MICROBIOLOGIE

Médias de l’article

Antoine Van Leeuwenhoek

Antoine Van Leeuwenhoek
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Robert Koch

Robert Koch
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alexander Fleming

Alexander Fleming
Crédits : Davies/ Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Les micro-organismes et le corps humain

Les micro-organismes entretiennent avec l'homme trois types de relations en fonction des espèces.

Les micro-organismes commensaux vivent sur ou dans le corps humain sans faire de tort à leur hôte. Ils peuvent être présents de manière transitoire ou permanente et ne sont pas perçus par l'homme. Ils occupent de nombreux sites du corps humain mais sont tout particulièrement concentrés dans l'intestin (par exemple Escherichia coli).

On appelle probiotiques les micro-organismes dont l'apport comme additif alimentaire est considéré comme bénéfique pour la santé de l'homme (par exemple, Bifidobacterium ou Lactobacillus casei).

Enfin un micro-organisme est considéré comme pathogène lorsqu'il est capable de provoquer des désordres organiques. Les micro-organismes pathogènes peuvent être classés en fonction de leur siège anatomique, de leur nature épidémiologique ou du niveau de risque de biocontamination. L'évaluation de ce risque dépend de cinq caractéristiques propres au micro-organisme : la pathogénicité, la stabilité biologique (notion de souche), le mode de transmission, l'endémicité et la possibilité de traitement. Les agents biologiques sont ainsi officiellement classés en quatre classes correspondant à quatre niveaux de dangerosité croissante pour l'espèce humaine, la classe 4 n'étant actuellement occupée que par certains virus (par exemple, classe 1, Lactobacillus delbrueckii ssp. bulgaricus ; classe 2, Clostridium tetani ; classe 3, Mycobacterium leprae).

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : biologiste, professeur à l'université de Caen Basse-Normandie
  • : maître de conférences à l'Institut national des sciences appliquées de Lyon
  • : professeur à l'Institut national des sciences appliquées de Lyon

Classification


Autres références

«  MICROBIOLOGIE  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Contaminations accidentelles »  : […] : thérapeutique anti-infectieuse d'une part, accélération de la croissance d'autre part. Mais cette utilisation entraîne trois ordres de conséquences néfastes : augmentation de la résistance des germes pathogènes, transformation en pathogènes de variétés jusque-là saprophytes, enfin création chez le consommateur d'allergies et d'intolérances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-risques-alimentaires/#i_16006

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La microflore ammonifiante »  : […] vis-à-vis des facteurs qui limitent la vie (ex. température, aération, humidité) et par l'isolement des germes responsables. La propriété de détacher la fonction amine des aminoacides, issus de l'hydrolyse des protéines, est d'ailleurs une faculté métabolique courante chez les micro-organismes. L'existence d'une microflore ammonifiante n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_16006

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 939 mots
  •  • 5 médias

Selon la définition donnée par S. A. Waksman, en 1941, un antibiotique est une substance produite par un micro-organisme et qui a le pouvoir d'inhiber la croissance d'autres micro-organismes et même de les détruire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_16006

ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « Spécificité biochimiques des archées »  : […] Les archées sont des micro-organismes de petite taille sans noyau, qui ne se distinguent pas des bactéries sur le plan morphologique. Leur spécificité a été mise en évidence en 1977 grâce à l'analyse comparée des séquences des molécules d'ARN ribosomique 16S (ARNr 16S). Ces analyses ont montré que les séquences des ARNr 16S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeobacteries-archees/#i_16006

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 488 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Asthme des villes et asthme des champs »  : […] Autriche et Suisse) et aux États-Unis montrent que le fait d’avoir grandi dès le plus jeune âge dans une ferme traditionnelle et en contact avec les animaux et leur environnement microbien (phénomène appelé farm effect) constitue une protection contre l’asthme. Elles viennent conforter une opinion courante, mais jusqu’ici non prouvée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme-et-immunite-innee/#i_16006

