HONG KONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située à l'embouchure de la rivière des Perles, au sud-est de la Chine, le « port des parfums » (Heung Kong en cantonais, Xianggang en mandarin), colonie britannique de 1842 à 1997, est, depuis le 1er juillet 1997 une Région administrative spéciale (R.A.S.) de la République populaire de Chine. Avec 7 millions d'habitants pour 1 096 km2, elle compte l'une des densités les plus élevées du monde. Son revenu par habitant de 31 000 dollars la met au troisième rang en Asie, et en fait le territoire peuplé de Chinois le plus prospère du monde.

Hong Kong [Chine] : carte physique

Carte : Hong Kong [Chine] : carte physique

Carte physique de Hong Kong [Chine]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le « rocher stérile » où débarquèrent les marchands britanniques en 1841 ne semblait nullement promis à un brillant avenir. Refuge des trafiquants d'opium après avoir abrité des pirates, il a été l'un des principaux points de rencontre entre l'Occident triomphant et le vieil Empire du Milieu. Tête de pont commerciale de l'Empire britannique sur le continent chinois, Hong Kong a servi d'école de modernité à la Chine : une bourgeoisie commerçante y est apparue très tôt, et la liberté d'expression garantie par le gouvernement colonial en a fait un refuge pour tous les dissidents, de Sun Yat-sen aux démocrates d'aujourd'hui en passant par les communistes avant 1949. Hong Kong a fait fonction de base de débat politique offshore.

Devenu une puissance industrielle au cours des années 1960, Hong Kong a délocalisé la plus grande partie de son secteur manufacturier à partir de 1985 et, depuis l'ouverture de la Chine en 1979, ses entreprises sont devenues les premiers investisseurs étrangers sur le continent tandis que la République populaire était le premier investisseur à Hong Kong même.

Après un timide processus de démocratisation au début des années 1980, Hong Kong est aujourd'hui la seule région de la République populaire connaissant des élections relativement libres et le multipartisme. Films et chansons de la R.A.S. ont conquis la Chine, et nombre de ses cadres financiers et économiques viennent s'y initier aux finances modernes. La Bourse de Hong Kong permet aux entreprises chinoises de recueillir les capitaux dont elles ont besoin, et de privatiser certaines firmes d'État au profit de leurs dirigeants.

Depuis 1997, la présence de Pékin se fait sentir de manière plus sensible dans les affaires de Hong Kong, qui a conservé en grande partie son pluralisme politique, son système économique et juridique. Cependant, nul ne saurait prédire les conséquences d'un durcissement politique à Pékin sur l'autonomie de la R.A.S.

Le milieu naturel

La Région administrative spéciale de Hong Kong (1 096 km2) est constituée par l'île de Hong Kong (80 km2) et la péninsule de Kowloon (47 km2), d'une part, et par les Nouveaux Territoires (969 km2), d'autre part, qui comprennent une grande région péninsulaire située au nord de Kowloon, et plus de deux cent trente îles baignées par la mer de Chine méridionale.

La sensation du manque d'espace est un paradoxe qui s'explique par d'importantes contraintes naturelles. Le territoire de Hong Kong, très montagneux, mais de faible altitude – culminant au Taimo Shan (958 m), dans les Nouveaux Territoires –, est principalement constitué de collines herbeuses (520 km2) ou forestières (220 km2) à pente forte, protégées et reboisées, en tant que réserves et parcs naturels et, par conséquent, très peu densément peuplées. Le quart seulement de sa surface est occupé par des vallées facilement utilisables. La nature essentiellement granitique et volcanique des roches et l'érosion due aux pluies tropicales intenses le privent de plaines littorales. Sa superficie augmente donc nécessairement au rythme des grands travaux de remaniement des dépôts quaternaires littoraux et de poldérisation du front de mer entrepris pour assurer son urbanisation et son industrialisation. Ainsi, les trois quarts de l'aéroport de Chep Lap Kok ont été gagnés sur la mer. Comme en témoignent les réseaux de failles et les abris anticycloniques, les risques majeurs (séismes, typhons...) y sont récurrents.

