INDONÉSIEL'Indonésie contemporaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique d'Indonésie (ID)
Chef de l'État et du gouvernementJoko Widodo (depuis le 20 octobre 2014)
CapitaleJakarta
Langue officielleindonésien

Au début du xxe siècle, les Hollandais ont réussi à imposer leur souveraineté sur tout l'archipel indonésien, unifié pour la première fois sous une même administration qui préfigure le cadre de la future Indonésie. Si la « politique éthique », qui propose de prendre en compte les intérêts de la population indigène, a permis certaines réformes, elle ne résout pas les problèmes sociaux. Exploitée, grevée d'impôts, livrée aux usuriers, la population, en majorité paysanne, réagit par des révoltes isolées de type messianique (mouvement Samin à Java). Peu à peu, pourtant, un mouvement nationaliste moderne, mais divisé, va se structurer. Non sans mal, car l'autorité coloniale surveille, arrête et exile ceux qui la contestent.

Le mouvement nationaliste (1908-1941)

C'est une période d'intense fermentation politique : la victoire du Japon sur la Russie (1905), les jeunes-turcs, le mouvement révolutionnaire chinois (1911) et, un peu plus tard, la révolution russe ouvrent de nouvelles perspectives. Diverses organisations se constituent dans les Indes néerlandaises contre l'oppression coloniale : le premier syndicat (cheminots), puis le Budi Utomo (1908), association d'étudiants javanais issus de la petite aristocratie, qui se fixe des objectifs éducatifs et sociaux « pour libérer le peuple de la nuit de l'ignorance » ; plus radical, l'Indische Partij (1912) de l'Eurasien Douwes Dekker et des Javanais Tjipto Mangunkusumo et Ki Hadjar Dewantoro, exilés l'année suivante, revendique les Indes pour tous leurs habitants, sans distinction de race ou de religion, dépassant ainsi pour la première fois les limites communalistes ; le Sarekat Islam (Union musulmane, 1912), d'abord créé pour défendre les fabricants de batik contre leurs concurrents chinois, devient, sous l'impulsion de Tjokroaminoto, la première organisation nationaliste de masse. Il connaît un essor rapide dans les campagnes (1912 : 4 500 membres ; 1916 : 360 000). À la même époque, le renouveau de l'Islam se marque aussi par la création de la Muhammadijah, association moderniste à buts sociaux et religieux, influencée par le courant réformiste venu d'Égypte.

C'est au sein du Sarekat Islam que vont se développer dans un premier temps les idées socialistes introduites par quelques Hollandais (H. Sneevliet). Au fil de ses congrès, le S.I. se radicalise, au point de condamner le « coupable » capitalisme étranger (1916), et réclame des réformes sociales. Des tensions de plus en plus graves opposent les nationalistes modérés à une aile gauche marxisante, prônant la lutte des classes et l'internationalisme et s'efforçant de capturer la direction du mouvement en s'appuyant notamment sur les syndicats. Une scission intervient avec la formation, en 1920, de ce qui deviendra le premier parti communiste d'Asie, le P.K.I. La rupture entre musulmans et communistes, irrémédiable en 1921, affaiblit le mouvement nationaliste.

Tandis que le S.I. marque un repli, le P.K.I. se montre très actif, encourage les grèves, étend son influence dans les campagnes. Ses dirigeants sont arrêtés les uns après les autres. Lorsqu'il lance, de manière aventurée et contre l'avis du Komintern, une insurrection révolutionnaire à Java et à Sumatra (1926-1927), la répression est immédiate : le parti est interdit, ses dirigeants exilés dans des camps.

Cependant, l'effort – quoique bien limité – entrepris du côté hollandais dans le domaine de l'enseignement, ajouté aux initiatives privées indonésiennes voulant pallier la discrimination raciale (écoles Taman Siswa et de la Muhammadijah), a permis à un plus grand nombre d'Indonésiens de recevoir une éducation plus poussée et d'avoir accès aux idées venues d'Occident. Quelques-uns parviennent à aller étudier aux Pays-Bas, ont des contacts avec la gauche hollandaise et approfondissent la critique du système colonial. Leur association Perhimpunan Indonesia, la première à utiliser le nom d'Indonésie, est une pépinière de futurs dirigeants. Aux Indes, où la jeunesse de Java et des autres îles commence à se mobiliser, des « clubs de réflexion » s'organisent sous leur impulsion. Celui de Bandung révèle un jeune ingénieur, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 27 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Guerre dans l'océan Indien, 1941

Guerre dans l'océan Indien, 1941
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Prisonniers de guerre néerlandais

