FINLANDE, chronologie contemporaine

 

2019

8 mars 2019
Finlande. Démission du gouvernement.

Alors que des élections législatives sont prévues en avril, le Premier ministre Juha Sipilä remet la démission de son gouvernement de coalition de centre droit à la suite du rejet par le Parlement de son projet de réduction des coûts de la santé et de la protection sociale. […] Lire la suite

2018

28-30 août 2018
Danemark – Finlande. Visite du président français Emmanuel Macron en Europe du Nord.

Du 28 au 30, le président français Emmanuel Macron se rend en visite en Europe du Nord, dans le cadre de sa tournée destinée à défendre la « refondation » de l’Europe dans la perspective des élections européennes de juin 2019. Les 28 et 29, au Danemark, Emmanuel Macron défend à la fois les cultures et identités nationales, et l’attachement à l’Europe. Le 29, le président français réagit aux propos […] Lire la suite

28 janvier 2018
Finlande. Réélection du président Sauli Niinistö.

Avec 62,7 p. 100 des suffrages, le président Sauli Niinistö est réélu au premier tour pour un second mandat à la tête de l’État. Il se présentait en candidat indépendant soutenu par le Parti de la coalition nationale (conservateur) et les Chrétiens-démocrates. Le candidat de la Ligue verte, Pekka Haavisto, obtient 12,4 p. 100 des voix et Laura Huhtasaari, candidate des Vrais Finlandais (droite pop […] Lire la suite

2017

18 août 2017
Finlande. Attentat terroriste meurtrier à Turku.

Un jeune Marocain armé d’un couteau poignarde à mort deux femmes et en blesse six autres, à Turku, dans le sud-ouest du pays. Abderrahman Mechkah, qui est arrêté, est un demandeur d’asile arrivé dans le pays en 2016. Les enquêteurs reconnaîtront l’« intention terroriste » de son acte après avoir recueilli des preuves de sa radicalisation. Il s’agit de la première attaque terroriste meurtrière dans […] Lire la suite

10-13 juin 2017
Finlande. Rupture de la coalition au pouvoir.

Le 10, le parti des Vrais Finlandais (populiste), membre de la coalition gouvernementale aux côtés du Parti du centre du Premier ministre Juha Sipilä et du Parti de la coalition nationale (conservateur), élit à sa tête un candidat très radical, Jussi Halla-aho. Nationaliste anti-européen, opposé à l’immigration et islamophobe, ce dernier est favorable à un rapprochement avec les partis européens d […] Lire la suite

2015

27 mai 2015
Finlande. Formation du gouvernement de Juha Sipilä.

Le Parlement approuve la composition du gouvernement de coalition présenté la veille par le Premier ministre Juha Sipilä dont le Parti du centre a remporté les élections législatives d’avril. Participent également au gouvernement le parti des Vrais Finlandais (populistes et eurosceptiques), dont le président Timo Soini obtient le portefeuille des Affaires étrangères, et le Parti de la coalition na […] Lire la suite

19-28 avril 2015
Finlande. Élections législatives.

Le 19, le Parti du centre (social libéral) de Juha Sipilä, en progrès, remporte les élections législatives avec 21,1 p. 100 des suffrages et 49 sièges sur 200. Avec 17,7 p. 100 des voix et 38 élus, le parti des Vrais Finlandais (populiste, eurosceptique) de Timo Soini confirme sa percée opérée lors du scrutin d’avril 2011. Le Parti de la coalition nationale (conservateur) du Premier ministre sorta […] Lire la suite

15 avril 2015
Finlande – France – États-Unis. Fusion annoncée de Nokia et d’Alcatel-Lucent.

Les groupes de télécommunications finlandais Nokia et franco-américain Alcatel-Lucent annoncent leur fusion. Une offre publique d’échange doit aboutir, à son terme prévu au premier semestre de 2016, à une répartition du capital de la future entité de 33,5 p. 100 pour les actionnaires d’Alcatel-Lucent et de 66,5 p. 100 pour ceux de Nokia. Le chiffre d’affaires annuel du futur Nokia Corporation, don […] Lire la suite

2012

5 février 2012
Finlande. Élection du conservateur Sauli Niinistö à la présidence.

