DAVIS MILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Miles Davis

Miles Davis
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Miles Davis et Jeanne Moreau

Miles Davis et Jeanne Moreau
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie


Aura

Rarement le jazz aura connu à la fois une telle précocité et une telle longévité musicales. Pourtant, les facultés techniques de Miles Davis sont limitées. Même si elles se sont affermies avec le temps, nous restons bien loin de la virtuosité triomphante de Fats Navarro et de Dizzy Gillespie. Maître il l'est, mais de la conduite du discours, de l'économie des moyens. « Vous savez, ce n'est pas la peine de faire des tas de notes. Il suffit de jouer les plus belles » : ces propos, rapportés par Francis Marmande, le définissent tout entier. Son timbre est l'un des plus dense de l'histoire du jazz. Incisif dans l'aigu, brumeux dans le grave, Miles Davis sait enchaîner plaintes rauques et souffles à peine modulés. Une absence de vibrato, une subtile utilisation de la sourdine wa-wa, une émission d'une étonnante précision, un instrument accordé volontairement un peu bas donnent à sa sonorité, à la fois tendue et détimbrée, un grain que seul peut-être Chet Baker saura approcher. Le phrasé dissimule un swing ambigu, flottant, indécis. Peu enclin aux modulations, Miles Davis baigne dans un monde modal voué à la contemplation harmonique. Est-ce pour casser ce statisme rythmique, pour animer ce hiératisme naturel qu'il choisit le plus souvent de s'entourer de partenaires dérangeants, de musiciens étrangers à son univers, de batteurs toujours très puissants, aimant les ruptures de tempo et les accents cahoteux ? Miles Davis n'a vraiment retrouvé sa famille que dans la musique pacifiée de Gil Evans. Amoureux du non-dit, de la brisure, il nous offre d'infinies paraphrases sur des thèmes de ballades, avec un lyrisme délicat qui fait écho au chant voilé de Bix Beiderbecke. Il sait aussi pousser le blues, lancinant et morbide, jusqu'à l'aspérité. Miles Davis aura traversé et fécondé tous les styles, sans que s'altère ce jeu linéaire, pointilliste, brûlant comme la glace, sans que s'efface cette présence à la fois lé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DAVIS MILES (1926-1991)  » est également traité dans :

DAVIS MILES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 006 mots

25 mai 1926 Miles Dewey Davis, III naît à Alton (Illinois), dans une famille noire, mélomane et bourgeoise.Septembre 1944 Miles Davis s'installe à New York, officiellement pour préparer son entrée à la Juilliard School of Music, en réalité pour rencontrer Charlie Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/davis-reperes-chronologiques/

KIND OF BLUE (M. Davis)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 233 mots
  •  • 1 média

Au cours d'une carrière qui fut à la fois longue et précoce, Miles Davis a côtoyé les plus grands et est parvenu, sans perdre ni son âme ni les caractéristiques d'un style reconnaissable entre tous, à traverser toutes les modes : le be-bop, le cool, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kind-of-blue/#i_18430

ADDERLEY JULIAN dit CANNONBALL (1928-1975)

  • Écrit par 
  • Danièle MOLKO
  •  • 436 mots
  •  • 2 médias

Né à Tampa (Floride) le 15 septembre 1928, le saxophoniste et compositeur de jazz américain Julian Adderley est issu d'une famille de musiciens. Par admiration pour Lester Young, il étudie différents instruments à vent : clarinette, flûte, trompette, et choisit enfin le saxophone alto. Dès l'âge de vingt ans, en 1948, il enseigne à la Dillard High School de Fort Lauderdale (Floride) avant de fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adderley-cannonball/#i_18430

CHAMBERS PAUL (1935-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 719 mots

Au cours d'une trop brève carrière, le contrebassiste et compositeur américain de jazz Paul Chambers a offert au hard bop un alliage idéal de force retenue, d'intelligence discrète et de musicalité débordante. Par ses dons et sa sensibilité, il se pose en héritier de Jimmy Blanton et en rival d'Oscar Pettiford. Si quelques critiques ont laissé entendre que sa justesse n'était pas irréprochable, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-chambers/#i_18430

COLTRANE JOHN

  • Écrit par 
  • Alain GERBER
  •  • 1 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fuite en avant »  : […] William John Coltrane, dit « Trane », naît le 23 septembre 1926, à Hamlet, en Caroline du Nord. Spécialiste des saxophones ténor et soprano, c'est à l'alto qu'il commence de se produire, peu avant sa mobilisation à Hawaii. De retour à la vie civile, il travaille dans des formations de rhythm and blues comme celle de Joe Webb, irremplaçables écoles de véhémence où l'on cultive la ferveur rythmique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-coltrane/#i_18430