Prisonniers de guerre néerlandais
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Sukarno, 1945

Sukarno, 1945
Crédits : Express Newspapers/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

chronologie

Afficher les 17 médias de l'article

Écrit par :

  • : directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques, Paris
  • : chargée de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques

Classification

Autres références

«  INDONÉSIE  » est également traité dans :

INDONÉSIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Muriel CHARRAS, 
  • Manuelle FRANCK
  •  • 5 807 mots
  •  • 9 médias

L'Indonésie est le quatrième pays du monde par sa population, 237 millions d'habitants en 2010. Pays insulaire composé de dix-sept mille cinq cents îles, avec Jakarta comme capitale sur l'île de Java, il s'étend sur un espace maritime vaste comme les États-Unis, donnant sur deux façade […] Lire la suite

INDONÉSIE - Les ethnies

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 3 700 mots
  •  • 3 médias

La république d'Indonésie a choisi comme devise une formule javanaise, reprise d'un poème du xive siècle : Bhinneka tunggal ika, « diverse et une à la fois ». Le phénomène d'unification, en cours depuis le xve siècle au moins, a été tout particulièrement favorisé par l'expansion de l'i […] Lire la suite

INDONÉSIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 682 mots
  •  • 7 médias

Il convient, avant de commencer toute histoire, de prendre conscience de l'extrême diversité de l'« espace indonésien ». La jeune République regroupe encore sur son territoire un bon nombre de peuples de cultures et de langues différentes, qui ne se fondent que peu à peu. Avant le prodigieux accroissement démographique des xixe et xx […] Lire la suite

INDONÉSIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 8 142 mots
  •  • 5 médias

Tout au long du premier millénaire avant J.-C., et sans doute jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne (bien plus tard dans les régions à l'écart des courants civilisateurs), l'Insulinde a connu des cultures proto-historiques proches parentes de celles du reste de l'Asie du Sud-Est. Puis, dès les premiers siècles de notre ère peut-être (les plus anciens vestiges effectivement retrouvés peuve […] Lire la suite

INDONÉSIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BELITUNG, Indonésie

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Située dans la mer de Java, entre Sumatra Sud et Kalimantan Ouest, en Indonésie, séparée de l'île voisine de Bangka par le détroit de Gelasa, et s'étendant sur une superficie modeste (4 800 km 2 ), l'île de Belitung (Belitoeng, Billiton ou Belitong), qui est associée à 135 îles de moindre importance, est faite de collines qui ne dépassent pas une altitude de 500 mètres. Le climat y est chaud et hu […] Lire la suite

BANGKA, Indonésie

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Située au large de la côte sud-est de Sumatra dont elle est séparée par le détroit de Bangka et longue de 220 kilomètres sur 50 kilomètres environ, l'île de Bangka est faite de buttes qui dominent une surface mollement ondulée. Le point le plus haut en est le Gunung Maras qui culmine à 705 mètres. Comme sa voisine Belitung, cette île est célèbre pour ses gisements d'étain qu'on trouve dans les all […] Lire la suite

MADURA, Indonésie

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 197 mots

Séparée de Java par un mince détroit large de 2 kilomètres, l'île de Madura, au large de Surabaya, compte 4 millions d'habitants dans les années 2000. Elle est formée de rides calcaires aux altitudes modestes (430 m pour le point le plus élevé). Les sols, médiocres, sont marneux ou sableux. Étant donné une sécheresse accentuée et des possibilités d'irrigation réduites, les rizières ne représentent […] Lire la suite

MALAISIE ET INDONÉSIE, langues et littératures

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 370 mots

Dans le chapitre « Le groupe « nousantarien » »  : […] Quoique très différentes entre elles, les langues parlées dans ce qu'il est convenu d'appeler « le monde malais » (archipel insulindien, péninsule malaise et Philippines) présentent assez d'analogies, au point de vue de la structure et du vocabulaire, pour que les linguistes en aient fait un seul groupe au sein de la grande famille austronésienne ; ce groupe, parfois qualifié d'« indonésien », peu […] Lire la suite

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 254 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Inde colonisatrice (VIIe-XVIe s.) »  : […] Cette grande époque voit également le développement et l'épanouissement de l'Inde colonisatrice. Longtemps ( i er - vi e  s.) l'expansion indienne était restée timide, marquée seulement à travers le golfe du Bengale. La grande péninsule représentait alors moins un foyer de rayonnement extérieur qu'un centre d'accueil pour les peuples nombreux en quête des biens variés dont l'Inde autonome était la […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Romain BERTRAND, Françoise CAYRAC-BLANCHARD, « INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-l-indonesie-contemporaine/