FRANCE, archéologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis le xixe siècle jusqu'aux années 1960-1970, la plupart des chantiers et des recherches archéologiques concernant le territoire national ont été conduits en France par des non-professionnels. La première loi réglementant et organisant ces recherches remonte seulement à 1941 et, pendant plus de trente années, c'est une administration squelettique faisant appel à des bénévoles qui fut chargée de l'appliquer. Les grands travaux qui ont remodelé la France de l'après-guerre ne firent l'objet ni de prévision ni de surveillance.

Il a fallu, en 1965-1966, l'explosion de scandales dont la presse s'est emparée pour que les problèmes soient publiquement posés. Du coup, l'« archéologie de sauvetage » a fait son apparition « officielle », mais ce n'est qu'à partir de 1975 que des efforts significatifs ont été entrepris pour constituer une administration digne de ce nom et pour augmenter les crédits accordés par l'État. Peu à peu s'est instituée la pratique d'obtenir des aménageurs la reconnaissance de leur responsabilité et le financement des travaux archéologiques rendus nécessaires par les opérations immobilières, les constructions d'autoroutes, etc. Une « carte archéologique » a également été entreprise visant à rassembler toutes les données connues afin d'organiser les actions préventives. Faute de disposer d'un personnel permanent en nombre suffisant, depuis 1980 environ s'est généralisé l'appel à des « vacataires » puis à des « contractuels » de plus en plus nombreux.

Inventaire archéologique : un exemple pionnier

Inventaire archéologique : un exemple pionnier

Dessin

Un exemple «pionnier» d'inventaire archéologique. Des prospections aériennes et terrestres systématiques ont permis, dès 1976, de reporter sur une carte (ici, un détail) les vestiges archéologiques repérés. Ce document a été, depuis lors, enrichi. De telles cartes constituent à la fois... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La part des opérations de sauvetage ne cesse de croître au détriment des recherches programmées, organisées en dehors de toute urgence pour répondre à des problèmes scientifiques déterminés. Cet accroissement, celui des financements, celui de l'emploi précaire, fait que l'archéologie du territoire national connaît à la fin des années 1980 une crise profonde, écartelée qu'elle est entre la volonté d'éviter la destruction aveugle du patrimoine enfoui et la nécessité de conduire des recherches [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Médias de l’article

Inventaire archéologique : un exemple pionnier

Inventaire archéologique : un exemple pionnier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jacques Boucher de Perthes

Jacques Boucher de Perthes
Crédits : Science Photo Library/ AKG-images

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRANCE, archéologie  » est également traité dans :

LA FRANCE ARCHÉOLOGIQUE (dir. J.-P. Demoule)

  • Écrit par 
  • Laurent-Jacques COSTA
  •  • 1 007 mots

Ouvrage collectif, réunissant quelque cent soixante contributeurs sous la direction de Jean-Paul Demoule, président de l'Institut national de recherches archéologiques préventives, La France archéologique. Vingt ans d'aménagements et de découvertes (Hazan-I.N.R.A.P., Paris) dresse, en 2004, le bilan des vingt précédentes années de fouilles sur le territoire français. Depuis les […] Lire la suite

ACHEULÉEN

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 123 mots

L’Acheuléen est une civilisation de la préhistoire ; son nom vient du gisement de Saint-Acheul, faubourg d'Amiens, où fut découvert un outillage du Paléolithique inférieur dont la pièce caractéristique est le biface. Cette culture apparaît en France vers — 700 000, mais en Afrique orientale l'Acheuléen semble débuter il y a 1,4 Ma. Le biface est partout l'outil le plus représentatif auquel sont as […] Lire la suite

ALÉSIA

  • Écrit par 
  • Michel REDDÉ
  •  • 1 048 mots
  •  • 2 médias

Premier site de l'histoire de la nation française, Alésia a été rendu célèbre par le fameux passage de la Guerre des Gaules (VII, 68-89) dans lequel César met en scène la défaite de Vercingétorix en 52 avant J.-C. Devenu « lieu de mémoire » et symbole national de la résistance à l'invasion, tout particulièrement depuis le xix e  siècle, Alésia n'allait cesser d'être aussi un de ces sujets de quer […] Lire la suite