COOL, jazz

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 421 mots

À la fin des années 1940, un nouveau courant s'affirme autour de Lennie Tristano ou de Miles Davis : le cool. Allant à l'encontre des tempos ultrarapides du be-bop, le cool redécouvre la fluidité et l'héritage de Lester Young. À la fin des années 1940, face à la saturation de l'espace sonore du be-bop de Charlie Parker ou de Dizzy Gillespie, un certain nombre de musiciens s'engagent sur la voie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cool-jazz/#i_18430

EVANS BILL (1929-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Portrait in Jazz »  : […] William John Evans naît le 16 août 1929 à Plainfield (New Jersey). Il étudie le violon, et, bien sûr, le piano. À seize ans, il dirige avec son frère un ensemble où l'on remarque le vibraphone de Don Elliott. Il travaille ensuite avec de bien médiocres orchestres de danse. On le voit cependant jouer en trio, aux côtés de Mundell Lowe (guitare) et de Red Mitchell (contrebasse), puis figurer en 1950 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-evans/#i_18430

EVANS GIL (1912-1988)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 960 mots

Étrange personnage que Gil Evans ! Il ne lui faut pas plus de six ans pour subjuguer le monde du jazz par la beauté de ses arrangements, pour délivrer dans son entier un message qui fascine toujours musiciens et mélomanes du monde entier. Avant, de longues périodes de doute, de ce silence pesant réservé aux artistes méconnus. Après, et jusqu'à la fin, l'inspiration qui se tarit, la créativité qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gil-evans/#i_18430

FREE ROCK

  • Écrit par 
  • Alain GERBER
  •  • 221 mots

Nom donné parfois à un courant qui a tenté soit la synthèse, soit la mise en rapport dialectique, soit encore le collage pur et simple d'éléments empruntés au free jazz (hyperexpressionnisme sonore, refus par le soliste de la mélodie et de la trame harmonique) et de composantes caractéristiques de la musique dite pop (rythme binaire, primauté accordée aux instruments électriquement amplifiés, inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/free-rock/#i_18430

GERSHWIN GEORGE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 598 mots

26 septembre 1891 Jacob Gershvin naît à Brooklyn, à New York, de parents juifs fraîchement immigrés de Saint-Pétersbourg. Le patronyme de son père est Gershovitz. 6 décembre 1896 Son frère Israel Gershvin – qui se fera connaître comme librettiste et parolier sous le nom d'Ira Gershwin – naît dans le Lower East Side de Manhattan, à New York. 1914 Jacob Gershvin devient « démonstrateur de chanson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gershwin-reperes-chronologiques/#i_18430

HANCOCK HERBIE (1940- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 909 mots

Pianiste, claviériste, chanteur, compositeur, comédien et parolier américain, Herbie Hancock est un artiste prolifique qui « a traversé de nombreux styles en sachant préserver ce qui est l'apanage des plus grands : sa sonorité. [...] Sa grande qualité est de savoir „faire simple“ en créant des climats à partir de très peu de notes » (Pascale Barthel et Christian Gauffre). Il a rencontré le succès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbie-hancock/#i_18430

HORN SHIRLEY (1934-2005)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 766 mots

Il aura fallu la ténacité de plusieurs géants du jazz pour que soit – tardivement – reconnu son talent et qu'une place de choix lui soit concédée parmi l'élite des interprètes américains : Shirley Horn est l'une des très rares chanteuses à avoir su recueillir l'héritage de Billie Holiday et, par la rigueur de son style, à s'en montrer digne. Shirley Valerie Horn naît à Washington (D.C.) le 1 er  m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirley-horn/#i_18430

JARRETT KEITH (1945- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 746 mots

Pianiste, compositeur et chef d'orchestre, l'Américain Keith Jarrett est considéré comme l'un des musiciens de jazz les plus originaux et prolifiques de la fin du xx e  siècle. Il est également un grand pianiste classique. Keith Jarrett naît le 8 mai 1945, à Allentown, en Pennsylvanie. Enfant prodige, il commence à étudier le piano dès l'âge de trois ans, donne son premier récital quatre ans plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keith-jarrett/#i_18430

JAZZ

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES, 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS, 
  • Michel-Claude JALARD, 
  • Eugène LLEDO
  • , Universalis
  •  • 10 989 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le renouveau bop (1954-1960) »  : […] En 1954, les Noirs reprennent en main ce qui est, tout de même, leur musique, en faisant retour au bop, un bop moins exubérant, plus décanté, mais peut-être plus violent : les sonorités se durcissent (hard bop), on cultive à nouveau un climat torride. Soucieux d'habiter leur héritage, les jazzmen noirs sollicitent, avec prédilection, l'esprit du blues et du gospel religieux, fort délaissé lors de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz/#i_18430

JAZZ MODAL

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 403 mots

À partir de la fin des années 1950, des jazzmen adoptent une démarche dans laquelle la modalité prévaut sur la tonalité. Tous les courants du jazz vont peu à peu être concernés par cette approche. Le jazz modal ne peut pas vraiment être considéré comme un courant à part entière ; il s'agit plutôt d'une approche dans l'improvisation promue dans les années 1950 par le compositeur, batteur, pianiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz-modal/#i_18430

