FINLANDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Finlande (FI)
Chef de l'ÉtatSauli Niinistö (depuis le 1er mars 2012)
Note :
Chef du gouvernementSanna Marin (depuis le 10 décembre 2019)
CapitaleHelsinki
Langues officiellesaucune 1
Note : Le finnois et le suédois sont des langues nationales (non officielles)
Unité monétaireeuro (EUR)
Population5 555 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)338 462

La Finlande depuis 1945

La reconstruction (1945-1956)

Le bilan de la guerre était particulièrement lourd. Quatre-vingt-cinq mille Finlandais avaient péri dans les combats. Quatre cent vingt mille réfugiés Caréliens, en majorité cultivateurs, attendaient qu'on leur redonnât un logement et du travail. La Laponie avait été ravagée. Le rationnement était sévère et il fallait au plus vite assurer le paiement des réparations.

Dans ce contexte dramatique, le gouvernement devait en priorité assurer le relèvement économique et social. Au début de 1945, une série de mesures d'urgence permirent de parer au plus pressé. Une loi agraire autorisa la mise en culture de terres nouvelles et un partage plus équitable de la propriété au profit des réfugiés et des paysans défavorisés. Un système de pensions fut élaboré en faveur des invalides et des veuves de guerre, tandis qu'était améliorée la protection des mères et des enfants. Un ambitieux programme de relogement et des aides à la Laponie martyre complétèrent le tout. Pour assurer les livraisons de matériel prévues par l'armistice, l'État s'engagea dans la création d'une industrie métallurgique développée. Par des subventions et une action persévérante, il évita à l'économie de graves problèmes de reconversion. Les résultats furent à la hauteur des espérances. Dès 1948, le niveau de production de 1938 fut dépassé. En 1952, on put fêter solennellement la fin des réparations. La haute conjoncture née de la guerre de Corée devint alors le stimulant d'une industrie rénovée. L'agriculture, pour sa part, s'était modernisée, et parvenait à subvenir aux besoins de base, ce qui mit fin au rationnement. Tous les problèmes, cependant, n'étaient pas résolus. Une inflation excessive rognait les salaires et les conflits sociaux furent parfois très âpres, comme lors des émeutes de Kemi en 1949. Les travailleurs avaient souvent l'impression de ne pas recueillir le fruit de leurs efforts.

Une autre tâche primordiale occupa les responsables finlandais, à savoir l'organisation des rapports avec les vainqueurs, l'U.R.S.S. en particulier. Paasikivi, successivement Premier ministre puis président de la République de 1946 à 1956, joua dans ce domaine un rôle fondamental. Conservateur sur le plan politique, il avait pourtant compris que seule une attitude réaliste avait des chances de réussir. Pour lui, la Finlande devait tenir compte des préoccupations soviétiques en matière de sécurité et garantir son indépendance en se montrant capable d'apaiser les tensions issues d'une histoire douloureuse. Pour rassurer ses interlocuteurs, il préconisa le respect scrupuleux des clauses de l'armistice de 1944 et du traité de Paris de 1947, si dures fussent-elles. En outre, il accepta l'intégration des communistes dans la vie politique finlandaise. Après avoir décliné l'offre de l'aide Marshall sans se brouiller avec les Américains, il sut négocier au mieux en 1948 la signature d'un traité d'amitié et de coopération avec l'U.R.S.S. qui ne mettait pas en cause les principes d'une réelle indépendance. Cette ligne de conduite, la seule possible, permit en pleine guerre froide de garder de bonnes relations avec les deux camps. De la sorte, la Finlande put obtenir à la fois l'organisation des jeux Olympiques de 1952, sa participation au Conseil nordique aux côtés de pays membres de l'O.T.A.N., son entrée à l'O.N.U. et la libération anticipée de la base de Porkkala en 1956.

