CHALCÉDOINE CONCILE DE (451)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Luttes post-conciliaires, Constantinople et Rome

Pour des raisons fort complexes, la définition de Chalcédoine ne fut finalement pas acceptée par les Églises copte, syrienne et arménienne, ni par les Églises qui en sont nées : Église d'Éthiopie, Église syrienne de l'Inde. L'une de ces raisons fut la prétention de l'État byzantin à imposer l'orthodoxie : l'Église et l'Empire y perdirent leur unité et affrontèrent, affaiblis, la conquête musulmane. En ce sens, au moins, Eutychès a préparé les voies de Mahomet.

Enfin Chalcédoine fut le premier concile œcuménique à légiférer sur le monachisme, phénomène charismatique qui trouve désormais une place institutionnelle dans le christianisme. C'est l'intervention croissante des moines dans les questions doctrinales, en concurrence directe avec l'épiscopat, qui rendit sans doute nécessaire cette initiative.

Parmi les canons du concile, il faut encore retenir le vingt-huitième qui accorde à Constantinople des privilèges égaux à ceux de Rome, parce qu'elle est « honorée de la présence de l'empereur et du sénat et jouit des mêmes privilèges que l'ancienne ville impériale ». Ce canon, cassé par le pape saint Léon, révèle un grave malentendu entre l'Orient et l'Occident sur la nature profonde de la primauté dans l'Église. Au principe religieux, affirmé à Rome, l'Orient oppose un principe politique. Cette divergence n'est sûrement pas étrangère à la consommation du schisme de 1054, qui se consolidera d'autant plus aisément que le refus de reconnaître Chalcédoine opposé par les Églises non byzantines avait laissé Latins et Grecs seuls face à face.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHALCÉDOINE CONCILE DE (451)  » est également traité dans :

CONCILE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 669 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les conciles œcuméniques »  : […] Si étonnant que cela puisse paraître, il n'existe pas de liste officielle des conciles reconnus comme œcuméniques par l'Église catholique. Cette indétermination, qui laisse une certaine latitude d'interprétation concernant l'œuvre des conciles, a d'ailleurs sans aucun doute une signification œcuménique. Tel concile, purement oriental, comme celui de Constantinople (381), a été finalement reçu comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile/#i_11443

CONSTANTINOPLE IIe CONCILE DE (553)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 326 mots

L'histoire compliquée du II e concile de Constantinople est à situer dans la suite des querelles, théologiques et politiques, qui s'élevèrent en Orient après le concile de Chalcédoine (451). Celui-ci avait défini l'existence dans le Christ de deux natures, humaine et divine. Des partisans attardés de saint Cyrille d'Alexandrie, attachés à sa formule de l'« unique nature », refusent obstinément la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iie-concile-de-constantinople/#i_11443

CONSTANTINOPLE IIIe CONCILE DE (680-681)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 872 mots

Concile ayant mis fin à la querelle monothélite, qui avait commencé au début du vii e siècle. Le monothélisme était une résurgence du monophysisme, lequel, contrairement à la doctrine définie à Chalcédoine et réaffirmée au II e concile de Constantinople, tenait qu'il n'y a en Jésus-Christ qu'une seule nature ( physis ). Dans l'intervalle le problème s'était déplacé : le Christ a deux natures par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iiie-concile-de-constantinople/#i_11443

COPTES

  • Écrit par 
  • Pierre DU BOURGUET, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 982 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Église copte : la tradition monophysite »  : […] D'après la tradition locale, la fondation de l'Église copte remonterait à saint Marc, l'un des quatre évangélistes. La ville grecque d'Alexandrie connut certainement très tôt l'Évangile. De là il se répandit, quelquefois sous forme gnostique, dans l'arrière-pays copte. Le monachisme chrétien y naquit à la fin du iii e  siècle, exerçant une influence décisive sur l'Église du pays. Cependant le con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coptes/#i_11443

EUTYCHÈS ou EUTUKHÈS (370 env.-apr. 454)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 132 mots

Moine de Constantinople, condamné comme hérétique et mort en exil, Eutychès se veut adversaire du nestorianisme condamné à Éphèse en 431 et il défend la théologie alexandrine de Cyrille, qui insiste sur la réalité de l'union de la divinité et de l'humanité dans le Christ. Cette lutte farouche contre tout ce qui fleure le nestorianisme pousse Eutychès à refuser de reconnaître dans le Christ deux na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eutyches-eutukhes/#i_11443

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 225 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La tradition chrétienne »  : […] On devra se contenter d'un rapide survol, limité à la période patristique (et conciliaire) qui est, de fait, celle où s'élabora la doctrine qui, à travers les siècles, malgré des séparations institutionnelles postérieures et sans préjudice pour des interprétations théologiques diversifiées selon les écoles, devait rester professée jusqu'aujourd'hui dans les Églises chrétiennes. Le résultat le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_11443

LÉON Ier LE GRAND saint (mort en 461) pape (440-461)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 841 mots

Archidiacre de l'Église de Rome, Léon, à la mort du pape Sixte III (19 août 440), était en Gaule, chargé d'une mission politique délicate. Quoique absent, il est élu pape ; une délégation officielle va le chercher et il est ordonné à son retour (29 sept. 440). On a conservé le court sermon qu'il prononça à cette occasion ( Serm. , I). On ne sait presque rien de sa vie avant son pontificat ; et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-ier-le-grand/#i_11443

MONOPHYSISME

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 547 mots

Terme d'origine grecque (de monos , unique, et phusis , nature) désignant, dans le cadre des discussions relatives à la divinité et à l'humanité du Christ, un courant doctrinal complexe qui refusait les termes, ou la réalité, de la définition du concile œcuménique de Chalcédoine (451). Selon ce concile, le Christ, à la fois vrai Dieu et homme véritable, est néanmoins « une seule personne en deux n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monophysisme/#i_11443

ŒCUMÉNISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Georges CASALIS, 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ruptures »  : […] Il est évident que l'unité, si elle n'implique pas l'uniformité, ne saurait être spirituelle et invisible, pas plus que n'est invisible l'« œcuménie » qui en est la raison d'être. C'est à partir du moment où l'on perd la perspective apostolique, missionnaire et universelle que les diversités deviennent divergences et les tensions fécondes ruptures stérilisantes : la confession de foi, résumé, à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oecumenisme/#i_11443

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 564 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du modèle impérial aux autocéphalies »  : […] L'histoire, au cours des temps, a elle-même bouleversé la géographie dans le cadre de laquelle s'étaient au départ constituées les communautés chrétiennes avec un évêque par cité, puis une organisation modelée sur celle de l'administration impériale dans les limites des provinces autour du chef-lieu (métropole) et selon les ensembles plus vastes établis par Dioclétien (384) sous le nom de diocèses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-chretiennes-d-orient/#i_11443

Pour citer l’article

Hervé LEGRAND, « CHALCÉDOINE CONCILE DE (451) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-chalcedoine/