ANGOULÊME, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Pierre DUBOURG-NOVES
  •  • 938 mots
  •  • 1 média

Angoulême, érigée en civitas à la fin du iii e  siècle ou au début du iv e , conserve de cette époque les restes d'un soubassement de rempart aux parements en gros appareil régulier. Le blocage intérieur, constitué de vestiges de monuments (colonnes, blocs sculptés, inscriptions...), a enrichi le Musée archéologique de la Charente avec, en particulier, des lions et de gros chapiteaux corinthiens […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - La prospection archéologique

  • Écrit par 
  • Alain TABBAGH
  •  • 3 194 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'usage de l'ARP sur le fanum ouest du Vieil-Évreux (Eure)  »  : […] Les prospections électriques menées par Michel Dabas avec le système autotracté ARP(c) sur l'agglomération religieuse gallo-romaine du Vieil-Évreux (Eure), site étudié par Laurent Guyard, permettent une lecture du sous-sol beaucoup plus rapide qu'avec les traditionnelles méthodes manuelles. Descendant direct des premiers systèmes tractés Rateau (résistivimètre autotracté à enregistrement automat […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie urbaine

  • Écrit par 
  • Henri GALINIÉ
  •  • 3 188 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'archéologie en ville ? Une prise de conscience tardive »  : […] Longtemps, l'archéologie des villes s'est cantonnée à l'étude des cités méditerranéennes antiques qui livraient des témoignages de grandes civilisations. En France, seul le littoral de la Méditerranée où se trouvaient des villes d'origine grecque ou romaine et quelques grandes villes comme Lyon, capitale des Gaules, suscitaient l'intérêt de la recherche académique. Le reste du territoire était lai […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - Archéologie et nouvelles technologies

  • Écrit par 
  • Bruno DESACHY, 
  • François DJINDJIAN, 
  • François GILIGNY
  •  • 3 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Documentation, archivage et communication  »  : […] Les grandes bases de données thématiques comptent historiquement parmi les premières applications de l'informatique à l'archéologie ; ainsi par exemple le corpus des mosaïques grecques mis en place à partir de 1978 au centre de recherche en archéologie classique de Paris-X à partir de 1975. Les projets de bases de ce type ont suscité, à partir des années 1960, de nombreux débats sur les vocabulai […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La destruction du patrimoine archéologique »  : […] Cependant, pas plus que les rois francs, les ancêtres gaulois n'étaient totalement recommandables. Non seulement ils étaient décrits par les historiens grecs et romains comme des barbares, mais ils avaient été vaincus, perdant jusqu'à leur langue. La véritable origine culturelle revendiquée par les élites françaises des xviii e et xix e  siècles (et au-delà) était bien celle de la Grèce, de l'Ita […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La crypte de la cour Carrée du Louvre »  : […] La crypte archéologique de la cour Carrée répond à un double besoin : assurer des cheminements souterrains dans le cadre de l'aménagement du Grand Louvre et mettre en valeur des structures intimement liées à l'histoire du vieux Paris. Le Louvre est en effet le reflet le plus parlant de l'évolution des quartiers de la rive droite de la Seine, depuis l'énorme forteresse construite par Philippe-Augu […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - L'archéologie préventive

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 914 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des aménagements en nombre croissant »  : […] En France, par exemple, on estime que sont aménagés chaque année par des travaux divers environ 60 000 hectares (soit 600 km 2 ). Or le potentiel estimé en sites archéologiques est certainement de plusieurs millions au minimum, soit une moyenne minimale d'une dizaine de sites par kilomètre carré. De fait, les fouilles préventives systématiques sur les tracés des autoroutes ou des lignes de T.G.V. […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie du temps présent

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 856 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naissance de l'« archéologie historique » »  : […] Cet intérêt pour le présent est venu par plusieurs voies. Il se manifeste en particulier aux États-Unis, où d'importants débats méthodologiques eurent lieu à partir des années 1960. On sait que l'archéologie n'a pas pour seule fonction la connaissance du passé ; elle sert aussi à la construction d'un passé, réel ou imaginaire et la plupart du temps les deux à la fois, pour chaque nation, qu'elle s […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Envisager une archéologie médiévale »  : […] Il faut attendre encore quelques années avant que ce succès public engendre des méthodes d’approche et des institutions adaptées à l’étude des vestiges médiévaux. Cet essor de la recherche va passer par la naissance, à partir des années 1820, de sociétés savantes régionales qui effectuent un considérable travail d’inventaire, de sauvegarde des monuments et de diffusion du savoir par des musées et […] Lire la suite