En politique intérieure, d'importants changements eurent lieu durant cette période. Longtemps persécutés et interdits, les communistes purent agir au grand jour. Alliés à l'aile gauche de la social-démocratie au sein de la Ligue des démocrates-populaires (S.K.D.L.), ils acceptèrent les règles du jeu démocratique et participèrent activement au gouvernement jusqu'en 1948 aux côtés des sociaux-démocrates et des agrariens. Au contraire, les organisations et les politiciens symbolisant la ligne suivie durant la guerre furent mis à l'écart. Quelques personnalités, comme V. Tanner ou Ryti, passèrent même en jugement comme criminels de guerre et furent condamnés à des peines de prison. L'orientation à gauche de la vie politique fut toutefois interrompue après le départ des démocrates populaires du gouvernement. La nouvelle coalition « terre rouge » pratiqua, malgré les réticences social-démocrates, une forme d'austérité déguisée et [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 34 pages

Médias de l’article

Finlande : drapeau

Finlande : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Îles et lacs à Puumala (Finlande)

Îles et lacs à Puumala (Finlande)
Crédits : Insight Guides

photographie

Helsinki, Finlande

Helsinki, Finlande
Crédits : Gavin Hellier/ robertharding/ Getty Images

photographie

L'exploitation forestière en Finlande

L'exploitation forestière en Finlande
Crédits : Insight Guides

photographie

Afficher les 14 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et de l'Institut national des langues et civilisations orientales, professeur d'histoire contemporaine à l'institut des hautes études européennes de l'université de Strasbourg
  • : maître de conférences à l'université de Caen
  • : professeur de géographie à l'université de Paris-VII, directeur du Centre interdisciplinaire de recherches sur l'Europe du Nord

Classification

Autres références

«  FINLANDE  » est également traité dans :

FINLANDE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AALTO ALVAR (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Gilles RAGOT
  •  • 2 580 mots
  •  • 2 médias

Le Finlandais Alvar Aalto, comme le Suédois Gunnar Asplund, figure parmi les rares architectes scandinaves qui ont acquis une notoriété internationale avant la Seconde Guerre mondiale. Il est admis, généralement, de classer son œuvre dans la mouvance du style international né dans le courant des années vingt. Mais la critique architecturale se plaît par ailleurs à magnifier en Aalto le talent d'u […] Lire la suite

ÅLAND ÎLES

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 331 mots
  •  • 1 média

Situées au sud-ouest de la Finlande, à l'entrée du golfe de Botnie, les îles Åland (Ahvenanmaa) couvrent 1 500 kilomètres carrés. De multiples fractures ont déterminé une véritable poussière d'îles (6 500 environ) plus ou moins déchiquetées dont la principale, Åland, longue de 40 kilomètres, présente des collines s'élevant jusqu'à 129 mètres. La quasi-totalité de ces îlots est inhabitée. La popula […] Lire la suite

BIBLIOTHÈQUE DE SEINÄJOKI, Finlande (A. Aalto)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 170 mots

La bibliothèque de Seinäjoki est l'un des bâtiments phares, avec l'hôtel de ville et l'église, d'une petite ville nouvelle finlandaise dont le centre a été entièrement conçu par Alvar Aalto (1898-1976). Elle est composée d'un long parallélépipède accueillant, de part et d'autre d'un couloir, des salles de consultation et de lecture pour les enfants, ainsi qu'une salle des périodiques. Sur ce volum […] Lire la suite

CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 2 344 mots
  •  • 1 média

Charles  XII porta d'abord la Suède-Finlande à son plus haut degré de puissance, pour la précipiter ensuite dans la décadence. Il infléchit vers un despotisme à l'orientale l'absolutisme qu'avait institué son père, Charles XI, dans ce pays traditionnellement attaché à ses libertés : il épuisa toutes les ressources de l'État suédois dans un effort désespéré pour conserver l'empire baltique fondé p […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 598 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La « drôle de guerre » »  : […] À l'ouest, l'armée française a lancé une timide offensive dans la forêt de la Warndt, et conquis quelques centaines de kilomètres carrés. Mais les quatre divisions britanniques n'ont pris position en France que le 3 octobre. Certes, la France et le Royaume-Uni ont rejeté, le 6 octobre, les propositions de paix de Hitler qui reconnaissaient le fait accompli en Pologne. Le 16 octobre 1939, une contr […] Lire la suite

HELSINKI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 637 mots

Capitale de la Finlande, Helsinki (en suédois Helsingfors) en est également le plus grand port maritime et la plus importante ville industrielle (568 000 hab. en 2007 et le double pour l'agglomération). Elle est située dans le sud du pays, sur une péninsule qui s'avance dans le golfe de Finlande. Capitale la plus septentrionale de l'Europe continentale, elle est souvent surnommée la « ville blan […] Lire la suite

