ÉPOPÉE, notion d'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la tradition classique, l'épopée, long poème narratif consacré à glorifier un héros par le récit de ses actions, est considérée comme le grand genre poétique. Les œuvres majeures de la littérature grecque et latine sont des épopées, qui vont devenir le prototype du genre : L'Iliade (viiie s. av. J.-C.) d'Homère et L'Énéide (29-17 av. J.-C.) de Virgile. Elles se caractérisent par le « style soutenu », comme y insiste Aristote dans sa Poétique (env. 340 av. J.-C.), et les Latins lui consacrent une métrique particulière : le versus heroicus. Aussi les termes de « poésie épique » et de « poésie héroïque » peuvent-ils être tenus pour équivalents.

La Poétique s'intéresse à l'épopée et à la tragédie selon le même point de vue : il s'agit dans les deux cas d'une « imitation [mimèsis] de l'action », soit par les personnages sur la scène, soit par le récit (diégèsis) dans le poème. Mais les deux genres ne sont pas traités à égalité : dans sa conclusion, Aristote marque nettement la supériorité de la poésie dramatique et, dans plusieurs passages décisifs, sur l'importance de l'histoire (au sens de fiction, mise en intrigue : muthos), ou sur la qualité de l'expression (lexis), il se contente de prélever à la poésie épique des exemples pour une analyse plus générale. Seuls les derniers chapitres sont spécifiquement consacrés à l'épopée (23-25), et à une défense vigoureuse d'Homère, auquel Aristote voue une admiration totale. Ce parti pris se fait au détriment d'autres formes : la comédie et le lyrisme (la poésie amoureuse).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉPOPÉE  » est également traité dans :

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Proche du mythe, l'épopée chante l'histoire d'une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d'un héros ou d'une héroïne, elle met en lumière un monde total, une réalité vivante, un savoir sur le monde.Dans le procès de communication et de tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roman africain »  : […] Le roman historique avait eu un précurseur avec Doguicimi (1938) de Paul Hazoumé, qui racontait les débuts (vers 1820-1830) du roi Guézo d'Abomey, dans l'actuel Bénin ; bien que le romancier ait eu manifestement l'intention d'opposer les cruautés païennes aux bienfaits apportés par le christianisme, la force épique de son récit donnait une image exaltante de l'Afrique ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_217

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Littérature sacrée, littérature profane (XIe-XIIe s.) »  : […] Entre 1060 et 1170, période marquée par les conflits opposant la papauté et l'Empire (Canossa, 1077 ; concordat de Worms, 1122 ; querelle des Investitures) ainsi que par divers mouvements de réforme, il faut distinguer entre deux groupes de textes, ceux d'inspiration cléricale et ceux de la littérature profane. Jusqu'en 1130, presque toutes les œuvres écrites sont consacrées à des sujets religieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_217

‘ANTARA (VIe s.)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 530 mots

Grand guerrier et poète arabe préislamique. On lui attribue une cinquantaine de pièces, dont une mu‘allaqā, poème qui aurait été exposé à la Ka‘ba, la Pierre noire de La Mecque. Néanmoins, une grande partie de cette œuvre est apocryphe. Dans ces poèmes, ‘Antara exalte ses faits d'armes et exprime son amour pour sa cousine ‘Abla. Ces poésies et surtout la personnalité même de ‘Antara n'ont cessé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antara/#i_217

ANZU MYTHE D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 589 mots

La pensée assyro-babylonienne a hérité de la tradition sumérienne l'idée qu'existaient encore dans le cosmos des forces de mal ou, du moins, de trouble qui en bouleversaient pendant un temps l'ordonnance, avant qu'un champion ne rétablisse l'état de choses précédent : le mythe d'Anzu raconte ainsi comment un héros divin, Ninurta, tua un oiseau maléfique pour faire régner à nouveau l'harmonie. Anzu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-d-anzu/#i_217

ARGONAUTES

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 970 mots

Compagnons de Jason, Achéens pour la plupart, qui accoururent à l'appel de celui-ci lorsqu'il leur demanda de le seconder dans sa quête de la Toison d'or. C'est Héra qui, selon Homère ( L'Odyssée , xii , 72), aurait inspiré au fils d'Aeson, le roi déchu de Iolchos, la mission de rapporter en Grèce la peau du bélier fabuleux que le roi Aiètès de Colch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argonautes/#i_217

ARIOSTE L' (1474-1533)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 6 206 mots

Dans le chapitre « Le sujet et les personnages »  : […] L'action qui enveloppe de près ou de loin toutes les autres au fil des 38 736 vers du poème est la guerre que se livrent chrétiens et Sarrasins. Dans le Roland amoureux , Boiardo avait fait partir pour le France le roi africain Agramant, résolu à venger son père tué naguère par Roland. Agramant reparaît chez l'Arioste avec l'allié qu'il avait déjà chez Boiardo, le roi d'Alger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arioste/#i_217

ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 622 mots

Dans le chapitre « Mythes et épopées »  : […] La porte royale par laquelle il faut entrer dans la littérature épique, c'est, parmi les grands mythes, l' Épopée de Gilgamesh. En elle se résument vraiment l'histoire de la littérature babylonienne dans ses rapports avec la pensée sumérienne, les diverses étapes de son évolution et son rayonnement à l'extérieur. Le thème en est les exploits d'un très an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-assyro-babylonienne/#i_217

