STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Stravinski et Diaghilev

Stravinski et Diaghilev
Crédits : Hulton Getty

photographie

Œdipus Rex

Œdipus Rex
Crédits : Hulton Getty

photographie


Il est difficile de découvrir un musicien qui eut, de son vivant, une gloire égale à celle de Stravinski. Il fut certainement le compositeur le plus célèbre de la première moitié du xxe siècle ; et dire qu'il fut célèbre signifie que sa réputation s'est étendue bien au-delà des milieux musicaux, ou des milieux dits éclairés, pour se répandre dans le grand public et chez les profanes. Lors de ses obsèques, à Venise, une foule énorme, venue du monde entier, se pressait pour lui rendre un hommage tel qu'aucun créateur, sans doute, n'en a jamais eu. On peut rechercher les raisons d'un destin aussi exceptionnel. Quel qu'eût été le succès prodigieux qui suivit le scandale non moins prodigieux du Sacre du Printemps (dont la création eut lieu en 1913, à Paris), et même si, pour presque tous, Stravinski est essentiellement l'auteur du Sacre, il n'est pas possible de faire graviter une vie entière autour d'une seule œuvre, aussi étincelante soit-elle. Sans doute pourrait-on suggérer que Stravinski fut, de tous les compositeurs, celui qui eut, sur son art, les idées les moins traditionnelles, en ce sens qu'il est celui qui, tandis qu'il plaçait à un niveau très élevé la technique de son métier, eut à cœur de s'éloigner le plus radicalement possible des préjugés romantiques sur l'expression et l'« inspiration ». À ce titre, il fut aussi théoricien, et certaines de ses phrases lapidaires, telles qu'on les trouve dans ses divers écrits, peuvent suffire à changer notre conception du monde sonore. En outre, davantage compositeur de ballets et d'opéras que de musique pure (malgré d'étonnantes réussites comme l'Octuor, pour instruments à vent, ou les Mouvements, pour piano et orchestre), il reste étroitement lié à un mouvement culturel et intellectuel dans lequel on trouve aussi bien des décorateurs et des peintres que des philosophes et des écrivains. En fait, il gardera sa vie durant une prédilection pour l'atmosphère un peu enfiévrée d'une création presque collective comme celle q [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

Classification


Autres références

«  STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH (1882-1971)  » est également traité dans :

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 201 mots

5 juin (ancien style)-17 juin (nouveau style) 1882 Igor Feodorovitch Stravinski (ou Stravinsky) naît à Oranienbaum, près de Saint-Pétersbourg . Son père, Feodor Ignatievitch Stravinski, est chanteur au théâtre Mariinski. 25 juin 1910 L'Oiseau de feu, « conte dansé en deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stravinski-reperes-chronologiques/

LE SACRE DU PRINTEMPS (I. Stravinski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 240 mots

La création du Sacre du printemps, le 29 mai 1913, au théâtre des Champs-Élysées, à Paris, a donné lieu à l'un des plus fameux scandales de l'histoire de la musique, empoignades entre les spectateurs, sifflets et hurlements couvrant la musique. Alors que la comtesse de Pourtalès déplorait qu'on lui manque de respect pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps/#i_6145

AUDEN WYSTAN HUGH (1907-1973)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 1 077 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un poète protéen »  : […] Nul n'était mieux qualifié qu'Auden pour collaborer avec Stravinski au Rake's Progress (« La Carrière d'un roué »), cet opéra brillant où se déchaînent librement leur verve et leur virtuosité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wystan-hugh-auden/#i_6145

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 652 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Diaghilev et les Ballets russes »  : […] des Cinq, Borodine pour Le Prince Igor, Rimski-Korsakov pour Shéhérazade, puis un jeune élève de ce dernier, Igor Stravinski, à qui il commande la musique de L'Oiseau de feu en 1910. Ces partitions frémissantes surprennent et séduisent par leur énergie rythmique et leurs nouvelles couleurs harmoniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_6145

BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE (1928-2007)

  • Écrit par 
  • Bérengère ALFORT, 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 1 477 mots

Dans le chapitre « L'appel du large »  : […] Cullberg. C'est là qu'il monte sa première chorégraphie, L'Oiseau de feu (1950-1951). La partition d'Igor Stravinski avait été créée en 1910 par Michel Fokine pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev. Sur la suite pour orchestre, Béjart réglera, en 1970, une nouvelle version pour l'Opéra de Paris. Fougue juvénile, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bejart-maurice-jean-berger-dit-maurice/#i_6145

COCTEAU JEAN (1889-1963)

  • Écrit par 
  • Christian DOUMET
  •  • 2 384 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les succès du jeune homme »  : […] connaissait Diaghilev, pour lui avoir fourni le scénario d'un ballet, Le Dieu bleu. Stravinski était aussi de ses proches. Au printemps de 1913, le compositeur et le chorégraphe créent Le Sacre du printemps. Le tout-Paris, scandalisé en fait aussitôt un échec. Cocteau, lui, s'en trouve « déraciné de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cocteau/#i_6145

Le Sacre du printemps, STRAVINSKI (Igor)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 845 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] «Je n'écris pas de la musique moderne. J'écris seulement de la bonne musique.» Cet aphorisme résume le génie d'Igor Stravinski, profondément russe mais cosmopolite (il sera porteur de passeports russe, français et américain), maître de l'orchestre, du rythme et des timbres. Dans sa démarche néo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps-stravinski-igor/#i_6145

