DJIBOUTI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Djibouti (DJ)
Chef de l'État et du gouvernementIsmaël Omar Guelleh (depuis le 8 mai 1999). Premier ministre : Abdoulkader Kamil Mohamed (depuis le 1er avril 2013)
Note :
CapitaleDjibouti
Langues officiellesarabe, français
Unité monétairefranc de Djibouti (DJF)
Population1 140 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)23 700

Situé dans la Corne de l'Afrique, ce petit État reste tributaire de conditions climatiques et géographiques peu favorables (climat torride, pluies rares, relief accidenté, absence de terres arables). Mais au carrefour de trois continents, à proximité des capitales du Moyen-Orient et des hauts plateaux fertiles éthiopiens, la république de Djibouti, proclamée le 27 juin 1977, occupe une situation géostratégique exceptionnelle qu'elle met à profit pour jouer un rôle de plaque tournante régionale et internationale en valorisant ses atouts (des infrastructures portuaires et aéroportuaires modernes, une économie libérale, une monnaie indexée sur le dollar librement convertible, une zone franche). Pourtant, un fossé ne cesse de se creuser entre la capitale bien intégrée à l'économie mondiale et les districts de l'intérieur où nomadisent des populations pastorales dépendantes d'une pluviométrie irrégulière.

Djibouti : carte physique

Carte : Djibouti : carte physique

Carte physique de Djibouti. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Djibouti : drapeau

Dessin : Djibouti : drapeau

Djibouti (1977). Ancien « territoire des Afars et des Issas », ce pays a mis dans son drapeau le bleu du ciel et le vert de l'espoir, en y inscrivant au guindant un triangle blanc (en signe de paix) chargé d'une étoile rouge à cinq branches (unité et indépendance). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie

Djibouti est une cité-État peuplée de 790 000 habitants (2005) sur une superficie de 23 000 kilomètres carrés. Jouissant d'une position stratégique unique, elle aspire à devenir le Hong Kong de la mer Rouge. Le franc djiboutien, rattaché au dollar U.S., est convertible et le revenu par tête est plus de deux fois supérieur à celui des pays voisins. Miracle ou mirage ? Djibouti n'a aucune ressource naturelle et son marché intérieur, étroit, n'est pas relayé par un bassin régional porteur. Un Hong Kong africain pourra-t-il jamais naître à l'ouest de l'océan Indien ?

Les rives arides d'un golfe

Sur les bords du golfe de Tadjoura, il règne toute l'année une chaleur étouffante et humide, même si les pluies sont rares (moins de 50 mm par an). Toutefois, les nappes phréatiques abondantes affleurent le long des rivages, ourlés de corail et de lambeaux de mangrove. Il pleut davantage sur les monts Mabla et Goda qui culminent, au nord du territoire, au Moussa Ali (2 063 m) à la frontière éthio-érythréenne. Entre 1 000 et 1 500 mètres d'altitude subsiste la forêt relique de Day où poussent des genévriers et qui contraste avec la brousse à épineux, la formation végétale commune. Au sud de Djibouti, les plateaux de laves s'élèvent rapidement en gradins de faille jusqu'aux plateaux d'Ali Sabieh et Dikhil aux confins éthio-somaliens. Le graben du golfe de Tadjoura, prolongé par le lac Abhé (222 m), rencontre les rifts du lac Assal (— 157 m) et du golfe d'Aden. Sur le horst séparant le lac Assal du fond du golfe, le Ghoubbet el-Kharâb, une éruption a fait surgir, en 1978, le volcan Ardoukoba. À l'ouest s'élèvent d'étroits plissements enserrant des dépressions fermées argileuses (grand et petit Baray) ou occupées par des lacs salés. Des sources thermales, des cônes et des coulées de lave soulignent les fractures, en activité permanente. L'exploitation des ressources « inépuisables » de la géothermie n'a pas dépassé le stade du discours.

Le golfe d'Aden

Photographie : Le golfe d'Aden

Navires dans le golfe d'Aden, en 1962. 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Afar et Somali face au déclin de l'élevage et des caravanes

