VILAR JEAN (1912-1971)

Comédien, metteur en scène, cofondateur du festival d'Avignon en 1947 puis maître d'œuvre du Théâtre national populaire (T.N.P.) de 1951 à 1963, Jean Vilar est l'une des grandes figures françaises du théâtre du xxe siècle. Associant ses convictions morales, civiques et politiques à des choix esthétiques rigoureux, il impose un théâtre de qualité ouvert sur la société et l'histoire, qui se veut accessible au plus grand nombre.

La création du festival d'Avignon

Fils de petits commerçants, Jean Vilar est né à Sète (Hérault) le 25 mars 1912. Après une initiation à la littérature et à la musique et l'obtention du baccalauréat de philosophie, il « monte » à Paris en 1932. Surveillant au collège Sainte-Barbe, le jeune homme s'inscrit à la Sorbonne pour obtenir une licence de lettres. Mais l'invitation d'un ami à assister à une répétition de Richard III monté par Charles Dullin sera décisive pour son avenir. Il choisit la pratique du théâtre et s'inscrit à l'école du metteur en scène. Là, durant trois ans, il va se familiariser aux différentes disciplines scéniques, du jeu d'acteur à la régie de plateau. Après une période matériellement difficile et le début de la guerre, Jean Vilar, réformé après une grave opération, se joint en 1941 à une troupe ambulante de jeunes comédiens, La Roulotte, dirigée par André Clavé. Au sein de cette compagnie, il effectue ses véritables débuts d'acteur dans George Dandin de Molière et interprète en lever de rideau une pièce en un acte dont il est l'auteur, La Farce des filles à marier.

En 1943, Jean Vilar réalise sa première mise en scène avec La Danse de mort de Strindberg, dont il interprète le rôle du Capitaine dans une salle privée parisienne. À l'automne de cette même année, il fonde sa propre troupe : La Compagnie des Sept. Entre 1943 et 1946 il crée les « régies » – terme qu'il préférera à celui de mises en scène – et interprète plusieurs pièces, dont Meurtre dans la cathédrale de T. S. Eliot au théâtre du Vieux-Colombier, en 1945, qui lui vaut la reconnaiss [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  VILAR JEAN (1912-1971)  » est également traité dans :

AVIGNON FESTIVAL D' - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 800 mots

1947 Premier festival d'Avignon, sous le nom de « Semaine d'art ». Trois spectacles sont présentés : La Tragédie du roi Richard II, de Shakespeare, La Terrasse de midi, de Maurice Clavel, et Tobie et Sara, de Claudel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon-reperes-chronologiques/#i_4810

CHAUMETTE FRANÇOIS (1923-1996)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 656 mots

délibérément choisi le théâtre. En 1950, il interrompt ses études au Conservatoire, pressé de jouer, à l'instar de sa sœur Monique, sous la direction de Jean Vilar, L'Invasion d'Adamov au Studio des Champs-Élysées, une de ces petites scènes parisiennes qui ont donné son éclat au théâtre de l'après-guerre. Autre petite scène, l'éphémère Théâtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-chaumette/#i_4810

CRÉATION DU FESTIVAL D'AVIGNON

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 255 mots

La création de ce qui allait devenir l'un des plus grands festivals de théâtre au monde est né d'une rencontre : celle de Jean Vilar (1912-1971), comédien, metteur en scène, fondateur de la Compagnie des Sept en 1943, avec le poète René Char. Ce dernier organise, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-festival-d-avignon/#i_4810

DÉCOR DE THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 776 mots

Partie essentielle de la composition scénique, le décor est au centre de l'extraordinaire évolution de la mise en scène contemporaine. Élément fondamental de la scénographie, le décor définit un espace, soit en limitant l'action, soit en s'intégrant à elle. Longtemps témoin de la représentation de l'action, le décor tend à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decor-de-theatre/#i_4810

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 246 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le festival d'Avignon »  : […] peut prévoir que cette modeste manifestation sera à l'origine du plus grand festival de théâtre du monde. Metteur en scène et comédien, Jean Vilar a été invité par le poète René Char et le critique d'art Christian Zervos à s'associer à une exposition de peintres modernes au palais des Papes. Il présente trois spectacles, dont deux « régies » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_4810

GATTI ARMAND (1924-2017)

