DACHAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier camp de concentration nazi sur le territoire allemand fut ouvert le 10 mars 1933, un peu plus de cinq semaines après l'accession d'Adolf Hitler au poste de chancelier. Construit à la lisière de la ville de Dachau, à une quinzaine de kilomètres au nord de Munich, il constitua le modèle sur lequel s'organisèrent ensuite tous les autres camps.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les quelque 150 camps annexes (Kommandos) qui dépendaient du camp principal dans le sud de l'Allemagne et en Autriche furent désignés collectivement sous le nom de Dachau. Cette infrastructure s'ajoutait aux réseaux de camps du centre et du nord de l'Allemagne, Buchenwald et Sachsenhausen. Sur les 160 000 prisonniers qui furent enfermés dans le camp principal, et les 90 000 qui furent détenus dans les camps périphériques, on estime qu'au moins 32 000 moururent de maladie, de malnutrition, de mauvais traitements ou furent exécutés, et un nombre bien supérieur fut déporté dans les camps d'extermination polonais.

La typologie des détenus varia en fonction des politiques suivies par les nazis. Les premiers internés furent les sociaux-démocrates et les communistes, entre autres prisonniers politiques. Du reste, Dachau resta jusqu'à la fin principalement un « camp politique ». Furent ensuite détenus à Dachau les Tziganes, les homosexuels et les Témoins de Jéhovah. Les Juifs y furent déportés après la Kristallnacht (la « Nuit de cristal », du 9 au 10 novembre 1938). Dans un premier temps, ceux qui avaient la possibilité de quitter l'Allemagne étaient libérés. Mais, quand la « solution finale » fut mise en œuvre, à partir du début de l'année 1942, de nombreux Juifs furent déportés dans les camps d'extermination. Certains échouèrent de nouveau à Dachau après les « marches de la mort » de l'hiver 1944-1945. Ces marches, organisées pendant l'évacuation des camps d'extermination, furent l'une [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien directeur de l'Institut américain de recherche sur la Shoah et de la Fondation américaine pour l'histoire visuelle des survivants de la Shoah

Classification


Autres références

«  DACHAU  » est également traité dans :

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'impératif de la réconciliation »  : […] Si la notion d'unité européenne ne s'est pas trouvée totalement discréditée durant cette période des plus sombres, c'est que, dès avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, une tout autre conception s'est développée. Ainsi, le 7 juillet 1944, à Genève, une Déclaration des résistances européennes appelait à la création d'une union fédérale et disait notamment : « Seule une union fédérale permettr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/#i_49909

HARTMANN KARL AMADEUS (1905-1963)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 742 mots

Karl Amadeus Hartmann, né à Munich le 2 août 1905, hésite d'abord entre la peinture et la musique (son père Friedrich Richard s'adonne à la peinture et son frère aîné Adolf deviendra un peintre célèbre) ; c'est finalement cette dernière qu'il choisit. Il travaille la composition avec Joseph Haas – un élève de Max Reger – à l'Akademie der Tonkunst de sa ville natale (1924-1929). Entre 1928 et 1932, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-amadeus-hartmann/#i_49909

MUSIC ZORAN (1909-2005)

  • Écrit par 
  • Pierre WAT
  • , Universalis
  •  • 1 032 mots

Dans le chapitre « L'énigme de la « présence » humaine »  : […] Déraciné par nature, Music trouva cependant dans trois lieux, à bien des égards antagonistes, les fondements de son art : les paysages du Karst, Dachau et Venise. Le Karst est, selon ses propres termes, « la matrice de toute [sa] peinture. Un paysage dépouillé, presque désertique », celui-là même qu'enfant, en Slovénie, il contemplait avec son père. Un paysage nu, minéral, quasi biblique, qui han […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoran-music/#i_49909

ROM

  • Écrit par 
  • Marcel COURTHIADE
  •  • 6 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la persécution au génocide »  : […] Le début du xx e  siècle correspond à un durcissement général des autorités face aux « Bohémiens ». Les autorités françaises dénombrent « 20 000 nomades en bandes voyageant en roulottes », dans un rapport en date de 1897. Le durcissement se manifeste par diverses interpellations à l'Assemblée sur les « bandes de Romanichels qui infestent le terri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rom/#i_49909

ROVAN JOSEPH (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 794 mots

Pionnier de l'entente franco-allemande et grand spécialiste de l'Allemagne, Joseph Adolphe Rosenthal (il prend le nom de Rovan après la guerre) est né le 25 juillet 1918 à Munich, dans une famille d'industriels d'origine juive, convertie au protestantisme ; il vit à Vienne (1921-1929), puis à Berlin. Hostiles à Hitler et au nazisme, ses parents émigrent à Paris dès avril 1933. Il les rejoint en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-rovan/#i_49909

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'impensable objet de pensée : l'essai et l'impresceptible »  : […] Etre « le témoin du témoin » signifie, au-delà même de la parole des rescapés, la réverbération à l'infini de l'anéantissement. Être « le témoin du témoin » proclame qu'il y a imprescriptibilité de la mémoire et de son dire, tout comme il y a imprescriptibilité du crime. Qu'est-il advenu à l'homme, dans cet effondrement de l'humain ? Rien d'étonnant à ce que Primo Levi et Robert Antelme s'interrog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_49909

Pour citer l’article

Michael BERENBAUM, « DACHAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dachau/