CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Charles XII porta d'abord la Suède-Finlande à son plus haut degré de puissance, pour la précipiter ensuite dans la décadence. Il infléchit vers un despotisme à l'orientale l'absolutisme qu'avait institué son père, Charles XI, dans ce pays traditionnellement attaché à ses libertés : il épuisa toutes les ressources de l'État suédois dans un effort désespéré pour conserver l'empire baltique fondé par Gustave Adolphe.

Charles XII

Charles XII

Photographie

Charles XII (1682-1718), roi de Suède à partir de 1697. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Suède à l'avènement de Charles XII

Élevé dans les camps par son père, il s'enthousiasma à la lecture de récits et de contes guerriers, telles la Vie d'Alexandre de Quinte-Curce et les sagas scandinaves, ainsi qu'au souvenir de l'épopée du Grand Gustave et de ses capitaines pendant la guerre de Trente Ans. Rêvant de devenir un héros à son tour, il chercha la gloire dans la carrière des armes, la plus prestigieuse dans cette société fondée sur la race et l'épée. Il s'adonnait avec violence à tous les exercices physiques, à la chasse à l'ours, afin de se forger ainsi le corps d'un paladin du Nord, insensible aux intempéries, et acquérir un stoïcisme à l'antique. D'une nature renfermée et secrète, il ne se confiait à personne ; chez ce luthérien à la foi profonde, le dogme de la prédestination renforçait la croyance en un destin d'exception.

En avril 1697, il héritait d'un vaste empire circumbaltique, avec l'embouchure des grands fleuves allemands et une ouverture par Brême sur la mer du Nord. La puissance de la Suède, pays relativement pauvre en ressources et en hommes (1 500 000 habitants, Finlande comprise), reposait sur le monopole du cuivre et surtout du fer qu'elle détenait en Europe, sur le rôle commercial de la Baltique ainsi que sur les produits forestiers indispensables aux constructions navales. L'industrie métallurgique du Berslag alimentait ses armements. Les grains de Livonie et de Scanie suffisaient à sa consommation et fournissaient même, parfois, un surplus négociable. L'an [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)  » est également traité dans :

AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 450 mots

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-ii/#i_31111

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 474 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] Le règne de Gustave Vasa (1523-1560), l'une des grandes figures de l'ère moderne, eut une importance considérable dans l'histoire finlandaise. L'instauration de la Réforme luthérienne, sous l'impulsion parfois modératrice des évêques Martinus Skytte (1528-1550) et Michael Agricola (1550-1557), n'en fut que l'un des aspects. Tout aussi décisifs furent la mise sur pied d'une administration plus eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_31111

GÖRTZ GEORG HEINRICH VON SCHLITZ baron von (1668-1719)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 386 mots

Fils du baron immédiat d'Empire Philippe Frédéric von Görtz et d'Élisabeth von Minnigerode, Georges Henri von Schlitz, dit von Görtz, né en Franconie, formé aux universités d'Iéna (où il perd un œil) et de Kiel, se distingue par ses dons physiques et intellectuels à la cour des ducs de Holstein-Gottorp. Il sert comme contrôleur des Finances, puis comme gouverneur du duché (1698-1709). Par tous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-heinrich-von-gortz/#i_31111

MAZEPPA IVAN STEPANOVITCH (1644-1709)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 205 mots

Hetman des Cosaques, Mazeppa est issu d'une famille noble de l'Ukraine. Élevé à la cour du roi de Pologne Jean Casimir, une histoire de cœur l'oblige à s'enfuir chez les Cosaques du Dniepr, dont il devient l'un des chefs. En 1687, lors d'une visite à Moscou, il gagne la faveur du tsar Pierre le Grand, achète au tout-puissant Basile Golitsyne la charge d'hetman des Cosaques et souhaite assurer l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-stepanovitch-mazeppa/#i_31111

POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Victoire décisive de Pierre le Grand de Russie sur Charles XII de Suède dans la Grande Guerre du Nord. La bataille mit fin au statut de grande puissance de la Suède et marqua le début de l'hégémonie russe en Europe orientale. La bataille eut lieu au nord et à l'ouest de Poltava, ville située à l'ouest de la Vorskla en Ukraine, et opposa une armée russe de quatre-vingt mille hommes commandée par P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-poltava/#i_31111

PONIATOWSKI LES

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 717 mots

Famille noble polonaise, rendue célèbre au xviii e siècle pour avoir donné son dernier roi à la Pologne en la personne de Stanislas Auguste Poniatowski. Le cognomen « Ciołek » (le bouvillon) des Poniatowski, par sa parenté avec celui de la famille italienne Torelli de Montechiarugulo, donna lieu à diverses explications de la communauté de leur or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-poniatowski/#i_31111

STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France). Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiples guerres qui ne cessent d'opposer les puissances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-ier-leszczinski/#i_31111

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La ruine de l'empire baltique »  : […] Les guerres de Charles XII (1697-1718) , pour rompre l'encerclement de l'empire baltique par la Russie, la Pologne, le Danemark, furent d'abord victorieuses (Narva, 1700). Mais la grande guerre du Nord enlisa l'armée caroline en Pologne et en Saxe pour détrôner Auguste II et imposer à Altranstädt, en 1706, Stanislas I er . Le périple s'acheva à Poltava, en Ukraine, où l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_31111

NYSTAD TRAITÉ DE (1721)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots

Conclu par Frédéric I er de Suède et Pierre le Grand, tsar de Russie, le traité de Nystad est le quatrième accord bilatéral qui, de 1719 à 1721, règle les conséquences de la guerre du Nord (1700-1721) et de l'effondrement suédois, symbolisé par la mort, en pleine campagne norvégienne, de l'épique roi Charles XII (1697-1718). Héritier d'un empire hégémonique en Baltique, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-nystad/#i_31111

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'État autonome des hetmans et l'Ukraine Slobidska »  : […] Après la partition de 1667, l'État autonome des hetmans, ou Hetmanat, fut limité géographiquement à l'Ukraine de la rive gauche du Dniepr. À sa tête se trouvait l'hetman, élu en théorie par une assemblée générale cosaque mais en pratique par les officiers supérieurs ( les starchina ), qui étaient largement influencés par la préférence du tsar. Les modalités de l'autonomie fur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_31111

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude NORDMANN, « CHARLES XII (1682-1718) - roi de Suède (1697-1718) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-xii/