KAJANUS ROBERT (1856-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 538 mots

Le chef d'orchestre et compositeur finlandais Robert Kajanus se fit le champion de la musique de son pays. Il est considéré comme le père de la musique finlandaise. Robert Kajanus naît le 2 décembre 1856, à Helsingfors (auj. Helsinki), ville appartenant alors au grand-duché de Finlande, composante de l'Empire russe. Il accomplit ses études musicales dans sa ville natale à partir de 1868 (théorie a […] Lire la suite

KALEVALA

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 258 mots

On entend par Kalevala un immense poème de plus de vingt mille vers, composé à partir de chants populaires finlandais de tous âges et de tous genres par Elias Lönnrot, au milieu du xix e  siècle. Œuvre grandiose et profondément émouvante, originale par le fond comme dans la forme, elle exprime avec un rare bonheur l'âme du peuple de Finlande, tout en comptant parmi les grands textes mythiques de […] Lire la suite

KEKKONEN URHO KALEVA (1900-1986)

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

Fils d'un bûcheron du nord de la Finlande, Urho Kaleva Kekkonen entreprend des études de droit que sa famille arrive péniblement à lui payer. Partisan de « la Finlande aux Finlandais », il entrera au Parti agrarien. Député en 1936, Kekkonen sera onze fois ministre ou Premier ministre avant d'être élu président de la République en 1956. Confortablement réélu en 1962 et en 1968, contre des communist […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

Le 21, la Russie interrompt ses livraisons de gaz à la Finlande et, le 31, aux Pays-Bas et au Danemark. Le 27, l’Église orthodoxe ukrainienne annonce sa rupture avec l’Église orthodoxe russe dirigée par le patriarche Cyrille, dont elle dépend depuis sa création en 1990, et qui soutient l’invasion russe de l’Ukraine. Le 30, la nouvelle ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Catherine Colonna effectue la première visite à Kiev d’un dirigeant français depuis le début du conflit en février. […] Lire la suite

18 mai 2022 O.T.A.N. – Suède – Finlande. Dépôt des candidatures de la Suède et la Finlande à l'OTAN.

La Suède et la Finlande déposent leurs demandes officielles d’adhésion à l’OTAN. La rupture par ces deux pays de leur traditionnel non-alignement militaire intervient trois mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le 16, six des huit partis suédois avaient donné leur accord à cette initiative. Le 17, le Parlement finlandais l’approuvait par 188 voix sur 200. […] Lire la suite

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Le 8, à Kiev, où il rencontre le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron se défend de prôner une « finlandisation » de l’Ukraine, en référence à la neutralité imposée par l’URSS à la Finlande, pendant la guerre froide, en échange de la préservation de la souveraineté nationale de cette dernière.  Le 10, les armées russe et biélorusse lancent une vaste campagne de manœuvres militaires en Biélorussie. […] Lire la suite

21 décembre 2021 Finlande. Démarrage du réacteur EPR de la centrale d'Olkiluoto.

Le réacteur nucléaire EPR de la centrale d’Olkiluoto, construit par le groupe français Areva, est mis en service après seize ans de travaux et avec douze ans de retard sur le calendrier initial. Il doit être raccordé au réseau en janvier 2022, avant une mise en service en juin. Ce réacteur de 1 650 mégawatts doit fournir environ 15 % de la consommation du pays en électricité. […] Lire la suite

18-25 octobre 2021 Turquie. Menace d'expulsion de dix ambassadeurs étrangers.

Le 18, dans un communiqué commun, l’Allemagne, le Canada, le Danemark, les États-Unis, la Finlande, la France, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et la Suède lancent un appel en faveur d’« un règlement juste et rapide de l’affaire » Osman Kavala, affirmant que le retard pris par le procès de l’opposant turc met en cause « le respect de la démocratie, de l’État de droit et de la transparence du système judiciaire turc ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Régis BOYER, Maurice CARREZ, Lucien MUSSET, Yvette VEYRET-MEKDJIAN, « FINLANDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/