HONG KONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hong Kong depuis la rétrocession

Un pays, deux systèmes

À la veille de la rétrocession de la colonie britannique à la Chine, les débats faisaient rage entre les Cassandre qui affirmaient qu'il ne faudrait que quelques années pour que Hong Kong subisse le sort de Shanghai en 1949 et devienne « une ville chinoise comme les autres » et ceux qui, au contraire, affirmaient que la République populaire avait toujours respecté les traités internationaux qu'elle avait signés et qu'elle laisserait à Hong Kong le « haut degré d'autonomie » qu'elle lui avait promis dans la Loi fondamentale, qui est devenue la Constitution de la nouvelle Région administrative spéciale (R.A.S.) le 1er juillet 1997. La réalité est, naturellement, plus mitigée.

Le voyageur qui traverse aujourd'hui le pont sur la rivière Shenzhen qui sépare la Région administrative spéciale de Hong Kong de la Zone économique spéciale de Shenzhen est frappé par les différences, même si, depuis 1997, Shenzhen a connu un développement impressionnant. On roule toujours à gauche à Hong Kong, la presse est pleine d'articles critiques et de caricatures du chef de l'exécutif, équivalent du chef d'État de la région, les manifestations sont quotidiennes et, même si l'on parle beaucoup plus le mandarin que du temps des Britanniques, les médias audiovisuels utilisent essentiellement le cantonais. Le secteur du bâtiment a connu un boom impressionnant depuis 1997 ; le bras de mer qui sépare l'île de Hong Kong de la péninsule de Kowloon s'est réduit comme peau de chagrin pour ne plus mesurer que 800 mètres. L'administration est toujours assurée par un Civil Service (fonction publique) impartial et compétent, comme au temps de la colonie, les juges portent perruque et robe et défendent leur indépendance dès que le gouvernement s'avise d'empiéter sur celle-ci, tandis que les avocats, regroupés dans le Bar Association, défendent bec et ongles l' « État de droit ». La monnaie est toujours le dollar de Hong Kong, lié par un taux de change fixe au dollar américain (7,80 dollars de Hong Kong pour 1 dollar des États-Unis), les Églises chrétiennes restent très influentes, tandis que les représentants des partis politiques distribuent des tracts et s'invectivent dans les locaux de l'Assemblée législative (LegCo). Et, comme l'avait promis Deng Xiaoping au gouverneur Murray McLehose en 1979, les chevaux continuent de courir et les gens continuent de danser. Le Jockey Club organise toujours ses ventes de charité, et les membres de l'élite des affaires se retrouvent encore au Hong Kong Club.

Rue de Hong Kong (Chine)

Photographie : Rue de Hong Kong (Chine)

Ancien territoire britannique restitué à la Chine en 1997, Hong Kong ressemble, comme le confirment diverses influences qui perdurent dans certains de ces quartiers, à un coin d'Occident sur le sol chinois. 

Crédits : Insight Guides

Afficher

La population a connu un accroissement régulier et, lors du recensement de 2011, on comptait 7, 071 millions d'habitants. La croissance démographique est essentiellement assurée par les migrations en provenance de République populaire, et il est inutile ici de lancer de grandes campagnes pour limiter le nombre des naissances. Une quinzaine d’années après la rétrocession, le revenu par habitant est tombé au troisième rang en Asie, avec 31 000 dollars contre plus de 42 000 au Japon et à Singapour. Il faut dire que la R.A.S. a été sérieusement frappée par la crise financière.

Cela signifie-t-il que la République populaire a tenu sa promesse et s'est abstenue d'intervenir dans les affaires de Hong Kong ? Derrière les apparences, bien des changements se sont produits. Aujourd'hui, les entreprises chinoises sont beaucoup plus présentes que lors de la rétrocession, les touristes du continent constituent une grande proportion des visiteurs, l'éducation patriotique se répand dans les écoles, et l'ensemble du Territoire regarde autant vers le nord que vers le grand large. L'expérimentation unique dans l'histoire de la formule « un pays, deux systèmes », créée à l'origine pour faire rentrer Taïwan dans le giron de la République populaire, bien qu'elle ait, grosso modo, permis de préserver la spécificité de Hong Kong, n'a guère d'attrait pour les forces politiques de l'île insoumise. Cependant, il est fort probable que la volonté de convaincre de leur bonne foi leurs partenaires de l'autre rive du détroit de Taïwan ait conduit les dirigeants du P.C.C. à une grande prudence dans leurs rapports avec Hong Kong.