LYRISME MUSICAL

  • Écrit par 
  • Étienne SOURIAU
  •  • 2 856 mots
  •  • 2 médias

Eduard Hanslick, dans son Vom Musikalisch-Schönen (1854), puis par plusieurs autres, dont le plus connu est le musicien Stravinski. Hanslick et Stravinski affirment que le beau musical doit être compris comme lié à des propriétés structurales et perceptibles propres à « l'objet musical » en lui-même, indépendamment des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme-musical/#i_6145

MESURE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Du classicisme à l'époque actuelle »  : […] de phrasés différents, que Debussy brise la perception d'une mesure régulière. Stravinski, dans Le Sacre du printemps (1913) emploie une rythmique très construite, fondée sur la dissymétrie, le travail de cellules rythmiques, les multiples d'une petite unité de durée, ce qui entraîne de constants changements de mesure dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-musique/#i_6145

MONTEUX PIERRE (1875-1964)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 838 mots
  •  • 1 média

Chef d'orchestre français naturalisé américain dont le nom est lié aux grandes créations des Ballets russes de Diaghilev, notamment Petrouchka et Le Sacre du printemps de Stravinski, dont il dirigea la première audition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-monteux/#i_6145

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 043 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le sérialisme »  : […] ou Polifonica-Monodia-Ritmica de Luigi Nono, dans lesquelles se retrouve un même effort pour « éliminer, comme l'écrivait Boulez, toute trace d'héritage ». Plus tard, Igor Stravinski lui-même, dans sa dernière période, adopte l'écriture sérielle, tandis qu'avec son Mode de valeurs et d'intensité (1949) pour piano, Olivier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_6145

MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 6 368 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les citations musicales populaires dans la musique savante »  : […] Dans Petrouchka (1911), Stravinski prend une mélodie populaire – « Elle avait une jambe de bois » – et choisit de la citer telle qu'il l'a entendue de sa fenêtre, à Beaulieu, près de Nice, sans en changer le rythme ou la tonalité. Quelle signification peut prendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-savantes-et-musiques-populaires/#i_6145

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 622 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Évolution de la percussion dans l'orchestre occidental »  : […] d'or de la percussion qu'au xxe siècle. C'est, en fait, à partir de 1913 (Le Sacre du Printemps) que l'ensemble des percussions prend une importance toujours croissante. On découvre que, même s'ils n'ont pas toujours de sons à hauteur déterminée, les instruments à percussion, du fait de la perception des intervalles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_6145

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 369 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Musique française et écoles nationales »  : […] qui contraste avec l'audace harmonique des dix sonates du second, support d'une philosophie originale. À la recherche de rythmes nouveaux, Stravinski propose un piano virtuose et percutant (Petrouchka) avant de se tourner vers un néoclassicisme formel (Sonate, Concertos). Prokofiev suivra son aîné sur le premier terrain, enrichissant son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_6145

POLYPHONIE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « La polyphonie classique occidentale »  : […] dont Debussy ou Ravel, chacun avec leurs Trois Chansons, ont donné le signal, et qui a trouvé peut-être son expression moderne la plus parfaite dans la double fugue de la Symphonie de psaumes (1930) de Stravinski. Les musiques nouvelles, à leur tour, se sont saisies de la question […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyphonie/#i_6145

PULCINELLA

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 942 mots

Pulcinella est l'un des types de la commedia dell'arte. Apparu au xviie siècle dans le théâtre napolitain, il devint bientôt célèbre en Europe et se maintint dans le théâtre populaire jusqu'à la fin du xixe siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulcinella/#i_6145

RAMUZ CHARLES FERDINAND (1878-1947)

  • Écrit par 
  • Henri-François BERCHET
  •  • 1 821 mots

Dans le chapitre « L'homme et l'œuvre se fondent »  : […] et Jean-Louis Barrault viennent le voir dans le vignoble de Lavaux qui domine le lac Léman, Valéry et Rilke à Lens, en Valais. Mais aucune de ces amitiés n'égalera celle qui le liait à Stravinski et qui aboutit à L'Histoire du soldat (1920), merveilleuse collaboration entre deux génies si différents, au lendemain de la Première Guerre mondiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ferdinand-ramuz/#i_6145

RYTHME, musique

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 5 571 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La rythmique dans les musiques nouvelles »  : […] carrure régulière de la mesure est brisée, par les syncopes et les contretemps. C'est à Stravinski que revient le rôle d'avoir rendu au rythme son existence indépendante en lui donnant une organisation autonome : le rythme en soi réapparaît dans la musique occidentale. L'impact rythmique si puissant du Sacre du printemps repose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-musique/#i_6145

SZYMANOWSKI KAROL (1882-1937)

  • Écrit par 
  • Michel PAZDRO
  •  • 2 905 mots

Dans le chapitre « Le mûrissement »  : […] Avant son départ définitif de Vienne, Szymanowski découvre l'existence de Stravinski, à l'occasion des représentations de Petrouchka par les ballets Diaghilev. Dans une lettre à son ami Spiess, il écrit : « Il est génial, Stravinski (celui des Ballets russes), je suis troublé et, par conséquent, je commence à détester les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karol-szymanowski/#i_6145

TEMPO

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trois conceptions du temps musical : Debussy, Stravinski, Boulez »  : […] Dans les Noces d'Igor Stravinski, pour solistes, chœurs, quatre pianos et percussion, on ne trouve pas une seule variation progressive du tempo, ni ritenuto ni accelerando, les changements de mouvement sont toujours soudains, et liés aux structures thématiques, rythmiques ou harmoniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempo/#i_6145

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PHILIPPOT, « STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-feodorovitch-stravinski/