AUBIGNÉ THÉODORE AGRIPPA D' (1552-1630)

  • Écrit par 
  • Jacques BAILBE
  •  • 1 841 mots

Dans le chapitre « « Les Tragiques » »  : […] Commencés en 1577, achevés sous leur forme première en 1589, ils paraissent en 1616, au lendemain de la paix de Loudun, dans un siècle de goût et d'autorité qui a oublié les temps héroïques de la geste protestant. Ce poème de dix mille vers n'entre dans aucun genre défini : il contient de l'histoire, de l' épopée, de la satire, du lyrisme chrétien. Le poète retrouve l'indignation de Juvénal cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-agrippa-d-aubigne/#i_217

BEOWULF (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Paul BACQUET
  •  • 839 mots
  •  • 1 média

Ce long poème héroïque de plus de trois mille vers repose sur une légende scandinave du haut Moyen Âge et représente l'un des sommets de la poésie vieil- anglaise. Cependant, la geste tragique de Beowulf est célébrée par un poète chrétien s'adressant à un auditoire cultivé et attentif aux leçons convergentes du christianisme et de la tradition germanique. Mythologie et folklore, recherche du merv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beowulf/#i_217

BEOWULF (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 748 mots
  •  • 1 média

Rédigé par un auteur inconnu, cette épopée anglo-saxonne du viii e   siècle relate la plus ancienne légende des peuples germaniques. Ce poème majeur de la littérature vieil-anglaise exalte les exploits de Beowulf, prince scandinave, qui aurait vécu au vi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beowulf-anonyme/#i_217

BHAGAVAD GĪTĀ

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 2 183 mots

La Bhagavad Gītā , « Chant du Bienheureux Seigneur », est un des longs passages spéculatifs insérés dans le Mahābhārata , la grande Épopée indienne, mais sa composition et son inspiration en font un tout autonome. Elle expose l'enseignement métaphysique et mystique donné par Viṣṇu, sous la forme de Kṛṣṇạ, à l'un des princes, héros de la guerre qui va me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhagavad-gita/#i_217

BYLINE

  • Écrit par 
  • André BÉRÉLOWITCH
  •  • 1 040 mots

« Ce fut une musique inconnue qui me réveilla ; j'avais déjà entendu beaucoup de chansons, de cantiques, mais jamais une mélodie comme celle-là. Vive, fantasque, enjouée, elle devenait par moments plus rapide, puis retombait, et l'air me rappelait quelque chose d'immémorial, oublié de notre génération [...] C'est alors que je reconnus la byline de Sadko, le riche marchand. » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byline/#i_217

CAMÕES LUÍS VAZ DE (1525?-1580)

  • Écrit par 
  • Paul TEYSSIER
  •  • 4 213 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Les Lusiades » »  : […] Camões est l'auteur d'une épopée, Les Lusiades , de nombreux poèmes lyriques et de trois pièces de théâtre. On possède également de lui quatre lettres en prose. Les Lusiades sont depuis quatre siècles l'épopée nationale des Portugais. Ce poème, écrit en octaves (l'octave est une strophe de huit octosyllabes organisés selon le schéma ABABABCC, dont l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camoes-luis-vaz-de/#i_217

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mythologie »  : […] La mythologie gauloise ne nous est connue, dans les sources antiques, que par des bribes : témoignages et réminiscences parfois mal interprétés par les écrivains anciens. Les Grecs parlent, assez vaguement, du passage d'Héraklès à Alésia et de son union avec la fille d'un roi Bretannos, Celtine, qui lui donne un fils, Celtos (ou Galatès), éponyme de la race celtique. Tite-Live, plus précis, évoqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_217

LA CHANSON DE ROLAND

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 960 mots

Composée vers 1100 et conservée sous sa forme la plus ancienne dans un manuscrit copié entre 1140 et 1170 (manuscrit dit d'Oxford), La Chanson de Roland pose une série d'énigmes qui ont longuement nourri les débats critiques. Par quelles voies un événement historique, le désastre subi par l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne à Roncevaux, le 15 août 778, s'est-il transm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chanson-de-roland/#i_217

LA CHANSON DES NIBELUNGEN (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

La Chanson des Nibelungen est sans doute la version la plus achevée de la légende homonyme : c'est un vaste poème de 3 379 strophes (de quatre vers chacune) qui s'est formé autour du personnage central de Siegfried et qui a été composé par un poète autrichien inconnu entre 1200 et 1210. Chef-d'œuvre de la littérature allemande du Moyen Âge, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chanson-des-nibelungen/#i_217

CHANSON DE GESTE

  • Écrit par 
  • Italo SICILIANO
  •  • 5 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les thèmes et les âmes »  : […] Conseils, ambassades, duels, compagnonnages, conflits du preux et du sage : loci communes de toute épopée, thèmes éternels. Cependant rien n'égale la détresse du message « chanté » de Vivien, la grande pitié des agonies et des adieux des cousins de Narbonne, la beauté de l'émouvante dispute des frères d'armes, de Roland, dont la folie touche au sublime, et d'Olivier, dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-geste/#i_217

