COCTEAU JEAN (1889-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le Train Bleu

Le Train Bleu
Crédits : Hulton Getty

photographie

Œdipus Rex

Œdipus Rex
Crédits : Hulton Getty

photographie

Orphée, J. Cocteau

Orphée, J. Cocteau
Crédits : Roger Corbeau/ Getty Images

photographie

Le Sang d'un poète, J. Cocteau

Le Sang d'un poète, J. Cocteau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Le 11 octobre 1963 avait lieu, à Cuverville, la vente aux enchères de la bibliothèque de Gide. Le même jour, à Milly-la-Forêt, une crise cardiaque terrassait Jean Cocteau.

L'avenir n'aura pas de peine à voir là la fin d'une époque, que Cocteau couvrit tout entière et dont il fut peut-être le porte-parole le plus éloquent. Osant la vivre, osant affronter toutes ses formes d'expression, il l'habita si exactement qu'on a peine à présent à l'en détacher.

Le Train Bleu

Le Train Bleu

Photographie

Jean Cocteau (1889-1963), aux côtés de Sokolova, A. Dolin, Woizikovsky et B. Nijinska, interprètes du Train Bleu, opérette dansée, montée par Diaghilev, sur un argument de Cocteau, avec une musique de Darius Milhaud, et des costumes de Coco Chanel, à Londres en 1924. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Il avait pris la précaution de naître en 1889, la même année que Charlie Chaplin. Il prendra celle de mourir en même temps que Francis Poulenc et Édith Piaf.

Les succès du jeune homme

Il est des œuvres qui s'édifient loin du public, d'autres qui s'adressent à lui et attendent ses réponses pour rebondir. D'emblée, celle de Cocteau appartient au second genre, celui des « coqueluches » et des enfants maudits.

À dix-neuf ans, il est fêté par le tout-Paris. On organise une matinée théâtrale où sont présentées les œuvres du jeune poète. Il n'avoue coquettement que dix-huit ans. Le succès suit. Les femmes du monde, les poètes en vue s'arrachent l'enfant prodige, réputé pour avoir la conversation la plus spirituelle de Paris.

Succès essentiellement mondain, d'ailleurs. Ces recueils de poèmes paraissent au public du temps aussi brillants qu'inoffensifs. Ils offrent aujourd'hui l'aspect d'une collection d'influences, mal armée pour résister au passage des modes. On a peine cependant à imaginer ce que fut cet engouement tout parisien pour un Parisien-né, cette popularité parmi les élites mondaines et artistiques du jeune bourgeois issu d'une lignée d'agents de change et d'amiraux. Bien peu d'œuvres longtemps approfondies connurent une telle inauguration !

Ce « Prince frivole » fréquente tout ce qui compte alors dans les arts et les lettres : Catulle-Mendès, les Daudet, les Rostand, la comtesse de Noailles, Proust... Autant de figures dont il dessinera les traits dans ses Portraits-souvenirs (1935). L'homme qui marche vers la cinquantaine se penche, dans cette délicate autobiographie, sur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres, docteur ès lettres, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université Stendhal, Grenoble

Classification


Autres références

«  COCTEAU JEAN (1889-1963)  » est également traité dans :

LA BELLE ET LA BÊTE, film de Jean Cocteau

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 892 mots
  •  • 1 média

En 1930, Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, poète, dramaturge, peintre, dessinateur, réalise Le Sang d'un poète. Aussitôt assimilé aux films surréalistes de Buñuel et de Dalí (Un chien andalou, 1929, L'Âge d'or, 1930), ce film sera vu dans le monde entier ; aux États-Unis, il influencera toute une génér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-belle-et-la-bete/#i_5698

LES ANTIGONES (TG STAN)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 971 mots

Le nom de TG STAN a valeur de manifeste. Les initiales TG renvoient en flamand à Toneelspelersgezelshap (Compagnie d'acteurs) ; quant au sigle STAN, il signifie Stop Thinking about Names (« Cessez de penser aux noms »). Voilà qui définit le programme de ce collectif théâtral né il y a une douzaine d'années et regroupant des comédiens formés au Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-antigones/#i_5698

AURIC GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 060 mots
  •  • 2 médias

Cadet du groupe des Six, Georges Auric n'a jamais occupé le devant de la scène musicale comme Honegger, Poulenc ou Milhaud . Sa carrière s'est toujours déroulée en marge des circuits habituels ; il a touché à tous les genres avec une égale réussite. Après des études au Conservatoire de Montpellier — Georges Auric est né à Lodève, dans l'Hérault, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-auric/#i_5698

BÉRARD CHRISTIAN (1902-1949)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 1 009 mots

Un extraordinaire talent d'illustrateur et de décorateur, une personnalité hors du commun, fantasque et nostalgique, ont assuré la notoriété de Christian Bérard. Ses amitiés avec les personnalités du théâtre, du ballet, de la mode et de la littérature, ses travaux d'illustrateur, sa vie mondaine et affective très animée ne l'ont pas empêché d'effec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-berard/#i_5698