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 040 mots
  •  • 3 médias

Bien que l'existence des micro-organismes ait été révélée par les premiers microscopes, voilà près de trois cents ans, il fallut pourtant attendre les travaux de Pasteur et de ses contemporains pour découvrir l'importance des bactéries dans la vie de l'homme. Ce fut alors l'extraordinaire épanouissement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_16006

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 334 mots
  •  • 6 médias

La bactériologie a pris naissance dans le sillage de la chimie, à partir du milieu du xixe siècle. Elle devait devenir en quelques décennies une science autonome sous l'impulsion de trois savants de génie : Louis Pasteur (1822-1895) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_16006

BARRIÈRE D'ESPÈCE, épidémiologie

  • Écrit par 
  • Jeanne BRUGÈRE-PICOUX
  •  • 688 mots

Toute maladie infectieuse résulte d'une contamination microbienne de l'organisme affecté par cette maladie. Ce dogme épidémiologique n'a jamais été mis en défaut depuis les recherches dont Robert Koch et Louis Pasteur ont été les protagonistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barriere-d-espece-epidemiologie/#i_16006

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

La biodépollution ou bioremédiation est l'utilisation d'organismes vivants, et plus particulièrement de micro-organismes (champignons, bactéries), pour éliminer les polluants toxiques des différents milieux naturels. Le métabolisme microbien étant souvent limité par des facteurs environnementaux, l'objectif de la biodépollution est d'optimiser ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_16006

BOIVIN ANDRÉ (1895-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

commence, dans cette ville, avec R. Vendrely et R. Tulasne, une étude approfondie de la structure chimique et cytologique des microbes. Bien des années plus tôt, il avait pu montrer que les microbes sont riches en nucléoprotéines. Ses recherches nouvelles lui permettent d'affirmer qu'ils renferment, à la fois, de l'acide désoxyribonucléique et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-boivin/#i_16006

BORDET JULES (1870-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

Les recherches de Bordet sur la destruction des bactéries et des globules rouges dans le sérum sanguin, effectuées à l'Institut Pasteur, à Paris (1894-1901), sont généralement considérées comme constituant les débuts de la sérologie. En 1895, il montra que deux facteurs existant dans le sérum sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-bordet/#i_16006

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « L'extension progressive du domaine brevetable »  : […] C'est ainsi qu'en 1977 un juge américain, qui devait statuer sur la brevetabilité de cultures de micro-organismes biologiquement purs, énonçait qu'« ils sont devenus des outils importants dans l'industrie chimique et lorsqu'un nouvel outil industriel utile, réel mais non évident est inventé, il n'y a pas de raison de priver son inventeur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-d-invention/#i_16006

BREVETS SUR LE VIVANT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 488 mots

1980 Premier brevet, aux États-Unis, sur un micro-organisme génétiquement modifié : une bactérie capable de dégrader les hydrocarbures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevets-sur-le-vivant-reperes-chronologiques/#i_16006

BREVET SUR UN O.G.M.

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 198 mots

Au début des années 1970, le microbiologiste indien Ananda Chakrabarty invente, pour le compte de la General Electric Company, une bactérie génétiquement modifiée capable de dégrader les hydrocarbures. Le brevet qu'il demande lui est alors refusé, conformément à la jurisprudence (Plant Patent Act, 1930) excluant les êtres vivants – à l'exception […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-sur-un-o-g-m/#i_16006

COHEN GEORGES N. (1920-    )

  • Écrit par 
  • Michel VÉRON
  •  • 1 559 mots
  •  • 1 média

commence à s’intéresser au métabolisme des acides aminés. Participant à un congrès à Bruxelles sur ce sujet en 1949, il est remarqué par le professeur Barker qui lui demande un article sur le métabolisme bactérien pour Annual Review of Microbiology. En 1952, il organise un symposium sur le même sujet dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-n-cohen/#i_16006

COHN FERDINAND JULIUS (1828-1898)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 708 mots