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 418 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités en recouvrent d'autres plus anciennes : chaque chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_217

CHEVTCHENKO TARASS GRIGORIEVITCH (1814-1861)

  • Écrit par 
  • Eugène GUILLEVIC
  •  • 1 549 mots

Dans le chapitre « Un conteur épique »  : […] La poésie de Chevtchenko est souvent une poésie épique. Épiques, non seulement ses longs poèmes – récits évoquant les exploits passés des Ukrainiens, comme les Gaïdamaks dont le sujet est emprunté à l'insurrection paysanne de l'Ukraine en 1768, mais aussi des poèmes moins longs, comme Gamalia , ce récit de l'expédition des Cosaques partis arracher aux T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarass-grigorievitch-chevtchenko/#i_217

CHIKAMATSU MONZAEMON (1653-1724)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 2 860 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les thèmes épiques »  : […] Les thèmes épiques proviennent du Heike-monogatari ( La Geste des Heike ), version épique de la lutte des Minamoto et des Taira à la fin du xii e  siècle, ainsi que de deux récits postépiques : le Gikei-ki , chronique passablement fantaisiste des exploits de Yoshitsune, le plus po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chikamatsu-monzaemon/#i_217

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aux avant-postes »  : […] Mais l'art littéraire fait vraiment son apparition avec l'œuvre de Marko Marulić (1450-1524). Latiniste réputé (notamment pour une épopée, Davidias , dont la publication ne date que d'une époque récente), auteur d'ouvrages de morale abondamment publiés à l'étranger, Marulić est le premier écrivain croate d'audience internationale. De son œuvre en langue croate, on retient ess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/#i_217

EDDAS

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 951 mots

Lorsque, en 1643, l'évêque Brynjólfur Sveinsson de Skálholt découvrit en Islande le manuscrit, connu sous le nom de Codex Regius , qui contient les poèmes de l'ancienne Edda , il ne se doutait peut-être pas qu'il venait de mettre la main sur un des textes les plus précieux, non seulement pour les nations germaniques dans leur ensemble, mais aussi pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eddas/#i_217

EDDAS (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 855 mots

Dans le chapitre « L'Edda poétique : un creuset de légendes »  : […] On appelle Edda poétique (ce terme admet diverses étymologies, la plus probable renvoyant à l'idée de composer de la poésie) un recueil d'une trentaine de poèmes rédigés selon les règles contraignantes de la poétique scaldique (poésie scandinave), dus à des Islandais mais certainement fondés sur des assises norvégiennes, danoises et pangermaniques. Ces textes rapportent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eddas-anonyme/#i_217

ÉNÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots
  •  • 3 médias

Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade , Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enee/#i_217

ÉNÉIDE, Virgile - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Gabrielle SLAMA
  •  • 773 mots
  •  • 1 média

Considéré comme le plus grand poète romain, Virgile (70-19 av. J.-C.) était un amoureux de la nature, se refusant à toute participation active à la vie politique ou administrative : ses deux recueils de poèmes, les Bucoliques (37 av. J.-C.) et les Géorgiques (27 av. J.-C.) témoignent de cette aspiration, où se formule déjà le désir d'un retour aux sour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eneide/#i_217

ENKIDU

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 372 mots

Dans la tradition suméro-accadienne, Enkidu est le compagnon du roi Gilgamesh en certains de ses exploits. Dans le cycle sumérien, ils vont ensemble conquérir la Forêt des cèdres, gardée par le monstre Humbaba et tuer le Taureau céleste. Dans un autre poème, Enkidu descend aux enfers, où il est retenu prisonnier ; mais grâce à un trou ménagé dans le sol, il peut sortir répondre aux questions que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enkidu/#i_217

ENNIUS QUINTUS (239-169 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 610 mots

Poète épique, auteur dramatique et satirique, le plus influent des poètes latins de la première époque, Quintus Ennius est appelé à juste titre le père de la littérature romaine. Son épopée Les Annales , poème narratif qui relate l'histoire de Rome depuis les errances d'Énée jusqu'à l'époque de l'auteur, fut l'épopée nationale jusqu'à ce que l' Enéide d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintus-ennius/#i_217

ÉPOPÉE DE GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 722 mots
  •  • 1 média

Transmise d'abord oralement, puis rédigée aux environs de 2000 avant J.-C. sur des tablettes, l' Épopée de Gilgamesh connaît pendant un millénaire et demi de nombreuses versions, rédigées dans toute la Mésopotamie. La relation la plus achevée des exploits héroïques de Gilgamesh, qui ne sont pas sans évoquer ceux d'Héraklès, est composée de douze tablettes de plus de 3 400 ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-de-gilgamesh/#i_217

ERCILLA Y ZÚÑIGA ALONSO DE (1533-1594)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile BÉNASSY
  •  • 247 mots

Né de famille noble, page du futur Philippe II, Ercilla voyage beaucoup, de l'Italie aux Flandres et à l'Angleterre, puis part, en 1555, pour le Chili où les Indiens Araucans révoltés viennent de tuer le conquérant Valdivia. Entre 1557 et 1558, il s'y montre vaillant soldat et explorateur audacieux. De retour en Espagne dès 1563, il va connaître une gloire littéraire durable grâce à son épopée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-de-ercilla-y-zuniga/#i_217

