POLICE EN FRANCE DE 1814 À 1870

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De 1814 à 1870, la trajectoire de la police est plurielle, fragmentée, parfois contradictoire. Durant cette période qui connaît quatre régimes et deux révolutions, les institutions et les agents chargés des activités de police (police politique, administrative, judiciaire) se trouvent tiraillés entre les exigences nouvelles du libéralisme politique et les impératifs du contrôle d’État. Mais ils sont aussi marqués par les transformations socioculturelles du pays (urbanisation, industrialisation, essor de la presse et de l’édition), tout en restant modelés par des héritages administratifs anciens. Cette phase de remise en cause est également un temps de croissance des effectifs et un puissant moment de redéfinition. Après les années 1814-1848 où l’institution est confrontée à des tensions nouvelles s’ancre peu à peu, non sans persistants hiatus, l’idée d’une police chargée de la protection de l’État et censée assurer de plus en plus la sécurité des biens et des personnes.

« Haute police » et libéralisme

La première Restauration (avril 1814-mars 1815) illustre les incertitudes du moment : le décret des 16-21 mai 1814 supprime le ministère de la Police générale et la préfecture de police parisienne, symboles du despotisme napoléonien. Après les Cent-Jours, toutefois, la Police générale est de nouveau confiée à Joseph Fouché, le terrible ministre de la Police de Napoléon Ier, tandis que la préfecture de police est rétablie.

La seconde Restauration hérite d’un appareil policier complexe. À Paris, l’ordre est assuré par la préfecture de police, partagée entre des bureaux chargés de la police politique (première division), de la police judiciaire, avec les « brigades de sûreté » d’Eugène-François Vidocq (deuxième division), de la police économique, qui s’occupe également de la voirie et du nettoiement (troisième division). Elle a aussi autorité sur les agents chargés d’assurer l’ordre dans la capitale, offic [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Paris-XIII

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Quentin DELUERMOZ, « POLICE EN FRANCE DE 1814 À 1870 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-1814-a-1870/