Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

EAU Les défis de l'eau

Allons-nous manquer d'eau au xxie siècle ? Cette question revient périodiquement dans la presse et les médias, la plupart du temps sans réponse satisfaisante. Par ailleurs, les problèmes de l'eau défrayent bien souvent la chronique, qu'il s'agisse de qualité de l'eau potable, de dégradation d'écosystèmes aquatiques, ou encore d'inondation ou de sécheresse, qui entraînent des dégâts importants et des pertes en vies humaines ou animales. L'analyse de la disponibilité et de l'état de la ressource en eau au regard des besoins permet de fournir quelques éléments de réflexion sur l'ensemble de ces questions.

Des planètes dites telluriques (Mercure, Vénus, la Terre et Mars), la Terre est celle qui contient de loin le plus d'eau, pour l'essentiel salée. Elle bénéficie de surcroît d'un cycle hydrologique externe perpétuel d'eau douce par évaporation, condensation et précipitation, dont le moteur thermique est le rayonnement solaire. Ce cycle alimente les continents et y maintient la vie et tous les écosystèmes que nous connaissons, pour lesquels l'eau douce est indispensable. Depuis son apparition sur Terre, l'homme a utilisé à son profit, et dérobé peu à peu aux écosystèmes naturels, une partie sans cesse croissante des ressources issues du cycle hydrologique naturel, essentiellement pour faire fonctionner à son avantage des écosystèmes agricoles artificiels. Longtemps insignifiant, ce détournement de la ressource est devenu de plus en plus important. Qu'en sera-t-il en 2050, quand la Terre comptera peut-être 9 milliards d'habitants ?

Trouver l'eau nécessaire pour nourrir une population en augmentation galopante est le véritable défi concernant cette ressource vitale. La croissance du nombre d'habitants, principalement en Asie, va très vite rendre les besoins en eau et en terres cultivables de ce continent supérieurs aux ressources locales. Incapable bientôt d'assurer son autosuffisance alimentaire, il ne pourra s'alimenter qu'en important massivement de la nourriture, ce qu'on appelle de « l'eau virtuelle », ou en laissant sa population émigrer. L'Amérique du Sud paraît alors être le principal continent capable de fournir la production agricole nécessaire, mais au prix de défrichements gigantesques, réduisant encore un peu plus la part de la planète réservée aux écosystèmes naturels et la biodiversité. L'Europe du Nord, la Russie et l'Amérique du Nord pourront aussi fournir une partie des besoins. L'Afrique pourrait rester autosuffisante, malgré une très forte croissance démographique, en mettant en culture une vaste partie de ses espaces naturels. Il est à craindre cependant que des crises climatiques majeures (sécheresses, par exemple liées à des événements El Niño) engendrent des famines dramatiques simultanées sur plusieurs continents. Devant un tel défi, les autres problèmes liés à l'eau paraissent presque secondaires. Ils portent sur les effets des changements climatiques, sur la distribution d'eau potable, sur les risques de pénurie dans la zone méditerranéenne, sur la qualité de l'eau et des écosystèmes, sur les crues. Une bonne ingénierie de l'aménagement conçue pour respecter et conserver les écosystèmes naturels et une gestion cohérente et patrimoniale de la ressource devraient permettre de les résoudre, si les moyens matériels nécessaires y sont consacrés à temps.

Besoins présents et à venir

La quantité d'eau de boisson minimale recommandée par les médecins est de 2 l/j, et elle peut être doublée ou triplée en cas de chaleur et de sécheresse. Si on y ajoute les besoins de la vie quotidienne, ce chiffre atteint, au minimum, 20 l/j par habitant pour les pays les plus pauvres en eau (par exemple la zone côtière dépourvue d'eau douce de la Mauritanie) à plus de[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite à l'université de Paris-VI-Pierre et-Marie-Curie, membre de l'Académie des sciences, de l'Académie des technologies et de l'Académie d'agriculture de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Produits alimentaires de base et consommation d'eau

Produits alimentaires de base et consommation d'eau

Eau : prélèvement et consommation dans le monde

Eau : prélèvement et consommation dans le monde

Cycle de l'eau

Cycle de l'eau

Autres références

  • EAU DU MANTEAU TERRESTRE

    • Écrit par Édouard KAMINSKI
    • 2 666 mots
    • 3 médias

    On qualifie souvent la Terre de « planète bleue » parce que l'eau des océans recouvre plus des deux tiers de sa surface. Les géologues spécialistes de l'intérieur de la Terre pourraient la qualifier plutôt de « planète verte », car le manteau – enveloppe la plus importante de la planète qui s'étend...

  • EAU (notions de base)

    • Écrit par Jean-Paul DELÉAGE
    • 6 238 mots
    • 5 médias

    De toutes les planètes du système solaire, la Terre est la seule à être pourvue d'une hydrosphère. Celle-ci recouvre plus des deux tiers de sa surface. Les propriétés de l'eau sont tout à fait exceptionnelles : condition de la vie, solvant quasi universel, vecteur de chaleur, puissant régulateur thermique,...

  • EAU TERRESTRE (ORIGINE DE L')

    • Écrit par Francis ALBARÈDE, Marie-Laure PONS
    • 2 121 mots
    • 5 médias

    La Terre, troisième planète du système solaire, est un corps tellurique aujourd'hui couvert d'eau (H2O) liquide sur plus de 70 p. 100 de sa surface. Outre cette eau océanique, notre planète se caractérise également par la présence de glace et de vapeur d'eau à l'air libre : l'eau...

  • ABSORPTION VÉGÉTALE

    • Écrit par René HELLER, Jean-Pierre RONA
    • 4 440 mots
    • 6 médias

    Les plantes, pour la plupart, tirent du sol l'eau et les sels minéraux qui leur sont nécessaires. Les racines – qui forment l'appareil radiculaire – et les poils absorbants localisés sur les plus jeunes d'entre elles, jouent pour cela un rôle essentiel. En effet, elles absorbent les éléments...

  • AGENCE FRANÇAISE POUR LA BIODIVERSITÉ

    • Écrit par Denis COUVET
    • 1 558 mots
    • 1 média

    La création de l’Agence française pour la biodiversité (A.F.B.), promise dès 2012 par le gouvernement, a été votée en première lecture par l’Assemblée nationale le 18 mars 2015. Instrument d’une politique générale et ambitieuse de la biodiversité, elle a comme objectifs la préservation, la gestion...

  • ALGÉRIE

    • Écrit par Charles-Robert AGERON, Universalis, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, Pierre VERMEREN
    • 41 835 mots
    • 22 médias
    L'Algérie est un pays aux ressources en eau très limitées, une situation qui est aggravée par la faiblesse des précipitations, l'insuffisante mobilisation de cette ressource et la forte concurrence entre les différentes consommations (domestique, industrielle et agricole).
  • AQUAPORINES

    • Écrit par Pierre LASZLO
    • 2 344 mots

    Les aquaporines sont des protéines qui favorisent le passage des molécules d'eau à travers les membranes cellulaires, réalisant une ingénieuse hydraulique au service des organismes.

    Un petit sac, au contenu immuable, baignant dans une eau minérale, de composition plus ou moins variable...

  • Afficher les 65 références

Voir aussi