BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE (1928-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En rendant la danse accessible à un large public par des représentations dans des lieux non conventionnels (palais des sports, stades...), le Français Maurice Béjart a été l'un des danseurs et, surtout, chorégraphes les plus populaires dans le monde. Paradoxalement, il est resté un homme secret attiré par des thèmes proches de la torture mentale comme l'attestent certaines de ces œuvres dont Sonate à trois, créée en 1957 d'après l'infernal Huis Clos de Jean-Paul Sartre. Le mythe Béjart a ses parts d'ombre.

Fils du philosophe français Gaston Berger, Maurice Berger, alias Maurice Béjart, naît à Marseille le 1er janvier 1927. D'abord étudiant en lettres, il choisit ensuite le théâtre avant de se consacrer corps et âme à la danse. Un choix radical, avec les changements de vie qui en découlent. C'est en hommage à la famille Béjart, celle de Molière, qu'il décide de prendre ce pseudonyme lorsqu'il s'engage à devenir danseur. Engagé à l'Opéra de Marseille, Béjart quitte sa ville natale pour Paris, en 1946, afin de parfaire son apprentissage de la danse. Il étudie au célèbre studio Wacker, notamment auprès de Madame Rousanne, de Léo Staats ou Ljoubov Egorova, ancienne danseuse des Ballets russes de Diaghilev. Puis il part suivre l'enseignement de Vera Volkova à Londres. La danse, qui lui avait été conseillée par un médecin, est devenue plus qu'une passion, une vocation. Pourtant, les débuts sont difficiles, mais il travaille d'arrache-pied pour se perfectionner.

L'appel du large

Maurice Béjart s'est constamment déplacé, comme s'il cherchait ses repères. Ainsi, en 1950, il est engagé à Stockholm dans la compagnie de Birgit Cullberg. C'est là qu'il monte sa première chorégraphie, L'Oiseau de feu (1950-1951). La partition d'Igor Stravinski avait été créée en 1910 par Michel Fokine pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev. Sur la suite pour orchestre, Béjart réglera, en 1970, une nouvelle version pour l'Opéra de Paris. Fougue juvénile, roma [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE (1928-2007)  » est également traité dans :

SYMPHONIE POUR UN HOMME SEUL (M. Béjart)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 149 mots

Lorsqu'il crée, le 26 juillet 1955, Symphonie pour un homme seul, Maurice Béjart, chorégraphe né à Marseille en 1927, n'est pas encore célèbre. Pourtant, sa pièce fera scandale au théâtre de l'Étoile, à Paris. Le sujet certes est dans l'air du temps, marqué par l'existentialisme et l'expression de la solitude humaine et de l'angoisse. Mais ce qui étonne et dérange, c'est un lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-m-bejart/#i_14964

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Héritage du ballet en France »  : […] Après la Seconde Guerre mondiale, le courant néoclassique est animé par de jeunes chorégraphes. Roland Petit incarne l'esprit parisien et capte l'air du temps dans ses ballets narratifs Les Forains (1945) et Le Jeune Homme et la Mort (1946), son chef-d'œuvre. Carmen (1949) assure le triomphe de Zizi Jeanmaire, son épouse, pour qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_14964

BORTOLUZZI PAOLO (1938-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 919 mots

Décédé à Bruxelles des suites d'une congestion cérébrale dans la nuit du 15 au 16 octobre, le danseur italien Paolo Bortoluzzi avait la faculté rare de pouvoir jouer sur “l'immense octave de la création”, pour rappeler la formule de Paul Claudel. L'un des plus brillants artistes-interprètes de sa génération, virtuose certes, mais pétri d'élégance naturelle, il partagea avec Jorge Donn, disparu le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-bortoluzzi/#i_14964

CULLBERG BIRGIT RAGNHILD (1908-1999)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 922 mots

De Martha Graham à Pina Bausch, d'Isadora Duncan à Trisha Brown, nombreuses sont les femmes chorégraphes qui ont enrichi le langage gestuel, fouillé les thèmes jusqu'aux découvertes de l'introspection et de la psychanalyse, scruté les horizons nouveaux. Parmi elles, la Suédoise Birgit Ragnhild Cullberg figure au meilleur rang. Toute son œuvre est marquée par un sens aigu de l'analyse psychologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birgit-ragnhild-cullberg/#i_14964

