RÉVOLUTION RUSSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Événement politique majeur du xxe siècle, la révolution russe ou, plus exactement, les révolutions russes de l'année 1917 ont déterminé pour soixante-quatorze années (1917-1991) un cours nouveau dans l'histoire multiséculaire de la Russie, par une rupture radicale avec les structures politiques du tsarisme au profit d'un régime inédit qui donnait vie à toutes les utopies socialistes, si vigoureuses au début du siècle. D'une révolution spontanée qui renversa le tsarisme à la prise du pouvoir par le parti bolchevique, en passant par un bref intermède démocratique, se créèrent, en quelques mois, les conditions du succès d'une minorité agissante, dont l'action durant un bref mais décisif moment alla dans le sens des aspirations du plus grand nombre – la paix, la terre, le contrôle ouvrier – avant de diverger vers des décennies de dictature.

Révolution russe, 1917

Révolution russe, 1917

Vidéo

Quand éclate la Première Guerre mondiale, en août 1914, la Russie est dirigée par Nicolas II, tsar qui s'est laissé arracher quelques concessions libérales par une première révolution en 1905. Au mois de février 1917, l'enlisement de la guerre, les échecs militaires répétés de l'armée... 

Crédits : National Archives

Afficher

Révolutionnaires russes, 1917

Révolutionnaires russes, 1917

Photographie

Camion transportant des révolutionnaires à Petrograd (1917). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Affiche soviétique, 1970

Affiche soviétique, 1970

Photographie

Affiche à la gloire de la révolution d'octobre 1917, réalisée par le graphiste soviétique Veniamin Markovich Briskin (1906-1982) en 1970. Au pays des soviets, la charge symbolique de l'événement n'a pas faibli. 

Crédits : Michael Nicholson/ Corbis/ Getty Images

Afficher

De la guerre à la révolution

Tous les contemporains en eurent, plus ou moins confusément, conscience : les événements révolutionnaires russes de l'année 1917 s'inscrivaient dans le grand cycle de bouleversements, de violences et de régression qui avait débuté le 1er août 1914, avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Combats en octobre 1917

Combats en octobre 1917

Photographie

En octobre 1917, des gardes rouges ouvrent le feu depuis une voiture blindée, à Moscou, durant la révolution russe. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En moins de trois ans, la guerre – une guerre totale, d'un type nouveau – allait provoquer l'effondrement du tsarisme, agissant comme un formidable révélateur des faiblesses d'un régime qui apparaissait encore en 1914 puissant et stable, bien ancré dans la voie d'un développement capitaliste accéléré depuis le début du siècle. En août 1914 (défaite de Tannenberg ), puis en mai 1915 (évacuation de la Galicie), les armées russes subissent de très graves revers. Néanmoins, malgré la perte de centaines de milliers d'hommes et d'immenses territoires (Pologne, Lituanie, Galicie), le front russe ne s'effondre pas. La décomposition vient, en réalité, de l'arrière. La fermeture des détroits et le blocus économique de la Russie fragilisent une économie largemen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Révolution russe, 1917

Révolution russe, 1917
Crédits : National Archives

vidéo

Révolutionnaires russes, 1917

Révolutionnaires russes, 1917
Crédits : Hulton Getty

photographie

Affiche soviétique, 1970

Affiche soviétique, 1970
Crédits : Michael Nicholson/ Corbis/ Getty Images

photographie

Combats en octobre 1917

Combats en octobre 1917
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 25 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉVOLUTION RUSSE  » est également traité dans :

RÉVOLUTION RUSSE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Huit mois après la révolution de février qui a renversé le régime tsariste et porté au pouvoir un gouvernement provisoire, Lénine, tout juste rentré d'exil et soucieux d'exploiter le mécontentement populaire face à la guerre, convainc le Parti bolchevik de lancer une nouvelle insurrection. Au terme de rares combats, le g […] Lire la suite

ANTONOV-OVSEÏENKO VLADIMIR ALEXANDROVITCH (1884-1938)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 418 mots