Le conservateur Sauli Niinistö, candidat du Parti de la coalition, au pouvoir, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 62,6 p. 100 des suffrages, devant le représentant de l'Alliance des Verts, Pekka Haavisto. Le taux de participation est de 66 p. 100. Les prérogatives principales du chef de l'État concernent la politique étrangère.  […] Lire la suite

22 janvier 2012
Finlande. Premier tour de l'élection présidentielle.

Le 22, le candidat du Parti de la coalition nationale, le conservateur Sauli Niinistö, remporte le premier tour de l'élection présidentielle, avec 37 p. 100 des suffrages. Le candidat de l'Alliance des Verts Pekka Haavisto crée la surprise en arrivant en deuxième position, avec 18,8 p. 100 des voix. Il devance Paavo Väyrynen, du Parti du centre – 17,5 p. 100 des suffrages –, Timo Soini, leader de  […] Lire la suite

2011

17 avril 2011
Finlande. Victoire des conservateurs au pouvoir aux élections législatives.

Le Parti de la coalition nationale de Jyrki Katainen (conservateur), membre de la coalition au pouvoir, remporte 20,4 p. 100 des suffrages et 44 sièges sur 200 lors des élections législatives. Il devance le Parti social-démocrate, qui obtient 19,1 p. 100 des voix et a 42 élus. Le parti des Vrais Finlandais de Timo Soini, xénophobe, eurosceptique et anti-establishment, crée la surprise en devenant  […] Lire la suite

2010

18-22 juin 2010
Finlande. Désignation de Mari Kiviniemi au poste de Premier ministre.

Le 18, le Premier ministre Matti Vanhanen remet sa démission, officiellement pour raisons de santé. Le Parti du centre qu'il dirigeait, principale formation de la coalition gouvernementale, était secoué par un scandale politico-financier. Le 22, le Parlement désigne pour lui succéder la ministre de l'Administration publique depuis 2007 Mari Kiviniemi, qui avait été élue le 12 à la tête du Parti du […] Lire la suite

2008

10 octobre 2008
Finlande. Attribution du prix Nobel de la paix à Martti Ahtisaari.

Le comité d'Oslo attribue le prix Nobel de la paix à Martti Ahtisaari, attaché pendant plus de trente ans à la résolution de conflits internationaux et auteur en 2007, dans le cadre d'une mission de médiation qui lui avait été confiée par le Conseil de sécurité de l'O.N.U., d'un rapport sur le statut du Kosovo. Ancien diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien président de la Rép […] Lire la suite

11-18 juin 2008
Irlande – Union européenne. Non-ratification par l'Irlande du traité de Lisbonne.

Le 11, le Parlement grec autorise par 250 voix contre 42 la ratification du traité de Lisbonne. Le Parlement estonien fait de même par 91 voix contre 1 ainsi que le Parlement finlandais, par 151 voix contre 27.Le 12, les électeurs irlandais rejettent à 53,4 p. 100 la modification de leur Constitution préalable à la ratification du traité de Lisbonne. Le taux de participation est de 53,1 p. 100. L' […] Lire la suite

2007

18 mars 2007
Finlande. Recul du Parti social-démocrate aux élections législatives.

Le 18, le Parti du centre du Premier ministre sortant Matti Vanhanen demeure la première formation représentée au Parlement, à l'issue des élections législatives, mais enregistre toutefois un recul, avec 23,1 p. 100 des suffrages et 51 sièges (— 4 par rapport au scrutin de mars 2003) sur 200. Son partenaire au sein de la coalition sortante, le Parti social-démocrate de Eero Heinäluoma, est le gran […] Lire la suite

2006

29 janvier 2006
Finlande. Réélection de la présidente Tarja Halonen.

La présidente Tarja Halonen est réélue à la tête du pays, au second tour, par 51,8 p. 100 des suffrages. Elle était arrivée en tête au premier tour, le 15, avec 46,3 p. 100 des voix. Son score est plus serré que ne le laissaient supposer les sondages. Tarja Halonen était opposée au candidat conservateur Sauli Niinistö, vice-président de la Banque européenne d'investissement. […] Lire la suite

2003

18-24 juin 2003
Finlande. Démission du Premier ministre.

