Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉGÉEN MONDE

L'arrivée des Grecs

Avant même la fin du IIIe millénaire, la civilisation du bronze ancien commence à se dégrader, en Égée comme en Asie Mineure. Dès 2200 avant J.-C., de nombreux sites de la Grèce continentale, à l'exception curieusement des sites béotiens, sont détruits et, vers la même date, une catastrophe générale frappe les sites d'Anatolie occidentale. En Grèce, des nouveautés font leur apparition, en particulier un plan de maison à abside et une céramique d'argile grise, encore assez rare et inégalement représentée. Ce n'est qu'un peu plus tard, vers le début du IIe millénaire, au moment où l'on situe le passage de l'âge du bronze ancien à l'âge du bronze moyen, que subitement se généralise à travers toute la Grèce continentale cette céramique d'excellente qualité, à l'argile fine et bien cuite, dont les formes, au lieu d'être massives, adoptent les contours nets des vases métalliques. Seules les Cyclades, mis à part Kéos et Hélos qui sont en liaison étroite avec le continent, et la Crète ne sont pas envahies.

Il est tentant de mettre en relation la destruction des sites anatoliens de l'ouest et celles que l'on constate dans le monde égéen. En Anatolie, on attribue à l'arrivée des Louvites, un rameau détaché du tronc des populations indo-européennes venues d'Asie centrale, le bouleversement observé. Il est vraisemblable que des peuplades voisines, les premiers Grecs, ont commencé alors à s'infiltrer puis ont pénétré en masse dans la péninsule balkanique, mais, en l'absence de toute écriture, nous n'avons conservé aucun témoignage de la langue des envahisseurs. Leur arrivée entraîna un net recul de la civilisation sur le continent. Alors que se développe en Crète, restée à l'écart des invasions barbares, la brillante civilisation des palais, tout inspirée de modèles de l'Orient, alors que les Cyclades perpétuent leur propre culture qui va bientôt s'anéantir au contact de la civilisation minoenne, le continent subit la loi d'une population plus arriérée que vraiment belliqueuse.

On constate, en effet, sur les sites mésohelladiques une absence à peu près générale de fortifications, qui témoigne d'une paix relative et d'une certaine sécurité ; les habitats des îles, au contraire, se retranchent derrière des murs, sauf en Crète dont la marine constitue le rempart le plus sûr. Le continent d'ailleurs ne peut guère exciter les convoitises. Nulle part ne s'élève un édifice comparable à la « maison des Tuiles » et le « palais » de Malthi, dans le Péloponnèse, ne présente pas d'ordonnance palatiale. Dans les tombes enfin – des cistes de dimensions réduites –, le mobilier disposé près du corps placé sur le côté en position repliée est très pauvre, souvent même inexistant ; on n'y trouve ni bijou ni vase de métal précieux, et peut-être n'en existe-t-il pas à travers tout le continent.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences d'archéologie du Proche-Orient à l'université de Lyon-II

Classification

Pour citer cet article

Olivier PELON. ÉGÉEN MONDE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Monde égéen : la chronologie - crédits : Encyclopædia Universalis France

Monde égéen : la chronologie

Dimini (Thessalie) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Dimini (Thessalie)

Jarre néolithique, Dimini, Grèce - crédits :  Bridgeman Images

Jarre néolithique, Dimini, Grèce

Autres références

  • ACHÉENS

    • Écrit par Andrée POUGET
    • 2 530 mots
    Une civilisation nouvelle rayonne, dès lors, sur le monde égéen : les Achéens, après avoir assimilé des civilisations égéennes bien supérieures à la leur, ont supplanté, pendant six siècles, la domination crétoise dans le bassin méditerranéen. Cette civilisation mycénienne part de l'Argolide,...
  • ATHÈNES

    • Écrit par Guy BURGEL, Pierre LÉVÊQUE
    • 16 998 mots
    • 10 médias
    Mais, dans la mer Égée, Athènes devient de plus en plus puissante. La confédération attico-délienne s'est définitivement transformée en un empire, au moment même où, plusieurs décennies après la fin de la guerre, la paix est conclue avec le Grand Roi (paix de Callias, 449). Les tentatives de révolte,...
  • CHADWICK JOHN (1920-1998)

    • Écrit par Pierre CARLIER
    • 1 092 mots

    Après avoir commencé des études de philologie classique à Cambridge, John Chadwick fut employé quelque temps pendant la Seconde Guerre mondiale par les services secrets de la marine britannique à Alexandrie chargés de décrypter les messages italiens. Cette expérience a joué un grand rôle dans sa...

  • CHERSONÈSE

    • Écrit par Claude MOSSÉ
    • 272 mots

    Presqu'île de Thrace (actuellement Gallipoli) qui fut colonisée par les Grecs dès la fin du ~ viiie siècle. Vers ~ 560, peu après la première prise du pouvoir par Pisistrate à Athènes, une expédition conduite par Miltiade réussit à s'emparer d'une grande partie de la péninsule où...

  • Afficher les 21 références

Voir aussi