Fils d'officier, Antonov-Ovseïenko entre à l'école des cadets de Voroneje. Il quitte l'armée, adhère dès 1901 au mouvement révolutionnaire et se rapproche des mencheviks en 1903. Lors de la révolution de 1905, il est l'un des experts militaires de la social-démocratie russe. Il essaye de soulever deux régiments d'infanterie en Pologne, mais échoue. Il acquiert ainsi une expérience certaine de l'ag […] Lire la suite

ARMÉE BLANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 453 mots
  •  • 4 médias

Cette expression désigne ordinairement les diverses formations militaires qui ont combattu le pouvoir bolchevique en Russie de 1918 à 1922. Si leur but premier était le renversement du nouveau régime, certains de leurs chefs continuaient à se référer au pouvoir issu de la révolution de Février, tandis que la majorité d'entre eux aspiraient au retour à l'autocratie. Dès août 1917, un premier regrou […] Lire la suite

BERDIAEV NICOLAS (1874-1948)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 2 300 mots

Dans le chapitre « Le sens d'un destin »  : […] Au carrefour de la Russie et de l'Europe, de l'orthodoxie et de l'Occident chrétien, de l'humanisme athée et de l'expérience spirituelle, le destin de Nicolas Berdiaev a valeur de symbole. Né à Kiev le 19 mars 1874 dans une famille noble, le jeune Nicolas grandit solitaire, entre un père vaguement libéral et une mère (née princesse Koudachev, apparentée à la famille Choiseul) de sensibilité cathol […] Lire la suite

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Le terme de bolchevisme, dérivé du substantif abstrait bolchinstvo (majorité), désigne la théorie révolutionnaire de Lénine et la praxis du Parti bolchevique dont celui-ci fut le fondateur, le dirigeant et le stratège. Les origines et l'évolution sémantique de ce mot, lointain souvenir d'un jargon d'exilés qui n'est entré dans le langage politique qu'à partir de la révolution de 1917, illustren […] Lire la suite

BOUDIENNY SEMEN MIKHAÏLOVITCH (1883-1973) maréchal soviétique

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 186 mots

Maréchal de l'U.R.S.S., Boudienny est l'un des héros légendaires de la guerre civile. Né dans une famille paysanne, Boudienny participe à la guerre russo-japonaise de 1904 et à celle de 1914 dans un régiment de cavalerie avec le grade d'adjudant. Lors de la révolution de février 1917, il devient membre du soviet de son régiment, puis adhère en 1919 au Parti communiste où il est élu au comité centr […] Lire la suite

BOUKHARINE NICOLAS IVANOVITCH (1888-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANK
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Le plus jeune des six principaux dirigeants bolcheviques mentionnés par Lénine dans son « Testament », Boukharine « n'est pas seulement un théoricien des plus marquants et de très haute valeur ; il jouit à bon droit de l'affection du parti tout entier. Cependant, ses vues théoriques ne peuvent qu'avec la plus grande réserve être tenues pour parfaitement marxistes, car il y a en lui quelque chose […] Lire la suite

CHLIAPNIKOV ALEXANDRE GAVRILOVITCH (1885-1937)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 463 mots

Issu d'une famille de vieux croyants, Alexandre Gavrilovitch Chliapnikov doit travailler dès son plus jeune âge. Il adhère en 1903 au Parti social-démocrate à Mourom, où il participe à la révolution de 1905. Militant bolchevik, arrêté à Noël 1905, il n'est libéré qu'en 1907 et part pour l'étranger (la France, l'Angleterre, l'Allemagne) où il séjourne jusqu'en 1914. Il est envoyé en 1915 en mission […] Lire la suite

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 805 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La révolution d'Octobre »  : […] La victoire inattendue des bolcheviks en Russie à l'issue de la seconde révolution, dite « d'Octobre » (nov. 1917) , apparaît comme l'événement décisif d'une toute nouvelle conjoncture qui se développe entre deux pôles : la signature d'une paix séparée sur le front oriental et l'espoir d'une révolution prolétarienne à court terme en Occident. Pour marquer la rupture avec le passé et la II e  Inter […] Lire la suite