Son climat est chaud et humide, avec des températures moyennes de 16 0C en janvier et de 29 0C en juillet. Les résidents les plus fortunés habitent dans les montagnes au climat plus tempéré. Les précipitations sont, en moyenne, de 2 214 millimètres par an, dont plus de 90 p. 100 tombent d'avril à octobre, en période de mousson, de « pluies des prunes » (meiyu) et de typhons. La vue sur la baie, depuis le pic Victoria (554 m), sur l'île de Hong Kong, n'est guère dégagée et ensoleillée qu'à l'automne.

Jonque, Hong Kong

Photographie : Jonque, Hong Kong

Jonque dans le port de Victoria, à Hong Kong. 

Crédits : Fraser Hall/ Photographer's Choice/ Getty Images

Afficher

Hong Kong dépend en grande partie de la province du Guangdong pour son approvisionnement en eau, par aqueducs, ainsi qu'en produits alimentaires frais. Des lacs-réservoirs (26 km2) ont été judicieusement construits dans des vallées intra-montagneuses (comme à High Island ou Shek Pik), et même dans la baie du port de Tolo (réservoir de Plover Cove), afin de récupérer les précipitations. La centrale nucléaire de la baie de Dapeng (Daya Bay), au Guangdong, est destinée à éviter une pénurie d'électricité. L'extension des villes satellites des Nouveaux Territoires empiète de plus en plus sur les dernières terres arables, dédiées au maraîchage, à l'horticulture, qui ne sont pourtant cultivées qu'à moitié. La majeure partie des marécages de la rive gauche du delta de la rivière Shenzen, au nord-ouest, a été transformée en parcs aquacoles. L'essentiel de la population se concentre en zone urbaine.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Hong Kong [Chine] : carte physique

Hong Kong [Chine] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jonque, Hong Kong

Jonque, Hong Kong
Crédits : Fraser Hall/ Photographer's Choice/ Getty Images

photographie

Hong Kong, XIXe siècle

Hong Kong, XIXe siècle
Crédits : John Thomson/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine
Crédits : Peter Turnley/ Corbis/ VCG/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po
  • : docteur de troisième cycle en études sur l'Extrême-Orient et l'Asie-Pacifique, consultant-formateur Chine, journaliste

Classification

Autres références

«  HONG KONG  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Régimes de causalité et d’imputation »  : […] Ces deux conceptions des zoonoses – comme événement accidentel dans un cycle écologique ou comme mutation catastrophique dans une série de révolutions – entrent en tension dans les pratiques de gestion des zoonoses sur les différents terrains où elles sont traitées comme des problèmes publics. Alors que l’écologie des maladies infectieuses met en avant des causalités circulaires entre plusieurs es […] Lire la suite

CANTON ou GUANGZHOU [KOUANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT
  •  • 1 139 mots
  •  • 2 médias

Canton (Guangzhou), capitale du Guangdong, est située à 60 kilomètres de la mer, au pied d'une colline rocheuse isolée au milieu de la plaine d'alluvions du Xijiang, à l'extrémité de l'estuaire formé par ce fleuve, ainsi que par son affluent le Beijiang et par le Dongjiang. Cet estuaire, le Zhuijiang (ou rivières des Perles), est une des trois zones majeures du développement chinois. C'est un sit […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 880 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fixité irréversible »  : […] Il s'agit des régimes d'union monétaire et de currency board . En union monétaire, il n'y a plus de marché des changes et les pays partagent la même monnaie. Nous reviendrons plus loin sur le fonctionnement et les conditions de réussite d'une union monétaire. Le currency board est un système très intéressant, utilisé depuis le début des années 1990 par exemple par l'Argentine (jusqu’en 2000) et H […] Lire la suite

