POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'invention d'un modèle républicain

Avec la IIIe République (1870-1940) – le premier régime démocratique de longue durée que la France a connu –, des conditions nouvelles se créent et des problèmes inédits se posent : ceux d'une démocratie parlementaire confrontée, sans grande préparation ni réflexion préalables, aux tensions et contradictions qui séparent les aspirations des Lumières mises en œuvre dans les textes et mesures des premières années de la Révolution, et la réalité policière des régimes ultérieurs. L'héritage policier que trouvent les républicains de 1870 est largement marqué par ses origines napoléoniennes et l'usage qu'en ont fait les deux Empires. Armés du seul bagage des principes de 1789, les républicains, qui arrivent aux affaires dans un contexte particulièrement difficile, ont tout à inventer du rôle, de la place, des missions, de l'organisation, du statut, des pratiques d'une police dans une démocratie, de ses rapports au politique, à la société, mais aussi du recrutement, de la formation de policiers au service des libertés. La démocratie représentative, des alternances politiques périodiques, l'affirmation des libertés fondamentales, l'alphabétisation générale, le poids et l'influence considérables d'une presse libre, l'embourgeoisement de la société et la « civilisation » des mœurs qui en résulte expliquent une demande sociale forte et contradictoire – plus de sécurité, mais moins de contraintes – et l'apparition d'une interrogation récurrente : « Que fait la police ? »

Une police dont les échecs, les bavures, les faiblesses deviennent – c'est une grande nouveauté – un enjeu politique. La République, « fille des barricades », systématiquement assimilée au désordre par une partie de ses adversaires, est alors mise en cause pour son inaptitude à garantir l'ordre et la sécurité – c'est l'argument de la droite antirépublicaine – ou à respecter l'égalité et la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA  » est également traité dans :

POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Vincent MILLIOT
  •  • 4 124 mots
  •  • 1 média

Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, la police dépend étroitement de la justice. Les frontières entre les deux domaines restent longtemps mal délimitées. Loin de constituer une administration unique et « nationale », les pouvoirs de police sont émiettés entre plusieurs acteurs. Outre les seigneurs détenteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-l-ancien-regime/#i_54929

POLICE SOUS LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Vincent DENIS
  •  • 3 209 mots
  •  • 1 média

La Révolution et l'époque napoléonienne peuvent être considérées comme des périodes charnières pour la police en France. La police n'est plus seulement un mode de gouvernement souple, mais elle devient une véritable institution, avec son personnel spécialisé et la création du ministère de la Police générale en 1796. C'est aussi le moment d'une double redéfini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-la-revolution-et-l-empire/#i_54929

POLICE EN FRANCE DE 1814 À 1870

  • Écrit par 
  • Quentin DELUERMOZ
  •  • 3 129 mots

De 1814 à 1870, la trajectoire de la police est plurielle, fragmentée, parfois contradictoire. Durant cette période qui connaît quatre régimes et deux révolutions, les institutions et les agents chargés des activités de police (police politique, administrative, judiciaire) se trouvent tiraillés entre les exigences nouvelles du libéralisme politique et les imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-1814-a-1870/#i_54929

POLICE SOUS LA IIIè RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 4 194 mots
  •  • 1 média

La IIIe République (1870-1940), qui naît dans un contexte difficile – guerre, invasion, occupation –, doit construire, sans grande préparation ni réflexion préalables, une police adaptée à une démocratie parlementaire. Les républicains ont-ils réussi à respecter la « loi des lois » que constitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-la-iiie-republique/#i_54929

POLICE SOUS VICHY

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 3 850 mots
  •  • 1 média

Après soixante-dix ans de démocratie parlementaire, un régime autoritaire et antidémocratique s'installe en France en juillet 1940, à la suite de la défaite militaire, dans un pays aux trois cinquièmes occupé. Les quatre années qui vont suivre représentent un moment essentiel dans l'histoire de la police française. D'une part, la dérive des missions et des pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-vichy/#i_54929

POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • René LÉVY
  •  • 5 033 mots

La police française sort profondément transformée de la Seconde Guerre mondiale, et la IVe République naissante ne remet en cause ni l’étatisation des polices municipales, ni la création d’une force civile spécialisée de maintien de l’ordre, ni l’autonomie de la préfecture de police de Paris, ni le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-la-liberation-a-nos-jours/#i_54929

BASSE POLITIQUE, HAUTE POLICE (H. L'Heuillet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 966 mots

Si la police, à la fois honnie et désirée, omniprésente dans le quotidien des cités modernes, a si peu été interrogée quant à son statut historique et philosophique, cela tient aux difficultés d'en dégager l'essence. Identifiée aux formes de l'État, son essence se dissout dans les questions liées aux institutions du politique ; vouée à la défense de l'ordre public, elle intéresse plus souvent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-politique-haute-police/#i_54929

FOUCHÉ JOSEPH (1759-1820) duc d'Otrante (1809)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 196 mots

Fils d'un capitaine de navire nantais, Fouché semble n'avoir jamais été ordonné prêtre de l'Oratoire, bien qu'il ait longtemps enseigné dans les collèges de la congrégation ; contrairement à la légende, il ne devra donc pas défroquer à proprement parler pour se marier au début de la Révolution. Député de la Loire-Inférieure à la Convention, Montagnard et régicide, il ne se met vraiment en vedette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-fouche/#i_54929

FRANCE - L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 065 mots

Dans le chapitre « Tempêtes sur la majorité plurielle »  : […] Ce sont les Verts qui font l'actualité à la fin de l'été de 1999. Ils réclament avec force un moratoire sur la construction de centrales nucléaires et l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives. Souvent embarrassée par les déclarations de ses amis, et notamment par celles de Daniel Cohn-Bendit, qu'elle voit sans plaisir revenir en France, Dominique Voynet menace même de démis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1999/#i_54929