L'évolution de la R.A.S. n'a pas été linéaire. Le choix comme premier chef de l'exécutif, en 1997, d'un armateur disposant de liens avec Taïwan tout en étant très proche des autorités de Pékin, avait sem [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Hong Kong [Chine] : carte physique

Hong Kong [Chine] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jonque, Hong Kong

Jonque, Hong Kong
Crédits : Fraser Hall/ Photographer's Choice/ Getty Images

photographie

Hong Kong, XIXe siècle

Hong Kong, XIXe siècle
Crédits : John Thomson/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine

Cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine
Crédits : Peter Turnley/ Corbis/ VCG/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po
  • : docteur de troisième cycle en études sur l'Extrême-Orient et l'Asie-Pacifique, consultant-formateur Chine, journaliste

Classification

Autres références

«  HONG KONG  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Régimes de causalité et d’imputation »  : […] Ces deux conceptions des zoonoses – comme événement accidentel dans un cycle écologique ou comme mutation catastrophique dans une série de révolutions – entrent en tension dans les pratiques de gestion des zoonoses sur les différents terrains où elles sont traitées comme des problèmes publics. Alors que l’écologie des maladies infectieuses met en avant des causalités circulaires entre plusieurs es […] Lire la suite

CANTON ou GUANGZHOU [KOUANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT
  •  • 1 139 mots
  •  • 2 médias

Canton (Guangzhou), capitale du Guangdong, est située à 60 kilomètres de la mer, au pied d'une colline rocheuse isolée au milieu de la plaine d'alluvions du Xijiang, à l'extrémité de l'estuaire formé par ce fleuve, ainsi que par son affluent le Beijiang et par le Dongjiang. Cet estuaire, le Zhuijiang (ou rivières des Perles), est une des trois zones majeures du développement chinois. C'est un sit […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 880 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fixité irréversible »  : […] Il s'agit des régimes d'union monétaire et de currency board . En union monétaire, il n'y a plus de marché des changes et les pays partagent la même monnaie. Nous reviendrons plus loin sur le fonctionnement et les conditions de réussite d'une union monétaire. Le currency board est un système très intéressant, utilisé depuis le début des années 1990 par exemple par l'Argentine (jusqu’en 2000) et H […] Lire la suite

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e qui se trouve sur l'île de Taïwan. La Répub […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le territoire, un produit de l'histoire »  : […] Le territoire de la Chine se donne, dans l'histoire officielle, comme l'extension d'un monde chinois qui trouve son foyer originel dans le bassin moyen du fleuve Jaune dès le II e  millénaire avant J.-C. Plus largement, la Chine se veut le foyer de civilisation de l'Asie orientale dans la mesure où elle était elle-même l'ensemble du monde, « tout ce qui était sous le ciel » ( tian xia ). Le peup […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le delta de la rivière des Perles »  : […] Les plaines représentent 10 p. 100 à peine de la superficie de la région. Les deux principales sont le delta du Han et surtout le delta de la rivière des Perles. Ce dernier a été construit par le Xijiang et son affluent du nord le Beijiang, ainsi que par le Dongjiang. Le Xijiang est un fleuve court mais très puissant, dont le débit peut atteindre 59 000 m 3 /s et qui monte de plus de 10 mètres […] Lire la suite

COOLIE TRADE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 274 mots

L'exploitation des colonies posa, surtout dans la zone intertropicale, d'immédiats problèmes de main-d'œuvre. De climat peu favorable aux Européens, soumis à de rigoureuses contraintes économiques, tous les territoires ont recours au travail servile. La suppression de la traite puis de l'esclavage coïncidant, dans le premier tiers du xix e siècle, avec l'ouverture de l'Extrême-Orient, va conduire […] Lire la suite