Des nomades, éleveurs de dromadaires, de chèvres et de moutons, parcourent ces paysages grandioses et inhospitaliers. Jusqu'à l'ouverture du chemin de fer, en 1902, relayé par la route dans les années 1980, ils avaient le monopole des caravanes vers le Choa ou vers le Harar. Ils ne transportent plus que le sel extrait au lac Assal. Les Afar (ou Danakil) sont établis au nord du golfe de Tadjoura et du lac Abhé et les Somali Issa (Ciise), au sud. Ces deux peuples appartiennent à la tradition orale et leurs langues couchitiques sont écrites depuis moins de trente ans, mais en caractères latins. Selon la Constitution adoptée en 1992, l'islam est la religion de l'État et l'arabe la langue officielle, avec le français qui domine le système éducatif. La longue présence française – des militaires, des administrateurs, des missionnaires et des commerçants – a durablement marqué Djibouti. Divisant pour régner, la France s'est d'abord appuyée sur les Somali, jugés plus industrieux et plus dociles que les Afar puis, après l'indépendance de la Somalie (1960), sur les Afar. Pour tenir le territoire, elle a enrôlé dans l'administration les chefs de clan qui encadraient l'accès des éleveurs aux ressources et arbitraient les querelles à propos des pâturages et des puits. Elle a eu recours à l'immigration : des négociants yéménites et surtout, pour le chemin de fer et le port, des manœuvres dans tout le territoire et bien au-delà, en Éthiopie et au Somaliland. Après l'indépendance, ces pratiques ont continué. Les récentes guerres, en Éthiopie et en Somalie, ont précipité des milliers de réfugiés vers les quartiers (bidonvilles) de Djibouti.

Miracle ou mirage à Djibouti ?

Le déclin de l'élevage, faute d'éleveurs, apparaît irrémédiable, d'autant qu'on les accuse de menacer les lambeaux forestiers. À plusieurs reprises, afin de diversifier la production agricole, des initiatives publiques et privées ont lancé des périmètres irrigués, qui périclitent, exploités par des journaliers oromo venus d'Éthiopie. La zone franche, la stabilité politique et la position de Djibouti sont censées attirer les investisseurs qui feront du « confetti d'Empire » (Jean-Claude Guillebaud) un Hong Kong africain. La Dubai Ports Authority, concessionnaire des installations portuaires, finance le nouveau port de Doraleh, terminal régional pour le pétrole et les conteneurs. Toutefois, le transit éthiopien, qui passe à 90 p. 100 par Djibouti, assure l'essentiel du trafic portuaire. Les loyers et les dépenses des bases militaires de la France et des États-Unis contribuent largement aux recettes du budget djiboutien, mais ces ressources sont fluctuantes. La capitale (600 000 habitants en 2005) concentre les trois quarts de l'effectif national et les populations pauvres et réfugiées s'entassent dans les bidonvilles d'Ambouli et de Balballa menacés par les marées et les oueds. Djibouti, pôle des activités, dévitalise le Nord, peuplé d'Afar, où végètent Tadjoura et Obock. Le miracle d'un développement à l'asiatique n'est-il pas plutôt un mirage ?

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Djibouti : carte physique

Djibouti : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Djibouti : drapeau

Djibouti : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Le golfe d'Aden

Le golfe d'Aden
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Fabricants de paniers à Djibouti

Fabricants de paniers à Djibouti
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités
  • : professeur des Universités, Institut français de géopolitique de l'université de Paris-VIII, membre du Centre d'études africaines, C.N.R.S., École des hautes études en sciences sociales, chargé de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales
  • : professeur émérite d'histoire à l'université de Provence

Classification

Autres références

«  DJIBOUTI  » est également traité dans :

DJIBOUTI, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFAR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Installés au nord de la ligne de chemin de fer Djibouti - Addis-Abeba, les Danakil ou Afar constituent à peu près 35 p. 100 de la population de la république de Djibouti. Mais la majorité d'entre eux sont installés en Éthiopie et en Érythrée. Ils sont, au total, quelques centaines de milliers. D'origine couchitique, ils sont très proches des Galla et des Somali. Divisés en deux groupes, Asahyammar […] Lire la suite

BĀB AL-MANDAB DÉTROIT DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

Situé entre la mer Rouge et le golfe d'Aden , le détroit de Bāb al-Mandab (Bab el-Mendeb), ou « Porte des lamentations », est divisé par l'île de Périm en deux parties : le petit détroit, large de 3 kilomètres entre Périm et la côte du Yémen, et le grand détroit, large de 26 kilomètres, entre Périm et la côte africaine de Djibouti, qui est emprunté par la grande navigation. Des courants dangereux […] Lire la suite

DJIBOUTI, ville

  • Écrit par 
  • Alain GASCON
  •  • 374 mots
  •  • 2 médias

Djibouti-Ville abrite, au début du xxi e  siècle, 650 000 habitants, soit 75 p. 100 de la population du territoire. La capitale regroupe la majorité des cent mille étrangers « non déclarés » installés dans la république de Djibouti. La France prit possession, en 1862, de la rive nord du golfe de Tadjoura. Lagarde, gouverneur de la colonie d'Obock, transféra, en 1894, le chef-lieu, au sud du golf […] Lire la suite

