GOUTTE MALADIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Traitement

Le traitement de la goutte a pour but de guérir les accès aussi vite que possible, et de réduire les dépôts uratiques.

Le traitement de l'accès goutteux

Il faut agir le plus rapidement possible, avec une dose suffisamment forte de la médication choisie et modifier cette dose dans les jours suivants en fonction des résultats obtenus.

La colchicine, le plus ancien médicament connu des accès goutteux, en a habituellement raison en quelques jours. Cependant, son action est parfois insuffisante ; et surtout la diarrhée qu'elle provoque régulièrement aux doses nécessaires (3 à 4 mg par voie buccale le premier jour) est quelquefois si importante qu'on doit l'abandonner avant que l'accès goutteux ne soit maîtrisé.

La phénylbutazone est d'activité supérieure. Mais c'est un médicament non exempt de danger. C'est pourquoi beaucoup d'auteurs conseillent de la réserver aux accès goutteux résistant à la colchicine, et en l'absence de certaines contre-indications dont l'ulcère de l'estomac est la principale.

L'indométacine a souvent aussi un bon effet et il en est de même d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens : propioniques, diclofénac, etc.

L'emploi judicieux de ces divers médicaments permet presque toujours de guérir un accès goutteux en quelques jours. Les dérivés de la cortisone sont à éviter.

Le traitement de fond

Le traitement de fond a pour but de diminuer la fréquence des accès goutteux et de lutter contre les dépôts d'urate, par le régime, la colchicothérapie continue et surtout les hypo-uricémiants.

Le régime antigoutteux, qui est dépourvu de boissons alcoolisées, d'aliments riches en précurseurs de l'acide urique (abats, bouillon de viande...), pauvre en matières grasses, et hypocalorique en cas d'obésité, peut diminuer la fréquence des accès et le taux de l'uricémie. Chez quelques sujets dont l'hyperuricémie est peu marquée, il suffit à faire disparaître la goutte. Chez la plupart des patients, il n'y parvient pas, car la majorité des goutteux ont une uricémie supérieure à 80 mg/ [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOUTTE MALADIE  » est également traité dans :

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Inflammation, pathologies et approches thérapeutiques  »  : […] La complexité de l’édifice qui maintient l’équilibre entre inflammation et résolution de l’inflammation explique pourquoi les processus inflammatoires sont si importants en médecine. Cette complexité, le fait également que les acteurs de l’inflammation agissent sur d’autres systèmes physiologiques, rend délicate l’intervention sur tel ou tel des composants de l’équilibre. Cependant, les connaissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_18941

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Arthrites microcristallines »  : […] La goutte, reconnue depuis Hippocrate, est le chef de file de ce type d'arthrites. Elle relève d'un trouble du métabolisme des purines qui entraîne en permanence une élévation du taux d'acide urique dans le sérum (hyperuricémie). Cette hyperuricémie conduit à son tour à la précipitation de l'acide urique en excès sous forme de microcristaux d'urates, à la fois dans les tissus (tophus) et dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_18941

SYDENHAM THOMAS (1624-1689)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 459 mots

Médecin anglais, Sydenham restaura les principes hippocratiques de la médecine. Fidèle soldat de Cromwell, la défaite des royalistes le rend à la vie civile en 1646. Il étudie alors la médecine à Oxford et, après une interruption due à la reprise de la guerre civile, il obtient ses grades de docteur. Pour sa brillante conduite à la bataille de Worcester (1651), il reçoit une gratification qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sydenham/#i_18941

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine RYCKEWAERT, « GOUTTE MALADIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-goutte/