HONG KONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

La formation du territoire

Lorsque le capitaine Elliott débarqua le 21 janvier 1841 sur ce que le secrétaire au Foreign Office lord Palmerston qualifiait de « Rocher stérile », nul ne pensait que le « port des parfums » (Heung Kong en cantonais) deviendrait un laboratoire pour la modernisation de la Chine ; ni les marchands libre-échangistes un peu flibustiers, qui cherchaient un havre pour développer leur trafic d'opium, ni l'aristocrate mandchou qui céda le territoire à Sa Gracieuse Majesté. Du reste, sur le moment, tant Elliott que Qi Shan furent désavoués par leur gouvernement.

Tout avait mal commencé pour cette colonie : les trois dates qui marquent sa naissance et son extension scandent le déroulement de l'une des plus graves humiliations subies par la Chine au cours de sa longue histoire. En effet, c'est à l'issue de la première guerre de l'opium (1839-1842), livrée à l'empire mandchou décadent par une Grande-Bretagne pionnière de la révolution industrielle et maîtresse des mers, que le traité de Nankin a reconnu la cession à perpétuité de l'île de Hong Kong à la Couronne britannique. En 1860, la convention de Pékin, qui mettait un terme à la deuxième guerre de l'opium aboutit à l'abandon de la péninsule de Kowloon (« les neuf dragons » en cantonais). Enfin, la Grande-Bretagne obtint, en 1898, un bail sur les Nouveaux Territoires en profitant de la grave défaite qu'infligea à la Chine, en 1895, un Japon méprisé mais qui avait su se moderniser. Incapable de résister aux pressions militaires étrangères, ne parvenant pas à relever le défi de la modernité, occupé à réprimer les nombreuses insurrections qui l'agitaient, sortant à peine d'une période de réforme avortée, l'empire des Qing accorda à la Grande-Bretagne, un bail de 99 ans sur les trois quarts du district de Xin'an, peuplés de 100 000 habitants, bail qui a expiré le 30 juin 1997.

Hong Kong a été sans aucun doute l'un des lieux privilégiés de la rencontre explosive entre un Occident industriel moderne et le plus antique empire continental de la planète qui se considérait comme le centre de la civilisation. Les étapes de la création de la colonie montrent que la Chine a eu beaucoup de mal, contrairement au Japon, à prendre la mesure du défi représenté par la puissance britannique. Les « barbares d'au-delà des mers », contrairement à leurs prédécesseurs d'Asie centrale, n'avaient pas pour intention première de conquérir et d'administrer l'empire. Ils voulaient lui imposer l'ouverture commerciale et exploiter ses richesses.

Un centre de commerce international

Les marchands réunis derrière la firme Jardine et Matheson, les principaux vendeurs d'opium, qui allaient devenir la plus grande compagnie de Hong Kong (encore très puissante à ce jour) voulaient avant tout s'enrichir par le commerce. Ardents défenseurs d'un libre-échange n'hésitant pas à recourir aux canonnières pour s'imposer, ils étaient convaincus qu'un territoire gouverné par la Couronne britannique leur permettrait de forcer les Mandchous à ouvrir leurs portes. Jusqu'en 1857, le gouverneur de Hong Kong fut aussi surintendant du commerce en Chine, et la colonie joua un rôle essentiel dans la diplomatie et le commerce britanniques avec l'Empire du Milieu. Ce rôle diplomatique diminua sérieusement lorsque la Chine accepta d'ouvrir des ambassades à Pékin à la suite de la deuxième guerre de l'opium.

