LIMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec près de huit millions d'habitants en 2005 (soit 30 p. 100 des Péruviens), l'aire métropolitaine de Lima, composée de quarante-neuf districts municipaux et qui comprend également la province de Callao (port, aéroport), forme l'une des trente premières mégapoles du monde. Nom du district central, le cœur historique de la ville, Lima désigne aussi la province et le département.

Pérou : carte administrative

Carte : Pérou : carte administrative

Carte administrative du Pérou. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Histoire de la ville

La région de Lima est habitée depuis des milliers d'années, et les communautés urbaines de taille significative apparaissent durant l'Intermédiaire ancien (100 av. J.-C.-600 apr. J.-C. environ). La plus importante, Pachacamac (près de l'actuelle Lima), est un centre cérémoniel majeur à l'époque pré-incaïque et incaïque.

Le conquistador Francisco Pizarro fonde la ville espagnole de Ciudad de los Reyes (« ville des rois »), le 6 janvier 1535, mais le nom ne reste pas. En 1542, Lima est consacrée capitale de la nouvelle vice-royauté du Pérou, au détriment de Cuzco, l'ancienne capitale inca, notamment du fait de son emplacement sur la côte, qui facilite les communications avec l'Espagne.

Lima devient ainsi le centre de la richesse et du pouvoir de toute la vice-royauté. Elle est à la fois le siège de l'Audiencia (tribunal) qui rend la justice royale et le siège de l'Inquisition qui se prononce sur les questions religieuses et morales. Foyer intellectuel du pays, Lima accueille également de prestigieux établissements tels que l'université San Marcos (1551), l'Académie péruvienne des lettres (1887), l'Université nationale des ingénieurs (1896) et l'université catholique pontificale du Pérou (1917).

Lima

Photographie : Lima

La place d'armes de Lima. Vue de la cathédrale construite au XVIIe siècle et située dans le centre historique qui, depuis 1988, est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'U.N.E.S.C.O. 

Crédits : J. Woodhouse/ Digital Vision/ Getty

Afficher

De la fin du xviie siècle au milieu du xixe siècle, Lima connaît cependant une croissance géographique et démographique extrêmement lente. Dévastée par un séisme en 1746, elle est reconstruite sur le modèle européen des Lumières. Elle garde, néanmoins, un certain conservatisme politique et une forte stratification sociale. Lima demeure fidèle à la couronne espagnole durant les luttes indépendantistes en Amérique espagnole au début du xixe siècle. Le Pérou sera, ainsi, la dernière colonie du sous-continent à déclarer son indépendance (28 juillet 1821).

Lima commence à se moderniser après l'achèvement de la voie ferrée qui la relie au port du Callao en 1851. La pose de nouvelles voies jusqu'à Miraflores, Ancón et Chosica pendant les deux décennies qui suivent permet l'extension de quartiers périphériques. La petite ville piétonne perd bientôt ses résidents les plus fortunés, qui s'éloignent en construisant de vastes demeures dans les environs. Pendant cette période, Lima et Callao bénéficient de la forte croissance des exportations de guano (récolté sur les îles au large du Pérou) vers l'Europe. La prospérité de Lima décline, toutefois, avec la défaite péruvienne dans la guerre du Pacifique (1879-1883). L'armée chilienne, vainqueur, pille et occupe la ville, incendiant la Bibliothèque nationale. Malgré la destruction de cette institution, la scène littéraire de Lima connaît un renouveau grâce aux légendes et aux histoires coloniales (Tradiciones peruanas) publiées par Ricardo Palma de 1872 à 1910. Parmi les figures littéraires influentes du début du xxe siècle se trouvent le philosophe marxiste José Carlos Mariátegui et les poètes César Vallejo, José María Eguren et José Santos Chocano. Bien que leurs œuvres portent sur des sujets éloignés de Lima, ils exercent une profonde influence sur l'intelligentsia de la ville et, par extension, du pays.