FOSTER NORMAN (1935- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre symbole : la Hong Kong and Shanghai Bank »  : […] Tandis qu'échouait, en 1977, son ambitieux projet de centre urbain « sous bulle » à Hammersmith, dans l'ouest londonien, dans lequel une immense structure translucide devait couvrir un espace public de 1,6 hectare, Norman Foster réalisait à Norwich, dans le campus de l'université d'East Anglia, un centre d'arts plastiques offert par sir Robert Sainsbury pour abriter sa collection de peinture. L'éd […] Lire la suite

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 031 mots
  •  • 2 médias

En Occident, le cinéma de Hong Kong a longtemps été associé à l’aura de Bruce Lee (1940-1973) et aux films de kung-fu, parfois appelés, à tort, « films de karaté ». En raison du statut de colonie britannique de la ville jusqu’en 1997, il a pu transformer la tradition des arts martiaux en genre cinématographique, car, sur le continent, la représentation de la Chine impériale avait été bannie des é […] Lire la suite

MACAO

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Le territoire de Macao est situé sur la rive droite de l'embouchure de la rivière des Perles (Zhujiang), sur le littoral méridional de la Chine, à 60 kilomètres à l'ouest de Hong Kong. Il couvre 27,5 kilomètres carrés et comprend la presqu'île de Macao (Aomen) ou « Cité du Saint-Nom-de-Dieu » (8,8 km 2 ), l'île de Taipa (6,4 km 2 ) à 5 kilomètres au sud et l'île de Coloane (6,6 km 2 ), au sud de l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 juillet 2021 Chine. Première condamnation en application de la loi de sécurité nationale en vigueur à Hong Kong.

Un tribunal d’exception de Hong Kong prononce une première condamnation en application de la loi de sécurité nationale de juin 2020. Cette décision vise Tong Ying-kit, condamné à neuf ans de prison pour « terrorisme » et « incitation à la sécession ». Celui-ci était accusé d’avoir manifesté, le lendemain de la promulgation de la loi de sécurité nationale, avec une banderole accrochée à sa moto sur laquelle figurait un slogan très répandu parmi les contestataires : « Libérer Hong Kong, révolution de notre temps. […] Lire la suite

4-24 juin 2021 Chine. Arrêt de la publication du quotidien prodémocratie hongkongais Apple Daily.

Le 4, un important déploiement policier à Hong Kong restreint les habituelles commémorations du massacre de la place Tiananmen à Pékin, en 1989, qui sont officiellement interdites pour des raisons sanitaires. Certaines formes de mobilisation subsistent toutefois (mur du souvenir virtuel, bougies). Le 17, la police politique, créée en application de la loi sur la sûreté nationale (LSN) de juin 2020, interpelle cinq dirigeants du quotidien d’opposition Apple Daily, dont son rédacteur en chef Ryan Law et le directeur général du groupe de presse Next Digital éditeur du tabloïd, Cheung Kim-hung. […] Lire la suite

16 avril 2021 Chine. Condamnation de dix militants prodémocratie hongkongais.

Ces condamnations de manifestants pacifiques sont sans précédent à Hong Kong. […] Lire la suite

17-24 mars 2021 États-Unis – Chine – Russie. Tensions diplomatiques entre l'Occident, la Chine et la Russie au sujet des droits de l'homme.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken évoque « ses profondes inquiétudes au sujet des actes de la Chine s’agissant du Xinjiang, de Hong Kong, de Taïwan, des cyberattaques contre les États-Unis et de la coercition économique contre [ses] alliés ». Yang Jiechi, membre du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC) et haut conseiller pour les Affaires étrangères, déclare en retour que « les États-Unis utilisent leur force militaire et leur hégémonie financière pour exercer une juridiction extraterritoriale et soumettre d’autres pays », et qu’ils abusent « de prétendues notions de sécurité nationale pour faire obstruction aux échanges commerciaux normaux ». […] Lire la suite

11-13 mars 2021 Chine. Adoption du nouveau système électoral à Hong Kong.

Cette déclaration est à la source de la Loi fondamentale (Basic Law), la Constitution de Hong Kong adoptée en avril 1990, selon laquelle « Hong Kong est géré par les Hongkongais », en application de la règle « un pays, deux systèmes ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Philippe BÉJA, Pierre SIGWALT, « HONG KONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/