Port franc dès l'origine, Hong Kong se consacra exclusivement au commerce pendant un siècle, ce qui en fait une colonie très particulière : en cent quarante-cinq ans d'existence, elle ne comptera jamais plus de 4 p. 100 de Britanniques. Toutefois, elle attira toujours un grand nombre d'immigrants de la province voisine du Guangdong. Dix ans après l'arrivée des Britanniques, la population était passée de 7 500 à 32 983 habitants. Créée à l'initiative des marchands et maintenue pour leur bénéfice, elle ne devait rien coûter à la Couronne. Dès 1855, le Colonial Office cessa complètement de subventionner le gouvernement de l'île. Celui-ci se contentait de maintenir l'ordre pour que le négoce, qui constituait sa vocation, pût se dérouler correctement. Ce n'était pas une mince affaire car, pendant les premières années de son existence, la colonie [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Hong Kong [Chine] : carte physique

Hong Kong [Chine] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jonque, Hong Kong

Jonque, Hong Kong
Crédits : Fraser Hall/ Photographer's Choice/ Getty Images

photographie

Hong Kong, XIXe siècle

Hong Kong, XIXe siècle
Crédits : John Thomson/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine
Crédits : Peter Turnley/ Corbis/ VCG/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po
  • : docteur de troisième cycle en études sur l'Extrême-Orient et l'Asie-Pacifique, consultant-formateur Chine, journaliste

Classification

Autres références

«  HONG KONG  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Régimes de causalité et d’imputation »  : […] Ces deux conceptions des zoonoses – comme événement accidentel dans un cycle écologique ou comme mutation catastrophique dans une série de révolutions – entrent en tension dans les pratiques de gestion des zoonoses sur les différents terrains où elles sont traitées comme des problèmes publics. Alors que l’écologie des maladies infectieuses met en avant des causalités circulaires entre plusieurs es […] Lire la suite

CANTON ou GUANGZHOU [KOUANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT
  •  • 1 139 mots
  •  • 2 médias

Canton (Guangzhou), capitale du Guangdong, est située à 60 kilomètres de la mer, au pied d'une colline rocheuse isolée au milieu de la plaine d'alluvions du Xijiang, à l'extrémité de l'estuaire formé par ce fleuve, ainsi que par son affluent le Beijiang et par le Dongjiang. Cet estuaire, le Zhuijiang (ou rivières des Perles), est une des trois zones majeures du développement chinois. C'est un sit […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 880 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fixité irréversible »  : […] Il s'agit des régimes d'union monétaire et de currency board . En union monétaire, il n'y a plus de marché des changes et les pays partagent la même monnaie. Nous reviendrons plus loin sur le fonctionnement et les conditions de réussite d'une union monétaire. Le currency board est un système très intéressant, utilisé depuis le début des années 1990 par exemple par l'Argentine (jusqu’en 2000) et H […] Lire la suite

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e qui se trouve sur l'île de Taïwan. La Répub […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le territoire, un produit de l'histoire »  : […] Le territoire de la Chine se donne, dans l'histoire officielle, comme l'extension d'un monde chinois qui trouve son foyer originel dans le bassin moyen du fleuve Jaune dès le II e  millénaire avant J.-C. Plus largement, la Chine se veut le foyer de civilisation de l'Asie orientale dans la mesure où elle était elle-même l'ensemble du monde, « tout ce qui était sous le ciel » ( tian xia ). Le peup […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le delta de la rivière des Perles »  : […] Les plaines représentent 10 p. 100 à peine de la superficie de la région. Les deux principales sont le delta du Han et surtout le delta de la rivière des Perles. Ce dernier a été construit par le Xijiang et son affluent du nord le Beijiang, ainsi que par le Dongjiang. Le Xijiang est un fleuve court mais très puissant, dont le débit peut atteindre 59 000 m 3 /s et qui monte de plus de 10 mètres […] Lire la suite

COOLIE TRADE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 274 mots

L'exploitation des colonies posa, surtout dans la zone intertropicale, d'immédiats problèmes de main-d'œuvre. De climat peu favorable aux Européens, soumis à de rigoureuses contraintes économiques, tous les territoires ont recours au travail servile. La suppression de la traite puis de l'esclavage coïncidant, dans le premier tiers du xix e siècle, avec l'ouverture de l'Extrême-Orient, va conduire […] Lire la suite

