VARGAS LLOSA MARIO (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De la réalité sociale à la réalité verbale

Le livre est placé sous le signe de Balzac, dont une citation montre bien quel est l'ambitieux projet de Mario Vargas Llosa : « Il faut avoir fouillé toute la vie sociale pour être un vrai romancier, vu que le roman est l'histoire privée des nations. »

L'action se déroule pendant la dictature du général Odría (1948-1956). Le récit en lui-même ne dure que le temps de la conversation que le protagoniste, Santiago Zavala, soutient durant quelques heures avec l'ancien chauffeur de son père, le Noir Ambrosio, dans un bistrot des faubourgs de Lima : « La Cathédrale. » Au cours de cet entretien, qui se démultiplie en d'innombrables anecdotes, selon une technique étonnamment sûre et suggestive, Santiago revit les dix dernières années de sa vie ; les dialogues et la chronologie, les événements et les personnages, les décors et les portraits s'enchevêtrent et s'imbriquent dans une évocation tumultueuse qui produit un effet d'envoûtement saisissant. En rupture de ban avec sa famille de la haute bourgeoisie du quartier de Miraflores, Santiago est devenu un journaliste besogneux. Ambrosio peu à peu lui révèle le vrai visage de son père, dit « Boule d'Or » : homosexuel, assassin, dépravé. Autour de la figure du père, c'est toute la communauté des cercles dirigeants péruviens qui se dévoile. Entre les autorités politiques du pays, d'une part, et la police, la pègre, les hommes de main et le monde de la prostitution ou des affaires, d'autre part, tout un réseau de relations, de complicités, d'intérêts partagés s'est noué aux dépens du reste de la société réprimée, ouvriers, Métis, Indiens, étudiants, journalistes que fréquente le jeune Santiago. Tel est le schéma très simplifié de l'univers foisonnant que décrit ce livre dans un style dense, brutal et âpre où passent quelquefois d'étranges lueurs de pitié ou d'indéfinissable tendresse pour tous ces êtres veules ou déchirés, prisonniers d'une inextricable et sanglante comédie. Dans ce livre brûlant, Vargas Llosa porte à son comble la contestation radicale des valeurs conformistes ou faussée [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification


Autres références

«  VARGAS LLOSA MARIO (1936- )  » est également traité dans :

LA FÊTE AU BOUC (M. Vargas Llosa) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

En 1961, le 30 mai – jour de la Fête au Bouc – Rafaël Leonidas Trujillo Molina qui, depuis 1930, maintenait Saint-Domingue dans un régime de terreur et d'esclavage, était abattu dans sa voiture par des conjurés postés au bord de la route qu'il avait coutume d'emprunter. Une répression terrible s'ensuivit. Le pays, loin de se libérer et de s'achemin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-fete-au-bouc/#i_41584

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le théâtre, entre histoire et onirisme »  : […] Le renouveau d’intérêt pour le théâtre au milieu du xx e  siècle a permis de redécouvrir une véritable tradition théâtrale hispano-américaine qui s’est ensuite étoffée dans les décennies qui ont suivi. Les théâtres des grandes villes du continent créent des spectacles tout au long de l’année, en particulier en Argentine, au Mexique, à Cuba. Les fes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_41584

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Marasme économique et déliquescence du système des partis  »  : […] À la fin de 1986, les premières difficultés économiques se font sentir. Le faible niveau des exportations et le déficit commercial génèrent une baisse draconienne des réserves. Face au déficit fiscal, le gouvernement cherche à maintenir la croissance et à contrôler les déséquilibres en augmentant l'intervention de l'État dans l'économie. En juillet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_41584

LA TANTE JULIA ET LE SCRIBOUILLARD, Mario Vargas Llosa - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 419 mots
  •  • 1 média

Avec La Tante Julia et le scribouillard (1977), le romancier péruvien Mario Vargas Llosa (né en 1936) poursuit le travail de distanciation narrative et d'ironie romanesque qui est le sien depuis Pantaléon et les visiteuses (1975). Jusque-là, son projet déniait la présence d'un créateur vraiment omniscient, et donc libre et joueur. Que ce soit a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tante-julia-et-le-scribouillard/#i_41584

Les derniers événements

13-22 novembre 1992 • PérouTentative de putsch et élection de l'Assemblée constituante.

politiques qui avaient refusé de participer au scrutin : A.P.R.A. de l'ancien président Alan García, Action populaire de l'ancien président Fernando Belaunde Terry, mouvement Liberté de Mario Vargas Llosa et Parti communiste orthodoxe. Les observateurs de l'O.E.A. estiment que le scrutin s'est déroulé normalement.  [...] Lire la suite

10 juin 1990 • PérouÉlection d'Alberto Fujimori à la présidence.

Le 10, Alberto Fujimori, d'origine japonaise, candidat du mouvement indépendant Cambio 90, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 62,5 p. 100 des suffrages contre 37,5 p. 100 à Mario Vargas Llosa, candidat libéral du F.R.E.D.E.M.O. Alberto Fujimori talonnait Mario Vargas Llosa [...] Lire la suite

8 avril 1990 • PérouPremier tour de l'élection présidentielle.

Le premier tour de l'élection présidentielle se déroule dans un calme relatif malgré les menaces de la guérilla maoïste du Sentier lumineux qui avait appelé au boycottage du scrutin. L'écrivain Mario Vargas Llosa, candidat de la coalition de droite du Fredemo et grand favori, arrive en tête [...] Lire la suite

3-12 novembre 1989 • PérouÉlections municipales.

des partis de droite animée par l'écrivain Mario Vargas Llosa, remporte un net succès aux dépens du Parti social-démocrate (A.P.R.A.) au pouvoir – victime de son incapacité à juguler la crise économique – et de la coalition marxiste de la Gauche unie (I.U.) — sanctionnée pour ses divisions.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « VARGAS LLOSA MARIO (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-vargas-llosa/