en quelques occasions par les bégards et les béguines eux-mêmes, l'appellation de Libre-Esprit désigne un courant qui, du xiiie au xvie siècle, postule une unité entre le monde et l'homme telle que Dieu s'incarne en celui-ci ; chacun pouvant alors révoquer toute forme d'obédience, de crainte, de culpabilité et s'identifier à la libre réalisation de ses désirs. Les expressions « libre esprit », « libre par l'esprit », « esprit de liberté » apparaissent bien après les premières manifestations de la doctrine. Elles répondent, pour une part, à la nécessité où l'Église se trouvait d'identifier une hérésie nouvelle, mais la notion même n'est pas pure invention des inquisiteurs.

À l'ombre de l'histoire

L'ignorance dans laquelle a été tenu, jusqu'à nos jours, le mouvement du Libre-Esprit s'explique par plusieurs raisons. Hostile à toute forme de prosélytisme, il a misé sur sa propre clandestinité pour se propager impunément pendant plusieurs siècles. À la différence des divers millénarismes, il n'appelle pas ouvertement à la révolution sociale et, ayant le martyre en horreur, il ne suscite guère l'enthousiasme de croyants déterminés à mourir pour leur foi, tels que vaudois, cathares ou réformés. Peut-être fût-il resté sans nom si l'Église n'eût jugé utile de lui accorder une place dans le registre des hérésies. Le terme, que ne désavoueront pas nombre de bégards et béguines, se réfère à la fois à la liberté de nature et à l'Esprit saint, par lequel Dieu s'incarne en chacun.

Inacceptables pour le pouvoir ecclésiastique, les propos et les usages du Libre-Esprit allaient éveiller la méfiance des historiens protestants, qui, les premiers à étudier les groupes dissidents combattus par Rome, cherchaient les précurseurs de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU  » est également traité dans :

ADAMITES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 713 mots

Terme désignant les membres de deux sectes différentes, l'une gnostique, l'autre de la fin du Moyen Âge. La première eut pour fondateur Prodicus, disciple de Carpocrate ( ii e s.). Soucieux d'imiter Adam avant la chute, les adamites allaient complètement nus et c'est dans cet état qu'ils priaient et célébraient. Ils sont mentionnés par Épiphane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adamites/#i_23443

AMAURICIENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 699 mots

Disciples supposés d'un clerc qui enseignait la philosophie et la théologie à Paris, Amaury de Bène, les amauriciens, condamnés en 1209 et 1211, s'inscrivent plus exactement parmi les premiers adeptes d'un courant que l'Église condamnera plus tard sous le nom de Libre-Esprit. En 1204, le pape condamne la proposition de maître Amaury, originaire de Bène, près de Chartres, selon laquelle « tout chré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amauriciens/#i_23443

BÉGUINES & BÉGARDS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 2 434 mots

Dans le chapitre « Répression et réhabilitation »  : […] Henri de Virnebourg fait brûler à Cologne, en 1322, Walter de Hollande, auteur du livre intitulé Des neuf rochers spirituels , qui est aujourd'hui perdu et dans lequel J. L. von Mosheim voit « un vrai manuel de Libre-Esprit, plus cher que tout autre aux bégards ». Une chronique fait état d'une cinquantaine d'exécutions consécutives aux aveux de Walter. À Erfurt, Constantin e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beguines-et-begards/#i_23443

BLOEMARDINNE (morte en 1335)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 167 mots

Parfois confondue par erreur avec Hadewijch d'Anvers et connue par l'hostilité dont le mystique Jan Ruysbroeck fit montre à son égard, Bloemardinne passe pour avoir propagé les idées du Libre-Esprit à Bruxelles, dans la première moitié du xiv e siècle. Fille de l'échevin Wilhelmus Bloemart, Heilwige Bloemardinne est née sans doute entre 1260 et 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bloemardinne/#i_23443

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dévotion, mystique, hérésie »  : […] Par le nom même dont il signa ses œuvres – Jheronymus Bosch – le peintre Jeroen Van Aken s'est rattaché à sa ville natale, Hertogenbosch. Issu d'une famille d'artisans et de peintres, il devient par son mariage, vers 1478, un bourgeois, un notable. Ce notable, jusqu'à sa mort, en 1516, appartiendra à la confrérie Notre-Dame. Appartenance dont l'importance ne se borne sans dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_23443