ARCY-SUR-CURE, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Dominique BAFFIER
  •  • 1 239 mots

Le site d'Arcy-sur-Cure (Yonne), site majeur pour l'étude du Paléolithique moyen et supérieur de la France du Nord, se situe, au sud du Bassin parisien, entre Auxerre et Avallon. Il est constitué par un ensemble de cavernes creusées par la Cure dans un massif calcaire corallien émergé à la fin du Secondaire. Onze « grottes préhistoriques », dont la première fut explorée il y a 150 ans, conservent […] Lire la suite

ARTENAC (SAINT-MARY), site préhistorique

  • Écrit par 
  • Anne DELAGNES, 
  • Jean-François TOURNEPICHE
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Le site préhistorique d'Artenac est situé en Charente, dans le nord du Bassin aquitain, à une vingtaine de kilomètres au nord-est d'Angoulême. Après la destruction de la grotte sépulcrale éponyme qui a fait connaître l'Artenacien, culture du Néolithique final, la carrière d'exploitation du calcaire ouverte à flanc de coteau en 1972 a révélé le gisement actuel . C'est une cavité étroite et longue, […] Lire la suite

ARTISANAT DU BRONZE (Gaule préromaine)

  • Écrit par 
  • Cécile BRETON
  •  • 2 449 mots
  •  • 1 média

L'objet archéologique est un palimpseste. Il accumule les traces entremêlées de son histoire que l'archéologie doit savoir distinguer : traces de fabrication, d'utilisation ou d'abandon. Les artisans bijoutiers de la Gaule préromaine nous enseignent leur maîtrise de la métallurgie du bronze ; et c'est grâce au matériau lui-même, et à nos techniques modernes, que nous réapprenons, pour les comprend […] Lire la suite

AZILIEN

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 86 mots

L’Azilien est une culture épipaléolithique, mise en évidence en 1889 par Édouard Piette dans la grotte du Mas-d'Azil. Ce faciès succède directement au Magdalénien final dans de nombreux sites français et espagnols et correspond aux premiers temps postglaciaires. Il se situe autour de 8 000 ans avant notre ère. Il est caractérisé par des pointes aziliennes, lames courtes à bord retouché convexe, de […] Lire la suite

BAVAY, archéologie

  • Écrit par 
  • Roger HANOUNE
  •  • 977 mots

La petite cité de Bavay (Nord) a prolongé, aux époques médiévale et moderne, la ville gallo-romaine de Bagacum, chef-lieu d'un canton ( civitas , « cité ») dans l'organisation antique de la Gaule, correspondant au territoire de la tribu celtique des Nerviens, qui avait pris une part importante dans la lutte contre la conquête romaine (58-50 av. J.-C.). Si son nom est d'origine celtique, la ville a […] Lire la suite

BIBRACTE

  • Écrit par 
  • Vincent GUICHARD
  •  • 991 mots

Pour Jules César, Bibracte est « de beaucoup la plus grande et la plus riche ville des Éduens » (César, Bellum Gallicum , I, 23). Elle fut le lieu de différents épisodes importants de la Guerre des Gaules : César défait le peuple helvète à sa proximité en 58 avant J.-C., une coalition gauloise menée par Vercingétorix s'y lie contre l'envahisseur romain pendant l'hiver 53-52 ; le général romain y s […] Lire la suite

BORDES FRANÇOIS (1919-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques TIXIER
  •  • 902 mots

Né en 1919 à Rives dans le Lot-et-Garonne, François Bordes termine ses études secondaires à Villeneuve-sur-Lot en 1936. Il passe deux certificats de licence à Bordeaux (botanique, 1938 ; géologie, 1940), avant d'être mobilisé. Démobilisé en février 1941, il passe la même année un certificat de zoologie, puis de chimie générale (1942) et de minéralogie (1943) à Toulouse. Volontaire F.F.I. en 1944, […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian GOUDINEAU, « FRANCE, archéologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-archeologie/