Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SELDJOUKIDES

1000 à 1100. Seldjoukides - crédits : Encyclopædia Universalis France

1000 à 1100. Seldjoukides

Le nom de Seldjoukides (ou Saldjuqides) désigne les membres d'une tribu d'origine turque appartenant à la branche des Oghouz qui, prenant le relais des Ghaznévides, a émigré du Turkestan vers le Proche-Orient et a établi son pouvoir sur l'Iran, l'Irak et l' Asie Mineure du milieu du xie siècle à la fin du xiiie. C'est la première grande dynastie turque dans l'Orient méditerranéen, et son influence dans les domaines politique, religieux et artistique a été considérable ; elle est enfin à l'origine du peuplement turc de l'Asie Mineure et a ouvert la voie aux Ottomans.

Apparition des Seldjoukides

Le premier chef connu de cette tribu, Dokak, est mentionné dans la seconde moitié du xe siècle dans la région de la mer d'Aral ; mais c'est son fils, Seldjouk, qui est le premier grand personnage historique. Vers la fin du xe siècle, les Seldjoukides, alors installés sur la rive gauche du Syr-Darya, émigrèrent vers l'ouest par suite de difficultés avec les Oghouz et gagnèrent la Transoxiane, puis la région de Boukhara : ils se trouvèrent alors en contact avec d'autres tribus déjà islamisées et à leur tour se convertirent à l' islam ; peut-être ont-ils à cette époque créé un petit État indépendant dont l'organisation était copiée sur celle des Oghouz. Seldjouk épousa la fille d'un chef turcoman, dont il eut quatre fils ; l'aîné, Mikā'il, mourut dans un combat et ses deux propres fils, Tchaghri beg et Toughroul beg, furent élevés par leur grand-père. Arslan, autre fils de Seldjouk, succéda à celui-ci : il s'opposa aux Karakhanides, puis finit par s'allier avec eux, créant une sorte d'État fédéral (début du xie siècle). Il semble qu'alors Tchaghri beg et Toughroul beg aient commencé à jouer un rôle important chez les Seldjoukides ; le premier, notamment, mit à son actif une expédition qui le conduisit jusqu'aux frontières orientales de l'Asie Mineure. Mais surtout les deux frères s'en prirent aux Karakhanides et plus encore aux Ghaznévides après la mort du sultan Mahmoud de Ghazna (1030) ; en 1035, Mas‘oud de Ghazna dut abandonner le Khorassan aux Seldjoukides, qui y fondèrent le premier État seldjoukide turc et musulman. Après la prise de Nichapour (1038) et la conquête du Kharezm (1042), les Ghaznévides furent éliminés et la puissance seldjoukide s'instaura sur l'Iran oriental et l'Afghanistan. En 1040, Toughroul beg fut proclamé sultan des Seldjoukides, et tandis qu'il tournait son attention vers l'Ouest, son frère s'établit à Hérat, et l'un de ses fils, Kavourd, et ses descendants créèrent la dynastie seldjoukide du Kirman (vers 1051), qui gouverna ce pays jusqu'en 1222. Tchaghri beg mourut en 1060.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

1000 à 1100. Seldjoukides - crédits : Encyclopædia Universalis France

1000 à 1100. Seldjoukides

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm - crédits : Encyclopædia Universalis France

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

Autres références

  • ABBASSIDES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 420 mots

    750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside.

    762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde...

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Universalis, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    Les Ghuz établirent la dynastie des Seldjoukides, qui régna surtout en Iran, tandis qu'en Afghanistan le pouvoir affaibli des Ghaznévides subit en 1150 l'assaut du terrible Alauddin de Ghur, qui reçut le surnom de Djahan Soz ou « incendiaire du monde » à cause de la destruction totale de...
  • ALP ARSLAN (1030 env.-1072) sultan seldjoukide (1063-1072)

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 328 mots

    Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle Toghroul Beg en Iran et en Irak. Ayant réussi à éliminer ses oncles et cousins, reconnu comme ...

  • ATABEG ou ATABEK

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 232 mots

    Titre turc, composé des mots ata, « père », et beg, « seigneur », qui apparaît pour la première fois chez les Saldjūqides, porté par le vizir Niẓām al-Mulk : il correspond à une sorte de délégation à un haut personnage de l'autorité paternelle auprès d'un jeune prince ou même d'un jeune souverain...

  • Afficher les 44 références

Voir aussi