HONG KONG

Médias de l’article

Hong Kong [Chine] : carte physique

Hong Kong [Chine] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jonque, Hong Kong

Jonque, Hong Kong
Crédits : F. Hall/ Photographer's Choice RR/ Getty

photographie

Hong Kong, XIXe siècle

Hong Kong, XIXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine
Crédits : D. Martinez/ Getty

photographie

Tous les médias


Située à l'embouchure de la rivière des Perles, au sud-est de la Chine, le « port des parfums » (Heung Kong en cantonais, Xianggang en mandarin), colonie britannique de 1842 à 1997, est, depuis le 1er juillet 1997 une Région administrative spéciale (R.A.S.) de la République populaire de Chine. Avec 7 millions d'habitants pour 1 096 km2, elle compte l'une des densités les plus élevées du monde. Son revenu par habitant de 31 000 dollars la met au troisième rang en Asie, et en fait le territoire peuplé de Chinois le plus prospère du monde.

Hong Kong [Chine] : carte physique

Hong Kong [Chine] : carte physique

carte

Carte physique de Hong Kong [Chine]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le « rocher stérile » où débarquèrent les marchands britanniques en 1841 ne semblait nullement promis à un brillant avenir. Refuge des trafiquants d'opium après avoir abrité des pirates, il a été l'un des principaux points de rencontre entre l'Occident triomphant et le vieil Empire du Milieu. Tête de pont commerciale de l'Empire britannique sur le continent chinois, Hong Kong a servi d'école de modernité à la Chine : une bourgeoisie commerçante y est apparue très tôt, et la liberté d'expression garantie par le gouvernement colonial en a fait un refuge pour tous les dissidents, de Sun Yat-sen aux démocrates d'aujourd'hui en passant par les communistes avant 1949. Hong Kong a fait fonction de base de débat politique offshore.

Devenu une puissance industrielle au cours des années 1960, Hong Kong a délocalisé la plus grande partie de son secteur manufacturier à partir de 1985 et, depuis l'ouverture de la Chine en 1979, ses entreprises sont devenues les premiers investisseurs étrangers sur le continent tandis que la République populaire était le premier investisseur à Hong Kong même.

Après un timide processus de démocratisation au début des années 1980, Hong Kong est aujourd'hui la seule région de la République populaire connaissant des élections relativement libres et le multipartisme. Films et chansons de la R.A.S. ont conquis la Chine, et nombre de ses cadres financiers et économiques viennent s'y initier aux finances modernes. La Bourse d [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po
  • : docteur de troisième cycle en études sur l'Extrême-Orient et l'Asie-Pacifique, consultant-formateur Chine, journaliste

Classification


Autres références

«  HONG KONG  » est également traité dans :

CANTON ou GUANGZHOU [KOUANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT
  •  • 1 141 mots
  •  • 2 médias

, reste le principal centre de contact entre la Chine et l'étranger. À partir de l'île de Hong Kong se diffusent la médecine moderne et la vaccination. C'est aussi à partir de là que se répand le christianisme. Le fondateur du mouvement Taiping avait fréquenté les missionnaires anglais de Canton, et ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-guangzhou/#i_22151

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 880 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fixité irréversible »  : […] Comme le montre l'exemple de Hong Kong au moment de la crise de 1997-1998 qui avait provoqué initialement une perte de réserves de 10 milliards de dollars, mener ce type de politique exige une grande détermination : en cas de baisse des réserves, il faut oser provoquer une récession, faire chuter les prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_22151

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 8 médias

Enfin, les deux régions d'administration spéciale (tebie xingzhengqu) sont Hong Kong, l'ancienne colonie britannique rétrocédée en 1997, et Macao, l'ancienne colonie portugaise rétrocédée en 1999 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_22151

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 793 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le territoire, un produit de l'histoire »  : […] de zones d'influences, en marge desquelles des colonies ont pu être créées, comme Hong Kong, colonie britannique dès 1842 – l'île est donnée en pleine propriété à cette date, la péninsule de Kowloon devient une concession à perpétuité en 1860 et les Nouveaux Territoires, une concession avec un bail de 99 ans en 1898 –, ou Macao […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-hommes-et-dynamiques-territoriales/#i_22151

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le delta de la rivière des Perles »  : […] zones économiques spéciales destinées à fabriquer pour l'exportation : Zhuhai, limitrophe de Macao (800 000 habitants), et Shenzhen, limitrophe de Hong Kong (1,3 million d'habitants). Cette dernière est de très loin la plus importante, bénéficiant du déversement des capitaux et des industries de main-d'œuvre de Hong Kong […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_22151

COOLIE TRADE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 274 mots

L'exploitation des colonies posa, surtout dans la zone intertropicale, d'immédiats problèmes de main-d'œuvre. De climat peu favorable aux Européens, soumis à de rigoureuses contraintes économiques, tous les territoires ont recours au travail servile. La suppression de la traite puis de l'esclavage coïncidant, dans le premier tiers du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coolie-trade/#i_22151

FOSTER NORMAN (1935-    )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre symbole : la Hong Kong and Shanghai Bank »  : […] les mâts hérissés, les haubans et les couleurs vives créent un effet plus expressionniste, Foster achève en 1986 la Hong Kong and Shanghai Bank. Symbole du dynamisme financier de cette place britannique en territoire chinois, figurant d'ailleurs sur ses billets de banque, l'édifice passe pour la construction la plus onéreuse du xxe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-foster/#i_22151

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 2 641 mots
  •  • 1 média

Le cinéma de Hong Kong a longtemps été associé à un nom, celui de Bruce Lee, et à un genre, le kung-fu, longtemps appelé, à tort, « film de karaté ». En raison du statut de colonie britannique de la ville jusqu'en 1997, le cinéma de Hong Kong a pu transformer la tradition des arts martiaux en genre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-de-hong-kong/#i_22151

MACAO

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Le territoire de Macao est situé sur la rive droite de l'embouchure de la rivière des Perles (Zhujiang), sur le littoral méridional de la Chine, à 60 kilomètres à l'ouest de Hong Kong […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macao/#i_22151

PORTS MARITIMES

  • Écrit par 
  • Geoffroy CAUDE, 
  • Paul SCHERRER
  •  • 8 518 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les trafics conteneurs des ports du monde »  : […] les trois premiers ports mondiaux ont été Singapour (24,8 millions E.V.P.-M.E.V.P.), Hong Kong (23,5 M.E.V.P.) et Shanghai (21,7 M.E.V.P.). Ce dernier port a, en particulier, mis en service, à la fin de l'année 2005, son nouveau port en eau profonde de Yang Shan (création totalement novatrice, en reliant plusieurs îles entre elles, puis au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ports-maritimes/#i_22151

PREMIÈRE GUERRE DE L'OPIUM

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 271 mots

la défaite de la Chine et au traité de Nankin (le 29 août 1842). L'Angleterre obtient une indemnité de guerre, Hong Kong, l'ouverture au commerce de quatre nouveaux ports en plus de Canton, la liberté de commerce dans ceux-ci, la clause de la nation la plus favorisée et l'instauration du système des concessions. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-de-l-opium/#i_22151

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 748 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « La réalité de l'expansion »  : […] l'Angleterre victorieuse, outre l'ouverture tant espérée de ports au commerce européen, l'acquisition de l'île de Hong Kong (1842) ; s'ensuivront plusieurs expéditions, menées de concert avec la France, pour étendre ces avantages et, surtout, obtenir leur respect ; Londres se satisfait d'ailleurs des libertés, privilèges, avantages financiers et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_22151

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Philippe BÉJA, Pierre SIGWALT, « HONG KONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/