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première vague romantique : des Estophiles au Kalevipoeg »  : […] Le début du xix e  siècle est marqué par la naissance du mouvement estophile et la réouverture, en 1802, de l'université de Tartu – fondée en 1632 à l'époque suédoise – qui va devenir le principal foyer de la culture nationale. L'intérêt pour la langue et le folklore ne cesse de croître. Un Estonien, K. J. Peterson (1801-1822), traduit en allemand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_217

FIRDOUSI (940 env.-env. 1020)

  • Écrit par 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR
  •  • 2 167 mots
  •  • 2 médias

Le grand poète épique de la littérature persane est un de ces hommes qui viennent bien à leur temps. Du fond des âges, par oral, par écrit, la culture iranienne avait amassé quantité de matériaux divers, tels les mythes de l'Iran païen, l'histoire du monde vue par Zoroastre, les gestes princières des Scythes ou des Parthes, des chroniques, des romans et des ouvrages didactiques. Des compilations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/firdousi/#i_217

GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 978 mots
  •  • 1 média

Gilgamesh serait un roi d'Uruk, une des principales cités sumériennes de Mésopotamie (la plaine alluviale du Tigre et de l'Euphrate, dans l'actuel Irak), et aurait régné aux environs de 2500 avant notre ère. Il a probablement existé, mais nous n'en avons aucune trace historique, et nous ne connaissons le personnage qu'à travers une série de récits légendaires, dont l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilgamesh/#i_217

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Joseph MOGENET, 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 8 250 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poésie archaïque »  : […] Au commencement, il y eut Homère  : tel fut, en général, l'avis des Anciens sur la genèse de leur littérature, tel était aussi jusqu'à une époque récente celui des Modernes ; née de rien, la littérature grecque donnait le jour à un chef-d'œuvre. Aujourd'hui, grâce à une série de recoupements, on s'accorde à dire qu'Homère, loin d'être le premier, est, sinon le dernier, du moins le plus illustre re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-langue-et-litterature/#i_217

HEIDENSTAM VERNER VON (1859-1940)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 520 mots

La décennie 1890-1900, en Suède, est tout entière dominée par l'altière figure de cet aristocrate qui, né au bord du Vättern, allait donner, après une quarantaine d'années d'errances à travers le monde, à son pays l'œuvre classique, nationaliste et humaniste qui lui manquait. Tous les prestiges de la fin du siècle ont concouru à enrichir sa figure. Enfant maladif, il a connu l'Orient, la Grèce et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verner-von-heidenstam/#i_217

HEIJI MONOGATARI

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 498 mots

Second volet de la trilogie des chroniques épiques du Japon ( Hōgen monogatari , Heiji monogatari , Heike monogatari ), le Heiji monogatari , anonyme lui aussi, est, comme le Hōgen monogatari , divisé en trois livres, et les parentés de structures sont si voisines entre ces deux ouvrages q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiji-monogatari/#i_217

HEIKE MONOGATARI

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 1 595 mots

Des grandes « chroniques guerrières » ( gunki ) du Moyen Âge japonais, le Heike monogatari , la « Geste du clan Hei » (ou Taira), est la première en date et la plus importante. Chant épique déclamé aux carrefours ou dans les châteaux par des « moines » aveugles, il contribua puissamment à la formation d'une culture populaire commune ; au théâtre, il fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heike-monogatari/#i_217

HEIKE MONOGATARI (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 847 mots

Le Heike Monogatari appartient au genre des chroniques guerrières, les gunki , tout comme le Hôgen Monogatari , « Récit (des troubles) de l'ère Hôgen » et le Heiji Monogatari , « Récit (des troubles) de l'ère Heiji ». Cependant le Heike Monogatari est de loin le plus célèbre, cette « Ges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heike-monogatari-anonyme/#i_217

HŌGEN MONOGATARI

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 519 mots

Premier volet de la trilogie des chroniques épiques japonaises ( Hōgen monogatari , Heiji monogatari , Heike monogatari ) qui relatent les événements de la seconde moitié du xii e siècle, les trois livres du Hōgen monogatari sont pour l'essentiel consacrés au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hogen-monogatari/#i_217

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sociétés homériques et sociétés historiques »  : […] L'interprétation historique des poèmes homériques a donné lieu à de très vives discussions. Les thèses a priori envisageables, qui ont toutes été soutenues, sont au nombre de six : – le monde homérique est entièrement imaginaire ; – les poèmes homériques évoquent le monde mycénien ; – le poète, ou les poètes qui ont composé L'Iliade et L'Odyssée donnent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_217

IGOR

  • Écrit par 
  • René L'HERMITTE
  •  • 1 895 mots

C'est à la fin du xviii e siècle que fut connu Slovo o polku Igoreve (le Dit de la troupe d'Igor' ) qui relate l'expédition du prince Igor' Svjatoslavič contre les Polovtses, en 1185. Ce récit poétique fit bientôt partie du fonds de la culture littéraire russe et inspira notamment Aleksandr Borodin pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor/#i_217