JAZZ ROCK ou JAZZ FUSION

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 469 mots

Apparu à la fin des années 1960, le jazz-rock naît du croisement entre l'énergie du rock, le climat du funk et l'approche harmonique du jazz. Miles Davis en est le précurseur. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, le rêve hippie se désagrège : concert désastreux des Rolling Stones à Altamont, près de San Francisco (1969), séparation des Beatles (1970), disparition de grandes figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz-rock-jazz-fusion/#i_18430

JONES PHILLY JOE (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 552 mots

Joseph Rudolph Jones, que l'on surnommera très vite « Philly » Joe pour le distinguer du grand Jo Jones, naît à Philadelphie le 15 juillet 1923. Comme pour beaucoup de jazzmen, son enfance n'a guère retenu l'attention des chroniqueurs. Nous savons seulement que l'adolescent se produit avec des formations locales et qu'il accompagne occasionnellement les musiciens qui, à l'instar de Dexter Gordon e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philly-joe-jones/#i_18430

PARKER CHARLIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 019 mots

29 août 1920 Charles Christopher Parker, Jr. naît à Kansas City, dans le Kansas. 1940-1942 Charlie Parker enregistre ses premiers solos avec le big band de Jay McShann, parmi lesquels Body And Soul et Oh ! , Lady Be Good (1940), Swingmatism (1941), The Jumpin' Blues et Sepian Bounce (1942). Décembre 1942 Recommandé par Dizzy Gillespie, Charlie Parker rejoint l'orchestre de Earl Hines, vérita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parker-reperes-chronologiques/#i_18430

Rampage, MILLER (Marcus)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 359 mots

Le bassiste, chanteur, multi-instrumentiste, compositeur et arrangeur américain Marcus Miller (né le 14 janvier 1959 à Brooklyn) va connaître la notoriété au sein du groupe de Miles Davis en 1981 et 1982, avec lequel il enregistre We Want Miles (1981), The Man with the Horn (1981) et Star People (1982). Musicien de séances d'enregistrement avec Elton John ou avec le saxophoniste David Sandborn, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rampage-miller-marcus/#i_18430

ROACH MAX (1924-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 949 mots

Dans le chapitre « Poétique de la batterie »  : […] Maxwell Lemuel Roach naît à New Land (Caroline du Nord) le 10 janvier 1924. Son enfance et son adolescence à New York, où sa famille s'établit, ne nous livrent que peu d'éléments significatifs. Il se serait intéressé au jazz dès l'âge de huit ans, puis initié au piano et aurait fait partie d'un orchestre de parade. C'est sa mère, chanteuse de spirituals et de gospels, qui lui conseille d'abandonn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-roach/#i_18430

SHORTER WAYNE (1933- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots

Saxophoniste de jazz et compositeur afro-américain, né le 25 août 1933, à Newark, dans le New Jersey, Wayne Shorter est l'un des musiciens les plus influents du hard bop et du jazz modal ainsi que l'un des pionniers de la fusion jazz-rock. Wayne Shorter étudie la musique à l'université de New York, dont il sort diplômé en 1956, puis sert pendant deux ans dans l'armée américaine. Il joue brièvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wayne-shorter/#i_18430

WILEN BARNEY (1937-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 692 mots
  •  • 1 média

Une sorte d'élégance blasée, une furtive ondulation du tempo, une indifférence jouée que fêle la nostalgie... Barney Wilen, l'éternel adolescent, renoue, de silences en étrangetés, avec l'esprit de Lester Young. Il s'inscrit dans l'histoire par un coup de maître qui pèsera trop lourd sur le cours de sa carrière. Bernard Jean Wilen naît à Nice, le 4 mars 1937, à cheval sur deux cultures : sa mère e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barney-wilen/#i_18430

WILLIAMS TONY (1945-1997)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 725 mots

En portant le jeu de la batterie à son point de perfection, le jazzman américain Tony Williams est devenu un véritable symbole et l'évident modèle de toute une génération. Ni inventeur de musique nouvelle ni rayonnant animateur de formations, l'instrumentiste est entré dans la légende. Miles Davis, qui n'a fréquenté que les plus grands, reconnaissait en lui l'un de ses partenaires préférés. Anthon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-williams/#i_18430

ZAWINUL JOSEF JOE (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 134 mots

Né au confluent des multiples cultures qui irriguent l'Europe centrale, Josef Zawinul fait partie de ces musiciens qui refusent les frontières, qu'elles soient esthétiques ou instrumentales. Il a exercé une influence décisive sur l'évolution des couleurs sonores de notre temps en réalisant une délicate alchimie qui mêle jazz et musiques traditionnelles du monde entier. Josef « Joe » Zawinul voit l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-joe-zawinul/#i_18430

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « DAVIS MILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/miles-davis/