HISTOIRE DE LA CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ (P. Piazza)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUSSIÈRE
  •  • 1 042 mots

Histoire de la carte nationale d'identité (Odile Jacob, 2004) entraîne le lecteur dans le dédale des décisions et des retournements dont elle a été l'objet en France pendant plus d'un siècle. Même si la carte nationale d'identité est intimement liée à l'État, son avènement n'est pas l'expression d'une toute-puissance de celui-ci, qui se déploierait san […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-carte-nationale-d-identite-p-piazza/#i_54929

LA REYNIE GABRIEL NICOLAS DE (1625-1709)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 550 mots

Le premier lieutenant de police de Paris. Né à Limoges d'une famille de robe pauvre et mal pourvue, Gabriel Nicolas fait un riche mariage en 1645 et prend alors le nom de La Reynie, médiocre fief de 200 livres de revenu annuel. Magistrat au présidial d'Angoulême puis président à celui de Bordeaux, il résiste à la Fronde, sert d'intendant au gouverneur de Guyenne, le duc d'Épernon, qui le fait conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-nicolas-de-la-reynie/#i_54929

MAUPAS CHARLEMAGNE ÉMILE DE (1818-1888)

  • Écrit par 
  • Marcel LE CLÈRE
  •  • 235 mots

Après des études de droit, Maupas est nommé par Guizot sous-préfet d'Uzès en 1845, puis de Beaune en 1847. Révoqué en 1848 par la II e  République, il se fait réintégrer par le prince-président Louis Bonaparte dès 1849 et passe rapidement de la préfecture de l'Allier et de la Haute-Garonne en 1850 à la préfecture de police en 1851 grâce à son zèle réactionnaire et à ses co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlemagne-emile-de-maupas/#i_54929

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Aux origines du roman policier »  : […] Le roman policier est peut-être né avec l' Œdipe roi de Sophocle. Œdipe mène l'enquête sur un crime ancien, l'assassinat du roi de Thèbes. Il découvrira le coupable : lui-même... l'enquêteur était le meurtrier. Plus traditionnellement, on fait remonter les débuts du genre au Zadig (1748) de Voltaire. Le héros y reconstitue, à partir de traces dans le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_54929

PROSTITUTION DE 1789 À 1949

  • Écrit par 
  • Yannick RIPA
  •  • 2 194 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Révolution française contre la dépravation des mœurs »  : […] Les cahiers de doléances rédigés pour la réunion des États généraux de 1789 réclament un contrôle du recrutement des prostituées et des réseaux de maquerellage, la concentration géographique des filles de joie et la répression de la prostitution non dissimulée, sans toutefois chercher les causes du phénomène. Les révolutionnaires, qui lient la liberté aux bonnes mœurs publiques, jugent sévèrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution/#i_54929

RAFLE DU VÉL' D'HIV'

  • Écrit par 
  • Denis PESCHANSKI
  •  • 935 mots

Les 16 et 17 juillet 1942, près de treize mille Juifs (pour la plupart étrangers) sont arrêtés dans le ressort du Gross-Paris. Tandis que les célibataires et les couples sans enfants sont directement emmenés au camp d'internement de Drancy, en banlieue nord-est, les familles, soit plus de huit mille hommes, femmes et enfants, sont détenues un temps au vélodrome d'hiver de Paris (situé rue Nélaton, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafle-du-vel-d-hiv/#i_54929

SAVARY ANNE JEAN MARIE RENÉ (1774-1833) duc de Rovigo (1808)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 720 mots

Fils d'un major de la place de Sedan, Savary s'engage à dix-sept ans et sert dans l'armée du Rhin de 1792 à 1797. Il devient aide de camp de Desaix, le suit en Égypte, est encore à ses côtés à Marengo ; c'est la plus sûre recommandation aux yeux de Bonaparte qui se l'attache aussitôt. En septembre 1801, Savary est nommé chef de la légion de gendarmerie d'élite attachée à la personne du Premier con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-jean-marie-rene-savary/#i_54929

SÛRETÉ GÉNÉRALE COMITÉ DE (1791-1795)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 416 mots

À la suite de la découverte de tentatives de recrutement pour l'émigration, l'Assemblée législative décide, le 25 novembre 1791, de créer un Comité de surveillance, chargé de poursuivre les affaires de contre-révolution, et qui deviendra, sans solution de continuité, le Comité de sûreté générale de la Convention. Composé d'un nombre variable de membres, tous appartenant à la Montagne, installé à p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comite-de-surete-generale/#i_54929

UNE TÉNÉBREUSE AFFAIRE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 272 mots

Dans le chapitre « Un « roman policier » »  : […] Balzac prit manifestement plaisir à la rédaction de ce récit qui lui permettait, de par ses décors et son rythme de cape et d'épée, de renouer avec la veine romantique de ses romans de jeunesse, en particulier Les Chouans , qui mettait déjà Corentin aux prises avec une adversaire aussi belle qu'héroïque. « La Ténébreuse affaire fait un grand chemin, écr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-tenebreuse-affaire/#i_54929

VIDOCQ EUGÈNE FRANÇOIS (1775-1857)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 391 mots

Élevé au niveau du mythe littéraire, moins pour la publication de ses Mémoires que pour les personnages de Vautrin et de Valjean qu'il aurait inspirés à Balzac et à Hugo, Vidocq appartient surtout à l'histoire de la police. Fils d'un boulanger d'Arras, il commet son premier vol à seize ans, s'engage, déserte, est condamné en 1796 pour un faux qu'il n'aurait pas commis, s'évad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-francois-vidocq/#i_54929

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc BERLIÈRE, « POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-police-francaise/