Ferdinand Cohn, naturaliste allemand et botaniste, considéré comme un des fondateurs de la bactériologie est né le 24 janvier 1828, dans le ghetto de Breslau (actuellement Wrocław, en Pologne), en Silésie alors prussienne. C'était le premier des trois fils d'un marchand juif, qui ne s'intéressa guère à l'éducation de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-julius-cohn/#i_16006

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 577 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Mutualisations entre êtres unicellulaires et multicellulaires »  : […] Des ensembles de micro-organismes étroitement associés à des hôtes animaux ou végétaux constituent des microbiotes. Ils bénéficient ainsi d’un milieu favorable et fournissent en échange à leur hôte, de nombreux avantages. À l’heure de la génétique moléculaire à haut débit, on appelle microbiome l’ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_16006

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 449 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La microbiologie digestive »  : […] Dans la bouche vivent en permanence de 106 à 109 bactéries par millilitre de salive ; leur « concentration » est encore plus importante sur les gencives. À l'inverse, l'estomac, grâce à son acidité, le duodénum, grâce à la bile, détruisent une grande partie de ces microbes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_16006

DROUHET ÉDOUARD (1919-2000)

  • Écrit par 
  • François MARIAT, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  •  • 595 mots

Dès son arrivée à Paris, il présente les lettres de recommandation de ses patrons à Joseph Magrou qui, connaissant et appréciant les microbiologistes roumains, l'intègre à l'Institut Pasteur. À l'issue de sa bourse, Drouhet décide de rester en France ; il obtient un poste au C.N.R.S., puis sera intégré dans les cadres de l'Institut Pasteur en 1954 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-drouhet/#i_16006

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 033 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stations d'épuration classiques  »  : […] biologique, destiné à éliminer la pollution organique biodégradable grâce aux micro-organismes (biomasse), est constitué par un ou plusieurs réacteurs en série (cf. Principe du traitement biologique). Pour une station assurant une épuration poussée des effluents, le traitement biologique comprend un réacteur anaérobie suivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_16006

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Les environnements considérés par l'homme comme extrêmes en termes de température, de pression, de pH et de salinité sont souvent colonisés par des micro-organismes, auxquels on a donné le nom d'extrémophiles. Ces derniers, bien adaptés à ces conditions physico-chimiques particulières, sont capables d'en retirer l'énergie nécessaire pour leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_16006

FLEMING ALEXANDER (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste qui découvrit en 1928 la pénicilline et ouvrit la voie à la thérapeutique des maladies infectieuses par les antibiotiques. Fleming fut lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-fleming/#i_16006

GAYON JEAN (1949-2018)

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Gayon et l’épistémologie historique »  : […] française. Ils ont montré en particulier comment la physiologie bernardienne et la microbiologie pasteurienne avaient joué un rôle complexe et ambigu dans la réception de cette science : d’abord arguments du rejet de la génétique classique, ces traditions furent ensuite l’occasion d’un essor soudain et spectaculaire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gayon/#i_16006

GÉNÉRATION SPONTANÉE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 392 mots

1675 Antoine Van Leeuwenhoek découvre les micro-organismes grâce à un microscope de sa fabrication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee-reperes-chronologiques/#i_16006

GÉNÉRATION SPONTANÉE : FIN D'UNE CONTROVERSE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Épicure, Aristote, Buffon, Needham, Lavoisier ou Lamarck. Louis Pasteur (1822-1885) se livre alors à des expériences rigoureuses sur le pouvoir fermentescible et la stabilité à la chaleur des germes de l'air ambiant et réfute tous les arguments de Pouchet. Pour arbitrer le conflit, l'Académie des sciences charge une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee-fin-d-une-controverse/#i_16006

GÉOMICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DÉVIGNE
  •  • 984 mots

La géomicrobiologie est l'une des applications de la microbiologie aux milieux naturels. Son objectif est de résoudre les problèmes que posent les actions réciproques des micro-organismes et des milieux qui les abritent au cours des processus géodynamiques. L'individualisation de cette discipline (la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomicrobiologie/#i_16006

HÉRELLE FÉLIX D' (1873-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 790 mots

