VARGAS LLOSA MARIO (1936-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain péruvien, Mario Vargas Llosa est (tout comme Julio Cortázar, Carlos Fuentes, Gabriel García Márquez ou José Donoso) l'un des principaux réalisateurs de ce que l'on a appelé, dans les années 1960, le boom de la littérature latino-américaine : explosion soudaine et fulgurante d'œuvres et de talents originaux qui provoquèrent l'admiration et l'intérêt passionnés du public de langue espagnole, suivi aussitôt par les lecteurs du monde entier. Il a obtenu le prix Nobel de littérature en 2010.

Le romancier péruvien Mario Vargas Llosa

Le romancier péruvien Mario Vargas Llosa

photographie

Participant au renouveau de la littérature sud-américaine dès la fin des années 1950, le romancier péruvien Mario Vargas Llosa a acquis une renommée internationale dès 1962, avec la publication de La Ville et les Chiens

Crédits : The Granger Collection, New York

Afficher

Un goût précoce de l'écriture

Mario Vargas Llosa naît le 28 mars 1936 à Arequipa, au Pérou. Après des études secondaires à Cochabamba (Bolivie), puis à Lima et à Piura, il s'inscrit à l'université de San Marcos. Il fera ensuite de longs séjours en Europe (Paris, Madrid, Londres, Barcelone). Sa connaissance profonde du Pérou, sa vaste culture littéraire, son goût pour l'écriture (dès 1952, il publie une pièce de théâtre, La Huida, « La Fuite ») et pour le journalisme, une enfance tourmentée, une puissante personnalité, tout cela s'est épanoui brusquement dans la création d'un cycle romanesque qui, très vite, impose son nom. « Je suis convaincu que la littérature est intrinsèquement scandaleuse », déclare Vargas Llosa. C'est à dénoncer le scandale en effet, et ses mille visages, que dès le début s'emploie son œuvre. Après Ricardo Palma, César Vallejo, José María Argüedas et Ciro Alegría qui, en leur temps, donnèrent leur éclat aux lettres du Pérou, c'est le nom de Vargas Llosa qui, sans conteste, s'impose désormais au premier rang des écrivains péruviens.

En 1959, le jeune écrivain obtient, en Espagne, le prix Leopoldo-Alas pour un recueil de nouvelles, Los Jefes (Les Caïds) : « Tentatives frustrées de romans », dit l'auteur de ces récits âpres et tendus. D'emblée le ton est trouvé : « La tension éclata violemment comme une explosion » ; d'emblée aussi le thème essentiel, la violence de l'individu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification


Autres références

«  VARGAS LLOSA MARIO (1936- )  » est également traité dans :

LA FÊTE AU BOUC (M. Vargas Llosa) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

En 1961, le 30 mai – jour de la Fête au Bouc – Rafaël Leonidas Trujillo Molina qui, depuis 1930, maintenait Saint-Domingue dans un régime de terreur et d'esclavage, était abattu dans sa voiture par des conjurés postés au bord de la route qu'il avait coutume d'emprunter. Une répression terrible s'ensuivit. Le pays, loin de se libérer et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-fete-au-bouc/#i_41584

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 332 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le théâtre, entre histoire et onirisme »  : […] Mario Vargas Llosa explore différents registres du théâtre. La señorita de Tacna (1981) conte les amours attendrissantes d’un jeune officier chilien et d’une belle jeune fille de bonne famille péruvienne, à Tacna, la ville qui a été un enjeu principal de la guerre entre le Pérou et le Chili à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_41584

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 245 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Marasme économique et déliquescence du système des partis  »  : […] grâce au soutien des entrepreneurs et des banquiers, à la capacité de rassemblement de Vargas Llosa et à une idéologie néolibérale rajeunie. Le Fredemo (Front démocratique) est fondé en 1987. Son programme, qui se veut sensible aux besoins des classes populaires, prend en considération les petits patrons du secteur informel. Un mois avant l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_41584

LA TANTE JULIA ET LE SCRIBOUILLARD, Mario Vargas Llosa - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 419 mots
  •  • 1 média

Avec La Tante Julia et le scribouillard (1977), le romancier péruvien Mario Vargas Llosa (né en 1936) poursuit le travail de distanciation narrative et d'ironie romanesque qui est le sien depuis Pantaléon et les visiteuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tante-julia-et-le-scribouillard/#i_41584

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « VARGAS LLOSA MARIO (1936-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-vargas-llosa/