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Centralisme démocratique et hégémonie de la nation dominante »  : […] Hostile à l'autonomie des organisations nationales du mouvement révolutionnaire dès avant la révolution d'Octobre, la direction du Parti bolchevik ne l'est pas moins après s'être emparée du pouvoir et ne tolère pas l'autonomie que revendiquent les communistes ukrainiens, musulmans et caucasiens. Le VIII e congrès du P.C.R. qui se tient en 1919 proclame qu'il « ne doit exister qu'un seul parti co […] Lire la suite

CONTRÔLE OUVRIER

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 590 mots

La notion de contrôle ouvrier, apparue au début du xx e siècle dans des cercles restreints de la social-démocratie européenne, a pris un relief historique avec la révolution russe d'octobre 1917. Envisagée d'un point de vue instrumental, elle se présente comme une revendication destinée à jeter un pont entre les luttes pour des objectifs immédiats (salaires, droit de grève) et l'objectif final du […] Lire la suite

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquent l'amélioration du service et, sous forme d'ultim […] Lire la suite

DZERJINSKI FELIX EDMOUNDOVITCH (1877-1926)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 527 mots

C'est parce qu'en décembre 1917 il s'est vu confier par Lénine — convaincu de son intégrité, de sa discipline et de sa foi aveugle dans le parti — une tâche ingrate et lourde de responsabilités : celle de mettre sur pied et de diriger la Commission extraordinaire panrusse de lutte contre la contre-révolution (Vetcheka, plus connue sous le nom de Tcheka), qui devint, en 1922, la police politique, l […] Lire la suite

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le premier conflit mondial 1914 - 1918-1920 »  : […] Pendant les deux premières années de cette guerre, le pays estonien servit de base arrière aux opérations militaires et la présence de troupes russes nombreuses y entretint un climat d'agitation, qui s'aggrava après février 1917. Dès les premiers mois de la révolution éclata un conflit entre les révolutionnaires russes et les nouvelles autorités estoniennes qui essayaient, autour du Maapäev (cons […] Lire la suite

FERRO MARC (1924- )

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Épreuves historiques, travail d’historien »  : […] La vie de Marc Ferro est marquée par des événements et des engagements précoces qui orienteront en partie ses intérêts de recherche. Né à Paris le 24 décembre 1924, élève au lycée Racine, il connaît l’exode en 1940, puis le départ en zone non occupée en 1941, pour échapper à la politique antisémite de Vichy dont sa mère sera victime en déportation. Étudiant à Grenoble à partir de 1942, il rejoint […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La tentative manquée de russification »  : […] L'assassinat d'Alexandre II eut des répercussions assez négatives sur la Finlande. Désormais, l'appareil tsariste, méfiant à l'égard de toute innovation politique et désireux de resserrer l'unité de l'Empire, se mit à regarder avec une suspicion croissante toute velléité d'améliorer le statut d'autonomie. Alexandre III (1881-1894) subit la pression des milieux russes les plus chauvins. Un certain […] Lire la suite

FROUNZE MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 483 mots

Né au Turkestan d'un père officier de santé, Frounze poursuit ses études à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg ; il s'affilie aux cercles révolutionnaires d'étudiants et d'ouvriers, puis adhère au Parti social-démocrate, y adoptant les positions de la tendance bolchevique (1903). Expulsé de Saint-Pétersbourg en 1904 à la suite d'une manifestation, il travaille à Moscou puis à Ivanovo-Voz […] Lire la suite

GARDE ROUGE, Russie

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 201 mots
  •  • 1 média

Fort semblables aux détachements ouvriers qui avaient participé à l'insurrection de décembre 1905 à Moscou, des détachements ouvriers armés font leur apparition dans les usines lors de la révolution de février 1917. Les bolcheviks s'efforcent avec succès, dès avril, de les contrôler et de les séparer de la milice ouvrière qui est aux mains des mencheviks et des socialistes révolutionnaires. Dès lo […] Lire la suite

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 746 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'annexion par la Russie et la renaissance nationale »  : […] À la suite de raids de montagnards lesghiens qui venaient du Daghestan, Irakli se vit contraint de prendre une attitude prorusse, surtout pour des raisons d'ordre économique. Le 24 juillet 1783, il conclut avec Catherine II la Grande le traité de Georgievsk, par lequel la Russie garantissait l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Géorgie, Irakli reconnaissant la suzeraineté de la Russie. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 mai 2015 • Ukraine • Nomination de Mikhaïl Saakachvili comme gouverneur d’Odessa.