GOULED APTIDON HASSAN (1910-2006)

  • Écrit par 
  • Marc FONTRIER
  •  • 645 mots

Homme d'État djiboutien. Hassan Gouled Aptidon est né vers 1910 à Gerissa, dans le Somaliland anglais, en pays issa. Jeune homme, il cède au tropisme de Djibouti où il exercera d'abord des emplois modestes. En 1947, il se lance dans la vie politique et est élu dès 1950 sénateur de la Côte française des Somalis (C.F.S.) dont il préconise le maintien au sein de l'empire français. Sa modération es […] Lire la suite

ISSA

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 152 mots

Avant-garde des Somali, dont ils sont un rameau, les Issa ont refoulé les Danakil, ou Afar, au nord du golfe du Tadjoura. Installés en Somalie, dans la partie méridionale de Djibouti où ils représentent 33 p. 100 de la population, mais aussi en Éthiopie et au Kenya, les Issa ont un chef suprême, l' Ogaz , résidant à Dire Daoua (Éthiopie). Malgré cette unité apparente, les tribus issa jouissent d'u […] Lire la suite

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 699 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'impérialisme européen à la décolonisation »  : […] Les Britanniques renforcent leur position au débouché méridional de la mer Rouge par trois points d'ancrage : les îles Perim (1857), Socotra (louée en 1863, elle devient protectorat anglais en 1886), éventuelles bases stratégiques, Aden, escale charbonnière et véritable plaque tournante des affaires entre l'Europe et l'Asie. Ils interdisent en outre toute implantation sur la côte arabique. Sur l'a […] Lire la suite

SOMALIE

  • Écrit par 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Francis SIMONIS
  •  • 10 587 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Somali partagés entre quatre empires coloniaux »  : […] Ouvert en 1869, le canal de Suez aiguise les convoitises européennes sur la mer Rouge. C'est pourtant l'Égypte qui se lance la première dans la conquête de ces rivages. Émancipée de la tutelle turque depuis le début du xix e  siècle, elle veut dominer le bassin du Nil dont dépend sa survie. En 1866, le khédive Ismâ'il avait repris les possessions ottomanes sur les côtes africaines jusqu'au cap Ga […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

9 avril 2021 Djibouti. Élection présidentielle.

Le président Ismaël Omar Guelleh est réélu pour un cinquième mandat dès le premier tour avec 97,3 % des suffrages. Le taux de participation est de 82,2 %.  […] Lire la suite

11-14 mars 2019 France – Afrique. Visite du président français Emmanuel Macron en Afrique de l'Est.

Djibouti, qui abrite une base aéronavale française. Il entend relancer les relations avec cet ancien territoire français, devenu indépendant en 1977, dont la Chine détient 60 p. 100 de la dette. Les 12 et 13, en visite en Éthiopie, le président français déclare vouloir « porter le renouvellement » incarné par le Premier ministre réformateur Abiy Ahmed […] Lire la suite

16-27 décembre 2018 Djibouti – France. Arrestation du djihadiste français Peter Cherif.

Djibouti. Cet ancien délinquant converti à l’islam radical, membre de la filière djihadiste des Buttes-Chaumont, avait gagné l’Irak en 2004, puis la Syrie où il a été arrêté en 2008. Extradé vers la France, il s’est enfui avant l’issue de son procès et a rejoint le Yémen où il a intégré les rangs d’Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA). Il a entretenu […] Lire la suite

23 février 2018 Djibouti. Boycottage des élections législatives par l'opposition.

L’Union pour la majorité présidentielle, au pouvoir, remporte 57 sièges sur 65 lors du scrutin législatif boycotté par les principaux partis d’opposition. Ceux-ci dénoncent le manque de transparence électorale et notamment l’absence de commission électorale indépendante. La coalition de l’Union djiboutienne pour la démocratie et la justice et du  […] Lire la suite

11 juillet 2017 Chine – Djibouti. Déploiement de soldats chinois dans leur première base à l'étranger.

Djibouti où Pékin a construit la première base militaire de l’Armée populaire de libération à l’étranger, en application d’un accord conclu avec Djibouti en décembre 2015. Le rôle officiel de cette base, qui doit abriter quatre cents hommes, est de lutter contre la piraterie et de soutenir des opérations humanitaires. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Colette DUBOIS, Alain GASCON, Jean-Louis MIÈGE, « DJIBOUTI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/djibouti/