ESCHATOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'eschatologie est la « science des choses ultimes » (ta eschata, en grec) ou des « fins dernières » de l'homme. Or, comme l'atteste clairement l'histoire des religions, ces fins dernières ont toujours été comprises en deux sens bien différents. D'un côté, c'est le destin post mortem de l'individu qui est en jeu : sa survie, son éventuel jugement dans l'au-delà, son salut ou sa damnation, ou encore sa future réincarnation. De l'autre, il s'agit des événements de la fin du monde : indication des signes annonciateurs de la consommation des temps, description du cataclysme final et annonce du nouvel ordre universel destiné à s'établir sur les décombres de l'ancien.

Cette dualité de perspectives s'enracine directement dans la condition humaine elle-même. Tout être conscient, en effet, anticipant en pensée sa propre mort ne peut manquer de l'appréhender comme la véritable fin du monde, au moins « pour lui », sinon en soi. Cette irrécusable certitude intérieure est cependant contredite par la perception sensible et le savoir empirique en général, qui témoignent jour après jour de la pérennité de l'univers par-delà la disparition de telle ou telle conscience individuelle. Il est donc hautement vraisemblable que l'idée de fin de monde – projection sur le cosmos de l'expérience du trépas individuel – a été forgée au cours des siècles par la conscience religieuse aux fins de concilier, autant que faire se pouvait, les deux évidences contradictoires du « tout meurt avec moi » et du « rien ne manquera à l'univers après ma mort ». La conscience eschatologique a toujours été ainsi déchirée entre ces deux exigences de la pensée, et son histoire se confond avec la série de ses multiples, et plus ou moins heureuses, tentatives pour en surmonter l'opposition.

Les sociétés sans écriture

Pour que se déploie pleinement l'horizon de la réflexion eschatologique, il est nécessaire qu'une certain [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : professeur de philosophie indienne et comparée à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ESCHATOLOGIE  » est également traité dans :

ADVENTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 089 mots

Le terme « adventisme » vient du latin adventus , venue. Il désigne une doctrine centrée sur l'attente du retour du Christ à la fin des temps. En lui-même, le vocable adventisme pourrait s'appliquer à tous les mouvements du genre eschatologique de l'histoire du christianisme. En ce sens, il existe un adventisme pré-adventiste ou des traits adventistes dans de nombreux mouveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adventisme/#i_10419

ANTÉCHRIST

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

C'est dans un texte du Nouveau Testament — la première Épître de Jean (fin i er /déb. ii e s.) — qu'apparaît pour la première fois le mot grec antichristos , dont le français « antéchrist » est le calque imparfait. Cependant, on voit se former l'idée d'un antimessie — c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antechrist/#i_10419

APOCALYPSE DE JEAN

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 6 530 mots
  •  • 3 médias

L'Apocalypse de Jean est le dernier des livres du Nouveau Testament. Parmi cet ensemble d'ouvrages considérés comme «  canoniques » par l'Église chrétienne, elle apparaît comme un bloc erratique. Le contraste est d'abord dans la forme. À côté des Évangiles, des Actes des Apôtres et des Épîtres, elle représente un genre littéraire absolument différent. Le caractère étrange des visions qu'elle conti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-jean/#i_10419

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

On appelle « littérature apocalyptique » une masse d'écrits organiques que les juifs anciens, du iv e siècle avant J.-C. à la fin du ii e siècle de l'ère chrétienne, ne cessèrent de produire et de promouvoir. Des éléments précurseurs s'en retrouvent plus ou moins nettement dans plusieurs livres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_10419

CHIISME ou SHĪ‘ISME

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN, 
  • Yann RICHARD
  •  • 9 424 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les cycles de l'histoire sacrée et la parousie du XIIe Imām »  : […] Les deux « dimensions », exotérique et ésotérique, de la Ḥaqīqat moḥammadiya correspondent aux deux mouvements, descente ( nozūl ) et remontée ( ṣo‘ūd ), de la Lumière moḥammadienne ( Nūr moḥammadī ). La descente de cette Lumière en ce monde, c'est essentiellement la mission exotérique des prophètes aboutissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiisme-shi-isme/#i_10419

CORBIN HENRY (1903-1978)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VIEILLARD-BARON
  •  • 1 022 mots

