APOCALYPSE DE JEAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Scène de l'Apocalypse

Scène de l'Apocalypse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Paul, Bible de Charles le Chauve ou Bible de Vivien

Saint Paul, Bible de Charles le Chauve ou Bible de Vivien
Crédits : AKG

photographie

Le Jugement Dernier, École de Novgorod

Le Jugement Dernier, École de Novgorod
Crédits : Bridgeman Images

photographie


L'Apocalypse de Jean est le dernier des livres du Nouveau Testament. Parmi cet ensemble d'ouvrages considérés comme « canoniques » par l'Église chrétienne, elle apparaît comme un bloc erratique.

Le contraste est d'abord dans la forme. À côté des Évangiles, des Actes des Apôtres et des Épîtres, elle représente un genre littéraire absolument différent. Le caractère étrange des visions qu'elle contient, le symbolisme poussé, parfois même incohérent, qui les exprime, l'allure dramatique des scènes grandioses qui sont évoquées, contribuent à faire de cet ouvrage une véritable énigme.

Cet aspect mystérieux est encore renforcé par le contraste doctrinal qui se manifeste entre le contenu de l'Apocalypse et le reste du Nouveau Testament. Bien qu'on puisse discerner certains liens étroits avec d'autres écrits canoniques, spécialement avec l'Épître aux Hébreux, la comparaison avec les Évangiles fait apparaître une différence fondamentale. L'aspect « historique » du message chrétien est ici presque entièrement passé sous silence. La seule allusion à un fait de la vie de Jésus se trouve au verset 8 du chapitre xi, qui dit, à propos de Jérusalem : « C'est là où leur Seigneur lui aussi fut crucifié. » Mais il semble, de l'avis même de plusieurs auteurs catholiques, qu'on soit ici en présence d'une glose. En revanche, le contenu « théologique » du message de l'Apocalypse est extrêmement riche dans les domaines où celui des Évangiles est particulièrement sobre. C'est le cas de l'eschatologie, c'est-à-dire de la doctrine sur la fin des temps, qui occupe ici une place primordiale.

Enfin l'Apocalypse de Jean a proposé à l'inspiration des artistes une extraordinaire richesse de thèmes religieux, dont le symbolisme, déjà merveilleusement évoqué, ouvre à l'imagination des perspectives sans bornes. Les grandes scènes, les figures énigmatiques dont l'ouvrage est rempli constituent autant de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'Université libre de Bruxelles

Classification


Autres références

«  APOCALYPSE DE JEAN  » est également traité dans :

AGNEAU SYMBOLISME DE L'

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 864 mots

Il n'y a guère lieu de distinguer entre les termes « moutons », « brebis » et « agneaux », qui traduisent presque au hasard, en grec et en latin, les nombreux mots hébreux désignant le bétail ovin. De même, la présence d'un chevreau au lieu d'un agneau dans l'imagerie chrétienne primitive était sans doute non intentionnelle, le sacrifice de ces deux victimes étant tenu pour équivalent dans la Bibl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-l-agneau/#i_38443

ANTÉCHRIST

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

C'est dans un texte du Nouveau Testament — la première Épître de Jean (fin i er /déb. ii e s.) — qu'apparaît pour la première fois le mot grec antichristos , dont le français « antéchrist » est le calque imparfait. Cependant, on voit se former l'idée d'un antimessie — c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antechrist/#i_38443

BÊTE DE L'APOCALYPSE LA

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Le thème, chrétien ou judéo-chrétien, de la Bête est connu par le livre canonique de l'Apocalypse ( xiii ). Dans ce texte, on voit une première Bête « surgir de la mer » (rappel direct des quatre bêtes de Daniel, vii , qui sortent également de la mer, tout comme l'Aigle du IV e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-bete-de-l-apocalypse/#i_38443

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers écrits chrétiens »  : […] Après l'événement de la Pentecôte, qui suit la mort et la résurrection de Jésus de Nazareth, ses disciples, continuant à participer à la vie cultuelle juive, conservent et transmettent oralement le souvenir de la vie et de l'enseignement du maître. Le message qu'ils propagent rapidement dans l'est du bassin méditerranéen (Paul est à Corinthe en 51 apr. J.-C.) présente Jésus comme le Christ, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_38443

JOHANNIQUES ÉCRITS

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 498 mots

La tradition ancienne, attestée déjà par les Pères apologistes (dont le principal témoin est Irénée, auteur de l' Adversus haereses , env. 180), a attribué à l'apôtre Jean, fils de Zébédée et frère de Jacques, le IV e  évangile canonique, qui se présente au demeurant comme un ouvrage anonyme. Depuis le xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-johanniques/#i_38443

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Le millénarisme (forme latine de ce qu'on appelle aussi, à partir du grec, chiliasme) est une des formes les plus importantes des doctrines et mouvements eschatologiques qui se sont développés au sein ou en marge de la plupart des religions et notamment du judéo-christianisme. Si des tendances millénaristes se rencontrent dans le judaïsme ancien et l'Ancien Testament (le verset 4 du psaume LXXXIX  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_38443

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean HADOT, « APOCALYPSE DE JEAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-jean/