GOUTTE MALADIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Symptomatologie et évolution

La goutte se traduit, d'une part, par des arthrites aiguës fluxionnaires, appelées crises de goutte ou accès goutteux, qui se reproduisent à intervalles plus ou moins longs ; d'autre part, par des dépôts d'acide urique (plus exactement d'urate de sodium) dans les articulations, mais aussi sous la peau et dans les reins.

Le premier accès survient généralement entre trente et cinquante ans ; plus tôt, les gouttes sont souvent sévères, plus tard elles sont, au contraire, la plupart du temps bénignes.

L'accès goutteux commence brusquement, et généralement la nuit : en quelques heures, l'articulation atteinte devient extrêmement douloureuse, très gonflée, chaude, rouge ; cet état dure le plus souvent de trois à sept jours, puis s'apaise et l'articulation redevient normale.

Mais d'autres accès vont survenir, avec une fréquence croissante : espacés au début (par exemple, un ou deux chaque année) puis de plus en plus rapprochés. Leur intensité et leur durée sont variables. Il y a de petites crises qui n'obligent pas le malade à interrompre son activité, des crises violentes qui le contraignent à garder la chambre et même le lit, et peuvent se prolonger durant des semaines en l'absence de traitement.

Les crises de goutte se produisent souvent sans cause apparente ; parfois elles sont déclenchées par un excès alimentaire ou alcoolique, l'absorption de certains aliments ou de certaines boissons (même en quantité modérée, et qui diffèrent selon les malades), une marche prolongée, un traumatisme, une émotion, une infection, une intervention chirurgicale.

En règle générale, la goutte ne frappe qu'une seule jointure à la fois. Cependant, surtout dans les gouttes anciennes, plusieurs articulations peuvent s'enflammer en même temps ou à peu près en même temps.

L'articulation de la racine du gros orteil (la métatarso-phalangienne du gros orteil) est le siège d'élection de l'accès goutteux. Fréquemment aussi, l'inflammation atteint les autres articulations du [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOUTTE MALADIE  » est également traité dans :

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Inflammation, pathologies et approches thérapeutiques  »  : […] La complexité de l’édifice qui maintient l’équilibre entre inflammation et résolution de l’inflammation explique pourquoi les processus inflammatoires sont si importants en médecine. Cette complexité, le fait également que les acteurs de l’inflammation agissent sur d’autres systèmes physiologiques, rend délicate l’intervention sur tel ou tel des composants de l’équilibre. Cependant, les connaissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_18941

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Arthrites microcristallines »  : […] La goutte, reconnue depuis Hippocrate, est le chef de file de ce type d'arthrites. Elle relève d'un trouble du métabolisme des purines qui entraîne en permanence une élévation du taux d'acide urique dans le sérum (hyperuricémie). Cette hyperuricémie conduit à son tour à la précipitation de l'acide urique en excès sous forme de microcristaux d'urates, à la fois dans les tissus (tophus) et dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_18941

SYDENHAM THOMAS (1624-1689)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 459 mots

Médecin anglais, Sydenham restaura les principes hippocratiques de la médecine. Fidèle soldat de Cromwell, la défaite des royalistes le rend à la vie civile en 1646. Il étudie alors la médecine à Oxford et, après une interruption due à la reprise de la guerre civile, il obtient ses grades de docteur. Pour sa brillante conduite à la bataille de Worcester (1651), il reçoit une gratification qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sydenham/#i_18941

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine RYCKEWAERT, « GOUTTE MALADIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-goutte/