CHURCHILL WINSTON (1874-1965)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Winston Churchill le jour de la victoire

Winston Churchill le jour de la victoire
Crédits : Hulton Getty

photographie

Boers au combat

Boers au combat
Crédits : Hulton Getty

photographie

Churchill à Lille

Churchill à Lille
Crédits : Hulton Getty

photographie

Balfour et Churchill

Balfour et Churchill
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Vingt ans avant sa mort, Winston Leonard Spencer Churchill est entré dans l'histoire du peuple britannique, à l'instant même où, la guerre terminée, le verdict des élections, par un étrange paradoxe, l'éloignait du poste de Premier ministre. Pour les Anglais, il est l'égal du second Pitt, parce que sa gloire est d'avoir triomphé du nazisme, tout comme son illustre prédécesseur avait affronté Napoléon. Les historiens ont consacré sa légende, et les Mémoires de son médecin personnel, lord Moran, publiés au lendemain de sa mort, firent scandale parce que l'auteur imputait les erreurs de l'homme d'État à la maladie et au caractère de celui-ci.

Pourtant, à la fin d'une carrière politique qui commence avec le siècle et sera la plus longue de l'histoire britannique, Churchill n'aurait sans doute laissé qu'un souvenir marginal sans ses cinq années de leadership national (1940-1945) qui amenèrent la Grande-Bretagne et l'empire à la victoire. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, malgré une présence parlementaire et ministérielle mouvementée, il paraissait définitivement écarté des conseils gouvernementaux du Parti conservateur et sa vie publique se soldait par un échec. Après la guerre et une expérience travailliste difficile, il revient au pouvoir à la tête des conservateurs (1951-1955), sans qu'on puisse affirmer que ce dernier principat ait marqué l'efficacité du gouvernement britannique.

Winston Churchill le jour de la victoire

Winston Churchill le jour de la victoire

photographie

Le Premier ministre britannique Winston Churchill (1874-1965) dans Whitehall, le 9 mai 1945, jour de la victoire. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Churchill, en effet, a été surtout un leader de guerre, dans la tradition de Lloyd George ou de Clemenceau. L'étonnant divorce entre le héros national du temps de crise et le politique discuté des jours ordinaires tient pour beaucoup à ce qu'il fut le dernier héritier de l'époque victorienne et de la grandeur britannique dans un monde qui a consacré la décadence de l'establishment et le déclin de l'Angleterre. En témoignent aussi bien sa personnalité que sa politique et le rôle qu'il a joué dans l'histoire politique et sociale du Royaume-Uni.

Une vigoureuse personnalité

Churchill (n [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur de sciences politiques à l'université de Bordeaux-I

Classification


Autres références

«  CHURCHILL WINSTON (1874-1965)  » est également traité dans :

ARMISTICE DE 1940

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

L'armistice franco-allemand signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger et le général Keitel reste l'un des sujets les plus controversés de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La « drôle de guerre » a pris fin le 10 mai 1940 avec l'invasion de la Belgique et de la Hollande par l'armée allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armistice-de-1940/#i_14022

ATTLEE CLEMENT (1883-1967)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 855 mots
  •  • 2 médias

D'origine bourgeoise, éduqué à Oxford, professeur à la London School of Economics de 1913 à 1923, Clement Attlee est l'homme de la première véritable expérience socialiste en Grande-Bretagne de 1945 à 1951. Entré dans le Labour Party après avoir adhéré à l'organisation néo-libérale de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-attlee/#i_14022

CONSERVATEURS, Royaume-Uni

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 219 mots
  •  • 4 médias

La Seconde Guerre mondiale donne sa chance à Winston Churchill, longtemps voué au rôle de prophète des catastrophes extérieures et de défenseur aveugle de l'Empire. À la tête du cabinet d'Union nationale, il est le grand vainqueur de la guerre. Ses compatriotes, avides de grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservateurs-royaume-uni/#i_14022

