EUROPEHistoire de l'idée européenne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot « Europe » a fait son apparition, dans un sens géographique, dès le viie siècle avant J.-C. Simple péninsule de l'Asie, ses limites orientales restent arbitraires. On peut même discuter de ses limites occidentales et accepter ou non d'y rattacher certaines îles. Mais ces débats de frontières resteraient académiques si, au cours des siècles, le concept d'Europe ne s'était pas chargé d'idées et de passions politiques. Parler de l'« idée européenne », c'est évoquer le problème de savoir si, au-dessus des peuples, des langues, des religions, des États, il n'existe pas une « communauté supérieure », distinguant des continents massifs qui, de près ou de loin, l'entourent, la petite presqu'île découpée par les mers.

Les Grecs dispersés sur trois continents se considéraient comme différents des « barbares ». L'unité de l'Empire romain était la Méditerranée et non l'Europe. Les Arabes, en envahissant l'Espagne, l'Italie du Sud et la Gaule, auraient pu, comme les Romains, dominer le pourtour méditerranéen. C'est leur reflux, de la bataille de Poitiers (732) à la Reconquista espagnole (achevée au xve siècle), qui a mis en lumière une idée « politique » de l'Europe, fondée sur la Chrétienté. Une seule fois, sous Charlemagne, une unité politique a coïncidé pratiquement avec la zone d'influence de l'Église romaine. Pendant le reste du Moyen Âge, le rêve a persisté d'unifier l'Europe sous la direction soit de l'empereur, soit du pape.

L'apparition, dès le xve siècle, d'États modernes structurés a détruit les perspectives d'unité par la religion. L'idée européenne a alors pris – jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale – trois formes principales : Europe de l'équilibre ou du « concert », admettant l'indépendance des États (surtout des grands), garantie par l'observation du droit des gens et de règles traditionnelles (balance of power) ; Europe unifiée par la conquête : tel a été l'objet des deux entreprises fort différentes de Napoléon et de Hitler ; Europe volontairement unifiée, mais cel [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  EUROPE  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

L'usage fait de l'Europe un continent ; en réalité, celle-ci constitue une partie de l'Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l'Ancien Monde – puisque l'Afrique n'est pas complètement séparée de l'Eurasie –, et nombre de ses affinités sont avec le Nouveau Monde, par-delà l'Atlantique. Son histoire géologique complexe rend compte de ces ambiguïtés.Malgré ses faibles dimensions – avec une […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Modeste péninsule de l'immense masse continentale eurasiatique, l'Europe n'a pas de limites claires à l'est. Pour les géographes de la Grèce antique et leurs successeurs, elle ne s'étendait pas au-delà du Bosphore et des rives occidentales de la mer Noire et, plus au nord, se perdait dans l'espace flou des steppes et des peuples nomades. Au […] Lire la suite

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 280 mots
  •  • 3 médias

Les polémiques déclenchées par la proposition de faire une mention explicite des « racines chrétiennes » de l'Europe dans le Préambule du projet de Constitution en 2004 et 2005, ou encore certains aspects – réels ou supposés – du débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, ont eu le mérite d'attirer […] Lire la suite

NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

  • Écrit par 
  • Nashidil ROUIAÏ
  •  • 4 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les enjeux de politique intérieure »  : […] Le développement des liaisons ferroviaires et routières entre la Chine et ses voisins permet à Pékin de développer et d’intégrer ses provinces les plus lointaines (Tibet, Yunnan, Xinjiang notamment) pour en faire des plateformes, des points de contact entre la République populaire et le reste du continent eurasiatique. Aux intérêts économiques et stratégiques se greffent dès lors des enjeux de pol […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-20 janvier 1990 • C.E.E. • Les Douze face à l'évolution de l'Europe de l'Est.

Les 15 et 16, les représentants des trente-quatre États intéressés par la mise en place de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (B.E.R.D.) se réunissent à Paris, sous la présidence de Jacques Attali, conseiller spécial du président de la République. La France avait [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Baptiste DUROSELLE, Alfred GROSSER, « EUROPE - Histoire de l'idée européenne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/