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 063 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La danse théâtrale »  : […] Lorsque la danse se présente sous la forme du ballet et qu'elle devient un spectacle en Europe, la plastique prend une place considérable qui l'éloigne de ses origines magiques et religieuses. La définition qu'en donne Théophile Gautier ressortit à l'esthétique du spectateur : « La danse est l'art de montrer les formes élégantes et correctes dans diverses positions favorables au développement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse/#i_14964

AVIGNON FESTIVAL D' - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 800 mots

1947 Premier festival d'Avignon, sous le nom de « Semaine d'art ». Trois spectacles sont présentés : La Tragédie du roi Richard II , de Shakespeare, La Terrasse de midi , de Maurice Clavel, et Tobie et Sara , de Claudel. 1948 La seconde manifestation prend le nom de Festival d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon-reperes-chronologiques/#i_14964

GUILLEM SYLVIE (1965- )

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 689 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'envol d'une étoile »  : […] En 1981, c'est l'engagement dans le corps de ballet de l'Opéra de Paris, l'apprentissage, les places à tenir dans les ensembles. Sylvie Guillem prend pour une simple formalité les concours annuels qui lui permettent de gravir les échelons de la hiérarchie et de se faire reconnaître des spécialistes. Elle n'est d'ailleurs jamais en peine de succès. En témoigne la médaille d'or décrochée en 1983 au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvie-guillem/#i_14964

HENRY PIERRE (1927-2017)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 374 mots
  •  • 1 média

« Le musicien et compositeur Pierre Henry aimait travailler en solitaire, uniquement à partir de sons qu'il manipulait, à de grandes œuvres inscrites sur la bande magnétique. Pour lui, au commencement était le son et non la note : : « Les notes, ce n'est rien, pour moi, cela ne représente rien, c'est bête, les notes, c'est bon pour les compositeurs. » On proclamait que les auteurs de musique conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henry/#i_14964

MARIN MAGUY (1951- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une pionnière de la danse contemporaine »  : […] Marguerite Marin, dite Maguy, naît le 2 juin 1951 à Toulouse. De ses parents, réfugiés espagnols, qui ont franchi les Pyrénées dans la tourmente de la guerre civile, découlera sans doute sa conscience politique et sa personnalité fougueuse. De sa formation de danseuse classique au conservatoire de Toulouse – où elle obtiendra un premier prix – puis avec Nina Vyroubova à Paris, elle puisera sa cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maguy-marin/#i_14964

NIJINSKI VASLAV (1889-1950)

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 2 240 mots
  •  • 1 média

Figure emblématique de son art, le danseur et chorégraphe polonais Vaslav Fomitch Nijinski a révélé au cours de sa brève et fulgurante carrière (1907-1919) un génie singulier dont le rayonnement international, l'originalité et le charisme demeureront légendaires. Doté d'aptitudes physiques exceptionnelles, il s'est distingué par sa virtuosité et sa prodigieuse faculté d'envol. Timide et secret à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaslav-nijinski/#i_14964

PAN MARTA (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 121 mots

Artiste de renommée internationale, Marta Pan incarne une ligne exigeante au sein de la sculpture moderne dans son lien à la nature comme à la cité, dans son ambition monumentale et architecturale. À partir de recherches techniques poussées, elle a su inventer une poétique personnelle dans un dépouillement formel qui confine à l'austérité. Présentes dans de nombreux sites publics en Europe comme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marta-pan/#i_14964

PLISSETSKAÏA MAÏA (1925-2015)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une « prima ballerina » rebelle  »  : […] En 1960, Maïa Plissetskaïa devient danseuse étoile au théâtre Bolchoï et reçoit, en 1962, le titre très rare de p rima ballerina assoluta . Fatiguée du Le Lac des cygnes (qu’elle dansera plus de huit cents fois durant sa longue carrière), elle obtient l’autorisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maia-plissetskaia/#i_14964

SCHAEFFER (P.) ET HENRY (P.) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 402 mots

14 août 1910 Pierre Schaeffer naît à Nancy. 9 décembre 1927 Pierre Henry naît à Paris. 1942 Pierre Schaeffer fonde le Studio d'essai au sein de la Radiodiffusion française. 1948 Naissance de la musique concrète au sein du Studio d'essai, confié à Pierre Schaeffer par la Radio télévision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schaeffer-p-et-henry-p-reperes-chronologiques/#i_14964

Pour citer l’article

Marie-Françoise CHRISTOUT, Bérengère ALFORT, « BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE - (1928-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bejart-maurice-jean-berger-dit-maurice/