FRAENGER WILHELM (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 668 mots

Historien d'art allemand que Roger Lewinter, son traducteur en France, situe aux côtés d'un Wölfflin ou d'un Friedländer, mais reste encore peu connu en Allemagne. Wilhelm Fraenger a évolué du Kunstgeschichte (histoire de l'art) au Volkskunde (histoire des religions, art populaire, folklore). Il a consacré plusieurs ouvrages à Rembrandt ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-fraenger/#i_23443

HOMINES INTELLIGENTIAE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 329 mots

En 1411, le procès de Willem Van Hildernissem révèle la présence, dans le Brabant et la Picardie, de partisans du Libre-Esprit, dont le principal responsable aurait été Gilles de Canter. Le nom du groupe se réfère au « troisième âge » annoncé par Joachim de Flore. Sa pratique semble fonder sur l'initiation amoureuse la réalisation de Dieu en chacun. Près d'un siècle après Bloemardinne, dont ils pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homines-intelligentiae/#i_23443

JEAN DE BRÜNN (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 650 mots

Après avoir été, pendant vingt ans, membre d'une communauté de bégards à Cologne, Jean de Brünn abjure en présence de l'inquisiteur Gallus Neuhaus et rallie l'ordre des Dominicains. Sa confession (1335), obtenue sans torture, livre de précieuses indications sur la pratique du Libre-Esprit dans une association fondée sur la pauvreté volontaire. En quête d'une vie en accord avec la perfection évangé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-brunn/#i_23443

JOHANNES HARTMANN (mort en 1368)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 329 mots

Illustrant la tendance élitiste du Libre-Esprit, Johannes Hartmann a apporté, dans son interrogatoire, d'intéressantes précisions sur la doctrine qu'on attribuait aux bégards et qui fut condamnée en 1311 par le concile de Vienne. Selon toute vraisemblance, il périt sur le bûcher à Erfurt, en 1368. Johannes Hartmann, originaire d'Astmanstett et connu parmi les bégards sous le nom de Spinner (le Tis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-hartmann/#i_23443

KNUTZEN MATTHIAS (1646-1674?)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 676 mots

Bachelier errant, esprit libre et personnage énigmatique qui eût séduit l'imagination romantique, Matthias Knutzen proclame, dans des pamphlets manuscrits qu'il diffuse lui-même, son athéisme et son hostilité au pouvoir aristocratique, soutenu par le protestantisme orthodoxe. Il passe pour avoir fondé le groupe des conscientaires. Ses idées, diffusées en France, furent connues de Naigeon et de Did […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-knutzen/#i_23443

MARGUERITE PORÈTE (morte en 1310)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 677 mots

Brûlée le 1 er juin 1310 à Paris, Marguerite Porète a laissé avec Le Miroir des simples âmes l'un des rares témoignages de première main sur les opinions qui caractérisent le mouvement du Libre-Esprit. Son enseignement, perpétué par Bloemardinne de Bruxelles (morte en 1335) et peut-être inspiré par Hadewijch d'Anvers (milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-porete/#i_23443

QUIÉTISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE BRUN
  •  • 1 790 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Depuis le Moyen Âge, des groupes mystiques ont été critiqués et condamnés pour des erreurs qui seront attribuées plus tard aux quiétistes : il n'y a sans doute pas d'influence directe entre les hérétiques dualistes, les messaliens du iv e  siècle et les bogomiles du x e , les frères du Libre Espr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quietisme/#i_23443

WILLEM CORNELISZ (mort en 1253 env.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 318 mots

Vers 1240, à Anvers, Willem Cornelisz, un clerc proche des milieux défavorisés, propage avec succès une doctrine où les idées de Libre-Esprit se mêlent aux recommandations plus traditionnelles de la pauvreté volontaire. Willem (ou Guillaume) Cornelisz semble avoir tiré parti d'une opposition populaire aux évêques de Cambrai, dont dépendait Anvers, pour radicaliser une conception de la pauvreté vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-cornelisz/#i_23443

Voir aussi

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-du-libre-esprit/