EUROPEHistoire de l'idée européenne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Europe depuis 1945

L'impératif de la réconciliation

Si la notion d'unité européenne ne s'est pas trouvée totalement discréditée durant cette période des plus sombres, c'est que, dès avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, une tout autre conception s'est développée. Ainsi, le 7 juillet 1944, à Genève, une Déclaration des résistances européennes appelait à la création d'une union fédérale et disait notamment : « Seule une union fédérale permettra la participation du peuple allemand à la vie européenne sans qu'il soit un danger pour les autres peuples. » Les signataires étaient des résistants du Danemark, de France, d'Italie, de Norvège, des Pays-Bas, de Pologne, de Tchécoslovaquie et de Yougoslavie. Parmi les militants présents, il y avait des Allemands qui combattaient le nazisme. En août 1947 naissait à Montreux l'Union européenne des fédéralistes, qui allait s'incarner surtout dans trois personnalités : l'Italien Altiero Spinelli, qui sera l'initiateur de textes constitutionnels au Parlement européen de Strasbourg, sortait des prisons de Mussolini ; l'Allemand Eugen Kogon, qui avait souffert plusieurs années dans le camp de concentration de Buchenwald ; et le Français Henri Frenay, qui avait été le principal chef du mouvement de résistance Combat. Plusieurs années avant le trio Konrad Adenauer-Alcide De Gasperi-Robert Schuman, ils se fondaient sur l'idée d'une coresponsabilité transnationale pour le développement de la démocratie libérale.

Avant même la naissance de leur mouvement, la nouvelle Constitution française de 1946 était allée dans le même sens. Le Préambule (toujours en vigueur aujourd'hui et devenu référence constante du Conseil constitutionnel), parlait en effet, dès son premier alinéa, de la victoire remportée « sur les régimes qui ont tenté d'asservi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  EUROPE  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

L'usage fait de l'Europe un continent ; en réalité, celle-ci constitue une partie de l'Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l'Ancien Monde – puisque l'Afrique n'est pas complètement séparée de l'Eurasie –, et nombre de ses affinités sont avec le Nouveau Monde, par-delà l'Atlantique. Son histoire géologique complexe rend compte de ces ambiguïtés.Malgré ses faibles dimensions – avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Modeste péninsule de l'immense masse continentale eurasiatique, l'Europe n'a pas de limites claires à l'est. Pour les géographes de la Grèce antique et leurs successeurs, elle ne s'étendait pas au-delà du Bosphore et des rives occidentales de la mer Noire et, plus au nord, se perdait dans l'espace flou des steppes et des peuples nomades. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 280 mots
  •  • 3 médias

Les polémiques déclenchées par la proposition de faire une mention explicite des « racines chrétiennes » de l'Europe dans le Préambule du projet de Constitution en 2004 et 2005, ou encore certains aspects – réels ou supposés – du débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, ont eu le mérite d'attirer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-diversite-religieuse/

Voir aussi

Pour citer l’article

Alfred GROSSER, Jean-Baptiste DUROSELLE, « EUROPE - Histoire de l'idée européenne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/