CLÉMENT RENÉ (1913-1996)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 182 mots

À l'origine de la carrière du cinéaste français René Clément, il y a, clairement, un tempérament de bâtisseur, animé par le désir d'acquérir tous les savoirs utiles au plein exercice de ses facultés créatrices. Fils d'architecte, né à Bordeaux en 1913, le jeune René Clément entre aux Beaux-Arts pour suivre la voie de son père. C'est à cette époque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-clement/#i_5698

LES ENFANTS TERRIBLES, Jean Cocteau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 862 mots
  •  • 1 média

Écrivain étincelant, capable de passer d'un genre à un autre avec virtuosité, comblé par les fées qui lui donnèrent pour parrain, dès l'adolescence, les comédiens De Max et Sarah Bernhardt, les écrivains Edmond Rostand et Anna de Noailles, célébré dans les salons comme l'enfant prodige d'une tradition où se croisaient la mode et l'avant-garde, Jean […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-enfants-terribles/#i_5698

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le merveilleux français (1940-1945) »  : […] De 1940 à 1945, le cinéma français s'efforce d'oublier la guerre à travers des œuvres d'évasion et voulues telles. C'est un cinéma qui s'ouvre naturellement au fantastique, ou plutôt à tous les fantastiques. L'année 1942 voit l'anticipation inspirer à André Swobada Croisières sidérales , voyages vers Vénus en l'an 2000, l'onirisme exploité par Marc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_5698

GENET JEAN (1910-1986)

  • Écrit par 
  • René de CECCATTY
  •  • 3 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La reconnaissance littéraire »  : […] À sa sortie de prison, en février 1943, Genet fait la rencontre essentielle de sa vie d'écrivain : Jean Cocteau, que lui présentent des amis intellectuels, croisés quand il tenait une « boîte » de bouquiniste sur les quais de la Seine. Cocteau est immédiatement bouleversé, malgré une certaine méfiance à l'égard du personnage. « La bombe Genet », é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-genet/#i_5698

IRIBE PAUL (1883-1935)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 740 mots

Décorateur et caricaturiste français, Paul Iribe a été, avec Cappiello et Cassandre, l'un des graphistes les plus importants de la première moitié du xx e siècle et, sans doute, le plus méconnu de tous. La caricature était alors le banc d'essai de tous ceux qui voulaient s'engager dans une activité graphique. Paul Iribe passe son premier dessin d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-iribe/#i_5698

MARAIS JEAN (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 777 mots
  •  • 1 média

Né à Cherbourg le 4 décembre 1913, Jean Villain-Marais meurt à Cannes le 8 novembre 1998. Fort de l'amitié de Jean Cocteau, aguerri par une éducation qui lui avait appris à ne craindre ni la peur ni la douleur et à se sentir solidaire des autres, il a été porté par les ailes de la chance qu'il avait su apprivoiser. Ses débuts sur les écrans, notam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marais/#i_5698

MILLER LEE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Noël BOURCIER
  •  • 675 mots

Lee Miller a connu une ascension fulgurante dans les années 1920 comme mannequin vedette pour Vogue et comme modèle de Man Ray, Edward Steichen ou George Hoyningen-Huene, avant de devenir elle-même photographe de mode, portraitiste et reporter de guerre. Amie des surréalistes, baroudeuse, son destin fascine. Son œuvre photographique est souvent re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-miller/#i_5698

ORPHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

La structure même du mythe d'Orphée ne prête guère à des modifications significatives mais ne peut guère non plus se démoder. Elle repose sur deux piliers intangibles : le pouvoir de la poésie-musique sur tout ce qui existe (animaux, hommes et dieux) et la lutte contre la mort d'un amour qui triomphe grâce à l'art mais qui demeure mortellement vuln […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphee-mythe-moderne/#i_5698

ROMAN - Roman et cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 6 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le statut du scénario »  : […] Une question nouvelle se pose, celle du statut du scénario. On sait que les scénaristes dans le système des studios américains sont des employés comme les autres. En 1922, Photoplay Plot Encyclopedia précise qu'il n'existe dans l'humanité entière qu'un nombre limité de situations auxquelles se trouvent confrontés les hommes, et à travers lesquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-cinema/#i_5698

SIX GROUPE DES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 697 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une création spontanée »  : […] Henri Sauguet a pu parler, à propos de la naissance de ce groupe, de « phénomène de création spontanée ». Ce n'est pas, de fait, une volonté esthétique préalable qui a présidé à la réunion de ces compositeurs. Pourtant, l'affirmation n'est vraie qu'à moitié, car quelques-uns d'entre eux se réunissaient déjà à Paris et avaient proposé de s'appeler l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-six-musique/#i_5698

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian DOUMET, « COCTEAU JEAN - (1889-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cocteau/