ILIADE, Homère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Au milieu du viii e  siècle avant J.-C., un poète grec venu d'Asie Mineure, Homère, aurait composé en hexamètres dactyliques deux magistrales épopées, L'Iliade et L'Odyssée , mais le mystère entoure encore aujourd'hui ces deux textes : Homère a-t-il réellement existé ? A-t-il composé une ou deux épopées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iliade/#i_217

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 416 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du roman historique à l'épopée »  : […] Absorbée dans ses jeux courtois et ses intrigues de sérail, la cour de Heian perdait peu à peu le contrôle des marches de l'Empire, où se forgeait une nouvelle caste de chefs de guerre, incultes et rudes ; au terme de luttes féroces qui ensanglantèrent la capitale dans le seconde moitié du xii e  siècle, ceux-ci fondèrent dans l'Est encore barbare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/#i_217

LA JÉRUSALEM DÉLIVRÉE, Le Tasse - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

Établi à Ferrare au service du cardinal Louis d'Este en 1565, Le Tasse (1544-1595) reflète bien les contradictions de son temps dans La Jérusalem délivrée qui est son œuvre majeure. Écrit durant la Contre-Réforme, période caractérisée par la rigueur morale et la stricte observation du dogme catholique, le poème devait à la fois séduire son public et l'édifier. Lourde tâche p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-jerusalem-delivree/#i_217

KALEVALA

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 258 mots

Dans le chapitre « Elias Lönnrot »  : […] Lorsque la Finlande, après son rattachement à la Russie, en 1809, commence à entrevoir son émancipation, son premier réflexe nationaliste est de tourner les yeux vers son trésor populaire. La démarche avait été faite dès le xviii e  siècle par H. Porthan et K. Ganander, mais le mouvement est réellement lancé par Zachris Topelius, le père du grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalevala/#i_217

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Où l'art devient culture »  : […] Pendant les dernières années du règne d'Auguste (qui se termine en 14 apr. J.-C.), il se fait, à Rome, un grand silence dans le domaine des lettres. Virgile, Horace éblouissent. Quelques grands poèmes encore sont écrits, comme le De morte de Varius, un épicurien épigone de Lucrèce, et des tragédies, probablement récitées devant un public restreint plutôt que jouées au théâtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_217

LAWRENCE THOMAS EDWARD (1888-1935)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 515 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'auteur d'une épopée moderne »  : […] Admiré en sa qualité d'écrivain par Thomas Hardy, Edward Morgan Forster, Robert Graves, George Bernard Shaw..., en sa qualité de stratège et d'homme d'État par sir Winston Churchill et plusieurs chefs militaires, Lawrence compte beaucoup de détracteurs dont l'un, Richard Aldington, est bandé d'une haine aveuglante contre un « imposteur » qu'il juge entièrement frelaté. De fait, la légende puis le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-edward-lawrence/#i_217

LA LÉGENDE DES SIÈCLES, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'épopée humaine écroulée »  : […] On tient généralement La Légende des siècles pour une épopée. Or, s'il y a bien dans le recueil un souffle, une tonalité épiques, la possibilité même d'une épopée moderne s'avère, aux yeux de Hugo, problématique : « Ce livre, c'est le reste effrayant de Babel/ C'est la lugubre Tour des Choses, l'édifice/ Du bien, du mal, des pleurs, du deuil, du sacrifice,/ Fier jadis, domina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-legende-des-siecles/#i_217

LUCAIN (39-65)

  • Écrit par 
  • Barthélemy A. TALADOIRE
  •  • 1 038 mots

Lucain se place dans la lignée des écrivains espagnols de Rome. D'une œuvre abondante, voire considérable, touchant les genres les plus divers, poèmes de fantaisie, tragédie, ballets-pantomimes..., il ne reste qu'une épopée en dix chants, La Pharsale , récit de la guerre civile menée entre César et Pompée. Dans ce récit, l'utilisation des données contemporaines, qui insèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucain/#i_217

LES LUSIADES, L. Vaz de Camões - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Publiée en 1572, écrite en ottava rima (strophes de huit décasyllabes) par le poète Luiz Vaz de Camões (1524-1580), la grande épopée nationale du Portugal, comportant près de neuf mille vers, est divisée en dix chants. Le titre, Os Lusiadas ( Les Lusiades ), c'est-à-dire « les Lusitaniens », désigne les descendants de Lusus, fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lusiades/#i_217

MAHĀBHĀRATA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 4 061 mots
  •  • 1 média

Le Mahābhārata , le Grand Bhārata , en fait la « Grande (Geste) des Bhārata », est l'une des deux épopées sanskrites qui ont servi de toile de fond et d'inépuisable réservoir à la littérature hindoue ultérieure. Lorsqu'on dit seulement : l'« Épopée », avec une majuscule, on se réfère toujours au Mahābhārata qui, par son étendue – p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabharata/#i_217

MAHĀBHĀRATA (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Le Mahābhārata , ou la « Grande (Guerre) des Bhāratas », est la plus vaste œuvre connue de la littérature hindoue : ses dix-neuf livres ne comptent pas moins de cent vingt mille versets. Immense compilation de récits oraux à l'origine, cette œuvre collective qu'on attribue au mystique Vyāsa aurait pris forme entre le iv e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabharata-anonyme/#i_217