Philosophe, germaniste, iranologue, arabisant, Henry Corbin mena l'existence remplie d'un chercheur laborieux, d'un découvreur et d'un penseur aussi inspiré qu'érudit. Bibliothécaire jusqu'en 1939 à la Bibliothèque nationale, il traduit des œuvres du philosophe iranien du xii e siècle Sohravardi, mais se fait surtout connaître par la traduction d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-corbin/#i_10419

DOLCINO fra (mort en 1307)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 310 mots

Chef de la secte des « apostolici » (ou frères apôtres) ; né dans le diocèse de Novara, mort à Vercelli, fils d'un prêtre, Dolcino (en latin Dulcinus, en français Dulcin) devint le réorganisateur de cette communauté qui avait été fondée vers 1260 par Segarelli. Il vit en exil en Dalmatie lorsqu'il adresse sa première lettre (1300) aux apostolici, leur rappelant qu'ils doivent mener une vie apostol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolcino/#i_10419

ESSÉNIENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 224 mots

La secte juive des esséniens, fondée vers ~ 150 et qui disparaîtra deux siècles plus tard vers 68 après J.-C., a bénéficié d'une connaissance nouvelle avec la découverte, depuis 1947, d'un nombre important de manuscrits recueillis lors des fouilles du Khirbet Qumrān, sur la rive nord-ouest de la mer Morte. Les textes ont ranimé les querelles autour d'une thèse qu'Ernest Renan avait ainsi formulée  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esseniens/#i_10419

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « Gnose et gnosticisme »  : […] On comprend maintenant pourquoi il faut distinguer gnose et gnosticisme. La gnose, orthodoxe aussi bien que gnostique, celle d'Origène comme celle de Valentin, semble correspondre à une tendance ésotérique du judaïsme tardif, qui s'est prolongée dans le judéo-christianisme et dans le christianisme. Un des intérêts des recherches contemporaines sur le gnosticisme a été de montrer l'importance de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_10419

HARNACK ADOLF VON (1851-1930)

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 1 770 mots

Dans le chapitre « Les critiques : de Loisy à Bultmann »  : […] Ce manifeste fut diversement reçu. Si les milieux du protestantisme libéral l'accueillirent très favorablement, il trouva immédiatement des adversaires nombreux. Il n'est pas étonnant que le luthéranisme allemand officiel se soit opposé aux thèses de Harnack. Mais la grande attaque vint du modernisme catholique français. Loisy répondit à Harnack dans son célèbre petit livre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-harnack/#i_10419

HISTOIRE ET SALUT (K. Löwith) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 968 mots

Presque cinquante ans après la parution de sa version allemande, la traduction du livre de Karl Löwith Histoire et Salut . Les présupposés théologiques de la philosophie de l'histoire (trad. M. C. Calliol-Gillet, S. Hurstel, J.-F. Kervégan, Gallimard, 2002) vient enrichir le débat sur la « sécularisation » et ses enjeux, relancé en 1985 par Marcel Gauch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-et-salut/#i_10419

HOFMANN MELCHIOR (1495 env.-1543)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 743 mots

Propagandiste de la foi anabaptiste, Melchior Hofmann appartient à cette génération de prophètes engendrés par la Réforme que leur exégèse personnelle de la Bible et leur enthousiasme rendent suspects à toutes les factions. Bien que résolument pacifistes, lui et ses partisans, appelés melchiorites, eurent à subir la persécution qui est attisée par la haine conjointe de Luther et de Rome, et que gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melchior-hofmann/#i_10419

IHWĀN AL-ṢAFĀ' (Frères de la pureté)

  • Écrit par 
  • Yves MARQUET
  •  • 1 383 mots

Dans le chapitre « Évolution psychique et prophétie »  : […] Les astres conditionnent l'individu dès la conception. À la naissance, le corps est virtuellement formé, et le psychisme aussi, y compris la prédisposition à un métier ou même à une future activité de prophète. Ce conditionnement astral se poursuivra toute la vie. Mais dès que l'âme parlante se manifeste, à quatre ans, celle-ci est prise en charge par le prophète ou par l'imam qui, seul, avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ihwan-al-safa/#i_10419

