POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La police de 1814 à 1870 : à la recherche de la sécurité

Le premier xixe siècle est marqué par les nombreuses innovations mises en œuvre à Paris par la préfecture de police, et notamment la création, en 1829, d'un corps de sergents de ville dont l'uniforme doit signaler au public l'autorité et la fonction. Cette réforme est complétée en 1854 par la pratique systématique de l'îlotage, importée de Londres : les mêmes sergents de ville sont toujours affectés au même îlot. Cette volonté de visibilité de la police dans l'espace urbain s'accompagne, en 1832, de l'ambition de la rendre respectable et de la débarrasser de « fâcheuses préventions » qui tenaient à l'emploi de repris de justice, dont l'incarnation la plus célèbre est la Brigade de sûreté confiée à Vidocq, un bagnard en rupture de ban. En décidant en 1832 que le Service de sûreté n'emploierait « aucuns libérés de condamnations judiciaires », le préfet Henri Gisquet révolutionnait la police judiciaire et son image : on allait désormais faire la police des voleurs et des assassins avec d'honnêtes hommes.

Les flux migratoires et les déplacements de population des campagnes vers les nouveaux centres industriels urbains, facilités par l'apparition et le développement du chemin de fer, les formes inédites d'une criminalité exogène et mobile, la nécessité de contrôler les masses croissantes de population flottante, la fin d'une société d'interconnaissance qui assurait pour l'essentiel elle-même sa police et sa sécurité expliquent la volonté de contrôler des classes urbaines, assimilées aux « classes dangereuses » – ouvriers de l'industrie, étrangers, ruraux déracinés, marginaux discriminés : bohémiens, chemineaux, « apaches » –, à l'aide d'une « police de l'identité » dont les origines sont à chercher au xviiie siècle et qui va s'épanouir avec les techniques d'identification et de fichage mises en œuvre et développées à la fin du xixe siècle.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA  » est également traité dans :

POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Vincent MILLIOT
  •  • 4 124 mots
  •  • 1 média

Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, la police dépend étroitement de la justice. Les frontières entre les deux domaines restent longtemps mal délimitées. Loin de constituer une administration unique et « nationale », les pouvoirs de police sont émiettés entre plusieurs acteurs. Outre les seigneurs détenteurs […] Lire la suite

POLICE SOUS LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Vincent DENIS
  •  • 3 209 mots
  •  • 1 média

La Révolution et l'époque napoléonienne peuvent être considérées comme des périodes charnières pour la police en France. La police n'est plus seulement un mode de gouvernement souple, mais elle devient une véritable institution, avec son personnel spécialisé et la création du ministère de la Police générale en 1796. C'est aussi le moment d'une double redéfini […] Lire la suite

POLICE EN FRANCE DE 1814 À 1870

  • Écrit par 
  • Quentin DELUERMOZ
  •  • 3 129 mots

De 1814 à 1870, la trajectoire de la police est plurielle, fragmentée, parfois contradictoire. Durant cette période qui connaît quatre régimes et deux révolutions, les institutions et les agents chargés des activités de police (police politique, administrative, judiciaire) se trouvent tiraillés entre les exigences nouvelles du libéralisme politique et les imp […] Lire la suite

POLICE SOUS LA IIIè RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 4 194 mots
  •  • 1 média

La IIIe République (1870-1940), qui naît dans un contexte difficile – guerre, invasion, occupation –, doit construire, sans grande préparation ni réflexion préalables, une police adaptée à une démocratie parlementaire. Les républicains ont-ils réussi à respecter la « loi des lois » que constitu […] Lire la suite

POLICE SOUS VICHY

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 3 850 mots
  •  • 1 média

Après soixante-dix ans de démocratie parlementaire, un régime autoritaire et antidémocratique s'installe en France en juillet 1940, à la suite de la défaite militaire, dans un pays aux trois cinquièmes occupé. Les quatre années qui vont suivre représentent un moment essentiel dans l'histoire de la police française. D'une part, la dérive des missions et des pr […] Lire la suite

POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • René LÉVY
  •  • 5 033 mots

La police française sort profondément transformée de la Seconde Guerre mondiale, et la IVe République naissante ne remet en cause ni l’étatisation des polices municipales, ni la création d’une force civile spécialisée de maintien de l’ordre, ni l’autonomie de la préfecture de police de Paris, ni le […] Lire la suite

BASSE POLITIQUE, HAUTE POLICE (H. L'Heuillet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 966 mots

Si la police, à la fois honnie et désirée, omniprésente dans le quotidien des cités modernes, a si peu été interrogée quant à son statut historique et philosophique, cela tient aux difficultés d'en dégager l'essence. Identifiée aux formes de l'État, son essence se dissout dans les questions liées aux institutions du politique ; vouée à la défense de l'ordre public, elle intéresse plus souvent les […] Lire la suite

FOUCHÉ JOSEPH (1759-1820) duc d'Otrante (1809)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 196 mots

Fils d'un capitaine de navire nantais, Fouché semble n'avoir jamais été ordonné prêtre de l'Oratoire, bien qu'il ait longtemps enseigné dans les collèges de la congrégation ; contrairement à la légende, il ne devra donc pas défroquer à proprement parler pour se marier au début de la Révolution. Député de la Loire-Inférieure à la Convention, Montagnard et régicide, il ne se met vraiment en vedette […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 729 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement face à l’opinion »  : […] Après le second tour des élections municipales (28 juin), le président de la République remplace le Premier ministre Édouard Philippe par Jean Castex. Magistrat à la Cour des comptes, maire de Prades (Pyrénées-Orientales), chargé de l’organisation du premier déconfinement, haut fonctionnaire, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, Jean Castex est inconnu du grand public. Le nouveau g […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 065 mots

Dans le chapitre « Tempêtes sur la majorité plurielle »  : […] Ce sont les Verts qui font l'actualité à la fin de l'été de 1999. Ils réclament avec force un moratoire sur la construction de centrales nucléaires et l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives. Souvent embarrassée par les déclarations de ses amis, et notamment par celles de Daniel Cohn-Bendit, qu'elle voit sans plaisir revenir en France, Dominique Voynet menace même de démis […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Reconnaissance par le président Jacques Chirac des fautes de l'État envers les juifs durant la Seconde Guerre mondiale. 16 juillet 1995

À l'occasion de la commémoration de la rafle du Vél' d'Hiv', le président Jacques Chirac évoque « ces heures noires [qui] souillent à jamais notre histoire » et parle de « faute collective ». En juillet 1942, la police française avait procédé à l'arrestation de près de 13 000 juifs parisiens […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marc BERLIÈRE, « POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-police-francaise/