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « Un théâtre des possibles »  : […] très vite, les mots du journalisme se révèlent inappropriés : ils ne cessent de rétrécir le réel, de le recomposer petitement. Jean Vilar (son premier père de théâtre, affirme Gatti) découvre une de ses pièces, Le Crapaud buffle. Elle est créée en 1959, au théâtre Récamier. La critique éreinte le spectacle, le jugeant hermétique et confus. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-gatti/#i_4810

MOLIÈRE

  • Écrit par 
  • Antoine ADAM, 
  • Alfred SIMON
  •  • 8 500 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ère du metteur en scène »  : […] Jean-Louis Barrault ne lui a pas permis de marquer de façon durable l'histoire du théâtre de Molière. Le grand événement des années cinquante est le Dom Juan de Vilar, qui avait presque débuté avec cette pièce, très discrètement, pendant l'Occupation. Monté à Avignon, repris à Chaillot en 1953, Dom Juan reste un temps fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moliere/#i_4810

NÉGRONI JEAN (1920-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 203 mots

par Albert Camus, qui, à la fin des années 1930, lui donne un rôle dans Le Retour de l'enfant prodigue, d'André Gide. En 1944, il rencontre à Paris Jean Vilar, qui l'engage dans sa Compagnie des 7, comme acteur et assistant metteur en scène. C'est ainsi qu'il participe à la création du festival d'Avignon et du Théâtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-negroni/#i_4810

PHILIPE GÉRARD (1922-1959)

  • Écrit par 
  • Micheline SERVIN
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

Dix-sept ans de carrière. Trente rôles au cinéma, dix-neuf au théâtre. Une vie bannissant le scandale. Un métier exercé avec rigueur. La volonté d'être à la fois un homme et un comédien et de ne jamais céder à la facilité. Pour digne de respect que soit une telle éthique, elle ne suffit pas à expliquer l'audience que connut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-philipe/#i_4810

PUAUX PAUL (1920-1998)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 609 mots

d'un public neuf, à la Semaine d'art lancée en 1947 à Avignon par René Char, Yvonne et Christian Zervos. Proposition est alors faite à Vilar, qui venait de créer au Vieux-Colombier Meurtre dans la cathédrale de T. S. Eliot, d'en donner une représentation. Ce sont trois créations que Vilar va donner : Richard II de Shakespeare, Tobie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-puaux/#i_4810

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers un nouveau langage scénique »  : […] mondiale, à travers les créations de décorateurs comme Georges Wakhévitch, Jean-Denis Maclès ou Jacques Noël. Peintre, Léon Gishia (1903-1991) va rationaliser l'espace scénique tout au long de sa collaboration avec Jean Vilar amorcée en 1945. À ses côtés, il contribue à définir une organisation de l'espace qui engagera une nouvelle esthétique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_4810

THÉÂTRE NATIONAL DE CHAILLOT

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 997 mots

sur proposition de Jeanne Laurent, sous-directrice des spectacles au secrétariat d'État aux Beaux-Arts, Jean Vilar est nommé à la direction du lieu, celui-ci était occupé par l'O.N.U. Vilar inscrit son projet artistique dans une filiation avec la tentative de Firmin Gémier inaugurant en 1920, dans une salle du palais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-national-de-chaillot/#i_4810

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 030 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Notre temps »  : […] Wagner s'inspirent pour mettre fin à la glaciation de l'opéra wagnérien renforcée par la période nazie. Enfin, Jean Vilar (1912-1971) radicalise le tréteau nu de Copeau en l'enrichissant par le projet, unique en son genre, d'engager démocratiquement le spectateur-citoyen dans l'acte théâtral, sans affaiblir pour autant la beauté formelle du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_4810

THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'interprétation des classiques

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 7 281 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Corneille, enjeu majeur »  : […] e siècle que du xxe siècle. Vilar l'avait déjà bien senti, dans les années 1950, mais peut-être autrement. Corneille représentait pour lui, à la différence de Racine, un moyen de faire un théâtre utile, à la fois populaire et politique. En 1951, avec Le Cid, l'actualité de la jeunesse héroïque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-l-interpretation-des-classiques/#i_4810

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premières esquisses »  : […] dès 1950 par la relance du Théâtre national populaire de Chaillot sous l'égide de Jean Vilar, qui, de 1951 à 1963, va lui redonner tout son lustre en multipliant le nombre de ses spectateurs et en définissant bientôt le théâtre comme un véritable service public, en prise directe sur la vie de la cité. Vilipendées par les uns, défendues par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-politique-culturelle/#i_4810

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « VILAR JEAN - (1912-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vilar/