DARDANELLES EXPÉDITION DES (mars-déc. 1915)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 349 mots
  •  • 1 média

Afin de rouvrir, par le Bosphore et la mer Noire, des communications faciles avec la Russie, les Britanniques (sous l'impulsion de Winston Churchill) ont imaginé, dès la fin de 1914, de porter un coup décisif à Constantinople. Il leur faut d'abord forcer le détroit des Dardanelles par une opération navale à laquelle la France accepte de participer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expedition-des-dardanelles/#i_14022

EDEN sir ROBERT ANTHONY (1897-1977)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 717 mots
  •  • 1 média

Devenu le premier comte d'Avon en 1961, Anthony Eden a marqué l'histoire de son temps par un rôle politique majeur à la tête de la diplomatie, puis des affaires de l'État britannique. Membre du Parti conservateur, sa première consécration gouvernementale lui vient en 1935 : Baldwin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eden-sir-robert-anthony/#i_14022

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'impératif de la réconciliation »  : […] Souvent, on attribue l'idée première d'une union politique de l'Europe à Winston Churchill et à son célèbre discours de Zurich, prononcé le 19 septembre 1946. Il y disait en effet : « Nous devons créer un genre d'États-Unis d'Europe. » Mais s'il affirmait bien que « le premier pas de la reconstitution de la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/#i_14022

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 642 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De Londres à Paris »  : […] bien que de Gaulle ait su exprimer dignement « la douleur et la colère » du peuple français, accroît encore les amertumes et les méfiances. Il faudra bâtir la France libre avec des capitaines inconnus et des journalistes aventureux. Il le fait. Dès le 28 juin et plus solennellement le 7 août, Churchill le reconnaît comme « chef des Français libres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-gaulle/#i_14022

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 901 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le discours de Fulton »  : […] On a souvent dit que le coup d'envoi de la guerre froide avait été donné par Winston Churchill dans son discours du 5 mars 1946 à Fulton (Missouri). Se déclarant convaincu que les Russes « ne respectaient que la force », il invitait « les peuples de langue anglaise à s'unir d'urgence pour enlever toute tentation à l'ambition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_14022

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « 1947, l’année de la rupture »  : […] Cette mainmise provoque l’indignation des Anglo-Saxons. Dès 1946, le Britannique Winston Churchill dénonce le « rideau de fer » qui s’est abattu sur l’Europe ; l’année suivante, les États-Unis réagissent avec vigueur : au nom de la doctrine Truman d’endiguement du communisme, ils décident de fournir à la Grèce et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_14022

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 436 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les opérations de diversion »  : […] Simultanément, les deux coalitions tentèrent l'expérience Winston Churchill voulait frapper le sultan ; il avait avec lui Aristide Briand, bientôt président du Conseil des ministres et ceux que, de chaque côté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_14022

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 587 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La campagne de France »  : […] Tandis qu'en Angleterre, Winston Churchill, devenu Premier ministre, commence à personnifier l'indomptable volonté britannique, le gouvernement français erre de château en château, coupé des forces armées, privé de nouvelles, désuni par l'ampleur du désastre. Derrière le maréchal Pétain et le général Weygand, un groupe se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_14022

KARSH YOUSUF (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 736 mots

En décembre 1941, grâce à l'appui de Mackensie King, Karsh réalise le portrait de Winston Churchill à Ottawa. Le photographe écrira plus tard comment, après avoir lui-même retiré le cigare de la bouche de son modèle, il aréussi à fixer sur la pellicule l'agacement de Churchill. La photographie, dans laquelle on a voulu voir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yousuf-karsh/#i_14022

LIBÉRATION ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 742 mots

Deux croix supplémentaires furent ensuite attribuées par le général de Gaulle, unique grand maître de l'ordre, l'une à Winston Churchill le 18 juin 1958 et l'autre, à titre posthume, au roi George VI, le 2 avril 1960, à la veille du voyage officiel au Royaume-Uni du premier président de la Ve République […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-liberation/#i_14022

MONNET JEAN (1888-1979)

  • Écrit par 
  • Pierre GERBET
  •  • 2 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une méthode d’action »  : […] pour proposer aux gouvernements de prendre les initiatives nécessaires. À Londres, en juin 1940, il inspira à Winston Churchill l'éphémère projet d'Union franco-britannique, qui aurait comporté des organismes communs pour la défense, la politique étrangère, les finances, une citoyenneté commune, une association des deux Parlements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-monnet/#i_14022

NATIONS UNIES (O.N.U.)