FOSTER NORMAN (1935- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre symbole : la Hong Kong and Shanghai Bank »  : […] Tandis qu'échouait, en 1977, son ambitieux projet de centre urbain « sous bulle » à Hammersmith, dans l'ouest londonien, dans lequel une immense structure translucide devait couvrir un espace public de 1,6 hectare, Norman Foster réalisait à Norwich, dans le campus de l'université d'East Anglia, un centre d'arts plastiques offert par sir Robert Sainsbury pour abriter sa collection de peinture. L'éd […] Lire la suite

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 031 mots
  •  • 2 médias

En Occident, le cinéma de Hong Kong a longtemps été associé à l’aura de Bruce Lee (1940-1973) et aux films de kung-fu, parfois appelés, à tort, « films de karaté ». En raison du statut de colonie britannique de la ville jusqu’en 1997, il a pu transformer la tradition des arts martiaux en genre cinématographique, car, sur le continent, la représentation de la Chine impériale avait été bannie des é […] Lire la suite

MACAO

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Le territoire de Macao est situé sur la rive droite de l'embouchure de la rivière des Perles (Zhujiang), sur le littoral méridional de la Chine, à 60 kilomètres à l'ouest de Hong Kong. Il couvre 27,5 kilomètres carrés et comprend la presqu'île de Macao (Aomen) ou « Cité du Saint-Nom-de-Dieu » (8,8 km 2 ), l'île de Taipa (6,4 km 2 ) à 5 kilomètres au sud et l'île de Coloane (6,6 km 2 ), au sud de l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8 mai 2022 Chine. Élection de John Lee à la tête de l'exécutif de Hong Kong.

Le comité électoral hongkongais, qui est composé de quelque mille cinq cents « patriotes » sélectionnés en application du nouveau système électoral instauré en mars 2021, élit John Lee à la tête de l’exécutif de la région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong. Il était le seul candidat investi par Pékin. Cet ancien policier était secrétaire pour la Sécurité de la RAS lors du mouvement de révolte violemment réprimé de 2019. […] Lire la suite

13-29 décembre 2021 Chine. Condamnation de l'opposant Jimmy Lai à Hong Kong.

Le 13, le tribunal de district de Wan Chai, à Hong Kong, condamne Jimmy Lai, le fondateur du journal prodémocratie Apple Daily qui a fermé en juin, à treize mois de prison pour avoir participé, en juin 2020, à une veillée interdite officiellement pour des raisons sanitaires. Celle-ci honorait, comme chaque année à la même date, la mémoire des victimes des massacres de la place Tiananmen, à Pékin, en 1989. […] Lire la suite

6-24 décembre 2021 États-Unis – Chine. Annonce du boycottage diplomatique des jeux Olympiques en Chine.

Elle dénonce également la répression du mouvement prodémocratie à Hong Kong et les pressions militaires exercées sur Taïwan. Les sportifs américains participeront aux Jeux, mais aucun représentant officiel américain ne sera présent. Le 8, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et le Canada, membres avec les États-Unis de l’alliance des services de renseignement Five Eyes, font de même. […] Lire la suite

19 décembre 2021 Chine. Élections législatives à Hong Kong.

L’Alliance démocratique pour l’amélioration et le progrès de Hong Kong, (DAB, conservateur) remporte 19 sièges sur 90, la Fédération des syndicats de Hong Kong 8, l’Alliance des entreprises et des professionnels pour Hong Kong 7, le Parti du nouveau peuple (NPP, conservateur) 5 et le Parti libéral (LP, centre droit) 4. Tous les élus de ces partis sont des candidats pro-Pékin. […] Lire la suite

30 juillet 2021 Chine. Première condamnation en application de la loi de sécurité nationale en vigueur à Hong Kong.

Un tribunal d’exception de Hong Kong prononce une première condamnation en application de la loi de sécurité nationale de juin 2020. Cette décision vise Tong Ying-kit, condamné à neuf ans de prison pour « terrorisme » et « incitation à la sécession ». Celui-ci était accusé d’avoir manifesté, le lendemain de la promulgation de la loi de sécurité nationale, avec une banderole accrochée à sa moto sur laquelle figurait un slogan très répandu parmi les contestataires : « Libérer Hong Kong, révolution de notre temps. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Philippe BÉJA, Pierre SIGWALT, « HONG KONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/