ÉRYTHRÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Érythrée : carte administrative

Érythrée : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Érythrée : drapeau

Érythrée : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Conflit frontalier entre l'Erythrée et l'Ethiopie

Conflit frontalier entre l'Erythrée et l'Ethiopie
Crédits : PA Photos

photographie


Nom officielÉtat d'Érythrée (ER)
Chef de l'État et du gouvernementIssayas Afeworki (depuis le 24 mai 1993)
CapitaleAsmara
Langue officielleaucune 2
Note : Les langues de travail du gouvernement sont l'anglais, l'arabe et le tigrinya
Unité monétairenakfa (ERN)
Population5 188 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)121 100

Située à l'extrême nord de l'Éthiopie moderne, frontalière avec le Soudan, l'Érythrée borde la mer Rouge. D'une certaine manière, une bonne part de son histoire reste liée à cette situation géographique qui en fit, au xixe siècle, une zone contestée entre l'Empire ottoman et l'Abyssinie, entre l'Islam et la chrétienté orthodoxe, entre une civilisation côtière et des populations réticentes aux contacts avec le monde extérieur.

Mais si l'Érythrée bénéficie aujourd'hui d'une attention particulière de la communauté internationale malgré sa petite superficie (117 400 km2) et une population inférieure à cinq millions d'âmes, c'est parce que cette contestation s'est poursuivie au cours d'une grande partie du xxe siècle, pour se conclure d'une manière qui rompt avec le conservatisme régnant au sortir de la Seconde Guerre mondiale : ne plus remettre en cause les frontières existantes et geler autant que faire se pouvait la création de nouvelles entités. Cette position est sans surprise entérinée en 1964 par la jeune Organisation de l'union africaine (O.U.A., devenue en 2000 Union africaine), sur la proposition de l'empereur éthiopien : à part la Somalie, aucun État ne proteste alors.

Il aura fallu trente ans de lutte armée (1961-1991) aux nationalistes érythréens pour faire valoir leur thèse et obtenir, en 1993, une reconnaissance formelle de l'Érythrée sur la scène internationale. Néanmoins, la satisfaction de cette aspiration ouvre une nouvelle période dominée par d'autres questionnements moins originaux mais tout aussi importants. Quel type d'État et de régime peut émerger de cette longue marche vers la reconnaissance internationale ? Quelles seront ses relations avec l'Éthiopie voisine qui a dû remiser ses prétentions, avec le Soudan qui, pendant des décennies, a accueilli ses réfugiés, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : chargé de recherche CNRS
  • : professeur des Universités, Institut français de géopolitique de l'université de Paris-VIII, membre du Centre d'études africaines, C.N.R.S., École des hautes études en sciences sociales, chargé de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  ÉRYTHRÉE  » est également traité dans :

ADOUA (BATAILLE D')

  • Écrit par 
  • Marie-Laure DERAT
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Depuis l'ouverture du canal de Suez en 1869, la région de la mer Rouge attire toutes les convoitises. La Grande-Bretagne, implantée en Égypte, ambitionne de contrôler tout le bassin du Nil. Hostile à une présence française, elle s'appuie sur l'Italie qui s'installe à Massaoua dès 1885. De ce port sur la mer Rouge, les Italiens pénètrent en Éthiopie et poussent jusqu'à la rivière Mareb. En 1889, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adoua-bataille-d/#i_80121

AFAR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Installés au nord de la ligne de chemin de fer Djibouti - Addis-Abeba, les Danakil ou Afar constituent à peu près 35 p. 100 de la population de la république de Djibouti. Mais la majorité d'entre eux sont installés en Éthiopie et en Érythrée. Ils sont, au total, quelques centaines de milliers. D'origine couchitique, ils sont très proches des Galla et des Somali. Divisés en deux groupes, Asahyammar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afar/#i_80121

AFAR DÉPRESSION DE L'

  • Écrit par 
  • Georges MOTTAY
  •  • 497 mots
  •  • 2 médias

Vaste dépression située au sud de la mer Rouge en Érythrée et en Éthiopie et qui se poursuit au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique. Ce nom est celui des nomades qui habitent cette région, les Afars, appelés Danakil par les Arabes et les Abyssins. « Danakil » est également employé pour décrire la partie nord de la dépression. Du point de vue géologique, l'Afar est d'une importance considérable dep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-de-l-afar/#i_80121

