Michel PHILIPPOT

professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

AIR, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 284 mots

Dans le langage commun, on a pris l'habitude de désigner par le mot « air » la musique destinée à être chantée. On oppose ainsi, dans la chanson, l'air aux paroles. Par extension, on en est arrivé à employer le mot « air » dans le cas de toute mélodie suffisamment connue pour êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air-musique/#i_0

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 325 mots

En musique, le mot « arrangement » est employé d'une manière vague pour désigner toutes les adaptations possibles d'une œuvre. Le plus souvent, cette adaptation est destinée à faciliter l'exécution, en transcrivant l'œuvre soit pour un nombre d'instruments plus restreint, soit pour des instruments usuels. Dans certains cas, l'arrangement aboutit à une vérita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/#i_0

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 393 mots

C'est dans les premières années du xxe siècle, et surtout à partir de 1912 (année de la première audition du Pierrot lunaire d'Arnold Schönberg), que l'on commença à parler de musique « atonale » et, par extension, de ce qui devait être considéré, à tort, comme une technique – ou un ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_0

COMPOSITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 854 mots

Dans son Dictionnaire de musique, Jean-Jacques Rousseau définit la composition musicale comme « l'art d'inventer et d'écrire des chants, de les accompagner d'une harmonie convenable, de faire, en un mot, une pièce complète de musique avec toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composition-musicale/#i_0

GAMME

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 982 mots

Il est difficile de donner du mot « gamme » une définition qui soit à la fois exacte et complète, tant sont diverses les notions que ce vocable recouvre et variés, au cours des époques, les objets qu'il désigne. D'une manière générale, on peut dire qu'une gamme serait l'ensemble des intervalles, égaux ou non, qui divisent une octave. Si l'on veut adopter une terminologie rigoureuse, on devrait don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamme/#i_0

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT, 
  • Pierre BILLARD
  •  • 10 182 mots

La musique !... Qu'est-ce que cela veut dire ?... Il est permis de supposer que Bach aurait su tranquillement trouver la réponse à une telle question, et sans doute aussi Couperin, Lassus, Grégoire le Grand et Aristoxène. Plus près de nous, Rameau et Haydn devaient avoir quelque idée claire de la chose. Pour Mozart, cela est déjà moins sûr. Quant à Beethoven, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_0

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 769 mots

Il est peu de substantifs qui, au cours des siècles, ont eu autant de significations différentes que le mot « orchestre ». C'était, chez les Grecs, la partie du théâtre réservée au chœur et aux danseurs, mais, à Rome, c'était, toujours au théâtre, le lieu où se plaçaient les sénateurs et les vestales. Plus près de nous, ce fut « le lieu où l'on place la symphon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_0

POLYPHONIE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 2 153 mots

Par lui-même, le terme « polyphonie » (plusieurs voix) est quelque peu déconcertant. Entré progressivement dans l'usage, tant en français qu'en allemand, où il alterne sans règles bien précises avec Mehrstimmigkeit, qui l'a précédé, il ne figure encore chez Littré en 1863 que comme terme de physique (écho polyphone) et d'assyriologie (le même signe linguistique exprimant plusie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyphonie/#i_0

RAVEL MAURICE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 2 206 mots

Avec Fauré et Debussy, dont il était le cadet, Ravel partage la gloire d'avoir « fait » la musique française du premier tiers du xxe siècle. Élève du premier, auquel il dédia son Quatuor à cordes, la mode et le snobisme des premières années du siècle voulurent faire de lui un rival du second. Il s'agissait d'une erreur de perspecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-ravel/#i_0

SATIE ERIK (1866-1925)

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 1 911 mots

Abondamment commentée, objet de multiples exégèses, l'œuvre de Satie reste imparfaitement connue en notre époque qui, pourtant, est presque encore la sienne. Il faut dire que tout semble être fait, aussi bien dans son existence d'artiste et de créateur que dans sa vie, pour déconcerter qui veut comprendre totalement l'esprit et l'influence de cet humoriste grave, humaniste aussi. Cette influence s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erik-satie/#i_0

SONATE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 549 mots

Il existe peu de termes, dans le vocabulaire musical, dont le sens reste aussi ambigu, malgré plusieurs siècles d'usage, que celui de sonate. À l'origine, le mot « sonate » désignait une pièce instrumentale destinée à être jouée par des instruments à archet (cordes frottées), et, par son titre, ce genre de pièce s'opposait à la toccata, qui était destinée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate/#i_0

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 217 mots

Il est difficile de découvrir un musicien qui eut, de son vivant, une gloire égale à celle de Stravinski. Il fut certainement le compositeur le plus célèbre de la première moitié du xxe siècle ; et dire qu'il fut célèbre signifie que sa réputation s'est étendue bien au-delà des milieux musicaux, ou des milieux dits éclairés, pour se répandre dans le g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-feodorovitch-stravinski/#i_0

XENAKIS IANNIS (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 2 906 mots

Il est toujours difficile de juger de l'évolution d'un art lorsque manque l'indispensable recul que le temps peut seul nous accorder. Ainsi est-il téméraire d'attribuer une valeur privilégiée à telle des tendances de la musique actuelle lorsqu'il en existe de si nombreuses et de si différentes. Cependant, lorsqu'une expression sonore trouve le chemin d'une certaine célébrité fondée sur l'émotion q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iannis-xenakis/#i_0