Né à Montréal, orphelin de père à six ans, il est emmené par sa mère à Paris, puis en Hollande. On manque de précisions sur ses études supérieures. Mais on sait comment Félix d'Hérelle s'est orienté, par hasard, vers la microbiologie, en apprenant qu'une place de chef de laboratoire était vacante à l'hôpital général de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-d-herelle/#i_16006

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les associations organo-minérales et leur rôle dans la pédogenèse »  : […] (tissu végétal, fig. 3) et les biomolécules microbiennes sont bien représentées, ces dernières jouant efficacement le rôle de ciment. Selon des travaux effectués dans les années 1980 et 1990, ces structures sont composées, c'est-à-dire qu'elles présentent deux niveaux : les acides humiques et les gels microbiens qui leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_16006

INSTITUT PASTEUR

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 082 mots
  •  • 1 média

des années, et surtout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, un des plus importants centres de recherche en France, dans pratiquement tous les domaines de la biologie fondamentale, tout en conservant un niveau d'excellence en microbiologie, ce qui reste son image dominante. C'est donc sous cet aspect qu'il est renommé dans le monde entier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institut-pasteur/#i_16006

KOCH BACILLE DE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Après avoir identifié le bacille du charbon (1876), le médecin allemand Robert Koch (1843-1910) développa la culture des microbes sur milieu nutritif stérile solide et isola le bacille de la tuberculose en 1882. La règle d'or de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-de-koch/#i_16006

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 688 mots
  •  • 1 média

Le médecin allemand Robert Koch est l'un des créateurs de la bactériologie médicale. Il est né le 11 décembre 1843 à Clausthal, en Basse-Saxe, où son père était ingénieur des mines. À partir de 1862, le jeune homme étudie la médecine à l'université de Göttingen. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-koch/#i_16006

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 701 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Laits pasteurisés »  : […] La chaleur détruit les germes. Certains sont plus résistants que d'autres. On calcule avec précision la température et le temps de chauffage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lait/#i_16006

LANDSTEINER KARL (1868-1943)

  • Écrit par 
  • Paul SPEISER
  •  • 910 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Syphilis »  : […] Landsteiner démontre que l'on peut utiliser comme antigène, pour la réaction de Wassermann, non seulement des extraits d'organes syphilitiques, mais aussi un extrait de cœur bovin. Il trouve une nouvelle méthode microscopique (éclairage sur fond noir) pour prouver que le Treponema pallidum est bien l'agent de la syphilis. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-landsteiner/#i_16006

LASCAUX

  • Écrit par 
  • Patrick PAILLET, 
  • Denis VIALOU
  •  • 4 848 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'action du Comité scientifique international de la grotte de Lascaux »  : […] 4. Sur un programme de recherche « microbiologie-microclimat » qui montre l'existence d'évolutions microbiologiques différentes selon la nature du substrat et les variations microclimatiques à la surface de la roche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lascaux/#i_16006

LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Agnès ULLMANN
  •  • 996 mots

Généticien et microbiologiste américain, un des fondateurs de la biologie moléculaire moderne. Pour sa découverte de la recombinaison génétique chez les bactéries, qui a ouvert la voie à l'analyse génétique de ces micro-organismes, Joshua Lederberg a reçu, en 1958, à l'âge de trente-trois ans, le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-lederberg/#i_16006

LÉPINE PIERRE (1901-1989)

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  •  • 1 360 mots

À son retour en France, Pierre Lépine fit la connaissance de Constantin Levaditi qui accepta de le prendre dans son laboratoire de l'Institut Pasteur. Il y reste jusqu'en 1930, travaillant dans l'enthousiasme en parfaite entente avec son patron, sur la syphilis expérimentale et son traitement, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lepine/#i_16006

LEVADITI CONSTANTIN (1874-1953)