MARIONNETTES

  • Écrit par 
  • Paul-Louis MIGNON
  •  • 3 275 mots

Dans le chapitre « Une double veine religieuse et populaire  »  : […] Bien que l'état des connaissances ne permette pas toujours d'affirmer l'origine religieuse de ce genre de représentation, des exemples nombreux semblent devoir l'attester. Il est vraisemblable d'ailleurs que le spectacle de marionnettes a précédé celui des comédiens de chair – ce qu'indique sans doute le vocable appliqué, en Inde, au directeur de théâtre : sutradhara , celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marionnettes/#i_217

MENÉNDEZ PIDAL RAMÓN (1869-1968)

  • Écrit par 
  • Georges MARTIN
  •  • 839 mots

L'importance de Menéndez Pidal dans la culture espagnole tient à sa longévité et au lieu de son intervention, puisque son travail — près d'un siècle d'autorité, âprement défendue — repose sur le trépied où s'établit l'imaginaire des nations : l'histoire ancienne, la langue et l'épopée ( Castilla, la tradición, el idioma , 1945). Le retentissement en fut considérable dans le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramon-menendez-pidal/#i_217

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « L'échec des restaurations passées »  : […] Si le merveilleux a partie liée avec la croyance, il devient factice quand on cesse d'y croire, quand les conditions d'une rencontre privilégiée ne sont plus réunies ; la merveille abandonnée, falsifiée, réduite à un clinquant ou à un vernis, n'a plus que le pouvoir d'abuser le lecteur. Or cette déchéance est déjà largement acquise au xvi e  siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_217

MILTON JOHN (1608-1674)

  • Écrit par 
  • Jacques BLONDEL
  •  • 4 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Le Paradis perdu » »  : […] Pour saisir l'unité du poème, il faut comprendre comment Milton entendait faire « œuvre jamais encore tentée » (liv. I, 16) ; les Hexamérons depuis le iv e siècle et les Semaines de Guillaume du Bartas, dont l'influence fut immense en Angleterre, plaçaient Dieu au centre de l'histoire : Milton y mettait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-milton/#i_217

NIBELUNGEN

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT, 
  • Georges ZINK
  •  • 4 132 mots
  •  • 2 médias

L'origine du terme « Nibelungen » est loin d'être claire. Dans la première partie de la Chanson des Nibelungen , il désigne les rois Schilbung et Nibelung, dont les sujets sont des nains et des géants appelés eux aussi Nibelungen. Après avoir défait et tué les deux rois, Siegfried s'empare de leur trésor qui, après sa mort, passe aux mains des rois burgondes, et ceux-ci, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nibelungen/#i_217

NIẒĀMĪ ou NEZAMÉ DE GANDJE (1140 env.-env. 1202)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 016 mots

Dans le chapitre « Une œuvre originale »  : […] L'œuvre principale de Niẓāmī se compose de cinq grands poèmes ( masnavi ) comptant quelque trente mille distiques. Le premier, le Trésor des mystères ( Makhzan al-asrār ), est un poème didactique d'inspiration mystique où l'auteur expose, entremêlées d'anecdotes, ses idées morales ; les quatre autres sont des épopées romanesques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nizami-nezame-de-gandje/#i_217

NJEGOŠ PETAR II PETROVIĆ (1813-1851)

  • Écrit par 
  • Milivoje PEJOVIC
  •  • 1 174 mots

Dans le chapitre « Poète et philosophe »  : […] Petar II Petrović Njegoš naquit à Njeguši au Monténégro, dont il devint le souverain en 1830 et l'évêque en 1833. Son œuvre a un caractère lyrique, épique et dramatique. Inspirés par un sentiment patriotique ou intime, ses poèmes lyriques – environ cent dont une partie ne fut publiée qu'après sa mort – sont de caractère réflexif et de style concis et séduisant. En 1834, il publia à Cetinje deux re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petar-ii-petrovic-njegos/#i_217

ODYSSÉE, Homère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 128 mots
  •  • 1 média

Comme L'Iliade , L'Odyssée aurait été vraisemblablement composée au milieu du viii e  siècle avant J.-C. par le poète grec Homère. Cette épopée de vingt-quatre chants, en hexamètres dactyliques, relate le retour d'Ulysse à Ithaque après la guerre de Troie. Avant de retrouver son f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odyssee/#i_217

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « L'originalité de la composition orale »  : […] Il est ainsi très difficile d'appliquer à ces objets le terme d' œuvre , qui suggère une réalité à la fois limitée et relativement stable. Où commence et où finit une œuvre de littérature orale ? Par commodité de langage, un ethnographe déclare avoir recueilli un certain mythe ou une épopée ; mais il n'en possède qu'une ou plusieurs versions . Les récit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_217