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance et développement »  : […] de la charte de l'Atlantique le 14 août 1941, par le président américain Franklin Roosevelt et le Premier ministre britannique Winston Churchill. L'appellation « Nations unies » a été choisie à l'origine pour désigner l'alliance des pays en guerre contre l'Allemagne, l'Italie et le Japon. Le 1er janvier 1942, vingt-six pays signaient la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nations-unies/#i_14022

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 610 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le mandat britannique »  : […] est constituant dès lors l'« État de Transjordanie ». En juillet 1922, une déclaration de Churchill, alors secrétaire d'État aux Colonies, précise que « la Palestine ne sera pas transformée en Foyer national juif, mais que ce Foyer sera fondé en Palestine » ; elle reconnaît pour mission à cette nouvelle entité de droit public « le développement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_14022

ROOSEVELT FRANKLIN DELANO (1882-1945)

  • Écrit par 
  • Marianne DEBOUZY, 
  • Universalis
  •  • 1 309 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Roosevelt dans la guerre »  : […] États-Unis de jouer le rôle d'« arsenal de la démocratie ». En mars 1941, il signait la loi du prêt-bail, puis faisait adopter par le Congrès des mesures concernant la défense nationale. En août 1941, Roosevelt et Churchill élaboraient la charte de l'Atlantique et, en novembre, le président autorisait l'armement de la marine marchande américaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franklin-delano-roosevelt/#i_14022

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 270 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « Vers la société d'abondance »  : […] pourtant une société de consommation promise à un bonheur que bien des auteurs dénoncent comme illusoire. La Grande-Bretagne est revenue sous la houlette des conservateurs. Trois Premiers ministres se succèdent : Winston Churchill jusqu'en 1955, où il cède la place à Anthony Eden qui, victime de l'échec de Suez et malade, doit démissionner et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14022

SOAMES CHRISTOPHER (1920-1987)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 968 mots

et avait toutes les chances, s'il le souhaitait, d'être accueilli avec faveur dans le Parti conservateur. Son mariage en 1947 avec Mary, fille de Winston Churchill, alors leader de l'opposition, hâte son entrée en politique. À un moment où son parti favorise une relève dont la défaite électorale de 1945 a rendu évidente la nécessité, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christopher-soames/#i_14022

TÉHÉRAN ACCORDS DE (1943)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 220 mots
  •  • 2 médias

La Conférence de Téhéran qui se tint du 28 novembre au 1er décembre 1943 rassemblait pour la première fois Churchill, Roosevelt et Staline. Roosevelt joua dans l'ensemble un rôle d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-teheran/#i_14022

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 676 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'U.R.S.S. en guerre (1941-1945) »  : […] Lors de sa visite à Moscou (octobre 1944), le Premier ministre britannique Winston Churchill prend acte de ces réalités : il accepte le tracé des frontières polonaises qu'impose Staline, ainsi que la formation d'un gouvernement polonais d'union nationale, où le comité de Lublin (formé de communistes) joue un rôle important. À la conférence de Yalta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_14022

YALTA (ACCORDS DE)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 756 mots
  •  • 4 médias

Conférence qui réunit, du 4 au 11 février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline. D'une très grande importance, elle posait les bases de la paix. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yalta-accords-de/#i_14022

Voir aussi

Pour citer l’article

Albert MABILEAU, « CHURCHILL WINSTON - (1874-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/winston-churchill/