Les années 1920 et 1930 sont marquées par une nouvelle vague d'expansion urbaine liée à l'arrivée de l'automobile et à la construction de routes, qui améliorent les transports non seulement dans la capitale mais aussi entre Lima et le reste du pays, facilitant de la sorte la venue des migrants andins. Cette ville moderne, riche et puissante, continue à influencer presque tous les aspects (économiques, politiques, culturels) de la vie du Pérou. Depuis le milieu du xxe siècle, l'écrivain Mario Vargas Llosa prend Lima pour décor dans ses romans (La Ciudad y los perros [La Ville et les chiens], 1963 ; La tía Julia y el escribidor [La Tante Julia et le scribouillard], 1977). Des auteurs plus récents choissent également Lima comme toile de fond (Julio Ramón Ribeyro ; Jaime Bayly, Yo amo a mi mami, 1999).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Pérou : carte administrative

Pérou : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lima

Lima
Crédits : J. Woodhouse/ Digital Vision/ Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État ès lettres et sciences humaines, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur de géographie à l'université de Colombie-Britannique, Vancouver

Classification

Autres références

«  LIMA  » est également traité dans :

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 403 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des villes neuves idéales »  : […] La ville était puissante parce qu'elle abritait les pouvoirs politique et religieux : en 1535, Mexico devint la capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne qui allait englober l'actuelle Amérique centrale et gouverner aussi les lointaines Philippines ; en 1542, Lima fut consacrée capitale de la vice-royauté du Pérou qui couvrait toute l'Amérique andine et qui, au xviii e  siècle, fut partagée […] Lire la suite

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 246 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Dérive autoritaire et chute du régime de Fujimori »  : […] Le 26 janvier 1995, la guerre éclate avec l'Équateur dans la zone frontalière de la cordillère du Condor, disputée par les deux pays depuis 1941. Le 28 février, un cessez-le-feu est signé mais il faudra attendre le 26 octobre 1998 pour que Fujimori et son homologue équatorien, Jamil Mahuad, signent un accord de paix définitif. À l'élection présidentielle d'avril 1995, Fujimori est réélu, dès le p […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6 juin - 19 juillet 2021 Pérou. Élection de Pedro Castillo à la présidence.

Lima, à quelques rues de distance. Le 19 juillet, à l’issue de l’examen des recours, l’autorité électorale proclame officiellement Pedro Castillo président de la République. Sa rivale Keiko Fujimori déclare reconnaître les résultats. […] Lire la suite

5-7 août 2019 États-Unis. Sanctions à l'encontre du gouvernement vénézuélien.

Lima constitué de quatorze pays américains qui tentent d’établir une sortie pacifique de la crise au Venezuela. Le 7, le président vénézuélien Nicolás Maduro suspend le dialogue avec l’opposition, engagé en mai en Norvège et poursuivi en juillet à la Barbade. […] Lire la suite

17-23 avril 2019 Pérou. Suicide de l'ancien président Alan García.

Lima, alors que des policiers venaient l’arrêter pour le placer en détention provisoire dans le cadre de l’affaire Odebrecht, du nom de l’entreprise brésilienne de BTP accusée d’avoir corrompu de nombreuses personnalités politiques latino-américaines pour obtenir des contrats. Revenu dans son pays en novembre 2018 à la demande de la justice, Alan García […] Lire la suite

4-28 février 2019 Venezuela. Blocage aux frontières de l'aide humanitaire.

Lima, qui réunit quatorze pays américains soucieux de trouver une issue à la crise vénézuélienne. Seul pays du groupe à ne pas avoir reconnu Juan Guaidó, le Mexique ne prend pas part à la réunion. Les participants appellent à une transition démocratique au Venezuela « sans usage de la force » et invitent la Cour pénale internationale à prendre en compte […] Lire la suite

4-30 janvier 2019 Venezuela. Autoproclamation de Juan Guaidó comme président par intérim.

Lima, créé en août 2017 pour contribuer à une sortie pacifique de la crise politique au Venezuela, déclarent ne pas reconnaître le deuxième mandat du président Nicolás Maduro, dont la réélection en mai 2018 est contestée, et appellent celui-ci à transférer le pouvoir à l’Assemblée nationale. Le Mexique est le seul des quatorze membres du groupe – treize […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul DELER, DAVID J. ROBINSON, « LIMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lima/