OUGARIT ou UGARIT

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT, 
  • Marguerite YON
  •  • 5 937 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les épopées »  : […] Tandis que les mythes exposent la geste divine dans un but d'efficacité liturgique, les épopées sont consacrées à la geste humaine dans un dessein d'instruction ; elles enseignent aux hommes des « types » de comportements qui attirent sur eux la bénédiction des dieux et éloignent leur malédiction. Le mythe considère le monde du point de vue divin, l'épopée du point de vue humain. Elle est l'enver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ougarit-ugarit/#i_217

LE PARADIS PERDU, John Milton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'origine du mal »  : […] D'abord publiée en dix chants, avant d'être redivisée en douze, cette grande fresque épique en vers blancs se donnait pour but de « justifier devant les hommes les voies du Seigneur ». En mettant en scène deux épisodes cruciaux de la Bible, la rébellion de Satan, Ange déchu, et le péché originel d'Adam et Ève tentés par le serpent, Milton s'interroge sur l'origine du mal dans le monde. La progres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-paradis-perdu/#i_217

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Monde »  : […] Ces figures ne sont pas un simple ornement, mais l'instrument d'une configuration de l'expérience humaine. La métaphore fait image, elle donne à voir, elle propose une vision du monde, caractérisée elle aussi par une équivalence généralisée entre le langage, l'homme et l'univers. Ainsi le rythme du vers épouse, pour la plupart des traditions poétiques, celui de la vie universelle : « souffle rythm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_217

PURĀṆA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 344 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] Une tradition que les purāṇa eux-mêmes s'efforcent d'établir est celle d'un Purāṇa d'origine dont les divers purāṇa connus ne seraient que des fragments. Le terme, il est certain, apparaît tôt dans la littérature sanskrite : l' Atharva le mentionne à la suite des quatre Veda ; toutefois, il ne s'agissait probablement pas à cette période d'un texte uniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purana/#i_217

RĀMĀYAṆA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 446 mots
  •  • 2 médias

C'est après les temps védiques, aux alentours de l'ère chrétienne, mais à une date qu'il est impossible de préciser, qu'apparut le Rāmāyaṇa , la « Geste de Rāma », ou la « Marche de Rāma », la seconde des deux grandes Épopées indiennes. Évoluant vers la poésie courtoise et réalisant une certaine unicité, le Rāmāyaṇa n'offre pas un récit parallèle à celu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramayana/#i_217

RAMAYANA (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 817 mots
  •  • 1 média

Le Rāmāyana ou « Geste de Rāma » retrace la vie et la marche (« ayana »), l'offensive guerrière de Rāma , prince d'Ayodhyā, et de son épouse Sītā, fille du roi Janaka. Rédigée en sanscrit, divisée en sept livres, ou sections de longueur inégale mais d'environ 24 000 quatrains, soit près de 100 000 vers, cette gigantesque épopée aurait été rédigée entre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramayana-anonyme/#i_217

RHAPSODE, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 283 mots

Le rhapsode est un récitant de poèmes épiques qui accompagne son chant de la lyre ou de la cithare. Il promène son texte et son talent à travers la Grèce antique. Il se distingue de l' aède qui est un véritable poète créateur, comme Homère par exemple, qui l'appelle dans L'Odyssée le « chantre aimé du ciel qui charme les oreilles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhapsode-litterature/#i_217

ROLAND FURIEUX, L'Arioste - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 998 mots

Dans le chapitre « Une épopée guerrière et amoureuse »  : […] Le poème commence avec la fuite d'Angélique, retenue dans le camp chrétien par Charlemagne, pour éviter la discorde entre Roland et Renaud, tous deux amoureux de la belle : « Un peu auparavant, une lutte était née/ entre Roland lui-même et son cousin Renaud,/ qui éprouvaient tous deux pour la rare beauté/ un désir amoureux dont s'échauffait leur cœur. » Roland part à sa recherche, accomplissant su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-furieux/#i_217

ROMANS ANTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles HUCHET
  •  • 1 081 mots

Au milieu du xii e siècle, l'avènement du genre romanesque est scellé par les romans antiques (qu'il vaudrait mieux appeler « romans d'Antiquité »). Ils constituent une trilogie : le Roman de Thèbes (1152-1154), le Roman d'Énéas (1156) et le Roman de Troie (1160-1165) de Benoît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romans-antiques/#i_217

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Bilan et survie du romantisme »  : […] On a vainement essayé d'assigner des dates à la fin de la poussée romantique en divers pays d'Europe. On a fait état de diverses condamnations qui ont souligné, dès 1830 ou 1840 selon les pays, les excès, les faiblesses, les ridicules du romantisme. Matthew Arnold a voulu persuader les Anglais de se détourner du byronisme pour lire Goethe, ou pour se mettre à l'école des Grecs ou de la France de S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_217

SAN GUO ZHI YANYI

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 888 mots

Dans le chapitre « Entre l'histoire et l'épopée : le problème des origines »  : […] Dans la tradition occidentale, l'histoire se prête naturellement à l'amplification rhétorique de la narration continue. Il en va tout autrement en Chine où l'historien s'applique d'abord à classer, ordonner et filtrer les documents rassemblés. La « façon » épique est reléguée en marge de la « bonne » littérature. Cependant La Chronique des Trois Royaumes , œuvre de Chen Shou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/san-guo-zhi-yanyi/#i_217

