CRÉATION DU FESTIVAL D'AVIGNON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La création de ce qui allait devenir l'un des plus grands festivals de théâtre au monde est né d'une rencontre : celle de Jean Vilar (1912-1971), comédien, metteur en scène, fondateur de la Compagnie des Sept en 1943, avec le poète René Char. Ce dernier organise, avec Christian Zervos, critique et fondateur des éditions Cahiers d'Art, une exposition de peintres modernes au palais des Papes d'Avignon. Au printemps 1947, Zervos propose à Vilar d'associer à l'exposition une seule représentation de Meurtre dans la cathédrale, de T. S. Eliot, créé avec un grand succès en 1945.

Le metteur en scène refuse et propose trois créations. Car « à jouer l'aventure, il fallait la tenter entièrement ». À son tour, Zervos décline la proposition, faute d'un budget suffisant, qui sera toutefois bouclé grâce aux subventions de la Ville, du ministre Pierre Bourdan, et d'un apport personnel de Vilar. Une semaine d'Art en Avignon se déroule du 4 au 10 septembre 1947. Vilar présente deux « régies » personnelles : La Tragédie du roi Richard II, de Shakespeare dans la cour d'honneur du palais des Papes, qui reçoit un premier aménagement rudimentaire, et La Terrasse de midi, de Maurice Clavel au Théâtre municipal. Quant à Tobie et Sara, de Paul Claudel (mise en scène de Maurice Cazeneuve), la pièce est représentée dans le verger d'Urbain V. L'histoire d'amour entre Avignon et le théâtre vient de naître.

—  Jean CHOLLET

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « CRÉATION DU FESTIVAL D'AVIGNON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-festival-d-avignon/