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fins dernières »  : […] Toute une partie du dogme musulman concerne les bouleversements de la fin du monde, la résurrection, le jugement, le ciel et l' enfer. Comme chez les millénaristes, la description du bonheur futur fait une grande place à des promesses matérielles, dont celle des femmes (houris) paradisiaques réservées aux élus. Cependant, le sommet de ce bonheur consistera à se savoir agréé de Dieu et à être heure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_10419

JOACHIM DE FLORE (1132 env.-env. 1202)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 580 mots

Dans le chapitre « L'attente du « troisième état » »  : […] Fils de notaire, né à Celico en Calabre, Joachim fut sans doute page à la cour du roi (normand) de Sicile. Atteint, à Constantinople, au cours d'un pèlerinage en Terre sainte, par une maladie épidémique et guéri d'une manière « miraculeuse », il renonça au monde. Moine cistercien, on le trouve en 1178 abbé de Corazzo. Comme Pierre Damien et Bernard de Clairvaux, il se méfie des écoles urbaines et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-de-flore/#i_10419

MESSIANISME

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 7 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les cycles juifs »  : […] Surgi à l'intérieur du peuple à l'époque de la captivité à Babylone, le messianisme juif est caractérisé par la croyance en la venue d'un descendant de David, qui, envoyé par Dieu en vue de délivrer les Juifs du joug des païens, ramènerait les exilés et rétablirait le culte du Temple, cependant qu'une ère de perfection morale et de félicité se trouverait établie pour Israël et l'humanité tout ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messianisme/#i_10419

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Le millénarisme (forme latine de ce qu'on appelle aussi, à partir du grec, chiliasme) est une des formes les plus importantes des doctrines et mouvements eschatologiques qui se sont développés au sein ou en marge de la plupart des religions et notamment du judéo-christianisme. Si des tendances millénaristes se rencontrent dans le judaïsme ancien et l'Ancien Testament (le verset 4 du psaume LXXXIX  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_10419

MONTANISME

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 430 mots

Mouvement spirituel, prophétique et eschatologique, qui apparaît en Phrygie au milieu du ii e siècle (dès 156-157 selon Épiphane ; en 172 seulement d'après Eusèbe). Un certain Montanus, néophyte, qui aurait été prêtre de Cybèle, se prétend l'organe du Paraclet, sinon le Paraclet lui-même. Il annonce un nouvel âge de l'Église, l'âge de l'Esprit, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montanisme/#i_10419

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et eschatologie »  : […] Une deuxième frontière du domaine du mythe demande à être explorée : sa frontière avec l'eschatologie ; ici encore, nous sommes en face de deux formes de discours distincts, commandés par deux intentions signifiantes de caractère différent, mais qui ont pu fusionner en vertu de certaines exigences internes de leur contenu et donner ce qu'on peut appeler des mythes eschatologiques. Dans le principe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_10419

ŒCUMÉNISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Georges CASALIS, 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La visée originelle »  : […] Les mots « œcuménisme » et « œcuménique » sont absents du vocabulaire biblique. En revanche, οίκομ́ενη (du verbe οίκε̃ιν, habiter) s'y rencontre assez souvent. L'« œcouménè », l'« œcuménie » (mot dont les équivalents sont couramment employés en allemand et en anglais), c'est la terre habitée, le monde entier, l'univers où les hommes ont élu domicile, par opposition au désert, la terre inhabitée et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oecumenisme/#i_10419

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lamelles d'or »  : […] Une part importante de l' eschatologie orphique a été révélée par les tablettes trouvées en Grande-Grèce (Pétilia, Thourioi) et en Crète (Éleutherna). Enterrées avec l'initié, ces lamelles d'or portent, gravées, les formules qui serviront à leur propriétaire de mot de passe dans l'au-delà. L'âme s'y présente comme « fils de la Terre et du Ciel étoilé » ; elle demande aux dieux infernaux de lui do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_10419

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Lieux d'accomplissement eschatologique »  : […] En réalité, le lieu sacré doit être lieu de plénitude. La nature et l'histoire en témoignent et, plus encore, l'habillement par le légendaire humain de la nudité de la nature. Mais la plénitude en est encore plus sûrement atteinte avec les grands lieux sacrés pèlerins qui sont marqués soit d'accomplissement eschatologique, soit d'une élection cosmique unique. Les premiers sont essentiellement lie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_10419