  • Écrit par 
  • Jean LEVADITI
  •  • 503 mots

À l'Institut Pasteur, élève d'Élie Metchnikoff et d'Émile Roux, il va contribuer à l'essor de la doctrine pastorienne. Son apport dans le traitement de la syphilis a été de première importance. En 1905, lorsque F. R. Schaudinn découvre le tréponème de la syphilis, Levaditi précise tout de suite une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-levaditi/#i_16006

LINDENMANN JEAN (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots

Le microbiologiste suisse Jean Lindenmann fut, en 1957, le codécouvreur (avec le bactériologiste britannique Alick Isaacs) des interférons, de petites molécules appartenant à la famille des cytokines. Les interférons participent au contrôle de la réponse immunitaire et « interférent » avec la réponse cellulaire à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-lindenmann/#i_16006

LITHOSPHÈRE OCÉANIQUE (MICROBIOLOGIE DE LA)

  • Écrit par 
  • Bénédicte MÉNEZ
  •  • 640 mots
  •  • 1 média

réactions dites de serpentinisation pourraient fournir, en outre, l'énergie nécessaire au développement de communautés microbiennes en profondeur. La première preuve directe de l'existence d'écosystèmes profonds nourris par les produits volatiles dérivant de l'hydratation du manteau océanique a récemment été publiée par une équipe franco-italienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere-oceanique-microbiologie-de-la/#i_16006

LYOPHILISATION

  • Écrit par 
  • Charles ROMOND
  •  • 3 591 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Lyophilisation en microbiologie »  : […] Le problème de la lyophilisation des bactéries ou des virus se pose de deux façons différentes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyophilisation/#i_16006

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dès le xixe siècle, Henlé avait établi une liste de critères permettant d'admettre l'existence d'une relation de cause à effet entre un micro-organisme et une maladie : le micro-organisme doit être présent dans tous les cas de la maladie ; il doit pouvoir être isolé de l'hôte malade et cultivé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_16006

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 944 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le recours aux examens de laboratoire »  : […] Les examens bactériologiques habituels comportent la recherche et l'identification directe ou par culture sur milieux appropriés des différents germes pathogènes dans les liquides naturels ou pathologiques, les sécrétions et épanchements, le sang (H. Schottmüller, 1900), le liquide céphalo-rachidien prélevé par ponction lombaire (H. Quincke, 1891 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_16006

MICROBE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 527 mots

Grâce à l'invention du microscope, vers la fin du xviie siècle, on découvrit l'existence d'êtres vivants de très petite taille, invisibles à l'œil nu. Sujets de curiosité pendant plus de cent cinquante ans, leur étude ne fut réellement abordée qu'au milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbe/#i_16006

MICROBIOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 877 mots

Les micro-organismes, essentiellement des bactéries, vivent sur la peau, à l’intérieur du tube digestif et de manière générale sur les muqueuses ; on en compte de 75 à 200 milliards environ : ils sont appelés microbiotes. L’ensemble des microbiotes d’un individu est appelé « microbiome », par extension du terme « biome » qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-humain/#i_16006

MILLMAN IRVING (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 238 mots

Le microbiologiste américain Irving Millman collabora, à partir de 1967, avec le futur Prix Nobel Baruch Blumberg à l'Institute for Cancer Research (auj. Fox Chase Cancer Center) de Philadelphie pour mettre au point un vaccin contre l'hépatite B. Ce vaccin, développé en 1969, a été mis sur le marché aux États-Unis en 1982. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-millman/#i_16006

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  • , Universalis
  •  • 6 989 mots

Dans le chapitre « Les champignons pathogènes pour l'homme et les animaux »  : […] Tous les champignons pathogènes pour l'homme et les animaux sont microscopiques. Ils se cultivent en général facilement sur des milieux sucrés, mais leur développement est le plus souvent lent. Leur identification est fondée soit sur l'étude de la sporulation, qui ne se produit qu'au contact de l'air (il faut donc cultiver ces champignons sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycoses/#i_16006

NICOLLE CHARLES (1866-1936)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 595 mots