Le 18, le Premier ministre centriste Anneli Jaeaetteenmaeki, nommée en avril à la suite de la victoire de son parti aux élections législatives, présente sa démission. Elle est accusée de s'être irrégulièrement procuré des documents qui lui avaient permis d'accuser le Premier ministre social-démocrate sortant, Paavo Lipponen, d'avoir discrètement apporté l'appui de son pays aux États-Unis dans la c […] Lire la suite

16 mars 2003
Finlande. Victoire de l'opposition centriste aux élections législatives.

Le Parti centriste d'Anneli Jaeaetteenmaeki, principale formation d'opposition, l'emporte de justesse sur le Parti social-démocrate du Premier ministre, Paavo Lipponen, lors des élections législatives. Il obtient 24,7 p. 100 des suffrages et 55 sièges sur 200 au Parlement contre 24,5 p. 100 des voix et 53 élus pour la principale formation de la coalition « arc-en-ciel » au pouvoir depuis 1995. Les […] Lire la suite

2000

6 février 2000
Finlande. Élection de Tarja Halonen à la présidence.

Tarja Halonen, ministre des Affaires étrangères et membre du Parti social-démocrate au pouvoir depuis 1995, est élue à la tête de l'État, au second tour de scrutin, avec 51,6 p. 100 des suffrages. Elle était opposée au centriste Esko Aho, ancien Premier ministre. Tarja Halonen avait axé sa campagne sur la défense de l'État-providence « à la nordique ». […] Lire la suite

1999

21 mars-13 avril 1999
Finlande. Maintien de la coalition sortante à l'issue des élections législatives.

Le 21, le Parti social-démocrate du Premier ministre Paavo Lipponen arrive en tête lors des élections législatives, avec 22,9 p. 100 des suffrages (— 5,4 p. 100 par rapport au scrutin de mars 1995) et 51 sièges (— 12) sur 200 au Parlement. Le Parti conservateur du ministre des Finances, Sauli Niinistö, remporte 21 p. 100 des voix (+ 3,1 p. 100) et 46 sièges (+ 7). Les autres membres de la coalitio […] Lire la suite

1996

12-20 octobre 1996
Finlande. Victoire des « eurosceptiques » aux élections européennes.

Le 12, le Premier ministre Paavo Lipponen annonce l'adhésion de la monnaie nationale au mécanisme de régulation des taux de change du système monétaire européen. Les Finlandais restent toutefois majoritairement hostiles à la monnaie unique.Le 20, les premières élections européennes sont marquées par la victoire de l'opposition « euro-sceptique ». Avec 24,4 p. 100 des suffrages (+ 4,5 p. 100 par ra […] Lire la suite

1995

19 mars-13 avril 1995
Finlande. Victoire de l'opposition sociale-démocrate aux élections législatives.

Le 19, les sociaux-démocrates de Paavo Lipponen remportent les élections législatives avec 28,3 p. 100 des suffrages et 63 sièges (+ 15) sur 200. Avec respectivement 19,9 p. 100 des voix et 44 députés (— 11), 17,9 p. 100 et 39 élus (— 1) et 5,1 p. 100 des voix et 11 sièges, les centristes du Premier ministre sortant Esko Aho, les conservateurs et les libéraux suédois, qui composent la coalition so […] Lire la suite

1994

16 octobre 1994
Finlande. Approbation par référendum de l'adhésion de la Finlande à l'Union européenne.

Le 16, les électeurs finlandais se prononcent par référendum à 56,9 p. 100 en faveur de l'adhésion de leur pays à l'Union européenne (U.E.) à compter du 1er janvier 1995, décidée par les Douze en mars. Helsinki et le Sud prospère se sont prononcés en faveur du oui, tandis que le Nord, plus rural, a voté non. Le taux de participation de 74 p. 100, faible pour le pays, est la  […] Lire la suite

1er-29 mars 1994
Union européenne. Adhésion de l'Autriche, de la Finlande, de la Norvège et de la Suède, et compromis sur les règles de vote au sein du futur Conseil.

