NAVARRO FATS (1923-1950)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le style du trompettiste américain Fats Navarro est « un modèle d'équilibre parce qu'il concilie avec la plus grande pertinence la science harmonique, la fraîcheur mélodique et l'audace rythmique. À une première audition, il apparaîtra surtout comme un admirable mélodiste. » (Alain Gerber). En dépit de sa courte et tragique existence, Fats Navarro a largement participé aux premières aventures du be-bop.

Né le 24 septembre 1923, à Key West, en Floride, Theodore Navarro commence par apprendre le piano et le saxophone ténor. Ayant opté pour la trompette, il joue dans les orchestres de Sol Allbright (1941), de Snookum Russell (1941-1943), de Andy Kirk (1943-1944), où il côtoie Howard McGhee, et, surtout, en 1945 et 1946, au sein du mythique big band de Billy Eckstine, formation avant-gardiste du jazz, emblématique du bop, où il remplace Dizzy Gillespie. Après avoir quitté Eckstine en juin 1946, il travaille avec Coleman Hawkins, Illinois Jacquet, Lionel Hampton et Benny Goodman ; il entame alors la plus importante collaboration de sa carrière, avec le pianiste Tadd Dameron (1948-1949). On le retrouve ensuite avec Oscar Pettiford (au côté du jeune Miles Davis), dans une tournée de Jazz At The Philharmonic de Norman Granz au début de 1949, avec J. J. Johnson, Charlie Parker... Mais, accro à l'héroïne, Fats Navarro est devenu de moins en moins prévisible ; affaibli, il a contracté la tuberculose, qui le ronge peu à peu et l'oblige à limiter ses concerts. Il meurt à New York, le 7 juillet 1950, à vingt-six ans.

Largement influencé par Dizzy Gillespie dans ses improvisations, Fats Navarro offre néanmoins un jeu plus fluide à la trompette et des nuances rythmiques plus subtiles. La richesse et la vitalité de ses airs se retrouvent dans tout son registre, tandis qu'il exécute des phrases complexes avec une rare élégance. La grande variété de son phrasé rehausse l'exubérance de sa musique, même si ses solos sont réputés pour leur remarquable organisation. Outre les plages gravées avec Tadd Dameron – The Chase/Dameronia (1947), Symphonette (1948), Sid's Delight (1949) –, il faut citer des disques aussi célèbres que Ice Freezes Red (1947) ou Fat Girl (1947). En 1949, Fats Navarro participe à l'enregistrement en studio du quintette de Bud Powell surnommé les Modernists (avec Sonny Rollins, Tommy Potter et Roy Haynes) qui produit Dance of the Infidels et Bouncing with Bud. Il faut enfin mentionner les enregistrements des concerts donnés au sein du quintette de Charlie Parker (avec Bud Powell, Curly Russell et Art Blakey), en particulier ceux du Birdland les 15 et 16 mai 1950, One Night in Birdland, où figurent les titres Ornithology et The Street Beat.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« NAVARRO FATS - (1923-1950) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fats-navarro/