EUROPEHistoire de l'idée européenne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Europe aux dimensions de la Chrétienté (VIIe-XVe siècle)

C'est en 622 qu'a lieu l'hégire, fuite de Mahomet de La Mecque à Médine. Cet événement, absolument ignoré des Européens d'alors, marque symboliquement la fondation d'une religion nouvelle, mais aussi la prochaine conquête d'un empire.

En 711, Ṭāriq franchit les colonnes d'Hercule devenues, grâce à lui, le détroit de Djabal al-Ṭāriq (Gibraltar). L'Espagne byzantine s'écroule. Les Arabes traversent les Pyrénées, et le reflux ne commencera que lorsque Charles Martel les aura arrêtés à Poitiers (732).

C'est la conquête arabe qui fait resurgir le mot même d'Europe et qui, surtout, pour la première fois, lui donne un sens politique. Le moine britannique Bède le Vénérable (673 env.-735) l'emploie deux fois. Mais surtout, en 769, trois décennies après Poitiers, l'Espagnol Isidore le Jeune, racontant la bataille, appelle l'armée de Charles Martel l'armée « des Européens » : « Sortant le matin de leurs maisons, les Européens aperçoivent les tentes bien rangées des Arabes ».

Par quels cheminements intellectuels en est-on venu là ? On l'ignore. L'important est de comprendre que la lutte contre les envahisseurs arabes a été celle des chrétiens contre les musulmans et qu'elle a révélé, partout où elle se produisait (Espagne, Gaule franque, Italie du Sud), une nouvelle solidarité, renforcée par l'action des papes à un moment où les communications avec le monde byzantin étaient bien réduites et malgré les luttes intestines.

Charlemagne

La solidarité atteignit un éphémère apogée avec les conquêtes de Charlemagne, roi franc couronné empereur par le pape en 800. Dès le début de son règne, un clerc du nom de Cathulf lui recommande de remercier Dieu qui lui a donné la domination sur l'« Europe ». En 799, le poète Angilbert appelle Charlemagne « chef vénérable de l'Europe », « roi, père de l'Europe » : « Charles, savant, modeste [...] maître du monde, bien aimé du peuple [...] sommet de l'Europe [...] est en train de tracer les murs de la Rome nouvelle. »

Il y a alors à peu près coïnciden [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  EUROPE  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

L'usage fait de l'Europe un continent ; en réalité, celle-ci constitue une partie de l'Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l'Ancien Monde – puisque l'Afrique n'est pas complètement séparée de l'Eurasie –, et nombre de ses affinités sont avec le Nouveau Monde, par-delà l'Atlantique. Son histoire géologique complexe rend compte de ces ambiguïtés.Malgré ses faibles dimensions – avec une […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Modeste péninsule de l'immense masse continentale eurasiatique, l'Europe n'a pas de limites claires à l'est. Pour les géographes de la Grèce antique et leurs successeurs, elle ne s'étendait pas au-delà du Bosphore et des rives occidentales de la mer Noire et, plus au nord, se perdait dans l'espace flou des steppes et des peuples nomades. Au […] Lire la suite

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 280 mots
  •  • 3 médias

Les polémiques déclenchées par la proposition de faire une mention explicite des « racines chrétiennes » de l'Europe dans le Préambule du projet de Constitution en 2004 et 2005, ou encore certains aspects – réels ou supposés – du débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, ont eu le mérite d'attirer […] Lire la suite

NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

  • Écrit par 
  • Nashidil ROUIAÏ
  •  • 4 916 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les enjeux de politique intérieure »  : […] Le développement des liaisons ferroviaires et routières entre la Chine et ses voisins permet à Pékin de développer et d’intégrer ses provinces les plus lointaines (Tibet, Yunnan, Xinjiang notamment) pour en faire des plateformes, des points de contact entre la République populaire et le reste du continent eurasiatique. Aux intérêts économiques et stratégiques se greffent dès lors des enjeux de pol […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-20 janvier 1990 • C.E.E. • Les Douze face à l'évolution de l'Europe de l'Est.

Les 15 et 16, les représentants des trente-quatre États intéressés par la mise en place de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (B.E.R.D.) se réunissent à Paris, sous la présidence de Jacques Attali, conseiller spécial du président de la République. La France avait [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Baptiste DUROSELLE, Alfred GROSSER, « EUROPE - Histoire de l'idée européenne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/