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les belles-lettres »  : […] La formation du pandit est nourrie de poésie. Il apprend par cœur les chefs-d'œuvre, retient nombre de vers gnomiques, de beaux exemples, de mots appropriés à toutes circonstances. Le pandit reste marqué par cette formation. S'il ne devient pas pur poète, il l'est toujours quelque peu, quelle que soit sa spécialité. Il n'est pas de discipline, de technique, où l'expression ne soit pas ornée d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-sanskrites/#i_217

STACE, lat. PUBLIUS PAPINIUS STATIUS (40 env.-apr. 95)

  • Écrit par 
  • Élizabeth BINE
  •  • 564 mots

Publius Papinius Statius naît à Naples, en Grande-Grèce. Son père, venu de Velia, où sa famille avait perdu la fortune censitaire et, par là même, le rang équestre, s'y était installé et y vivait de son métier de grammairien, tout en étant également poète. C'est donc par son père que Stace, dès l'enfance, fut initié à la poésie, et nulle part il ne dit avoir eu d'autre maître que lui. Après avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stace-lat-publius-papinius-statius/#i_217

STEIN ROLF ALFRED (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 911 mots

Spécialiste des religions chinoises et tibétaines, Rolf Alfred Stein a profondément marqué les études dans ces domaines qu'il a su unir dans une perspective comparatiste, grâce à une érudition qui les débordait et englobait aussi bien le Japon et la Mongolie que l'Asie du Sud-Est. Les intitulés des chaires qu'il occupa successivement à l'École pratique des hautes études (1951-1974) : Religions co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolf-alfred-stein/#i_217

TASSE LE (1544-1595)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 2 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « Jérusalem délivrée » »  : […] C'est peut-être une chance unique pour nous modernes, a priori réfractaires à l'épopée mais immédiatement séduits par la sensibilité poétique du Tasse, que d'accéder à travers la Jérusalem délivrée à la dimension perdue et aux joies antiques de la grande poésie épique telle que l'évoque précisément l'écrivain dans une page célèbre du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tasse/#i_217

TEMPORALITÉ (littérature)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 019 mots

De la notion de temporalité, on ne retient le plus souvent que la signification philosophique : elle désigne la dimension existentielle, vécue, du temps. Mais il s'agit aussi d'un terme grammatical qui indique la valeur ou le caractère temporels d'un fait de langue. Le linguiste Émile Benveniste l'emploie par exemple dans son étude des « relations d'auxiliarité » (reprise in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalite-litterature/#i_217

UNE ODYSSÉE (D. Mendelsohn) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 093 mots

Dans le chapitre « Une épopée dédoublée »  : […] Le mot « épopée » peut se lire ici de multiples façons. Il renvoie bien sûr à l’œuvre étudiée, à sa structure, à ce qu’elle nous apprend du récit et de ses formes, en général ; il évoque également ce que vivent père et fils à l’issue de ce séminaire qui dure seize semaines : Daniel et Jay partent en croisière sur les traces d’Ulysse. Ce voyage sera le dernier qu’ils feront ensemble : la mort de J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-odyssee/#i_217

VIRGILE (70-19 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 4 784 mots

Dans le chapitre « « L'Énéide », interprétation de l'histoire »  : […] On a souvent, dès l'Antiquité même, défini L'Énéide comme une Odyssée que suivrait une Iliade  : six livres d'aventures, puis six livres de combats. Comme dans L'Odyssée , l'action commence in medias res . Alors qu' Énée et ses Troyens pensaient atteindre enfin l'Italie, une violente te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virgile/#i_217

VÖRÖSMARTY MIHÁLY (1800-1855)

  • Écrit par 
  • Gyula SIPOS
  •  • 1 706 mots

Dans le chapitre « Homère et Ossian (1815-1830) »  : […] De par son statut sociologique, Mihály Vörösmarty représente une transition : né dans une famille modeste de hobereaux, à Nyék, en Transdanubie, il devient le porte-parole de la petite noblesse, mais aussi le premier écrivain hongrois, vivant de sa plume, qui s'ouvre aux idées humanitaires et bourgeoises. Sa formation poétique et une morale interdisant les impudeurs de la confession le destinent a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mihaly-vorosmarty/#i_217

WESTERN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 3 299 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et épopée »  : […] Genre protéiforme né en 1903 avec Le Vol du rapide ( The Great Train Robbery ) de Edwin S. Porter, le western a connu auprès du public américain (et aussi du public international) un succès jamais démenti. Les raisons de cet attachement sans défaut sont à chercher dans le contenu épique du western, dans les rapports du film avec l'histoire des États-Un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/western/#i_217

YU LE GRAND, empereur de Chine (IIe mill. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 707 mots

Héros légendaire, roi démiurge de la Chine antique. La « vie » de Dayu (Yu le Grand) fait l'objet d'une légende épique qui ne nous est parvenue que par bribes et lambeaux, l'historiographie des confucianistes ayant procédé à un certain nombre de remaniements. Les confucianistes nous ont, en effet, fourni le seul document cohérent concernant la vie de ce héros, devenu l'exemple par excellence des v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yu-le-grand/#i_217

Voir aussi

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « ÉPOPÉE, notion d' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-notion-d/