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le sort des colonies italiennes et la naissance de la Libye »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les anciennes colonies italiennes, Érythrée, Somalie, restaient sous administration provisoire britannique. La question de leur avenir fut une des premières questions abordées par l'O.N.U. La solution de la tutelle internationale était logique mais se heurtait à toutes sortes de difficultés. En Érythrée et en Somalie italienne, le problème était, à l'ori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_80121

ASMARA

  • Écrit par 
  • Alain GASCON
  •  • 320 mots
  •  • 1 média

En 1897, les Italiens fixèrent la capitale de leur Colonia Eritrea à 2 350 mètres d'altitude, à 4 kilomètres du rebord des hautes terres. Ils la relièrent par un chemin de fer à voie étroite et une route panoramique au port de Massawa. Elle connut une rapide croissance lors de la conquête de l'Éthiopie (98 000 hab. en 1938). La ville européenne, au plan en damier, présente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asmara/#i_80121

DJIBOUTI

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 7 714 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La voie d'accès à la sous-région »  : […] La R.D.D. a également tiré profit de la guerre opposant l'Érythrée à l'Éthiopie (1998-2000). Elle est redevenue le principal corridor d'une Éthiopie enclavée, une grande partie des échanges éthiopiens, y compris l'aide alimentaire, transitant par le port djiboutien. Ce dernier a enregistré une hausse spectaculaire de son trafic, passant de près de 1,7 million de tonnes en 1997 à 5,5 millions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djibouti/#i_80121

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Réformes économiques et sociales »  : […] Sous l'œil attentif des organisations et des pays donateurs, le nouveau régime poursuit les réformes de libéralisation de l'économie qui avaient déjà été engagées dans les dernières années du Derg. Suivant les consignes du programme d'ajustement structurel du F.M.I., un grand nombre d'entreprises sont privatisées. D'importantes parts dans les secteurs des mines, de l'agroalimentaire, de l'industr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_80121

HAILÉ ou HAÏLÉ SÉLASSIÉ Ier (1892-1975) empereur d'Éthiopie (1930-1936 et 1941-1974)

  • Écrit par 
  • Jean DORESSE
  •  • 1 355 mots
  •  • 4 médias

Descendant, selon les légendes, de la reine de Saba et du roi Salomon, dont il était le deux cent vingt-cinquième successeur, l'empereur d'Éthiopie (1930-1936 puis 1941-1974) , le négus Hailé Sélassié I er (ou Haïla Sellassié) fut à la tête de la plus ancienne dynastie du monde. Son titre complet est negusa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haile-haile-selassie-ier/#i_80121

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'Afrique orientale »  : […] C'est sur la côte de la mer Rouge que vont se fixer les premiers établissements italiens. Elle retenait depuis longtemps l'attention des milieux géographiques et maritimes. Dès novembre 1869, dans la perspective de l'ouverture du canal de Suez, la compagnie Rubattino y avait acquis la baie d'Assab. Le territoire lui sera racheté en mars 1882 par le gouvernement et, le 5 juillet 1882, deviendra of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_80121

RAPATRIÉS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 8 350 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Italie »  : […] Les communautés italiennes furent en effet les premières touchées (tabl. 1 et 2) . Une partie avait été rapatriée avant les défaites (notamment tous les enfants et adolescents de Libye), la plupart des autres étant internées localement ou dans les colonies des Alliés jusqu'à l'armistice. Des quelque 500 000  Italiens installés en 1940 outre-mer, les quatre cinquièmes étaient rentrés au lendemain d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rapatries/#i_80121

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une région modelée par les crises et les tensions »  : […] Le caractère sensible de cette région s'est accentué depuis 1990. L'ébranlement de l'équilibre bipolaire a entraîné des situations conflictuelles, ravivées par le persistant conflit israélo-palestinien, les guerres du Golfe (1991 et 2003) et la montée de l'islamisme. La situation s'est encore dégradée avec la guerre contre le terrorisme international, menée par le président américain George W. Bus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_80121

Voir aussi

Pour citer l’article

Roland MARCHAL, Alain GASCON, « ÉRYTHRÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erythree/