Le 1er, les Douze parviennent, à Bruxelles, à un accord avec la Suède, la Finlande et l'Autriche sur l'adhésion de ces pays à l'Union européenne à compter du 1er janvier 1995. La Suède obtient des concessions sur le montant de sa contribution au budget communautaire, la Finlande au sujet du classement de ses régions nordiques en zones défavorisées et l […] Lire la suite

6 février 1994
Finlande. Élection du social-démocrate Martti Ahtisaari à la présidence.

Le 6, le diplomate Martti Ahtisaari, candidat social-démocrate, remporte le second tour de l'élection présidentielle disputée pour la première fois au suffrage universel direct, avec 53,6 p. 100 des voix. Il était opposé à Elizabeth Rehn, ministre de la Défense et membre du Parti libéral représentant la minorité suédophone. Il succède à Mauno Koïvisto, élu en janvier 1982. […] Lire la suite

1991

5-26 avril 1991
Finlande. Formation par Esko Aho du premier gouvernement « bourgeois » depuis vingt-cinq ans.

Le 5, Harri Holkeri, Premier ministre (conservateur), annonce la démission du gouvernement de coalition qu'il dirige depuis quatre ans. Il tire ainsi les conséquences des élections législatives du 17 mars, où les partis conservateur et social-démocrate avaient été distancés par le Parti du centre (ex-agrarien), devenu première formation politique du pays, en emportant cinquante-cinq des deux cents […] Lire la suite

17 mars 1991
Finlande. Défaite des sociaux-démocrates aux élections législatives.

Les électeurs finlandais (3,8 millions) sont appelés à renouveler les deux cents sièges du Parlement. Les résultats marquent un recul des trois partis de la coalition au pouvoir depuis avril 1987 : le Parti libéral suédois, avec 5,5 p. 100 des voix et onze sièges (— 1), le Parti conservateur, avec 19,3 p. 100 des suffrages (— 3,8 p. 100) et quarante sièges (— 13), et surtout le Parti social-démocr […] Lire la suite

1988

1er-15 février 1988
Finlande. Réélection du président Mauno Koïvisto

Le 1er, les Finlandais sont appelés à élire le président de la République pour la première fois (auparavant, l'élection avait lieu au suffrage indirect). Le président sortant, Mauno Koïvisto, au pouvoir depuis 1982 et largement favori, espérait être réélu dès le premier tour ; il ne remporte cependant que 47,9 p. 100 des suffrages tandis que la participation est de 82,6 p. 1 […] Lire la suite

1987

1er-2 juillet 1987
France – Finlande. Visite officielle du président François Mitterrand en Finlande

Le 1er, François Mitterrand arrive à Helsinki pour une visite officielle de deux jours en Finlande. Accueilli par le président Mauno Koivisto, avec qui il s'entretient aussitôt, le président de la République visite une usine de transformation du bois et se rend à Turku, ancienne capitale finlandaise. En l'absence de tout contentieux entre les deux pays, les discussions porte […] Lire la suite

30 avril 1987
Finlande. Retour des conservateurs au pouvoir

Harri Holkeri (conservateur) que le chef de l'État Mauno Koivisto avait chargé de cette mission quelques jours plus tôt forme un cabinet de coalition. Alors que le gouvernement sortant de Kalevi Sorsa (social-démocrate), au pouvoir avant les élections législatives des 16 et 17 mars, reposait sur une alliance entre sociaux-démocrates et centristes, celui de Harri Holkeri comprend sept ministres con […] Lire la suite

15-16 mars 1987
Finlande. Progression des conservateurs aux élections législatives

Les 15 et 16, les électeurs finlandais sont appelés à renouveler les deux cents députés du Parlement (l'Eduskunta). Si la campagne électorale s'est déroulée sans grande passion en raison du consensus qui domine la vie politique finlandaise, l'enjeu de ce scrutin n'est pourtant pas sans importance à un an de l'élection présidentielle de 1988. Il s'agit, principalement, de savoir si le Parti conserv […] Lire la suite