Après son internat aux hôpitaux de Paris et une thèse préparée au laboratoire du docteur Roux à l'Institut Pasteur, Charles Nicolle, fils d'un médecin rouennais, est nommé professeur suppléant à l'école de médecine de Rouen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nicolle/#i_16006

NOCARD EDMOND (1850-1903)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 619 mots

même donner une conférence à Maisons-Alfort. Dès lors, Nocard oriente ses travaux vers la bactériologie ; après avoir, avec Roux, vacciné des milliers d'animaux contre le charbon, il se rend en Égypte (1883) pour étudier une épizootie de peste bovine. À son retour, il met au point, avec Roux, un milieu de culture pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-nocard/#i_16006

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 426 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le débat sur la génération spontanée »  : […] dut installer son laboratoire dans une soupente inconfortable des bâtiments de la rue d'Ulm. C'est là qu'il posa les bases techniques fondamentales de la microbiologie : stérilisation des milieux de culture, utilisation de filtres stérilisants (les « bougies » de porcelaine poreuse de son collaborateur Chamberland), ensemencements sur milieux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_16006

PHYTOPATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ
  •  • 5 863 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire de la phytopathologie »  : […] (plus tard reconnu comme étant un oomycète et non un champignon). À la même époque, les travaux de Louis Pasteur (1822-1895) et de Robert Koch (1843-1910) décrivent l’origine bactérienne des maladies chez les animaux et jettent les fondements de la parasitologie et de la microbiologie modernes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytopathologie/#i_16006

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 3 octobre 2016 au microbiologiste japonais Yoshinori Ohsumi pour ses découvertes sur les mécanismes de l’autophagie, qui ont conduit à un nouveau paradigme dans notre compréhension de la manière dont la cellule recycle son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2016/#i_16006

PYOCYANIQUE BACILLE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 609 mots

Bacille court (1,5 μm de long sur 0,5 μm de large) aux extrémités arrondies, le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa) est mobile et à Gram négatif. Très répandu dans la nature (saprophyte des sols et des eaux), on le rencontre aussi à l'état commensal chez l'homme (téguments, intestin). Il se caractérise, en particulier, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-pyocyanique/#i_16006

RÉOVIRUS

  • Écrit par 
  • Michel BARME
  •  • 858 mots

Le genre Réovirus est classé dans la famille des Reoviridae avec les genres Orbivirus (dont l'espèce type est le virus de la fièvre à tique du Colorado) et Rotavirus (récemment reconnu comme responsable de gastro-entérites). Cette dénomination reprend les initiales de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reovirus/#i_16006

ROUX ÉMILE (1853-1933)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 567 mots

Bientôt conquis par les idées de Pasteur, Roux devient son fidèle disciple. Son nom est associé à celui de son maître dans les publications qui devaient suivre la découverte des virus-vaccins, et, en premier lieu, celle de la vaccination des moutons contre le charbon. Il prend ensuite une part très active aux recherches sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-roux/#i_16006

SANTÉ - Santé et maladies

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 10 373 mots

Dans le chapitre « Le modèle bactériologique »  : […] La grande révolution a été l'apparition de la microbiologie, la révolution pasteurienne. En quelques années, on a trouvé la cause précise d'un grand nombre de tableaux morbides. Il faut cependant souligner que la révolution ainsi déclenchée a des origines antérieures à la bactériologie et a débordé le domaine des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-et-maladies/#i_16006

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Dans le chapitre « Organismes transformateurs »  : […] Les bactéries sont très abondantes dans les sols (cf. sols - Microbiologie), de l'ordre de 106 à 109 par gramme de sol, et leur diversité spécifique est très grande ; seulement 10 p. 100 environ des espèces sont connues. Les bactéries du sol couvrent toute sorte d'activités, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-biodynamique/#i_16006

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 161 mots
  •  • 5 médias

Tous les types de micro-organismes existent dans les sols. Ce sont soit des eucaryotes (champignons, algues et protozoaires), soit des procaryotes (bactéries et cyanobactéries). Leur biodiversité est considérable. Leur distribution est fonction non seulement de la présence de substrats énergétiques ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_16006