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e qui se trouve sur l'île de Taïwan. La Répub […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le territoire, un produit de l'histoire »  : […] Le territoire de la Chine se donne, dans l'histoire officielle, comme l'extension d'un monde chinois qui trouve son foyer originel dans le bassin moyen du fleuve Jaune dès le II e  millénaire avant J.-C. Plus largement, la Chine se veut le foyer de civilisation de l'Asie orientale dans la mesure où elle était elle-même l'ensemble du monde, « tout ce qui était sous le ciel » ( tian xia ). Le peup […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le delta de la rivière des Perles »  : […] Les plaines représentent 10 p. 100 à peine de la superficie de la région. Les deux principales sont le delta du Han et surtout le delta de la rivière des Perles. Ce dernier a été construit par le Xijiang et son affluent du nord le Beijiang, ainsi que par le Dongjiang. Le Xijiang est un fleuve court mais très puissant, dont le débit peut atteindre 59 000 m 3 /s et qui monte de plus de 10 mètres […] Lire la suite

COOLIE TRADE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 274 mots

L'exploitation des colonies posa, surtout dans la zone intertropicale, d'immédiats problèmes de main-d'œuvre. De climat peu favorable aux Européens, soumis à de rigoureuses contraintes économiques, tous les territoires ont recours au travail servile. La suppression de la traite puis de l'esclavage coïncidant, dans le premier tiers du xix e siècle, avec l'ouverture de l'Extrême-Orient, va conduire […] Lire la suite

FOSTER NORMAN (1935- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre symbole : la Hong Kong and Shanghai Bank »  : […] Tandis qu'échouait, en 1977, son ambitieux projet de centre urbain « sous bulle » à Hammersmith, dans l'ouest londonien, dans lequel une immense structure translucide devait couvrir un espace public de 1,6 hectare, Norman Foster réalisait à Norwich, dans le campus de l'université d'East Anglia, un centre d'arts plastiques offert par sir Robert Sainsbury pour abriter sa collection de peinture. L'éd […] Lire la suite

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 031 mots
  •  • 2 médias

En Occident, le cinéma de Hong Kong a longtemps été associé à l’aura de Bruce Lee (1940-1973) et aux films de kung-fu, parfois appelés, à tort, « films de karaté ». En raison du statut de colonie britannique de la ville jusqu’en 1997, il a pu transformer la tradition des arts martiaux en genre cinématographique, car, sur le continent, la représentation de la Chine impériale avait été bannie des é […] Lire la suite

MACAO

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Le territoire de Macao est situé sur la rive droite de l'embouchure de la rivière des Perles (Zhujiang), sur le littoral méridional de la Chine, à 60 kilomètres à l'ouest de Hong Kong. Il couvre 27,5 kilomètres carrés et comprend la presqu'île de Macao (Aomen) ou « Cité du Saint-Nom-de-Dieu » (8,8 km 2 ), l'île de Taipa (6,4 km 2 ) à 5 kilomètres au sud et l'île de Coloane (6,6 km 2 ), au sud de l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 juillet 2021 Chine. Première condamnation en application de la loi de sécurité nationale en vigueur à Hong Kong.

Hong Kong, révolution de notre temps. » Il avait également forcé un barrage de police. […] Lire la suite

4-24 juin 2021 Chine. Arrêt de la publication du quotidien prodémocratie hongkongais Apple Daily.

Hong Kong restreint les habituelles commémorations du massacre de la place Tiananmen à Pékin, en 1989, qui sont officiellement interdites pour des raisons sanitaires. Certaines formes de mobilisation subsistent toutefois (mur du souvenir virtuel, bougies). Le 17, la police politique, créée en application de la loi sur la sûreté nationale (LSN) de juin […] Lire la suite

11-30 mars 2021 Chine. Adoption du nouveau système électoral à Hong Kong.

Hong Kong adoptée en avril 1990, selon laquelle « Hong Kong est géré par les Hongkongais », en application de la règle « un pays, deux systèmes ». […] Lire la suite

17-24 mars 2021 États-Unis – Chine – Russie. Tensions diplomatiques entre l'Occident, la Chine et la Russie au sujet des droits de l'homme.

Hong Kong, de Taïwan, des cyberattaques contre les États-Unis et de la coercition économique contre [ses] alliés ». Yang Jiechi, membre du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC) et haut conseiller pour les Affaires étrangères, déclare en retour que « les États-Unis utilisent leur force militaire et leur hégémonie financière pour exercer […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Philippe BÉJA, Pierre SIGWALT, « HONG KONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/