1983

15-17 novembre 1983
Finlande – France. Visite officielle du président Mauno Koïvisto en France

Le 15, Mauno Koïvisto, président de la République de Finlande, arrive à Paris pour une visite officielle de trois jours. Il a plusieurs entretiens en tête à tête avec François Mitterrand consacrés essentiellement aux relations Est-Ouest et au problème des euromissiles. Les relations bilatérales sont « sans nuage ». […] Lire la suite

6 mai 1983
Finlande. Formation d'un gouvernement de centre gauche

Le président Mauno Koïvisto nomme Kalevi Sorsa, Premier ministre sortant et président du Parti social-démocrate, à la tête du nouveau gouvernement issu des élections des 20 et 21 mars. Ce cabinet, le quatrième dirigé par Kalevi Sorsa, réunit quatre formations politiques : les sociaux-démocrates se taillent la part du lion avec 8 portefeuilles ; le Parti du centre en obtient 5, le Parti suédois 2,  […] Lire la suite

20-21 mars 1983
Finlande. Victoire des sociaux-démocrates aux élections législatives

Les élections législatives confirment la place prépondérante du Parti social-démocrate dans la vie politique finlandaise : il obtient 26,8 p. 100 des suffrages (+ 2,8 p. 100 par rapport aux élections de 1979) et 57 sièges sur 200 (+ 5). Le Parti conservateur demeure la principale force d'opposition, avec 22,2 p. 100 des voix (+ 0,5 p. 100) et 44 sièges (— 2). Le Parti du centre, composante de la c […] Lire la suite

1982

30-31 décembre 1982
Finlande. Nouveau gouvernement Sorsa

Le 30, Kalevi Sorsa, Premier ministre (social-démocrate), présente la démission de son gouvernement à la suite du rejet du budget de la Défense par les députés de l'Union démocratique populaire (groupant communistes et socialistes de gauche).Le 31, Kalevi Sorsa forme un nouveau gouvernement de coalition de centre-gauche, trois ministres de l'Union (dont deux communistes) étant remplacés par des so […] Lire la suite

13 avril 1982
France – Finlande. Entretien entre les présidents François Mitterrand et Mauno Koïvisto

François Mitterrand, en route pour le Japon, s'arrête à Helsinki où il s'entretient, à l'aéroport, avec le président Mauno Koïvisto, élu en janvier. La conversation porte essentiellement sur les problèmes internationaux. Le président de la République invite le président Koïvisto en France. […] Lire la suite

12-17 février 1982
Finlande. Nomination de Kalevi Sorsa au poste de Premier ministre

Le 12, Mauno Koïvisto, ancien Premier ministre élu président de la République le 26 janvier, charge Kalevi Sorsa, président du Parti social-démocrate, de former un gouvernement de coalition rassemblant les partis de centre gauche.Le 17, Kalevi Sorsa annonce la composition de son cabinet, qui devrait rester en fonction jusqu'aux élections législatives de mars 1983. […] Lire la suite

17-26 janvier 1982
Finlande. Élection de Mauno Koïvisto à la présidence de la République

Les 17 et 18 a lieu l'élection des trois cent un grands électeurs qui doivent désigner le successeur l'Uhro Kekkonen à la présidence de la République. Ce dernier a démissionné pour raisons de santé le 27 octobre 1981. Les sociaux-démocrates l'emportent avec cent quarante-cinq élus.Le 26, les grands électeurs se réunissent pour choisir parmi les huit candidats (dont une femme). Mauno Koïvisto, cand […] Lire la suite

1981

27 octobre 1981
Finlande. Démission du président Urho Kekkonen

Urho Kekkonen, président de la République finlandaise, donne sa démission pour raison de santé. Depuis le 11 septembre, le Premier ministre Mauno Koivisto (social-démocrate) assure l'intérim du président, atteint de troubles cérébraux vasculaires.Élu en 1956 et constamment réélu depuis, Urho Kekkonen est âgé de quatre-vingt-un ans. L'élection de son successeur doit avoir lieu en janvier 1982. […] Lire la suite

— Universalis