PHILON PSEUDO-

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 775 mots

L'œuvre intitulée Liber Antiquitatum Biblicarum a été appelée le Pseudo-Philon par son premier éditeur, Jean Sichard, à Bâle en 1527. Elle porte en fait d'autres titres — De successione generationum ou Historia ab initio mundi — dans les nombreux manuscrits latins qui l'ont conservée durant le Moyen Âge. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pseudo-philon/#i_10419

PIERRE APOCALYPSE DE

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 483 mots

La plus importante des Apocalypses apocryphes, l' Apocalypse de Pierre , a été regardée comme canonique par plusieurs Pères de l'Église ancienne, en particulier par Clément d'Alexandrie ainsi que dans le Canon de Muratori (Hippolyte ?). Eusèbe de Césarée, au iv e  siècle, puis Jérôme la rejetèrent. Le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-pierre/#i_10419

ROYAUME DE DIEU

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 393 mots

D'après les évangiles synoptiques, l'annonce de la proximité du Royaume de Dieu (ou « des cieux », selon Matthieu) tient la première place dans la prédication de Jésus. Une expression synthétique s'en trouve dans Marc, i , 15 : « Le Royaume de Dieu est tout proche ; reconsidérez votre vie et croyez en la bonne nouvelle. » Jamais Jésus ne définit à proprement parler ce Roy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-de-dieu/#i_10419

SABBATAI TSEVI (1626-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 4 404 mots

Dans le chapitre « L'apostasie du messie »  : […] Précédé par sa propre réputation, revêtu d'habits royaux, Sabbatai Tsevi entreprit un voyage à Alep et à Smyrne avant de se rendre à Constantinople. Sa troupe jeûnait, chantait dans les synagogues, lui-même mêlant à la grâce de son chant l'accomplissement messianique d'« actes étranges », comme de prononcer le Nom divin, de manger non kasher, de proférer certaines paroles ou d'adopter des attitud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabbatai-tsevi/#i_10419

SALUT

  • Écrit par 
  • André DUMAS, 
  • Jean PÉPIN
  •  • 4 781 mots

Dans le chapitre « Le salut chrétien »  : […] On se heurte à quelques problèmes quand on essaie de dégager la doctrine du salut dans le Nouveau Testament. Sans doute le titre de sauveur y est-il, à de multiples reprises, attribué au Christ ; mais c'est seulement dans les parties les plus récentes du texte, à savoir dans les épîtres pastorales, dans l'évangile de l'enfance (début de Luc), et dans l'Évangile de Jean ; il n'y en a pas trace dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salut/#i_10419

SURVIE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 547 mots

Le terme de survie appartient, dès son attestation la plus ancienne, au domaine du droit et de la jurisprudence. On appelle gain de survie une disposition prévoyant que les avantages de l'un des conjoints passeront à celui qui lui survivra. Les biens matériels que, de facto, le défunt perd avec la vie se trouvent ainsi conservés en d'autres mains et laissent une trace qui, au-delà de la mort, perp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survie/#i_10419

THESSALONICIENS ÉPÎTRES AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 992 mots

On attribue à saint Paul deux lettres aux Thessaloniciens. La première, à notre connaissance, est aussi la première des Épîtres de l'apôtre. Elle est, par ailleurs, le plus ancien texte du Nouveau Testament. Envoyée au début de 51 par Paul, qui se trouvait à Corinthe, elle fut destinée à l'Église de Thessalonique (Salonique), capitale de la province romaine de Macédoine et cité devenue libre par u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epitres-aux-thessaloniciens/#i_10419

ZOROASTRISME

  • Écrit par 
  • Jean de MENASCE
  •  • 5 869 mots

Dans le chapitre « Eschatologie »  : […] Dès les Gāthā, l'eschatologie comporte un passage discriminatoire, le pont Cinvat, aboutissant après la mort à un enfer ou à un paradis, séjour des bienheureux et d'Ahura Mazdāh lui-même. La résurrection est promise dans le nom même du sixième des Bénéfiques Immortels. Ameretatat, la non-mortalité par excellence. Deux notions, dont la première est à peine perceptible dans les Gāthā, enrichissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoroastrisme/#i_10419

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel HULIN, « ESCHATOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/