STOCKAGE GÉOLOGIQUE DU CO2

  • Écrit par 
  • Bénédicte MÉNEZ
  •  • 2 271 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « ... au stockage  »  : […] jusqu'à présent dans le cadre du stockage géologique du CO2 : le rôle des micro-organismes de subsurface sur le devenir du CO2 injecté. En effet, l'existence récemment reconnue d'écosystèmes profonds, actifs jusqu'à plusieurs kilomètres de profondeur, amène naturellement à se poser la question de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stockage-geologique-du-co2/#i_16006

TOXINES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel BARBIER
  •  • 17 492 mots
  •  • 28 médias

L'étude des toxines bactériennes, longtemps cantonnée à la bactériologie médicale, se développe actuellement, en raison de leur intérêt propre, dans le cadre de nombreuses disciplines biologiques fondamentales. Elles sont, en effet, comme d'autres molécules biologiquement actives (hormones, agents pharmacologiques, antimétabolites, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxines/#i_16006

VACCINATION ANTI-CHARBONNEUSE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

La maladie du charbon était un fléau endémique chez le bétail et les contaminations graves voire mortelles de l'homme étaient fréquentes. L'existence d'un micro-organisme dans le sang des animaux atteints de charbon avait été reconnue vers 1860. Mais le rôle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-anti-charbonneuse/#i_16006

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 446 mots
  •  • 7 médias

À sa naissance en tant que discipline particulière, la virologie (étude des virus) recouvrait un domaine très large et mal défini. Le terme même de virus désignait, en effet, un principe infectant, générateur de maladies qui étaient loin d'être toutes provoquées par ces organismes réunis aujourd'hui dans une catégorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_16006

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 307 mots
  •  • 2 médias

Le terme « virus » signifie poison en latin ; la notion est donc ancienne. Mais elle est restée sans contenu précis jusqu'à Pasteur. C'est avec la découverte d'agents à l'origine des infections, et l'observation au microscope des bactéries et des protozoaires, que l'on a pu envisager, par extension, que les maladies virales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_16006

WAKSMAN SELMAN ABRAHAM (1888-1973)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 212 mots

Chargé d'étudier le processus de dégradation du bacille de la tuberculose dans le sol en vue de trouver un remède à ce qui était alors une maladie incurable (1932), Waksman entreprend une étude systématique des micro-organismes terrestres qui l'amènera à isoler un certain nombre d'antibiotiques dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selman-abraham-waksman/#i_16006

WIDAL FERNAND (1862-1929)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 456 mots

Médecin et bactériologiste français, l'un des fondateurs du sérodiagnostic (application du phénomène d'agglutination des microbes au diagnostic de certaines maladies). Interne à vingt-deux ans, puis médecin des Hôpitaux de Paris et professeur agrégé (1895), Widal succède à son maître Dieulafoy à la chaire de pathologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-widal/#i_16006

WOESE CARL (1928-    )

  • Écrit par 
  • Antony G. CRAINE, 
  • Universalis
  •  • 568 mots

Microbiologiste américain, né le 15 juillet 1928 à Syracuse (État de New York […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-woese/#i_16006

YERSIN ALEXANDRE (1863-1943)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Né à Lavaux, lycéen à Lausanne, Alexandre Yersin fait à Marburg en 1884 sa première année d'études médicales, qu'il préfère poursuivre à Paris. En 1885, il entre à l'Hôtel-Dieu dans le service de Cornil, puis devient en 1887 externe à l'hôpital des Enfants-Malades et soutient en 1888 sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-yersin/#i_16006

ZINDER NORTON (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Le biologiste américain Norton Zinder découvrit la transduction – transfert de matériel génétique d'une souche de bactérie à une autre sous l'effet d'un agent filtrable tel qu'un bactériophage – dans des cultures de Salmonella […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norton-zinder/#i_16006

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Michel PANOFF, Corinne DOREL, Philippe LEJEUNE, « MICROBIOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/