Le président Petro Porochenko nomme l’ancien président géorgien Mikhaïl Saakachvili – naturalisé la veille – gouverneur de la région d’Odessa. Riveraine de la mer Noire, celle-ci est limitrophe de la « République moldave du Dniestr » – non reconnue internationalement, mais soutenue par Moscou et proche de la Crimée. Artisan de la Révolution des roses de 2003 dans son pays, Mikhaïl Saakachvili est un adversaire du pouvoir russe.  [...] Lire la suite

1er-25 décembre 2013 • Ukraine • Durcissement de l'opposition au président Viktor Ianoukovitch.

Le 1er, sur la place Maïdan, la place de l'Indépendance à Kiev, plus de cent mille personnes prônant la « révolution » bravent l'interdiction de se rassembler pour protester contre les violences policières de la veille. La mairie de la ville est occupée. Les manifestants [...] Lire la suite

11 octobre 2011 • Ukraine • Condamnation de Ioulia Timochenko.

Le 11, un tribunal de Kiev condamne l'ex-Première ministre Ioulia Timochenko, l'égérie de la « révolution orange » de 2004, à sept ans de prison, trois ans d'inéligibilité et 140 millions d'euros d'amende. Celle-ci est reconnue coupable d'abus de pouvoir pour avoir signé avec son homologue russe [...] Lire la suite

6-19 avril 2010 • Kirghizstan • Renversement du président Kourmanbek Bakiev.

Le 6, les forces de l'ordre répriment violemment une manifestation d'opposants antigouvernementaux à Talas, dans le nord-ouest du pays. La tension monte depuis le mois de mars, où la commémoration de la « révolution des tulipes » de 2005, qui avait conduit au renversement du président Askar Akiev [...] Lire la suite

2-25 novembre 2007 • Géorgie • Contestation du président Mikhaïl Saakachvili.

Le 2, à Tbilissi, des dizaines de milliers de personnes manifestent à l'appel d'une coalition hétérogène de dix partis d'opposition au président Saakachvili. Il s'agit du plus important rassemblement depuis la « révolution des roses » de novembre 2003 qui avait entraîné la démission d'Edouard [...] Lire la suite

16-25 octobre 2007 • Russie - Iran • Visite du président Vladimir Poutine en Iran.

Le 16, Vladimir Poutine, marquant le retour diplomatique de son pays dans la région, effectue la première visite en Iran d'un dirigeant russe depuis 1943. Il apporte son soutien au programme nucléaire civil iranien. Estimant qu'il n'existe aucune « donnée objective » prouvant que Téhéran [...] Lire la suite

2-25 mars 2006 • Biélorussie • Réélection contestée du président Alexandre Loukachenko.

l'opposition. Le souvenir de la « révolution des roses » en Géorgie, en 2003 et de la « révolution orange » en Ukraine, en 2004, marque la campagne électorale au cours de laquelle les deux principaux adversaires du président, le pro-occidental Alexandre Milinkevitch et l'ultranationaliste russe Alexandre [...] Lire la suite

7-11 août 2005 • Pologne - Russie - Biélorussie • Dégradation des relations entre Varsovie et ses voisins.

Le 7, un employé de l'ambassade de Pologne à Moscou est agressé par des inconnus dans la capitale russe. Une semaine plus tôt, à Varsovie, trois enfants de diplomates russes ainsi qu'un jeune Kazakh avaient été tabassés par des voyous. Le 10, le numéro deux des services économiques de l'ambassade [...] Lire la suite

1er-30 novembre 2004 • Ukraine • Contestation des résultats de l'élection présidentielle.

dénonce des fraudes et appelle ses partisans à manifester « jusqu'à la victoire ». Le 23, à Kiev, environ cent mille personnes s'installent sur la place de l'Indépendance, sous le contrôle de l'organisation étudiante Pora. La « révolution orange » s'étend aux autres grandes villes de l'ouest du pays [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas WERTH, « RÉVOLUTION RUSSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/